CM 5 Flashcards Preview

Métier du psy > CM 5 > Flashcards

Flashcards in CM 5 Deck (24):
1

V / F
La psycho oncologie est seulement l'interface de l'oncologie et de la psychologie

FAUX,
il y a aussi la psychiatrie

2

Qui suis-je ?
concerne l’ensemble des acteurs impliqués en oncologie susceptibles d’apporter la spécificité de leurs compétences cliniques et thérapeutiques

La psycho-oncologie

3

V / F
La psycho-oncologie a comme mission d'ouvrir le dialogue autour du cancer

VRAI

4

V / F
La prise en compte du confort subjectif des patients est secondaire

FAUX,
c'est un besoin fondamentale, ce n'est surtout pas un luxe

5

Les travaux d'Elizabeth Kublet-Ross ont permet de dépasser les craintes et les croyances associées au fait d'évoquer la mort et d'humaniser les soins en fin de vie

VRAI

6

La collaboration et la souplesse sont deux éléments important du positionnement du psycho-oncologue

VRAI

7

V / F
Le travail de liaison est essentiel en psycho-oncologie

VRAI

8

V / F
Le positionnement particulier du psycho-oncologue réside dans sa capacité à naviguer entre réalité psychique et réalité objective

VRAI

9

V / F
Le premier entretien vise à distinguer la psychopathologie réactionnelle à un cancer et la symptomatologie antérieur au cancer

VRAI

10

Qui suis-je ?
Acte visée non thérapeutique demandé à un psychologue par une autorité mandatante (autorité judiciaire) ayant pour but d’apprécier l’état mental d’une personne et son degré de discernement quant aux faits (a-t-il la capacité de comprendre que l’acte qu’il a fait était illégal)

Mission de l'expertise pénale

11

V / F
psychologue est un expert en soi

FAUX

12

V / F
Le psy est un collaborateur occasionnel de la justice

VRAI

13

V / F
Le travail de l'expert consiste à se prononcer sur une culpabilité du sujet

FAUX,
c'est la compétence du juge.
Le travail consiste à établir, au travers du dossier fourni et de l’examen réalisé, le degré de discernement et l’évolution d’une personne au regard des faits incriminés.

14

Quels sont la conjonction des trois variable pour le passage à l'acte ?

- Une personne agissante
- Un enviornnement socio-culturel
- Des circonstances particulières

15

V / F
La rencontre avec un expert émane souvent de l'individu (du coupable)

FAUX,
cette rencontre est toujours imposée par la justice

16

Quelles sont les attentes de la mission d'expertise ?

- Démarche inductive (constater)
- Démarche déductive (expliquer)
- Conseiller

17

V / F
Ce qui intéresse le psychologue expert est l'objectivité des faits

FAUX,
c'est la façon dont les faits ont été vécus et interprétés

18

V / F
- Néonatale
- Enfance
- Adolescence
constitue les trois temps spécifique de ambiguïté génitale

VRAI

19

Pour poser un dx étiologique complet de l’ambiguïté sexuelle seule le psychologue suffit

FAUX,
Il est nécessaire d'avoir une équipe pluridisciplinaire

20

V / F
Il y a une forme de quarantaine lorsqu'il y a ambiguïté sexuelle de l'enfant

VRAI qui consiste à
- Cacher la naissance de l'enfant
- Repli social des parents
- Vécu de honte

21

V / F
Il y a risque de délaissement psychique, d'impasse affective lorsqu'il y a ambiguïté sexuelle

VRAI
Cette ambiguïté entrave l'ébauche du lien mère-nouveau né

22

Lors de l’ambiguïté génitale néonatale, le consentement des parents à la décision d'assignation sexuelle n'est pas important

FAUX,
leur consentement est FONDAMENTAL

23

L’ambiguïté sexuelle entraîne l'identité hermaphrodite chez l'enfant

VRAI

24

V / F
Il y a nécessité d'une prise en charge psychologique uniquement chez l'adolescente lorsqu'il y a découverte de l’ambiguïté générale à adolescence

FAUX,
Aussi prendre en charge la famille, les parents