Dx du trouble du spectre de l'autisme (DSM-5) Flashcards Preview

Psychopathologie/Exam 1 > Dx du trouble du spectre de l'autisme (DSM-5) > Flashcards

Flashcards in Dx du trouble du spectre de l'autisme (DSM-5) Deck (13):
1

En quoi consiste le critère A du trouble du spectre de l'autisme?

A. Déficits persistants dans la communication sociale et les interactions sociales dans de multiples contextes, comme en témoigne ce qui suit, actuellement ou précédemment (les exemples sont illustratifs et non exhaustifs) :
(...)
NB: La sévérité est évaluée en fonction de l'importance des déficits de la communication sociale et des intx sociales

2

Peux-tu me donner des exemples illustrant le critère A du trouble du spectre de l'autisme?

-Déficits de la réciprocité socio-émotionnelle, allant, par exemple, de l'approche sociale anormale et l'incapacité d'échanger dans une conversation ; au partage réduit d'intérêts, d'émotions, ou d'affect ; à l'échec d'engager ou de répondre à des interactions sociales.

-Déficits dans les comportements de communication non verbaux utilisés pour l'interaction sociale, allant, par exemple, de la communication verbale et non verbale mal intégrée ; à des anomalies dans le contact visuel et le langage du corps ou des déficits dans la compréhension et l'utilisation de gestes : à un manque total d'expressions faciales et de communication non verbale.

-Déficits dans le développement, le maintien et la compréhension des relations, allant, par exemple, de difficultés à adapter le comportement en fonction de divers contextes sociaux ; à des difficultés à partager les jeux imaginatifs ou à se faire des amis ; à l'absence d'intérêt pour les pairs.

3

En quoi consiste le critère B du trouble du spectre de l'autisme?

B. Modes restreints, répétitifs de comportements, d'intérêts ou d'activités, comme en témoigne au moins deux des éléments suivants, actuellement ou précédemment (les exemples sont illustratifs et non exhaustifs) :
(...)
NB: La sévérité est évaluée en fonction de l'importance des déficits de la communication sociale et des intx sociales

4

Peux-tu me donner des exemples illustrant le critère B du trouble du spectre de l'autisme?

-Mouvements moteurs, utilisation d'objets, ou parole stéréotypés ou répétitifs (par exemple, stéréotypies motrices simples, aligner des jouets ou retourner des objets, écholalie, phrases idiosyncrasiques (hors contexte)).

-Insistance sur l'adhésion inflexible à des habitudes ou modes ritualisés de comportement verbaux ou non verbaux (par exemple, une détresse extrême en cas de petits changements, difficultés avec les transitions, modes de pensée rigide, rituels de salutation, besoin de prendre le même itinéraire ou de manger la même nourriture tous les jours).

-Intérêts très restreints et circonscrits qui sont anormaux dans leur intensité ou leur orientation (par exemple, un fort attachement à des objets inhabituels, des intérêts excessivement circonscrits ou poursuivis avec une persévération excessive).

-Hyper- ou hyporéactivité à des inputs sensoriels ou niveau intérêt inhabituel pour les aspects sensoriels de l'environnement (par exemple, indifférence apparente à la douleur/température, réaction négative à des sons ou des textures spécifiques, sentir ou toucher des objets excessivement, fascination visuelle pour des lumières ou mouvement).

5

De quelle façon la sévérité du Dx du trouble du spectre de l'autisme est-elle spécifiée?

La sévérité est spécifiée sur la base des déficits dans ces deux catégories A et B.

6

En quoi consiste le critère C du trouble du spectre de l'autisme?


C. Les symptômes doivent être présents dans la période de développement précoce (mais peuvent ne devenir pleinement manifestes qu'après que les exigences sociales dépassent les capacités limitées, ou peuvent être masqués par des stratégies apprises plus tard dans la vie).

7

En quoi consiste le critère D du trouble du spectre de l'autisme?

D. Les symptômes causent une altération cliniquement significative du fonctionnement actuel dans les domaines sociaux, scolaires ou professionnels, ou d'autres domaines importants.

8

En quoi consiste le critère E du trouble du spectre de l'autisme?

E. Ces perturbations ne sont pas mieux expliquées par la déficience intellectuelle (trouble de développement intellectuel) ou un retard global de développement. La déficience intellectuelle et le trouble du spectre de l'autisme surviennent fréquemment ensemble ; pour poser les deux diagnostics de trouble du spectre de l'autisme et de déficience intellectuelle, la communication sociale devrait être inférieure à celle prévue pour le niveau de développement général

9

Que faut-il spécifier en posant ce Dx?

Spécifier avec ou sans déficience intellectuelle associée
Spécifier avec ou sans altération du langage associée
Spécifier Pathologie médicale
Spécifier Autre trouble développemental etc
Etc.

10

Quels sont les trois niveaux de fonctionnement qui ont été définis dans le DSM-5 afin de combler la disparition des Dx précis (tel que le Dx d'asperger)? Combien de dimensions évaluent-ils? De quelles dimensions s'agit-il?

Niveau 3 : « Nécessite un soutien très important »

Niveau 2 : « Nécessite un soutien important »

Niveau 1 : « Nécessite un soutien »

2 dimensions par niveau, Communication sociale et
Comportements répétitifs et restreints.

11

En quoi consiste le 3e niveau?

Trois niveaux et deux dimensions

Niveau 3 : « Nécessite un soutien très important »

Communication sociale :

Déficits graves dans les compétences de communication sociale verbale et non verbale, provoquant des déficiences graves dans le fonctionnement. Initiation très limitée des interactions sociales. Réponse minimale aux tentatives de socialisation des autres.


Comportements répétitifs et restreints :

Des préoccupations, des rituels inflexibles et/ou des comportements répétitifs qui nuisent considérablement au fonctionnement dans tous les domaines. Détresse marquée lorsque les rituels et/ou routines sont perturbés. Il est très difficile de rediriger les intérêts puisque la personne y retourne rapidement.

12

En quoi consiste le 2e niveau?

Niveau 2 : « Nécessite un soutien important »

Communication sociale :

Déficits marqués au niveau des compétences de communication sociale verbales et non verbales. Altérations sociales manifestes, en dépit des mesures de soutien mises en place. Initiation limitée des interactions sociales, avec réponses réduites ou déficientes aux tentatives de socialisation des autres.


Comportements répétitifs et restreints :

Les comportements restreints et répétitifs et/ou les préoccupations ou les intérêts se manifestent assez souvent pour être remarqués par un observateur extérieur et pour perturber le fonctionnement de la personne dans plusieurs contextes. La détresse et la frustration se manifestent lorsque les comportements restreints et répétitifs sont interrompus; il est difficile de rediriger les intérêts de la personne.

13

En quoi consiste le 1er niveau?

Niveau 1 : « Nécessite un soutien »

Communication sociale :

Sans soutien, les déficits au niveau de la communication sociale provoquent des déficiences notables. Difficulté à initier des interactions sociales, manifestation concrète de réponses atypiques ou vaines aux ouvertures sociales d'autrui. Manque d'intérêt apparent pour les interactions sociales.


Comportements répétitifs et restreints :

Les rituels et comportements restreints et répétitifs nuisent considérablement au fonctionnement de la personne dans un ou plusieurs contextes. Résistance lors des tentatives d'une personne tierce de mettre fin aux comportements restreints et répétitifs ou la redirection des intérêts spécifiques.