comportement au feu Flashcards Preview

300.18 caf 2 > comportement au feu > Flashcards

Flashcards in comportement au feu Deck (24):
1

Le comportement au feu en cas d'incendie est apprécié selon deux critères :

*la réaction au feu des matériaux ;
*l a résistance au feu des éléments de construction.

2

La classification française de réaction au feu

M0 Incombustible
M1 Ininflammable
M2 Difficilement inflammable
M3 Moyennement inflammable
M4 Facilement inflammable

3

Résistance au feu des éléments de construction

La résistance au feu d’un élément de construction est son aptitude à conserver
l’ensemble des propriétés nécessaires à son utilisation pendant une durée déterminée,
malgré les effets d’un incendie.
Les éléments de construction pour lesquels un degré de résistance au feu peut être exigé sont les murs, les planchers, les portes, etc.

4

En classification française, les notions de résistance regroupent

** résistance mécanique : stabilité au feu (SF) ;
** l 'étanchéité aux flammes et aux fumées : pare-flammes (PF) ;
** l’isolation thermique : coupe-feu (CF).
Une résistance mécanique n’est pas systématiquement imposée aux éléments PF
et CF. Un élément CF présente toutefois les caractéristiques PF de même durée.

5

Structure

Ensemble des éléments nécessaires pour assurer la stabilité mécanique d’un bâtiment (mur porteur, plancher, poteau, poutre, charpente, etc.).

6

Stabilité au feu (SF)

Capacité d’une structure à résister mécaniquement aux effets d’un incendie pendant un temps donné : capacité portante.

7

Un élément de construction (mur, plancher, etc.) est dit principal

si sa ruine a une incidence sur la stabilité du reste de la structure ; dans le cas contraire, il est dit secondaire.
La résistance au feu de la structure et des planchers d’un bâtiment varie en fonction
de sa hauteur, sa destination, son importance, l’effectif des occupants et les risques
qu’il génère ou abrite.

8

BÂTIMENTS D'HABITATION
Réaction au feu

La réglementation environnementale actuelle impose une isolation de plus en plus contraignante des bâtiments. Une des solutions retenues par les propriétaires ou bailleurs est l’isolation par l’extérieur. Cette isolation peut faciliter la propagation du feu par la façade.

9

BÂTIMENTS D'HABITATION
Résistance au feu

Les parois séparatives des habitations individuelles, l’enveloppe et les portes palières
des logements collectifs doivent avoir un degré de résistance au feu croissant en fonction de leur classement (CF° ou PF° ¼ heure à 1 heure).

10

BÂTIMENTS D'HABITATION
Résistance au feu stabilité

Famille Stabilité au feu
1re
Structure SF° ¼ heure
Plancher CF° ¼ heure
2e
Structure SF° ½ heure
Plancher CF° ½ heure
3e A Structure SF° 1 heure
3e B Plancher CF° 1 heure
4e
Structure SF° 1 heure et demie
Plancher CF° 1 heure et demie

11

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
Réaction au feu

Pour éviter le développement rapide d’un incendie qui pourrait compromettre l’évacuation dans un local ou un dégagement accessible au public, les parois intérieures, l’agencement, le gros mobilier et la décoration doivent répondre à des exigences minimales de réaction au feu.

12

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC
Résistance au feu

Les parois verticales des dégagements et des locaux doivent avoir un degré de résistance au feu défini en fonction du degré de stabilité au feu exigé pour la structure de l’édifice.

La résistance au feu exigée pour les éléments de structure et les planchers vise à permettre l’évacuation du public et l’intervention des secours.

13

Une stabilité au feu des structures portantes principales des ERP est
donc imposée à la construction, en fonction :

ªª du nombre de niveaux ;
ªª de la hauteur de l’établissement ;
ªª de la catégorie de l’établissement.

14

IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR
Réaction au feu

La construction et l’aménagement doivent permettre d’éviter la naissance et la propagation d’un incendie :
ªª la charge calorifique des éléments de construction est limitée ;
ªª les parois intérieures (sols, murs, plafonds) doivent répondre à des exigences minimales de réaction au feu ;
ªª la charge calorifique de chaque local est limitée (mobilier).

15

IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR
Résistance au feu

Des exigences de résistance au feu sont imposées aux parois verticales intérieures des compartiments.

Les parois des gaines (ascenseurs, cages d’escaliers, gaines techniques, etc.) qui mettent en communication plusieurs compartiments doivent être coupe-feu de degré 2 heures.
La stabilité au feu des éléments de la structure des immeubles est de degré 2 heures. Elle concerne les poteaux, poutres, planchers, etc.
Concernant les ITGH, les éléments de construction porteurs sont stables au feu dedegré 3 heures.

16

CODE DU TRAVAIL
Réaction au feu

Dans les bâtiments dont le plancher bas du dernier niveau est situé à plus de 8 m du sol extérieur, l’aménagement intérieur des locaux (revêtements des murs, des sols et des plafonds, tentures, rideaux, etc.) répond à des caractéristiques de réaction au
feu permettant d’éviter le développement rapide d’un incendie susceptible de compromettre l’évacuation.

17

CODE DU TRAVAIL
Résistance au feu
-8m

Aucune exigence de stabilité au feu n’est requise pour les bâtiments dont le plancher bas ne dépasse pas 8 m.


Les bâtiments dont le
plancher bas du dernier
niveau est situé à plus de
8 m du sol extérieur doivent
avoir une structure stable
au feu de degré 1 heure et
des planchers coupe-feu de
même degré.

18

CODE DU TRAVAIL
Résistance au feu
+8m

Dans les bâtiments dont le plancher bas du dernier niveau est situé à plus de 8 m du sol extérieur, les cages d’escaliers encloisonnées doivent présenter les caractéristiques minimales suivantes :
ªª parois CF° 1 heure ;
ªª portes PF° ½ heure équipées d’un ferme-porte.

19

PARCS DE STATIONNEMENT
Réaction au feu

La réaction au feu des matériaux impose :
ªª des matériaux de construction (sols et parois) : M0 ;
ªª des matériaux d’aménagement :
● revêtements muraux, plafonds : M1 maximum ;
● les revêtements de sols : M3 maximum.

20

PARCS DE STATIONNEMENT
Stabilité au feu

Les éléments porteurs des parcs de stationnement
sont stables au feu de degré 1 heure à 1 heure 30 et
les planchers intermédiaires coupe-feu de degré
1 heure à 1 heure 30 suivant les cas.
Les éléments porteurs des parcs de stationnement
habitation à simple rez-de-chaussée ou surmontés
d’un unique étage d’habitation ont une stabilité au feu
réduite à ½ heure.
Les éléments porteurs des parcs de stationnement
en IGH sont stables au feu de degré 2 heures.

21

TUNNELS ROUTIERS
Réaction au feu

Les matériaux de construction des structures principales
et de second oeuvre des tunnels de plus de 300 m,
exception faite des éléments de chaussée, doivent être
classés M0.
Les matériaux utilisés en plafonds sont classés M0 et
les revêtements latéraux M1.

22

TUNNELS ROUTIERS
Stabilité au feu

La structure principale des tunnels doit présenter un
niveau suffisant de résistance au feu afin d’assurer la
sécurité des personnes, y compris celle des services de
secours pendant leur intervention (SF° de 2 à 4 heures en
fonction de la présence de tiers contigus ou superposés et
selon l’autorisation de transit de matières dangereuses).

23

TUNNELS DES SYSTEMES DE
TRANSPORT PUBLIC GUIDÉS
Réaction au feu

La structure des tunnels des systèmes de transport
public guidés doit respecter les exigences minimales de
réaction au feu suivantes :
ªª gros oeuvre : M0 ;
ªª revêtements muraux : M1 ;
ªª couverture : M0.

24

TUNNELS DES SYSTEMES DE
TRANSPORT PUBLIC GUIDÉS
Stabilité au feu

Le degré de stabilité au feu minimal de la structure
principale des tunnels des systèmes de transport public
guidés est de 2 heures.