exam intra Flashcards Preview

criminel trouble mentaux > exam intra > Flashcards

Flashcards in exam intra Deck (63):
1

Expliquer le système multi axial du DSM-IV TR.

c'est un système de classification des troubles mentaux selon 5 axes différents.
axe 1 : trouble clinique aiguë qui nécessite médication + hospitalisation
axe2: trouble lié au développement
axe 3 : atteint d'une affection physiologique
axe 4 : stress psychosociaux
axe 5 : évaluation du fonctionnement global

2

Dans le traitement des maladies mentales, on pratiquait au XX ième siècle, la lobotomie et l’électroconvulso thérapie. Expliquez ces deux types de traitement.

Lobotomie: technique ou on créait une incision au lobe frontal et on procédais à la réduction de la substance blanche. On leur retire de la matière leur identité et du comportement du raffinement humain.
Électroconvulso : c'est envoyer des chocs électriques au cerveau, mais cela créait de nombreuses fractures, c'est comme une crise d'épilepsie.

3

Des cliniciens de l’Europe de l’Est furent des pionniers dans la compréhension des maladies mentales. En deux phrases, résumez l’oeuvre de Kraepelin, de Scheinder et d’Eugène Bleuler.

Krapelin : précise la notion de psychose comme une altération conscience, différentie symptômes et syndromes, produit une classification des troubles mentaux.
Schiender: Précise et nuance la notion de délire avec ses modes d'expression puis précise les symptômes de la schizo
Bleuer: met en évidence la schizophrénie ou on y retrouve des manifestations d'hallucinations et délire

4

La psychiatrie est confrontée depuis les 20 dernières années à des découvertes intéressantes sur le cerveau. Nommez et expliquez le courant de découvertes scientifiques qui bousculent la compréhension des maladies mentales.

Les neurosciences qui expliquent qu'il est important de prendre en considération le fonctionnement du cerveau et du système nerveux lorsqu'on parle de maladie mentale, car la médication et l'étiologie y est lié

5

Contrairement aux maladies physiologiques, la psychiatrie et la psychologie clinique doivent tenir compte de la culture du patient. Expliquez les liens entre culture et maladie mentale. Donnez deux exemples des « symptômes culturels » qui doivent être analysés avant de diagnostiquer la maladie mentale.

la maladie mentale varie en fonction des époques et des cultures, car pour une même maladie les symptômes peuvent être différents d'une culture à l'autre.
- Amok: coupure de conscience à la suite d'une insulte ( philippines ou Asie)
-DHAT: préoccupation sur le sperme et la décoloration de l'urine (Inde et Chine)

6

Expliquez à l’aide de trois faits, la controverse qui a entouré l’apparition du DSM-5.

-90% des psychiatres recevaient des subventions des compagnies pharmaceutiques
- outil anglo-saxon
-multiplicité des diagnostiques

7

Expliquez le mécanisme de la communication entre deux neurones.

l'influx nerveux voyage dans l'axone via la transmission chimique d'ion positif et négatifs. Les boutons terminaux libèrent des neurotransmetteurs qui viennent se lier aux récepteurs des dendrites. Les Neurotransmetteurs vont recapturer, par des pompes de recapture qui fait que le contact se fait et se refait

8

Expliquez le rôle de quatre neuro-transmetteurs.

-Dopamine : lié à l'humeur, la posture, contrôle du mouvement et le circuit de récompense
-sérotonine: lié à la régulation des émotions de l'humeur et au contrôle du système nerveux autonome
-noradrénaline: lié aux fonctions cognitives comme l'attention, la vigilance, état d'alerte
-GABA: lié aux situations de repos

9

Expliquez le cheminement et la production des émotions dans le système nerveux.

Elles agissent comme des réflexes, elles sont détectées par l'organisme avant que l'individu en prenne conscience. L'amygdale détecte les stimulations de l'environnement et les envoie aux lobes frontaux. Elles vont créer une émotion

10

Nommez quatre symptômes (critères) d’un trouble TDAH avec prédominance de l’hyperactivité et quatre critères avec prédominance de l’inattention

Hyperactivité :
-se lève quand il doit rester assis
-parle beaucoup
-laisse échapper la réponse à une question pas complète
-interrompt les autres et s'interposent
inattention:
-n'apporte pas attention aux détails
-perd souvent ses choses
-à des oublis fréquents
-se laisse distraire par les activités externes

11

Expliquez deux hypothèses de convergence étiologique au sujet du TDAH en utilisant les études neuro-biologiques.

-activité de la région préfrontale du cerveau est inférieure à la moyenne( contrôle ses comportement et l'impulsivité)
-une perte de sécrétion de la dopamine (pour garder l'attention sur une tâche) et de la noradrénaline ( filtre les stimulus non pertinentes et la fluidité des tâches)

12

Expliquez trois hypothèses de convergence étiologique au sujet du TDAH en utilisant les études génétiques.

-études de jumeaux: les MX 80% deux TDAH, donc forte concordance quand les gènes sont les mêmes = génétique
- dans les TDAH, 25% ont un parent qui a été TDAH
-Dans une famille avec un TDAH, il y a 20% d'avoir un frère TDAH

13

Au niveau du traitement du TDAH, les spécialistes privilégient l’approche globale où s’associent la médication et l’intervention comportementale. Expliquez cinq types d’intervention PSYCHO-SOCIALE susceptibles d’aider à gérer les symptômes du TDAH.

-implication de l'enfant dans des échelles de motivation
-vie équilibrée (levé/couché)
-limitation de sucre et de junk food
-limitation des recours à des activité récréatives ou la stimulation est optimale
-régime disciplinaire constant

14

Dans un document qui fut déposé dans Studium, les auteurs font référence à des interventions auprès de la famille et auprès du milieu scolaire. Expliquez trois types d’interventions que ces derniers suggèrent tant auprès de la famille et auprès du milieu scolaire.

FAMILLE :
-thérapie familiale pour accepter le diagnostique
-groupe de soutient pour favoriser l'acquisition de l'information sur le TDAH
-Mesure de répit pour une pause
ÉCOLE:
-aide pédagogique pour récupérer les notions manqués
-Organisation travail( créer une routine pour qu'il devienne autonome)
-Organisation de la classe en fonction des forces et faiblesses du jeune pour favoriser son bon fonctionnement

15

Les traumas complexes qui se caractérisent par des expériences relationnelles difficiles en raison de 4 aspects. Nommez-les?

-biologique
-dissociation
-difficulté à contrôler les comportements
-fonctions cognitives exécutrices

16

En terme d’évolution, expliquez comment les symptômes du TDAH apparaissent au niveau de l’adulte, de l’enfance et du nourrisson.

NOURISSON: allaitement difficile, sommeil agité ( ce qui le rend maussade exige de l'attention)
ENFANCE: symptômes du DSM et l'enfant ne s'amuse pas seul
ADULTE: change souvent d'emplois, vie affective difficile et assume difficilement les responsabilités

17

Nommez quatre critères du trouble d’opposition avec provocation.

-se met en colère pour rien
-fait porter à autrui la responsabilités de ses erreurs
-contestent les gens en autorité
-refuse de se plier aux règles

18

Nommez quatre critères vus en classe pour établir un diagnostic de trouble de conduite.

-agression à l'égard des quelqu'un ou des animaux
-destruction de biens matériels/vandalisme
-commission de vol et fraude
-violation grave des règles

19

Expliquez quatre différences en terme de syndrome global, entre le trouble oppositionnel avec provocation et le trouble de conduite

- le TC à une échelle de sévérité
-le TC inclue le TOP
-le TOP n'a pas de perspective développementales (TC= antisociaux)
-le TC il y a des mises à feux à 8-9-12-13 ans

20

Dans l'étiologie du Trouble de conduites, les chercheurs ont énuméré deux catégories d'hypothèses de convergence. Expliquez.

-individuelle: consommation, agressivité, manque d'empathie, données biologiques
-environnementales: quartier défavorisé, violence dans l'environnement, intimidation, alcoolisme parentale

21

Ecrivez une histoire de cas où on retrouve les comportements d’un jeune garçon dont le diagnostique est le suivant : TDAH avec co-morbidité d’un trouble oppositionnel avec provocation. Votre histoire doit avoir un maximum de 3 pages.

TOP :
-se met en colère facilement
-suceptible
-s'oppose aux règles
-conteste les gens d'autorité
-embête les autres
-donne a autrui la responsabilité de ses erreurs
-méchants et s'en fou
TDAH:
-pas attention aux détails
-pas écouter les autres
-pas concentré sur les travaux
-pas organisé
-perd ses objets
-se lève souvent
-parle BEAUCOUP
-échappe la réponse à une question

22

Nommez quatre facteurs qui vous permettent de distinguer le trouble délirant et le trouble schizophrénique

-TD absence d'hallucinations
-TD aucune désorganisation spatio-temporelle
-TD absence d'anomalie comportementale
-TD absence d'isolement social

23

Expliquez ce qu’un clinicien veut dire lorsqu’il écrit « le sensorium est préservé ».

c'est lorsque l'individu est bien orienté dans les sphères: temps, espace, personne et situation. De plus, l'individu ne démontre aucune désorganisation spatio-temporelle

24

Expliquez la fonction de l’attention et de la mémoire chez le patient. De plus, pour chacune de ces fonctions, expliquez comment des atteintes organiques ou une maladie mentale peuvent influencer leur processus.

-ATTENTION: capacité de discriminer un stimulus parmi d'autres. l'attention 1e est passive et la 2e demande une concentration (active) . altération 1 : démence, alzeimer
altération 2 : TDAH, t. dépressif
-MÉMOIRE: c'est la capacité de se souvenir de ses expériences passées. Cela implique le fonctionnement de la rétention et le mécanisme de rappel ( hypermnésie : capacité de rétention de certains troubles ex: paranoïa, trouble stress post-traumatique

25

Expliquez la différence entre l’humeur et l’affect en précisant l’affect et l’humeur des schizophrènes en général.

-l'humeur confère à un climat émotionnel global, persistent et durable : euphorie, dysphonie, euthymique.
-l'affecte réfère à ses composantes affectives reliées à un état émotionnel plus aigue, moins persistant que l'humeur (l'humeur s'accompagne d'un affecte)
*schizo passe d'euphorie à dysphorique selon les phases dans lesquelles il se trouve

26

Le trouble schizophrénique inclut des critères négatifs et positifs. Expliquez cette différence et nommez trois exemples de chaque critère.

-POSITIF: symptôme produit par l'individu ( on ajoute cela a sa réalité)
*consommation psychoactive
*rires déplacés
*crises de colère imprévisibles
-NÉGATIF: symptômes qui retire un élément de la réalité de l'individu
*retrait social prolongé
*incapacité d'exprimer de la joie
*abandon de l'hygiène personnelle

27

Expliquez la différence entre le trouble délirant de persécution et le trouble délirant d’érotomanie.

Persécution pense être l'objet d'une conspiration. Il fait appel à des organismes de sécurité, tandis que d'érotomanie croit avoir tissé une relation passionnelle avec un personnage célèbre

28

Expliquez sur le plan étiologique, trois types d’études qui supportent l’hypothèse bio chimique chez les schizophrènes.

-plus grande dilatation des ventricules cérébraux
-diminution des contacts neuronaux ( lobes frontaux)
-neurotransmetteurs : + dopamine ( plus plaisir)

29

Nous savons qu’un trouble de la pensée entraîne un dysfonctionnement possible au niveau du contenu, du cours (rythme) et de la forme. Expliquez comment ces trois éléments de la pensée sont influencés par le dysfonctionnement.

-Contenu: le délire (avoir la conviction fermement soutenue de faits irréfutables)
-cours : c'est une chaine d'idées, s'il y a relâchement, la manifestation verbale devient incompréhensible
-Forme : différentes formes de délires

30

L’hypothèse génétique est souvent utilisée pour expliquer le trouble schizophrénique, expliquez cette hypothèse à l’aide de trois types de recherche.

-Gottesman: études de jumeaux qui démontrent l'effet de l'adn. concordance de 25à50% pour les MZ et 10 à 15% DZ. de plus il fait un lien avec les familles : un enfant avec un parent a plus de risques et un enfant adopté en a aussi.
-Walker: corrélation entre la génétique et la schizo, placés en institution = pronostiques plus sombre (modèle bio-psycho-sociaux)
-Neuro-chimique : gaine de myéline sur l'axone des neurone c'était détériorer sur 30% de certains circuits neuronaux

31

Il existe des programmes de psychothérapie avec les schizophrènes lorsque ces derniers sont en phase résiduelle. Expliquez cinq modules susceptibles d’être animées auprès de ces derniers au sein d’une approche cognitivo-comportementale.

-1 : volet éducatif, renseigner le patient
-2: gestion des émotions + améliore l'empathie
-3: distorsions cognitives qui les remet en question
-4: habiletés sociales avec des jeux de rôle
-5: prévention de la rechute

32

Expliquez comment les thérapies familiales sont utilisées auprès des schizophrènes.

Processus de communication émotionnelle sensibiliser l'entourage au renforcement, tolérance et réconfort, communiquer avec des intervenants lors de crises

33

Certains délinquants présentent un trouble délirant persécutoire. Expliquez à l’aide de trois critères ce trouble.

c'est une croyance soutenue qu'il fait l'objet d'un complot. caractéristiques psycho:
1) hypervigilant et hypersensible aux réactions d'autrui
2) élans narcissiques significatifs
3) quérulents et hostiles

34

Expliquez ce que les cliniciens veulent dire par la capacité du jugement et expliquez ses composantes.

La capacité de soupeser l'importance relative des faits ou des idées de manière à ajuster ses conduites. Jugement de soi à soi : autocritique
jugement de soi a autrui : jugement social. Personne atteinte de TM voit ses capacités de jugement altérés

35

expliquez le délire de référence et celui de l’automatisme de la pensée.

-référence: la conviction que des messages sont adressés au sujet via une référence ( radio, médias)
-automatisme de la pensée: un sujet qui souffre de vol de pensée et d'idées vient souvent avec un automatisme de la pensée, on lui a introduit

36

Nommez cinq caractéristiques retenues dans le DSM-IV d’un épisode dépressif

-insomnie/hypersomnie
-pensées suicidaires
-perte intérêt pour activités agréables
-perte d'appétit =perte poids
-perte concentration

37

Nommez cinq caractéristiques retenues dans le DSM-IV d’un épisode maniaque

-baisse du besoin de sommeil
-impliqué dans une foule d'activités
-augmentation estime de soi
-fuite d'idées constantes
-engagement dans activités dangereuses

38

Faites la distinction entre un trouble dysthymique et le un trouble de dépression majeure

Le patient atteint de trouble dystocique affiche des symptômes moins aigue que le trouble dépressif majeur, mais affiche une dévalorisation personnelle, fatigue, manque énergie et risque de rechute

39

Faites la distinction entre un trouble bi-polaire de type 1 et de l’hypomanie

le trouble bipolaire est un état euphorique assez général et les symptômes maniaques ne sont pas déstabilisants. Le bipolaire 1 a des états d'euphorie majeur et de dépression majeure qui perturbent l'individu

40

Faites la distinction entre le trouble bi-polaire de type I et le trouble bi-polaire de type II

les deux types de bipolaire ont les mêmes symptômes, c'est seulement dans le bipolaire 1 que les symptômes sont déstabilisants

41

Une des hypothèses de convergence retenue pour expliquer le trouble de dépression majeure est l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien. Expliquez ce que l’on entend par cet axe.

c'est que l'hypothalamus démontre des éléments de danger dans l'environnement, après avoir décodé ces éléments de danger, il va transmettre une urgence à l'hypophyse qui va sécréter des hormones afin de stimuler d'autres glandes et mettre l'organisme en alerte, il va avoir augmenter la respiration et le coeur pour libérer du glucose pour dilater les bronches, les glandes surreinaliennes vont sécréter du cortisol via le sang. Le cortisol se rend au cerveau et assure l'hyper vigilance, inbiber l'hypocampe hypertrophie et le patient se retrouve handicapé dans sa recherche de solution

42

Expliquez en quoi consiste l’hypothèse reliée au sommeil concernant le trouble de dépression majeure.

Les éveils sont fréquents sont associés à des différences importantes dans l'espace qui différencie les deux zones alpha/delta et beta. vue que ces périodes sont courtes, c'est une anomalie au niveau de l'activité cérébrale donc plus à risque de dépression

43

En ce qui a trait à l’étiologie du trouble bi-polaire, expliquez pourquoi on retient comme principale hypothèse, celle de la génétique.

par ce que les évènements se vie ne sont pas soutenus par la recherche donc la génétique est plus probable et plus de risques de l'être si les parent le sont donc on associe à la génétique

44

Au niveau du traitement de la dépression majeure, comment agissent les anti-dépresseurs?

Inhibiteur sélectif recapture de la sérotonine au niveau de la synapse et ils vont jouer un rôle sur les récepteurs se dendrites (bloquent la recapture)

45

Dans le traitement psychothérapeutique des épisodes dépressifs, les thérapies cognitivo-comportementales sont utilisées. Dans cette sphère d’activités, le thérapeute travaille avec le patient ses distorsions cognitives afin de faire un recadrage. Expliquez quatre distorsions importantes (pensées irrationnelles) chez les dépressifs.

-pensée dichotomique: ou l'absolue règne tout noir ou blanc
-minimisation des réalisation et exagération des échecs
-surgénéralisation
-étiquetage négative

46

Avec les TCC, il y a un volet comportemental. Expliquez ce volet et donnez quatre exemples d’activités qui sont susceptibles d’être demandés au patient

1-définir avec précision le problème rencontré
2-faire l'inventaire des solutions possibles
3-choisir la ou les 2 meilleurs solutions
4-appliquer la solution selon un plan précis

47

Avec la thérapie interpersonnelle brève (IPT) on relie souvent les patients dépressifs à quatre facteurs relationnels. Nommez-les.

-deuils non-résolus
-conflit avec personne significative non-réglé
-transition difficile entre les étapes de la vie importante
-déficience sur le plan des habiletés sociales

48

Dans les facteurs qui expliquent la prévalence des troubles dépressifs chez les femmes (deux fois plus fréquents que chez les hommes), on soulève des hypothèses explicatives externes et internes. Nommez trois hypothèses externes et deux hypothèses internes.

EXTERNES:
-femmes consultent plus donc plus facile a dépister
-les symptômes du dam ciblent davantage les femmes
-pas tabou de reconnaitre verbalement les symptômes de la dépression
INTERNES:
-femmes plus affectées par le système endocrinien
les femmes plus sensibles aux évènements de vie
-les femmes font plus d'efforts pour atteindre leurs but donc plus de chance de déception

49

Au niveau des traitements expérimentaux de la dépression chronique, certaines recherches cliniques utilisent la stimulation du nerf vagal. Expliquez ce traitement.

c'est le nerf qui relie le cou au cerveau, on dépose un électrode sur ce nerf pour stimuler cet influx jusqu'au cerveau

50

L’une des problématiques récurrentes des patients qui souffrent du trouble dépressif majeur demeure sa propension à la rechute. Nommez trois facteurs de risque de rechute, qu’a expliqué le National Institute for Mental Health de Washington.

-le nombre d'épisodes dépressifs antérieurs
-la sévérité des symptômes antérieurs
-les antécédents familiaux

51

Hallucination

stimulation d'un organe sensoriel au dépit de l'absence de stimulus

52

Délire

la conviction soutenue en dépit de faits irréfutables de son contraire

53

alogie

une difficulté à converser, par des réponses évasives et de nombreux délais

54

néologisme

c'est le fait d'inventer des mots que seul lui comprends

55

catatonique

comportement de refus systématique de toute situation, une raideur corporelle

56

anhédonie

fermeture pour les activités agréables et fermé à l'intérêt social

57

stupeur

refermement sur soi qui fait qu'il a coupé les liens avec son entourage

58

pensée concrète

pensée descriptive, s'attache aux apparences simplistes

59

pensée abstraites

pensée qui utilise des métaphores, le symbolisme, le sujet fait des hypothèses et des déductions

60

humeur dysphorique

d'humeur dépressive

61

délire de référence

conviction que des messages sont adressés au sujet via références (médias)

62

Logorrhé

abondant flot de paroles débité rapidement sur de longues périodes

63

Echolalie

répétition de ce qu'à dit l'autre personne