Cours4_5février Flashcards Preview

Examen1_développement_cognitif > Cours4_5février > Flashcards

Flashcards in Cours4_5février Deck (31):
1

Définition de la mémoire

processus mental qui permet à l'enfant d'apprendre, de retenir et de récupérer de nouvelles informations

2

Quels processus sont impliqué dans la mémoire?

Encodage: identification et mise en mémoire d'un stimuli
Emmagasinage: organiser l'information et la relier à d'autres informations présentes en mémoire (augmente proportionnellement avec l'âge, temps influence la qualité des informations stockées)
Récupération: retrouver l'information encodée et stockée

3

Quels sont les deux types de représentation encodées?

Littérales: inclue tous les détails
Essentielles: inclue la signification et l'essentiel d'une situation (qui à fait quoi à qui), *plus longtemps retenue en mémoire que les littérales
*Les enfants portent plus attention aux informations littérales (raison des performances mnémoniques inférieures)

4

Quelles sont les deux façons de récupérer l'information?

Le rappel (restitution active): rappeler l'information de la mémoire (ex: le docteur t'a t-il touché?)
La reconnaissance: Je reconnais l'image, mais je ne me rappelle pas des caractéristiques (ex: le docteur t'a t-il touché la langue?), très précis chez les jeunes (2 ans meilleur que les adultes)

5

Quels sont les trois types de mémoire quant à la durée de la rétention?

-mémoire sensorielle
-mémoire à court terme (ou mémoire de travail)
-mémoire à long terme

6

Description de la mémoire sensorielle

conserve brièvement l'information apportée par les sens (auditive et visuelle)

7

Description de la mémoire à court terme/ de travail

enregistre temporairement l'information (5 à 9 items),
*la mémoire de travail est une extension de la mémoire à court terme, permet la manipulation temporaire de l'information

8

Description de la mémoire à long terme

Contient nos souvenirs récents et anciens *capacité et durée illimitée

9

Quels sont les deux types de mémoire à long terme?

déclarative: savoirs épisodiques (mémoire des évènements, prennent place à un moment et un temps spécifiques) et sémantiques (connaissances/faits générales)
*(concerne le stockage et la récupération qu'un individu peut faire émerger consciemment et exprimer cette mémoire par le langage, d'où le terme déclarative)
procédurale: savoir-faire cognitifs ou moteurs, ou association (ex; faire de la bicyclette)

10

Le bébé est-il capable de se souvenir et d'apprendre?

Malgré le fait qu'il n'a encore aucune stratégie de mémorisation et peu de connaissances sur monde, il peut tout de même se souvenir et apprendre par le biais des processus fondamentaux

11

Quels sont les processus fondamentaux permettant au bébé d'apprendre et de mémoriser malgré le fait qu'il n'ait aucune stratégie de mémorisation?

-association (conditionnement)
-reconnaissance, curiosité, recherche de nouveauté
-imitation
-généralisation des expériences
-inhibition et résistance à l'interférence

12

Que veut-on dire par stratégies de mémorisation?

stratégies cognitives ou comportementales sous le contrôle du sujet et utilisées dans le but d'améliorer les performances de la mémoire

13

Quels sont les différentes stratégies pouvant être adoptées par les jeunes enfants afin d'améliorer les performances de mémorisation?

-lecture à voix haute ou autorépétition (enfants de 5 à 7 ans, environ 60% des enfants de 7 ans)
-meilleure organisation de l'information (60% vers l'âge de 10 ans) - exemple faire des grandes catégories lorsqu'on nous demande de se souvenir de beaucoup de mots - permet de se rappeler de plus d'items
-attention sélective (entre 3 et 8 ans); balayage structuré de l'information à retenir, capacité de prêter attention aux stimuli ayant de l'importance (ex; quand on demande de ne retenir que les animaux et non les meubles, j'étudie seulement les animaux, et non les animaux ET les meubles)

14

Comment les enfants choisissent-ils les stratégies de mémorisation les plus appropriées?

Par le métacognition (ce que les enfants savent de la mémoire vers environ 6 ans)

15

Quand sont les différents types de connaissances dans la métacognition?

Connaissances explicites: connaissances conscientes et factuelles sur les tâches (ex: il est plus facile de retenir un petit nombre de mots qu'un très grand nombre), sur les stratégies (ex: pour retenir un numéro de téléphone, je dois me le répéter souvent) et sur les individu (je sais que les enfants plus âgés ont une plus grande mémoire que les plus jeunes)
Connaissances implicites: inconscientes (ex: je ralenti inconsciemment ma lecture quand celle-ci devient plus difficile pour mieux me concentrer)

16

Vrai ou faux?
plus nous possédons de connaissances dans un domaine, plus il est facile d'apprendre et de mémoriser de nouvelles informations relatives à ce domaine?

Vrai

17

Vrai ou faux?
le fait que les enfants plus vieux ont plus de connaissances peut expliquer l'augmentation des capacités mnésiques avec l'âge?

Vrai

18

Qu'est-ce que l'amnésie infantile?
Qu'est-ce qui explique cette amnésie?

Le fait de ne pas pouvoir se rappeler de notre enfance lorsque nous étions bébé.
Explication:
-changements physiologiques (développement des lobes frontaux essentielles pour se souvenir d'épisodes spécifiques dans des formats récupérables)
-Incompatibilité entre l'encodage en bas âge et la façon dont les adultes récupèrent l'information (contenu verbal vs sensation, littérale vs essentiel)
-mémoire épisodique vs sémantique

19

De quelles façons peut-on mesurer la mémoire?

-indices sensori-moteurs (habituation, reconnaissance d'objet)
-mesures physiologiques
-conditionnement opérant
-tâche expérimentale (erreur A pas B)
-les tests standardisés

20

Avant quel âge est-il pratiquement impossible de dresser un portrait séquentiel précis du développement de la mémoire?

Avant l'âge de trois ans
*les tests standardisés n'existent que pour les enfants de trois ans et plus

21

Quelles sont les différentes preuves de l'existence de la mémoire chez les bébés?

-mémoire auditive: se souvient d'une histoire qu'on lui a compter lorsqu'il était dans le ventre de sa mère (indice physiologique, ex: accélération rythme cardiaque)
-il se souvient de stimuli situationnel, visuel, mobile et auditif (voir diapo 24)

22

Vrai ou faux
La mémoire visuel et la mémoire spatiale se développent au même rythme et dans les mêmes parties du cerveau , et donc une personne ne peut être meilleure dans une sphère plutôt qu'une autre?

Faux

23

Quelles sont les conséquences de la mémoire?

-la vitesse d'habituation à un stimuli a l'âge de 7 mois peut prédire assez précisément le QI ultérieur
-la mémoire à court terme et la mémoire de travail mesurées avant l'entrée à l'école permettent de prédire les performances académiques dans plusieurs matières scolaires et à l'intelligence
-des déficits au niveau de la mémoire de travail sont associés aux symptômes de TDA et d'H

24

Définition de l'attention
*quelle est son importance dans la mémorisation ?

capacité à se concentrer sur un objet, personne ou activité pendant une certaine période de temps
*pour qu'une information soit retenue, elle a besoin des capacités mnémoniques ET de l'attention; elle facile le traitement cognitif en mobilisant les ressources cognitives et en les orientant vers un but

25

Quelles sont les différentes composantes attentionnelles?

- alerte: sens courant de "faire attention à" traverser la rue
- l'attention soutenue: faire un exercice long et monotone, écouter passivement le professeur, travailler dans un environnement qui ne se passe rien ex: gardien de nuit
- l'attention sélective: écouter le professeur sans se laisser distraire par le bruit autour, traiter la trame d'une histoire sans se laisser distraire par les détails
- l'attention divisée: prendre des notes pendant que le professeur parle, écouter une émission en dessinant
- contrôle des ressources attentionnelles: 2 fonctions principales, soit l'inhibition et la flexibilité attentionnelle
flexibilité: changement dans les critères de sélection/sur quoi je porte mon attention, varie au fil du développement (ex: littérale vs essentiel)
inhibition: mettre de côté les stimuli non pertinents

26

Quel est l'un des premiers comportements d'attention observés et étudiés?
Donner un autre exemple

exploration visuelle
*s'organise à mesure que l'enfant vieillit; 3 à 8 ans balaye structuré
*autre exemple: le réflexe d'orientation: le bébé tourne instinctivement la tête vers la source du bruit

27

Définir l'attention contrôlée versus automatique

Attention contrôlée: début entre 3 et 6 mois, volontaire, endogène , consolidation vers l'âge de 3 à 8 ans avec le balayage structuré
Attention automatique: involontaire, réflexe exogène

28

Définir l'attention implicite versus explicite

Attention implicite: regarder quelque chose tout en étant concentré sur autre chose (aucun mouvement du corps ou des yeux, être dans la lune, je regarde le télévision mais mon attention est sur ce que je pense)
Attention explicite: se tourner pour regarder (mouvements corps, mouvements des yeux)

29

Définir attention endogène vs attention exogène

endogène: identifier la nature de l'évènement détecté, peut être de longue durée et être interrompue
exogène: prépare l'organisme à une information nouvelle, difficile à inhiber, involontaire,, automatique, d'une durée brève

30

Que peut-on dire sur le développement de l'attention?

différences individuelles donc difficile de dresser un portrait séquentiel du développement (absence de mesures standardisées en bas âge, variations dans les mesures utilisées ou dans les modalités sensorielles sollicités)

31

Que permet de prédire l'attention?

-permet de prédire QI
-permet de prédire le développement social
-déficit attention visuelle associé à l'autisme
-prédire TDA et H
-prédire le développement du langage