Chapitre 6. Processus oropharyngiens et oesophagiens Flashcards Preview

Physiologie gastro intestinale > Chapitre 6. Processus oropharyngiens et oesophagiens > Flashcards

Flashcards in Chapitre 6. Processus oropharyngiens et oesophagiens Deck (51):
1

- Nommer les 5 saveurs primaires détectées par les papilles gustatives.

Sucré, salé, amer, acidité, umami.

2

- Expliquer ce que signifie bon et mauvais gout.

Bon goût : Stimule la consommation alimentaire et représente les matériaux pour l’énergie et la synthèse protéique.
Mauvais goût : Alerte l’organisme de la présence de toxines et de pH acide qui entraine un rejet de l’aliment pouvant contenir des substances néfastes pour l’organisme.

3

- Au plan morphologique, quelles sont les différentes papilles gustatives ?

Fongiformes (antérieur), foliées (latéral) et circumvallées (postérieur)

4

- Décrire la structure du bourgeon gustatif et quelle papille gustative contient le plus de bourgeons gustatifs ?

Regroupements de cellules chimiosensorielles gustatives. Circumvallées.

5

- Nommer les nerfs qui véhiculent l'information au cortex gustatif.

Nerf facial et glossopharyngien

6

- Définir le mécanisme par lequel les cellules chimiosensorielles gustatives des bourgeons gustatifs peuvent reconnaître les différents goûts.

Interactions physiques entre des récepteurs spécifiques localisés à la surface des cellules gustatives et des molécules contenus dans les aliments.

7

- Quel est l'ordre de grandeur, en concentration, des composés sucrés ou umami détectés par leurs récepteurs respectifs?

Millimolaire, ce qui est élevé.

8

- Quel est l'ordre de grandeur, en concentration, des composés amers détectés par leurs récepteurs respectifs ?

Micromolaire

9

- Au plan physiologique, pourquoi l'évolution a-t-elle favorisée une sensibilité plus élevée pour les récepteurs amers ?

Car c’est un goût qui est associé à des aliments qui peuvent s’avérer dommageable pour l’organisme comme des toxines.

10

- Pourquoi l'organisme a-t-il développé plusieurs récepteurs aux composés amers retrouvés dans la nature ?

Car c’est composés sont très variés et à faible concentration.

11

- Est-ce que les composés amers retrouvés dans la nature peuvent être bénéfique pour la santé, motivez votre réponse.

Oui, par exemple les glucosinolates contenus dans les crucifères, contribue à protéger contre le développement de cellules cancéreuses en favorisant leur destruction.

12

- Nommer le nouveau goût potentiel.

Le gras.

13

- Comment peut-on expliquer que certains aliments peuvent développer un arrière-goût ?

À faible concentration, la saccharine stimule le récepteur pour le sucre, mais à forte concentration, celui de l’amertume sera aussi stimulé.

14

- Sur le plan fonctionnel et comportemental, comment l'organisme perçoit-il les goûts ?

Nature binaire, accepté ou refusé.

15

- Quel est le goût dont les races félines ne peuvent percevoir, expliquez pourquoi ?

Sucré, car tôt lors de l’évolution, une micro délétion occasionnant un codon stop prématuré du récepteur (T1R2) des composés sucrés est survenue, occasionnant une perte de fonction de ce récepteur.

16

- Que signifie le terme dysphagie ?

Difficulté à manger.

17

- La dysphagie peut avoir comme origine 3 fonctions, quelles sont ces fonctions ?

Préhension des aliments, mastication, déglutition.

18

- Connaître les fonctions (moteur et sensitif) des nerfs crâniens impliqués dans la fonction digestive.

tableau 6-3

19

- Expliquez la différence entre la prise de liquide entre le chien et le chat.

Chien : l’apex de la langue agit comme une cuillère.
Chat : trempe sa langue et la rétracte rapidement permettant la montée d’un peu de liquide collé en suspension à la langue.

20

- En lien avec la mastication,
1) Pourquoi les molaires chez le cheval ne s'usent pas également comparativement aux ruminants ?

2) Quel problème cela entraîne-t-il chez le cheval ?

3) Quelle méthode de prévention est réalisée chez le cheval pour prévenir ce problème ?

1)Car l’écart entre les 2 côtés de machoire n’est pas égal pour les dents supérieurs et inférieurs.
2)Aspérités dentaires
3)Râpage périodique des dents.

21

- Comment nomme-t-on le biofilm translucide à blanchâtre qui se forme à la jonction des gencives et des dents ?

Plaque dentaire.

22

- Comment nomme-t-on le matériel jaunâtre solidifié et collé aux dents à la jonction des gencives et des dents ?

Tartre dentaire.

23

- Nommez 2 problèmes de malocclusion de la mandibule par rapport au maxillaire.

Brachygnathie et prognathie.

24

- Comment nomme-t-on une inflammation des muqueuses de la cavité buccale ?

Stomatite

25

- Décrire les différentes étapes du processus de déglutition et indiquez quelles étapes sont sous contrôle volontaire ou involontaire.

Temps buccal : Volontaire
Temps pharyngien : Réflexe
Temps œsophagien : Non-volontaire

26

- Quel nerf crânien est impliqué dans les 3 étapes du processus de déglutition ?

Vague

27

- En lien aux contractions de l'Oe, définir ce que signifie péristaltisme primaire ou secondaire.

Primaire : fait suite à la déglutition
Secondaire : associé aux particules résiduelles.

28

- Quels sont les structures anatomiques (2) qui permettent de prévenir l'entrée du bol alimentaire dans la trachée ?

Cartilages aryténoïdes et épiglotte.

29

- Quel est la fonction du palais mou lors de la déglutition ?

Fermer la partie postérieure des fosses nasales ce qui empêche l’entrée des aliments dans les cavités nasales.

30

- Décrire comment le sphincter œsophagien crânial (UES) est constitué.

Longueur de 2-4 cm, 1cm sous les cordes vocales. Composé du muscle cricopharyngien innervé par le nerf vague.

31

- Décrire le mouvement du larynx lors de la déglutition et expliquez comment ce mouvement contribue à l'ouverture du sphincter œsophagien crânial.

Monté du larynx vers le haut, ce qui entraine une levée du UES, car ils sont attachés.

32

- Connaitre la constitution en muscles squelettiques et en muscles lisses de l'Oe selon les espèces.

Juste muscles striés : rongeurs, chien, porc, ruminants.
Muscles lises dans la portion caudale : humain, singe, cheval, chat.

33

- Décrire morphologiquement comment le nerf vague innerve les cellules musculaires squelettiques de l'Oe.

Stimulation via l’acétylcholine par intermédiaire de plaques motrices sollicitant les muscles striés sur lesquels on retrouve les récepteurs cholinergiques nicotiniques.

34

- Décrire comment le nerf vague influence l'activité des cellules musculaires lisses de l'Oe, c.-à-d. les neurones préganglionaires du nerf vague font synapse sur quelle structure ?

Aboutissent aux motoneurones du plexus myentérique où ils libèrent l’acétylcholine sur des motoneurones inhibiteurs ou excitateurs.

35

- Nommez dans quelle structure anatomique se localise le centre de la déglutition.

Moelle allongée.

36

- Les neurones sensitifs (afférents) du nerf vague font synapse sur quel noyau de neurones dans la moelle allongée ?

Noyau solitaire

37

- Quels sont les 2 noyaux de neurones qui interviennent dans l'activité moteur du nerf vague associée à la déglutition ?

Noyau moteur dorsal du vague et noyau ambigu.

38

- À propos des pressions mesurées à différents endroits à l'intérieur de la lumière de l'Oe au repos , ces pressions sont-elles inférieures, similaire ou supérieure à la pression atmosphérique:
1) au sphincter oesophagien crânial (supérieur);

2) à la portion thoracique de l'Oe,

3) à la portion abdominale de l'Oe,

4) au sphincter oesophagien caudal (inférieur ou cardia) ?

1)Supérieur
2)Inférieur
3) Supérieur
4)Supérieur

39

- À propos du transit oesophagien, quelle est la différence entre la déglutition des liquides et des solides ?

Liquides : rapidement et par gravité.
Solide : péristaltisme.

40

- Que signifie le réflexe d'inhibition associée à la déglutition ?

Il n’y a pas de péristaltisme tant que la dernière gorgée n’est pas avalée.

41


- Dans le segment de l'Oe constitué de muscles squelettiques, expliquez au plan physiologique (nerveux et neurotransmetteurs), comment une vague de contraction péristaltique efficace est formée puis progresse dans ce segment de l'Oe lorsque le nerf vague est stimulé. (Fig 6-24)
????

Je l'ai pas fait

42

- Dans le segment de l'Oe constitué de muscles lisses, expliquez au plan physiologique (nerveux et neurotransmetteurs), comment une vague de contraction péristaltique efficace est acheminée dans ce segment de l'Oe lorsque le nerf vague est stimulé. (Fig. 6-25)

Je l'ai pas fait

43

- Le sphincter oesophagien caudal (cardia; LES):
1) est composé de quel type de cellules musculaires ?

2) s'étale sur une distance (en cm) d'environ ............ cm;

3) et présente quel type de contraction (phasique/tonique) ?

1)Lisse
2)2-4cm
3)Tonique

44

- Quels sont les stimuli qui favorisent la contraction des CML composant le cardia et les stimuli qui causent leur relaxation ? (Fig. 6-26)

???

45

- Au cardia,
1) quel est le neurotransmetteur (principal) qui procure une relaxation des CML ?

2) et celui qui procure une contraction ? (Fig. 6-26)

NO
ACh

46

- Expliquez le réflexe d'éructation qui permet d'éliminer des gaz accumulés dans l'estomac:
1) mécanismes nerveux et neurotransmetteur qui permettent la relaxation du cardia;
????
2) mécanismes qui permettent d'acheminer les gaz de l'estomac à la bouche (chez les non-ruminants). (Fig. 6-28)
????

Je l'ai pas fait

47

- Quelles structures externes à l'Oe contribuent à la pression exercée par le sphincter oesophagien caudal (cardia) ?

Piliers diaphragmatiques.

48

- Dans le segment de l'Oe présentant des CML,
1) une achalasie de l'Oe présente quelle modification morphologique?

2) Cette achalasie serait associée à quel changement sur le plan fonctionnel (nerveux).

1) Le sphincter ne s’ouvre pas. 2) Manque d’inhibition

49

- Une maladie est associée à la présence d'anticorps dirigés contre le récepteur nicotinique à l'acétylcholine sur les muscles squelettiques.
1) Quel est le nom de cette maladie ?

2) Quels sont les signes cliniques présentés par l'animal qui peuvent être associés à cette maladie ?

3) Ce problème peut modifier le fonctionnement de l'Oe et résulter dans le développement d'une condition que l'on nomme ?

1)Myasthénie
2)Faiblesse musculaire, épuisement rapide, dysphagie, régurgitation, halitose, toux.
3)Mégaoesophage

50

- Un sphincter œsophagien caudal (cardia) qui n'offre pas une contraction tonique suffisante peut entraîner quel problème à l'Oe ?

Laisse passer les sécrétions acides dans l’Oe. Œsophagite. Oe irrité par l’acide.

51

- Chez le cheval qu'elle est la particularité physio-anatomique du sphincter gastro-œsophagien ?

Le cheval ne peut vomir, car l’œsophage entre à angle oblique dans l’estomac, ce qui ferme l’ouverture de l’œsophage.