Auteurs Flashcards Preview

histoire et système > Auteurs > Flashcards

Flashcards in Auteurs Deck (38):
1

• Dernier des grands astronomes grecs
• Terre au centre de l’univers (cf Aristote)
• Impression sensorielle que la terre est fixe
(2 siècle av. J-C.)

Ptolémée

2

La terre tourne autour du soleil (théorie héliocentrique plutôt que l’inverse (théorie géocentrique)
(Polonais : 1473-1543)

Nicolas Copernic

3

• Mouvement élliptiques des planètes
• Au-delà des apparences, il y a une harmonie mathématique.
• Avait noté que l’image est inversée sur la rétine
• Importance d’avoir un appui empirique pour vérifier les déductions mathématiques.
(Allemand : 1571-1630)

Johannes Kepler

4

• Accélération des corps.
• Avec un télescope, observe la présence de 4 lunes autour de Jupiter.
• Il semblait donc que d’autres sphères avec des objets qui tournaient autour d’eux et que tout ne tourne pas autour de la Terre.
• Tout d’un coup, l’idée de Copernic obtenait son premier « soutien empirique » - la chose était possible et nous n’étions plus dans le domaine du « non testable ».
• Problème avec l’église : Le pape lui demande de ne pas aller de l’avant avec sa théorie pour ne pas causer de tors au dogme de l’Église.
Italien, 1564-1642

Galilée

5

• Gravité universelle, attraction entre les corps, etc.
• Dieu a créé le monde mais n’intervient pas activement dans le cours des événements
• Le monde matériel est gouverné par les lois naturelles
• Il n’y a pas d’intentions dans la loi naturelle (rejet de la cause finale d’Aristote)
• Acceptation du rasoir d’Occam : Le moins d’énoncé possible sont nécessaire pour fournie une bonne explication (parcimonie).
• Les lois naturelles sont absolues mais notre compréhension est incomplète (parlons donc de probabilités plutôt que de certitudes)
• Une classification n’est pas une explication
(Anglais, 1642-1727)

Isaac Newton

6

• En 1687, en publiant le PRINCIPIA, dans laquelle il décrit l’action de la gravité, met le clou final dans le cercueil du modèle géocentrique.

Isaac Newton

7

• Je pense donc je suis.
• Interaction « corps et esprit »
• Étudier cette mécanique de façon scientifique
• Quatre règles pour atteindre la certitude :
• Ne jamais reconnaître quoi que ce soit comme vrai à moins d’en reconnaître l’évidence
• Diviser les difficultés en autant de morceaux que requiert une solution facile
• Réfléchir de façon ordonnée, du plus simple et facile à comprendre, en allant vers une connaissance plus complexe
• Faire des énumérations complètes et des revues générales de manière à ce que rien ne soit oublié

René Descartes (Français, 1595-1650)

8

• Positiviste : Seule l’observation compte
• 4 types d’erreurs (idoles) :
• Erreur de la caverne : Les préjugé dû à la nature propre et singulière à chacun
• Erreur de la tribu ou de la race : Commun à tous
• Erreur de la place publique : À propos du sens des mots (description)
• Erreur du théâtre : Idée qu'on adopte parfois aveuglément un point de vue

Francis Bacon (1561-1626)

9

• Dans la tradition de William Occam (et Bacon)
• Étudie à Oxford ; Ami de Galilée et Descartes
• L’humain est une machine dans une plus grande machine (l’univers)
• Vision déterministe et matérialiste : Pas de libre-arbitre
• Vision hédoniste : Éviter la douleur et la rechercher du plaisir
• L’homme est un loup pour l’homme

Thomas Hobbes (1588-1679)

10

• À Oxford
• Idées viennent de la sensation ou des restants de vieilles sensations
• Pour lui, les idées simples sont les atomes de l’expérience (ne peuvent être divisées)
• Idées complexes : Ensemble d’idées simples
• Qualités primaires : Attributs de la réalité physique.
• Qualités secondaires : Attributs de la réalité subjective
• Association des idées : Pour expliquer les erreurs de raisonnement.

John Locke (1632-1704)

11

• Théorie de la vision (24 ans)
• L’année suivante : traité sur les principes de la pensée humaine
• Qualités primaires : Attributs du monde physique
• Qualités secondaires : Idées ou perception (celles-là existent : Pour lui être c’est être perçu et rien n’existe à l’extérieur de ça).
• Les sensations dont on fait l’expérience ensemble deviennent associées
• U.C.B ?

George Berkeley (1685-1753)

12

• Publie un livre sur la Nature Humaine à 28 ans
• N’a jamais été professeur dans une université.
• Loi de la ressemblance: on va facilement d’une idée à une autre idée semblable
• Loi de la contiguité: quand on pense à un objet, nous avons tendance à nous rappeler des autres objets reliés dans le temps et dans l’espace à celui-ci
• Loi de la cause et de l’effet: quand nous pensons à quelque chose qui est une conséquence (effet), nous pensons aussi aux événements qui, typiquement, précèdent cette conséquence.

David Hume (1771-1776)

13

• Deux événements sont liés de manière causale si :
• La cause et l’effet sont en contiguïté dans l’espace et dans le temps;
• La cause précède l’effet;
• Il doit y avoir une union constante entre cause et effet (c’est cette qualité qui constitue la relation)
• Une même cause produit toujours le même effet; et le même effet ne peut surgir que d’une même cause.

David Hume (1771-1776)

14

Positivisme
• La croyance que la science ne doit étudier que les objets ou événements dont on a une expérience directe (éviter le entités abstraites)
• Ne compte que ce qui est partageable avec les autres (dimension publique)
rejet des interprétations métaphysiques dans le travail scientifique

Auguste Compte (Français, 1798-1857)

15

il n’y a pas vraiment d’expériences directes -- l’expérience du monde passe par les sens
rejet des interprétations métaphysiques dans le travail scientifique
Positivisme

Mach (1838-1916 - physicien

16

rationaliste
•Il existe des catégories de la penser a priori (innées) : chose qui sont déjà là.
•L’expérience phénoménologique est structurée en fonction de ces catégories (interactions catégories-sensations).

Emmanuel Kant (1724-1804)

17

• Il existe un seuil délimitant conscient et inconscient
• Offrir des bases mathématiques pour quantifier les processus mentaux complexes.
• Répression : Retenir les idées non compatibles avec le groupe d’idées dans la conscience (masse apperceptive) – Résistance

Johann Friedrich Herbart (1776-1841)

18

• Il y a des voies (fonctions) différentes, sensorielles et motrices

Loi de Bell (1774-1842) – Magendie (1783-1855)

19

• Loi des énergies neurales spécifiques : chaque nerf, peu importe comment il est stimulé, dégage une énergie nerveuse propre à ce nerf
• C’est le système nerveux et non la nature des stimuli qui détermine les sensations, toutes les stimulations n’auront pas la même efficacité
- a une vision vitaliste

Johannes Müller (1801-1858)

20

• Les facultés mentales sont situées dans une région spécifique du cerveau
• Une faculté plus développée se traduira par une protubérance plus prononcée sur le crâne
• Phrénologie (terme proposé par T. Foster en 1815 et rendu populaire par Spurzheim, 1776-1822)

Franz Joseph Gall (1758-1828)

21

• Aire cérébrale propre au langage
• aire corticale gauche impliqué dans la production du langage
• se rapproche de l’idée qu’il y a des sphères spécialisées dans le cerveau pour activer certaines fonctions

o Paul Broca (1824-1880)

22


• Physiologie des organes sensoriels
• But : Réduire la physiologie en termes de forces physiques (expliquer avec la physique et la chimie les forces agissant sur l’organisme humain)

Psychologie allemande (expérimentale) au XIXe siècle

23

• Physiologiste (pré-psycho expérimentale)
• A travaillé avec Müller
• Avait plutôt une vision matérialiste, une conception mécaniste
• Distinguait les sensations des perceptions (prise en compte de l’expérience passée)
la personne transforme ce que les sens fournissent
• Propagation de l’influx nerveux (TR)

Hermann von Helmholtz (1821-1894)

24

• Anatomie et physiologie à Leipzig
• Avant lui, c’était sur la vision et l’audition qui étaient étudiées
• Toucher et kinesthésie (sujet d’étude)
• Das Tacktus (1834)
• Introduit la notion de seuil (distance minimal entre deux points de pression pour sentir les deux stimuli)
• ∆Φ=KΦ 
 (différence entre deux poids (première loi qui lie qqchose de physique à la psychologie)

Ernst Weber (1795-1878)

25

• Physicien/philosophe
• Lien entre la vie physique et la vie psychologique (loi de Fechner ; relation logarithmique entre la sensation et l’expérience du monde physique)
• Père de la psychophysique avec la parution en 1860 de Elements of Psychophysics
• On lui doit notamment des méthodes
- Seuil absolu
- Seuil différentiel

Gustav Theodor Fechner (1801-1887)

26

• Physiologiste et médecine
• Se considérait comme psychologue
• A été assistant de Helmholtz à Heidelberg puis est allé à Leipzig où il a passé 45 ans
• 1874 : Principe de psychologie physiologique
• Fonde l’école structurelle
• Premier laboratoire de psychologie expérimentale à Leipzig en 1879
(inventer la psychologie, même avant Freud)
• Entraîne de nombreux futurs psychologiques influents
• Premier mouvement en psychologie : volontarisme (par opposition au matérialisme) découvrir les éléments à la base de la pensées, des lois sur la manière dont des éléments se combinent pour donner des expériences mentales complexes
• Fonde une première revue : Philosophical Studies
• Découvrir les éléments à la base de la pensée
• Méthode : Introspection
• 2 types d’expériences mentales :
- sensations
- feelings (appréciations)

o Wilhelm Wundt (1832-1920)

27

• British, gradué de Oxford
• 2 ans à Leipzig sous Wundt
• se rend aux É-U., à Cornell
• père du stucturalisme : vise à décrire les structures à la base de l’esprit
• observer les événements conscients par introspection
• Sensations (perception)
• Images (idées)
• Affections (émotions)

Edward Titchener (1867-1927)

28

• Physiologiste néerlandais
• Méthode soustractive
• TR simple : 1 stimulus – 1 réponse
• TR au choix : 2 stimuli – 2 réponses
• TR au choix : 2 stimuli – 1 réponse
• Base, identification, sélection

Franciscus Cornelius Donders (1818-1889)

29

• Mémoire et apprentissage social
• On memory en 1885
• Principles of Psychology en 1897
• A contribué à la 2e revue : J. of Psychology and Phhysiology of the Sensory Organs

Ebbinghaus (1850-1909)

30

• Théorie de l’évolution
• Différence individuelle dans la lutte pour la survie
• Sélection naturelle
• Théorie inspirée :
- voyages
- essai sur le principale de population (de Malthus)

Charles Darwin (1809-1882)

31

• Travail sur l’intelligence : héréditaire, naturelle et dépend de l’activité des sens
• Association de mots
• Dévoile la notion deco-relation (et régression vers la moyenne)

o Francis Galton (1822-1911)

32

• Fondateur de la psychologie américaine, principes de pragmatisme (souci d’être proche du concret), le vrai consiste seulement dans ce qui est avantageux pour la pensée, émotion se traduit par une réponse aux modifications physiologiques
fonctionnalisme

William James

33

(384-322 Av. J-C)
- l’expérience sensorielle est à la base de toute connaissance, mais que les 5 sens et le sens commun ne font que fournir l’information dont la connaissance est issue
- toute chose dans la nature possède une entéléchie (une raison d’être) qui détermine son potentiel

Aristote

34

(427-347 av. J-C)
- existence d’un monde abstrait de formes ou d’idées qui, lorsqu’elles se manifestent dans la matière, constituent les objets du monde physique. La seule véritable connaissance est celle des formes et on ne peut l’atteindre qu’en étudiant le contenu inné de l’âme.
- L’expérience sensorielle nuit à la connaissance et doit être évité.

Platon

35

- Un des premiers philosophes-théologiens occidentaux à avoir mis en avant la pensée d’Aristote
- Méthode dialectique

Pierre Abélard (1079-1144)

36

- l’un des premiers philosophes occidentaux à faire une révision approfondie des travaux d’Aristote. Démontrer que les humains pouvaient utiliser leurs capacités rationnelles pour accéder au salut.

Saint Albert le Grand (1200-1280)

37

- Tente d’intégrer la philosophie d’Aristote à la tradition chrétienne
- Réconciliation de la foi et de la raison
- Distinction entre la foi et la raison
- Rendait acceptable l’étude de la nature
- Il est possible de débattre du dogme de l’Église

Thomas d’Aquin (1225-1274)

38

- Ce philosophe réfuta l’affirmation des réalistes selon laquelle les expériences de l’être humain n’étaient que les manifestations de principes abstraits.

- Il se rangeait plutôt du côté des nomalistes, qui affirmaient que les soi-disant principes abstraits, ou universaux, n’étaient rien de plus que des mots servant à décrire des catégories d’expériences ou d’objets.
- la réalité n’était ce que l’humain appréhendait directement et on n’avait pas besoin de supposer qu’il existait une réalité «supérieure» au-delà de nos sens.

Guillaume d’Occam (1285-1349)