Chap 1 - Histoire / 2. Essor des psychothérapies Flashcards Preview

x L1 Psycho clinique > Chap 1 - Histoire / 2. Essor des psychothérapies > Flashcards

Flashcards in Chap 1 - Histoire / 2. Essor des psychothérapies Deck (41)
Loading flashcards...
1

Qui était Witmer ?

Lightner WITMER (1867-1956) était un psychologue américain connu pour avoir introduit le premier, lors d’une conférence de l’American Psychological Association, le terme de psychologie clinique qu’il conçoit comme une « psychologie pour personnes perturbées ».

En 1908, il est l’auteur d’un ouvrage et de plusieurs articles expliquant les fondements de la psychologie clinique et la méthode clinique en psychologie.

2

Pour quelle création Witmer est-il connu ?

Witmer a fondé en 1896 la première clinique psychologique (Psychological Clinic) aux Etats-Unis,
dans laquelle il soignait des enfants
handicapés mentaux et physiques.

3

Quelle méthode clinique utilisait Witmer ?

La méthode clinique utilisée consistait à
proposer aux enfants des petites expériences

afin de mieux comprendre la nature de leurs difficultés.

4

Quand et comment l'APA reconnaît elle la psychologie clinique ?

Suite aux travaux de Witmer, il faut attendre 1947
pour que l’American Psychological Association (APA, association psychologique américaine)
accorde un statut à part entière à la psychologie clinique

en tant que discipline scientifique issue de la psychologie, avec ses propres objets d’études et méthodes. 

5

Qui était Lagache ?

Daniel LAGACHE (1903-1972) était médecin, psychanalyste, et professeur de psychologie pathologique à la Sorbonne.

Il est l’un des premiers à avoir introduit la psychologie clinique en France, notamment

lors d’une conférence présentée devant le groupe de l’Evolution Psychiatrique en 1949.

6

Quel est l'objet de la psycho clinique selon Lagache ?

Selon Lagache, l’objet de la psychologie clinique est :
« l’étude de la conduite humaine individuelle

et de ses conditions (hérédité, maturation, conditions physiologiques et pathologiques, histoire de la vie),

en un mot,
l’étude de la personne totale en situation ».

7

Pour quoi militait Lagache ?

Il a milité pour la création
d’une profession
correspondant à cette discipline
avec ses objectifs (essentiellement conseil, guérison et éducation)
et ses méthodes propres (observation, entretien, etc...),

et ce malgré
les critiques des psychiatres et des psychanalystes
qui voyaient dans la psychologie clinique naissante
une concurrence à leurs disciplines respectives.

8

Quelle idée de la psychologie Lagache défendait-il ?

Lagache est aussi connu pour avoir défendu l’idée de l’unité de la psychologie en tant que discipline

dont l’objet général serait la conduite humaine

et qui recouvrirait différentes approches

dont la psychologie expérimentale, la psychologie clinique, la psychologie sociale, ou encore la psychanalyse. 

9

Une discipline en crise permanente ?

Quête unité psychologie
= symptôme principal des crises de croissance
qui traversent son histoire
>> controverses et tensions sont d'ordre structural

Thème de l'unité surtout présent dans années 1920-30 (exp Spranger, Politzer)

En 1936 Claparède interprète l'absence d'unité comme l'indication de la jeunesse, de l'arriération de la psycho

10

Qui était Favez-Boutonier ?

Juliette FAVEZ-BOUTONIER (1903-1994) était
philosophe, médecin et psychanalyste française.

Elle créa le premier laboratoire
de psychologie clinique en France

et le premier certificat de maîtrise
de psychologie clinique
à la Sorbonne en 1968.

11

Def psycho clinique selon Favez Boutonier

Selon elle, l’objet de la psychologie clinique est
« l’étude de la personnalité singulière

dans la totalité de sa situation
et de son évolution ».

12

En quoi Favez Boutonier s'oppose à Lagache ?
Que défend-elle ?

A l’inverse de Lagache, Favez-Boutonier défendit
l’idée que la psychologie clinique
et la psychologie expérimentale
seraient indépendantes.

Elle plaida pour une psychologie clinique
humaniste « aux mains nues »,
basée uniquement sur l’observation et l’entretien. 

13

Comment s'oriente la psycho clinique aujourd'hui ?

Le débat reste ouvert mais, aujourd’hui, nous nous orientons plutôt vers une psychologie clinique

qui inclut différentes méthodes et pratiques,
complémentaires et conciliables,

s’appuyant sur les domaines de
la recherche expérimentale
et appliquée

ainsi que sur des modèles théoriques
diversifiés.

14

Qu'est ce qui se développe en parallèle de l'institutionnalisation de la psycho clinique ?

En parallèle à l’institutionnalisation
de la psychologie clinique, se sont développées

de nouvelles approches psychothérapiques
issues des grands modèles de la psychopathologie.

15

Qui était Ferenczi ?
Vision de la cure psychanalytique ?

Sándor FERENCZI (1873-1933) était un médecin et psychanalyste hongrois.

Il s’interrogea notamment sur les limites
de la cure psychanalytique classique,

qui ne serait pas adaptée selon lui
à la prise en charge de tous les patients,
et en particulier aux patients psychotiques.

Ferenczi a introduit des changements dans la pratique de la thérapie psychanalytique.

16

Première préconisation de Ferenczi
(notamment)

- une technique active,
« procédé qui ne signifie pas tant
une intervention active
de la part du médecin

que de la part du patient, 
auquel on impose à présent,
outre l’observance de la règle fondamentale
[associations libres et interprétations du transfert],

une tâche particulière
[injonctions ou interdictions
qui incitent le patient
à adopter une attitude active]» ;

17

2e préconisation de Ferenczi
(notamment)

- puis une élasticité technique, avec laquelle

l’analyste tient compte des attentes de son patient

en adoptant
une approche technique plus souple,
une attitude empathique et bienveillante,

et en ayant recours aux pratiques psycho-corporelles telles que la relaxation par exemple. 

18

Qui était Balint ?

Michael BALINT (1896-1970) était un psychiatre et psychanalyste hongrois. Il se forma auprès de Ferenczi.

Il créa les groupes Balint, outils importants
de supervision
et de réflexion
sur la relation médecin-malade.

19

De quoi les groupes Balint sont ils à l'origine ?

Ces groupes ont été à l'origine du

courant des groupes d'analyse des pratiques
que l'on trouve aujourd'hui dans

le monde de la santé,
de l'éducation,
du travail social
et de la formation des adultes.

20

Principes du groupe Balint

Encadré par 1 à 2 animateurs de formation psychanalytique, le groupe Balint est

un groupe de 8 à 12 soignants
qui se retrouvent régulièrement

pour réfléchir autour de
la présentation d’une situation ou d'un cas clinique

dans lequel la relation soignant-soigné
pose problème et questionne.

21

Bases des règles de fonctionnement du groupe Balint

Les règles de fonctionnement sont basées sur

la spontanéité du discours,
les associations libres des idées et des ressentis,

le respect de la parole des autres
sans évaluation ni jugement,

la confidentialité
et l’absence de notes. 

22

Qui était Bateson ? Sur quoi ont porté ses travaux ?

Gregory BATESON (1904-1980) était un psychologue et anthropologue anglais.

Ses travaux ont essentiellement porté sur
l’effet des paradoxes
dans la communication humaine.

23

Théorie majeure élaborée par Bateson

Il élabora notamment la théorie de la double contrainte, selon laquelle
il peut exister, dans un système relationnel,

des injonctions paradoxales
qui s'opposent

et empêchent l'individu
de se dégager d’une situation problème.

Dire à quelqu’un: « Soyez naturel ! » est un exemple de double contrainte
car il s’agit d’un comportement impossible
à mettre en place sur commande.

24

Quelles thérapies Bateson a t il influencé ?

Les travaux de Bateson ont influencé
l’équipe du Mental Research Institute
dans l’élaboration de

la thérapie brève

et de la thérapie familiale systémique.

25

Qui sont les pionniers de l'école de Palo Alto ?
Quelle conception est à la base de leur approche ? (citation)

Les pionniers de l’école de Palo Alto
(Don Jackson, John Weakland,
Richard Fisch et Paul Watzlawick)

considèrent que :

« les symptômes, les défenses,
la structure de caractère et la personnalité

décrivent les interactions typiques de l’individu,

qui ont lieu en réponse à
un contexte interpersonnel particulier,

bien plus que comme des entités intrapsychiques », Jackson (1967). 

26

Qui était Rogers ?

Carl ROGERS (1902-1987) était un psychologue américain.
Il fut l’un des pionniers de l’approche humaniste.

27

Décrire psychothérapie élaborée par Rogers

Rogers a élaboré une forme de psychothérapie
centrée sur la personne, dans laquelle
le psychothérapeute adopte
un style non directif
en faisant preuve d’empathie,
de neutralité bienveillante
et d’authenticité.

28

De quoi le psychothérapeute humaniste doit il tenir compte ?

Le psychothérapeute doit tenir compte
des attentes,
des valeurs
et des ressources de son patient

pour l’accompagner au mieux dans
son processus de changement
vers ses choix de vie.

29

Exemple d'influence de la thérapie centrée sur la personne ?

Cette forme de psychothérapie a notamment influencé Miller et Rollnick dans l’élaboration de

l’entretien motivationnel

défini comme une « méthode directive,
centrée sur le client,
pour augmenter la motivation intrinsèque au changement
par l’exploration et la résolution de l’ambivalence ».

Il s’agit autrement dit
d’une pratique de la relation d’aide basée sur
un style relationnel
qui diminue les résistances au changement
et permet d’établir une alliance thérapeutique de qualité.

30

Quel est l'intérêt de l'entretien motivationnel ?

Ce type d’entretien permet
d’optimiser l’efficacité des prises en charge psychologiques,
quel que soit leur type,

en favorisant notamment
l’émergence d’une demande d’aide,

en responsabilisant les personnes
et en respectant profondément leur autonomie.