Chapter 16: les virus Flashcards Preview

MicroBio 101 > Chapter 16: les virus > Flashcards

Flashcards in Chapter 16: les virus Deck (31):
1

les premiers développements de la virologie (Jenner, Chamberland, Ivanowski)

-Jenner: vaccine (1798) vaccination
-Chamberland (1884) filtre en porcelaine (VMT)
-Ivanowski: (1892): extraits de feuilles infectées du VMT provoquaient la maladie

2

les premiers développements de la virologie (Beijerinck, Lefler et Flosh, Reed)

-Beijerinck: (1900) VMT (maladie provoquée par un organisme filtrable différent de la bactérie)
-Lefler et Flosh: stomatite vésiculeuse de la vache
-Reed (1900): fièvre jaune

3

les premiers développements de la virologie (élément et bang, rous, twort)

-Ellerman et Bang (1908): leucémie- virus
-Rous (1911) Virus du sarcome de Roux chez le poulet
-Twort (1915) virus bactériens

4

les premiers développements de la virologie (D'Hérelle, stanley, Bawden)

-D’Hérelle: virus bactériens avec Shighella dysenteriae- notion de bactériophages ou phages (plages dans les tapis bactériens) (souches pathosènes de shigella sont à cause des virus (conversion lysogénique))
-Stanley (1935): cristallisa le VMT (protéines ++)
-Bawden et Pirie: séparent les particules de VMT en protéines et en acides nucléiques

5

Les propriétés générales des virus

3 caractéristiques:
1) Organisation simple et acellulaire
2) ADN ou ARN mais pas les 2 ensemble chez presque tous les virions
3) Incapacité de se multiplier indépendamment des cellules d’où sont parasites intracellulaires obligatoires pour leur reproduction.

6

Virion

-particule virale complète: un ou plusieurs molécules d’ADN ou d’ARN enfermés dans une coque de protéines (certains ont des glucides, des lipides et des protéines en plus).
-Existence intra ou extracellulaire

7

Rôle des virus

-joue un rôle dans les écosystèmes
-joue un rôle en transmission des gènes
-transduction (aux bactéries)
-bactériophage
-Biologie moléculaire
-processus de duplication d'ADN
-ARN
-Synthèse des protéines
-ingénierie génétique
-transcriptase inverse
-ARN à ADN (inséré dans autre ADN = rétrovirus)

8

Structure généralisée d’un virus

-Virus nu
-virus enveloppé

9

Virus nu*

picture 16.1
-Nucléocapside
-acide nucléique
-capside géométrique

10

Virus enveloppé*

picture 16.2
-composé d'un nuléocapside entourée d'une membrane appelé enveloppe
-des protéines appelés projections ou spicules sont généralement insérés dans l'enveloppe

11

La structure des virus

-Grands progrès grâce à l’avènement de différentes technologies:
-microscope électronique, diffraction de rayons X, biochimie, immunologie

12

la taille des virions

-10- 400 nm de diamètre
-Les plus petits: un peu plus gros que des ribosomes
-Les plus gros: proches des petites bactéries, donc observables au MO.
-Microscopes électronique, à balayage ou à transmission: OUTILS DE CHOIX
-Mimi virus = virus gros

13

Nucléocapside

centrale (AN) enfermé dans une coque protéique (capside)

14

Les capsides

-sont formés de sous-unités protéiques appelées protomères
-fait par autoassemblage

15

3 types de symétrie de la capside

-hélicoïdale,
-icosaédrique et
-complexe

16

Les capsides hélicoïdales*

picture 16.3
-Tube creux rigide
ex) virus mosaïque du tabac
ex) influenza

17

Les capsides icosaédriques*

picture 16.4
-Capside icosaédriques: polyèdre 20 faces triangulaires équilatérales et 12 sommets
-Capsomères: unités formées de 5 à 6 protomères
-Pentamères (penton) en ont 5
-Hexamères: Hexons : 6

18

Les capsides à symétrie complexe*

picture 16.5
-Pox virus: plus grands virus animaux (400 x 240 x 200 nm).
-bactériophages grandes (symétrie binaire, tête icosaèdre, queue hélicoïdale)

19

Les enveloppes et les enzymes virales

-Enveloppes: membrane empruntée à la cellule lors de la sortie
-Péplomère: projections ou spicules): fixation (varie selon le virus)
-certaines virus peuvent changer les spicules ex) SIDA
-Neuraminidases: libération du virus ( peut servir pour l’identification)
-Hémagglutnines: attachement aux membranes des cellules hotes et de globules rouges et peut causer une hémagglutination

20

Les génomes viraux*

picture 16.6
4 formes
-ADN simple brin
-ADN double brin
-ARN simple brin
-ARN double brin
-Chaînes positives ou chaîne plus
-ARN qui permet directement la synthèse des protéines (ARNm-pas besoin de le convertir en ARNm)
-Chaînes négatives ou chaînes moins
-ARN qui ne peut pas synthétiser les protéines directement

21

Schéma général de la multiplication virale*

picture 16.7
1) Fixation du virus
2)Entrée d la nucléocapside ou de l'acide nucléique du virus
3) Synthèse des protéines et des acides nucléiques
4) Auto-assemblage des virions
5) Libération des nouveaux virions
-Virus doit être capable de reconnaître la cellule (connaitre l’espèce et l’organe)

22

Modèle: multiplication des bactériophages; cycle lytique*

picture 16.8
Cycle lytique:
1-Adsorption-virus se fixe sur la cellule affecté
2-Pénétration
3-Synthèse (phase d’éclipse)- on ne voit plus de virus, slmt acide nucléique
4-Maturation-assemblage
5-Libération (lyse via un lysozyme codé par un gène du phage)

23

Cycle lytique et lysogénique du bactériohage lambda dans E. coli*

picture 16.9
-Dans un cycle lysogène la cellule ne meurt pas.
-Insération d’un acide nucléique dans le chromosome bactérien = prophage
-Bactérie devient bactérie lysogénique (bactérie qui a un ADN virale dans son génome)
-l’ADN virale peut faire conversion lysogénique à un bactérie (peut produire toxines ex) shigella, corynebactérium) (bactérie acquiert de nouveau propriétés)
-souche non-lysogène ne peut pas produire toxines

24

Prolifération Virus à ADN*

picture 16.10

25

Virus à ARN de vertébrés*

picture 16.11
-ARN à ADN se fait par la transcriptase inverse

26

Réplication rétroviridae*

picture 16.12
-Virus acquiert une partie du membrane lors du bourgeonnement
-SIDA attaque lymphocyte T4 (helper) et macrophages(détruit)
-les macrophages signal aux lymphocytes T4, les lymphoscytes T4 disent au lymphocytes B (transformation en plasmocytes) qui fabriquent anticorps
--réponse immunitaire très faible
--cellules mémoire (viennent de lymphocytes B?)
--lymphocyte T vient du thymus
--lymphocyte B viennent du bone marrow

27

Modalités de pénétration de virus animaux*

a) Spicules virales sont encore à dehors du cellule, c’est comme une message que la cellule est attaqué (système immunitaire reconnait)
b) Endocytose
-Le virus ne laiise aucun trace de leur passage
c)Virus nu
-Reconnu par les récepteurs des cellules
-Prend la membrane cellulaire
-Libère son ADN

28

La propagation des virus

-Production de virus sur œuf embryonné
-virus doit être injecté au bon endroit pour croitre
-Plages virales
-produits en cultures sure monocouche de cellules animales (zones de destruction et de lyse cellulaire localisé = plages)
-Effet cytopathique des virus
-les viruses peuvent causer des dégénérescences ou induire des anomalies dans les cellules et des tissus de l'hôte
-Lésions nécrotiques sur des feuilles

29

Principes de taxinomie virale

Comité international de taxonomie des virus (CITV) voir tableau 16.2): 2000 espèces de virus
1)Type d’acide nucléique
2)Nombre de brin (simple ou double)
3)Sens Acide nucléique (positif ou négatif)
4)Enveloppe (présence ou absence)
5)Symétrie de la capside
6)Dimension des virions et de la capside
7)Hôte

30

La dénomination des virus

Ordres: virales
Familles: viridae
Sous-familles: virinae
Genre: virus

31

Hémagglutination*

picture 16.13
-Certains virus sont capables d’agglutiner des globules rouges
-Test d’inhibition de l’agglutination
-Si le sérum du patient contient des anticorps anti virus de la rougeole, ils vont se fixer sur le virus et empêcher l’agglutination. Test positif
-savoir si un patient est atteint du maladie