croissance innovation et développement Flashcards Preview

Oral Economie > croissance innovation et développement > Flashcards

Flashcards in croissance innovation et développement Deck (10):
1

Théorie de la croissance endogène de Romer (1986), Lucas(1988) & Barro (1990)

4 facteurs principaux de croissance :
- Les rendements d’échelles : certains investissements peuvent entraîner des rendements croissants, qui poussent la croissance. Ex : les infrastructures publiques sources d’externalités positives
- La recherche : l'innovation augmente le stock de connaissances, et le « débordement » de ces connaissances finit par être bénéfique à tous, au lieu de se limiter à la firme innovante. La course à l'innovation de chaque firme bénéficie à l'ensemble des firmes et tire l'économie vers la croissance.
- La connaissance ou le capital humain = l'ensemble des formations, connaissances et bonne santé du travailleur qui le rendent plus productif, ce qui montre l’importance du système éducatif et de santé.
- L'action publique peut augmenter la productivité de l'économie, par exemple en augmentant le stock de connaissances (le capital humain) ou les infrastructures publiques

2

Théorie de la croissance de Schumpeter (1913)

l'innovation des entreprises est le moteur de la croissance. Les innovations apparaissent de manière groupées, à un moment donné, car une fois qu’un entrepreneur a ouvert la voie de l’innovation, les autres hésitent moins à suivre => processus de destruction créatrice =>ces nouvelles innovations relancent la croissance puis dépression car elles chassent les entreprises peu performantes => cycles économiques comme ceux de Kondratieff (19ème s.)
C’est le fait que l’entrepreneur bénéficiera d’un monopole temporaire suite à son innovation qui l’incitera à innover. La rente qui en découle = rémunération face à la prise de risque que représente l’innovation.

3

résidu de Solow

la croissance s’explique par la croissance des facteurs capital et travail mais aussi par le progrès technique (la hausse du tx d’épargne et de l’efficacité au travail, évolution des savoirs…). Selon ce modèle l’économie tend vers un niveau de croissance stable qui converge vers 0, fonction de taux de croissance de la pop. et de la dépréciation du capital => les pays développés devraient être rattrapé par les PED.

4

croissance sur le fil du rasoir Harrod Domar, 1939-1947

Tout investissement a deux effets. A court terme, il augmente la demande globale. A moyen terme, il augmente les capacités de production. Domar veut déterminer les conditions qui permettent à l'augmentation de la demande d'être suffisante par rapport à l'augmentation de l'offre que suscite l'investissement. Si l'augmentation de la demande > à celle de l'offre => inflation ; si l'augmentation de la demande < à celle de l'offre => crise déflationniste.
Conclusion : L'augmentation de l'investissement ne suffit pas à générer une demande suffisante face aux capacités de production supplémentaires qu'elle induit => la croissance est instable et source de chômage => l’Etat peut intervenir pour augmenter la demande

5

Destruction créatrice & croissance d’Acemoglu, Aghion et Zilibottie

(2006) : Pour juger de l’impact de la destruction créatrice sur la croissance, il faut séparer les éco éloigné et proche de la frontière technologique.
Les pays éloignés : la croissance repose sur l’imitation et l’adaptation de technologies étrangères => besoin d’une éduction performante au niveau primaire et secondaire. Afin de bénéficier des rendements d’échelle, les investissements se font sur le long terme au sein de grandes entreprises.
Les pays proches de la frontière : ils ont besoin d’innover pour continuer à s’enrichir => processus de destruction créatrice pour favoriser l’innovation => marché fléxible capable de gérer les risques liés au développement de nouvelles technologies, dont le succès est incertain => pas d’effort massif pour soutenir quelques grands projets industriels dont l’avenir n’est pas garanti. La recherche nécessite de mettre l’accent sur les derniers cycles de l’enseignement supérieur.

6

L’économie du développement de Harrod-Domar :

le seul moyen pour un PED d'accroître sa croissance est d’augmenter son épargne. L'épargne privée étant insuffisante dans les PED, seule l'aide étrangère et l'État, par une politique d'excédents budgétaires, peut accroitre le taux d'épargne de l'économie, finançant ainsi un taux d'investissement plus élevé. Critique : le développement dépend plus de l'accroissement de la productivité du capital que de l'accroissement du taux d'investissement.

7

Les étapes du développement de Rostow (1960) :

5étapes dans le dvpt indusrielle :
- Société traditionnelle qui vit de l’exploitation du sol, hostile au progrès et ou stagne les hiérarchies sociales.
- Grâce à la révolution agricole : la croissance éco > à la croissance de la pop. => bouleversement politiques
- Le décollage = une 20tènne d’années où les invest. sont massifs dans l’industrie
- La maturité : développement des industries de la 2nd révolution indus. => améliorat° des niveaux de vies
- La consommation de masse

8

Pejovitch (1995)

problème d’incitation à l’innovation: tout investisseur a le choix entre un investissement risqué et un investissement incertain comme l’activité de recherche et d’innovation. A priori, l’investisseur préfèrera le risque ou la proba est connu à l’incertain (cf paradoxe d’Ellsberg).

9

dilemme de la connaissance

protégeant l’innovation (ce qui est nécessaire pour cause d’incitation) on limite l’accumulation de connaissance et de ce fait les possibilités de création de nouvelles connaissance, sources de croissance et compétitivité.

10

tragédie des anti communs (Heller et Eisenberg, 1998)

Si on autorise trop facilement un inventeur à breveter => savoirs parcellisés => blocage de l’innovation et des applications industrielles sous-jacentes, car il devient trop coûteux pour l’inventeur de réunir toutes les licences nécessaires pour mener son activité inventive.