Histoire de la découverte des anesthésiques Flashcards Preview

PHA-2074 Rx Nerveux III #2 > Histoire de la découverte des anesthésiques > Flashcards

Flashcards in Histoire de la découverte des anesthésiques Deck (24):
1

De quoi est composée l'éponge soporifique?

Faite à partir d'un mélange d'opium, de mandragore, de jusquiame, de mures, de jus de laitue et de jus de ciguë. Il suffisait de plonger dans ce mélange, une éponge de mer qui n'avait pas touché à l'eau douce. Laisser sécher au soleil. Puis au moment où le malade en a besoin, tremper l'éponge dans l'eau chaude et placer l'éponge sous ses narines. Il s'endormira rapidement, ce qui était une technique efficace à l’époque.

2

Qu'est-ce que Priesley a découvert?

le protoxyde d’azote (N2O, gaz hilarant) et aussi le CO2, l’oxygène ce qui a mené à l'utilisation de la voie pulmonaire pour administrer des médicaments

3

Quelles sont les circonstances de la découverte du gaz carbonique par Priesley?

Il s’intéresse aux bulles contenues dans les boissons en fréquentant une brasserie. Il veut alors comprendre la signification de ces bulles mousseuses : pourquoi elles remontent à la surface et disparaissent graduellement. Il isole donc le gaz carbonique et tente de faire des tests d’inhalation chez les malades. C’est alors qu’il propose la voie pulmonaire pour administrer des médicaments.

4

Pourquoi l'on considère que la première occasion d'utiliser le protoxyde d'azote comme anesthésique est "manquée'?

- Humphry Davy avait lu les travaux de Priesley sur les gaz et a d’approfondi ses recherches notamment sur le protoxyde d’azote.
- Il a proposé l'utilisation du protoxyde d'azote en anesthésie, mais les médecins de l'époque lui ont empêché d’utiliser sa découverte

5

L'ouvrage écrit par Davy concerne quel sujet?

ll avait remarqué que la douleur d’une rage de dents avait disparu après inhalation de quatre bouffées de protoxyde d’azote. En 1800, il écrit un ouvrage intitulé Vapeurs médicinales.
« Puisque le gaz hilarant semble posséder la propriété d’apaiser la douleur physique, il serait sans doute recommandable de l’employer contre la douleur chirurgicale, là où il n’a pas lieu de redouter une trop grande effusion de sang. »

- C'est donc lui qui va proposer l'utilisation du protoxyde d'azote en anesthésie, mais on l’empêche d’utiliser sa découverte surtout par les médecins de l'époque.

6

Outre l'inhalation du protoxyde d'azote en anesthésie, qu'a découvert Davy?

il découvre en 1818 une lampe de mineur (appelée de nos jours lampe de Davy), constituée d'une tour de tôle avec un côté ouvert, dans lequel brûlait une chandelle de suiffe ou d'huile végétale, car les miniers en avaient de besoin pour aller dans les mines. Mais cela était une source de danger dans les mines en raison du méthane (grisou) qui se dégage des mines de charbon, donc le boîtier qu'il avait créé empêchait les coups de grisou observés dans les mines et protégeait donc le miniers.

«La lampe Davy est une lampe à combustible dont la flamme est entourée d’un grillage fin. Sans ce grillage, la flamme aurait pu enflammer les gaz de la mine, ou les poussières (coup de grisou). En effet, les flammes ne traversent pas les grillages fins. Le métal absorbe la chaleur de la flamme. Ainsi refroidie à proximité du grillage, la flamme ne peut pas le traverser. Cela correspond donc à la découverte du concept des lampes de sureté : un tamis métallique à mailles très serrées empêche la propagation d’une flamme de l’intérieur vers l’extérieur de la lampe.»

7

Qui fut le premier à réaliser une opération où l’on utilisa un véritable anesthésique et quelles sont les circonstances?

Crawford Long
- ses amis et lui respirait de l'éther pour s'amuser (désinhibition totale)
- Long réalisa que plusieurs étaient couverts d’ecchymoses et ne se souvenaient pas avoir ressenti la moindre douleur
- Il pensa à l'utiliser pendant les opérations et étant chirurgien, il proposa à son ami Venables de l'opérer (enlever deux petites tumeurs à la base du cou) en lui faisant respirer de l'éther pour éviter la douleur
- Le patient s’éveilla, en croyant que l’opération n’avait jamais eu lieu = succès (30 mai 1842, éther et excision de tumeurs au coût de 2,00 $)

*découverte resta lettre morte car habitait la campagne, les revues médicales de sa région avaient cessé de paraître et il était trop occupé et lassé de l'écriture

8

Suite à quelle observation Wells réalise qu'il pourra extraire des dents sans douleur?

- il vit une annonce dans le Hartford Courant :
Une grande démonstration des effets produits par le gaz hilarant sera donnée ce soir le 10 décembre 1844 à Union Hall
- Lorsqu’il demanda des volontaires, Wells se présenta pour connaître les effets du gaz. Sous l’effet du gaz, Wells remarqua un jeune commis en pharmacie, Samuel Cooley, qui gambadait comme un fou; il s’est heurté la jambe contre un banc avec une telle violence que Wells a entendu un craquement comme si l’os s’était brisé. Samuel a continué à chanter et à danser sans donner le moindre signe de souffrance. Quand Wells a regardé la jambe, il avait une large entaille, mais ne ressentait aucune souffrance. C’est à ce moment-là
qu’il sut qu’il pourrait arracher des dents sans douleur.

9

Qui était présent lors de la première extraction dentaire sous protoxyde d'azote?

Colton (professeur qui dirige le cirque hilarant) se rend chez Wells le 11 décembre 1844 avec du protoxyde d’azote. Wells demande à un collègue dentiste, ancien camarade de classe, le Dr Riggs de lui donner du protoxyde d’azote et de lui extraire une dent de sagesse qui lui faisait mal depuis longtemps. Mais pour l’intervention, il demanda à Colton de lui administrer suffisamment de gaz pour le rendre inconscient ne sachant s’il en reviendrait. Il s’endormit et à son réveil, il déclara n’avoir rien senti.

10

Comment Wells tenta de faire connaître sa découverte de l'utilisation du protoxyde d'azote pour supprimer la douleur de « l’arrachage » de dents ?

- Ayant répété l’expérience une dizaine de fois avec des patients, Wells décide de faire une démonstration à BOSTON, là où l’impact de sa découverte serait le plus visible.
- Il demande donc à son ex-associé William MORTON de l’introduire dans les cercles médicaux et de lui faire connaître le plus grand chirurgien de l’époque.
- On fit donc paraître une annonce sur l’expérimentation au protoxyde d’azote et le 21 janvier 1845, Wells se présente à l’hôpital à la fin d’un cours de Warren.
- Wells expliqua les propriétés du gaz aux étudiants et demande un volontaire qui aurait besoin d’une extraction dentaire.
- Un étudiant obèse se présenta. Lorsqu’il tomba endormi, l’assistance cessa ses sarcasmes. Il commença à extraire la dent, mais l’étudiant se mit à hurler.
Wells fut sifflé et traité de tous les nom, fumiste et escroc. Il quitta la salle rapidement et personne ne s’aperçut que ce fut un succès malgré l’ÉCHEC apparent.

11

Qu'est-ce que l'Ether Dome?

Un amphithéâtre de chirurgie au Massachusetts General Hospital de Boston dans lequel, le 16 octobre 1846, devant une brochette de chirurgiens éminents réunis, que John Collin Warren fit une intervention réussie (tumeur sous-maxillaire). Il était assisté de Bigelow.

Le docteur John Collins Warrens a effectué la première chirurgie sans douleur en faisant l'ablation d'une tumeur cervicale superficielle le 16 octobre 1846 sur le jeune Gilbert Abbott. C'est le dentiste William T. G. Morton, un des découvreurs de l'effet anesthésique de l'éther, qui a appliqué son produit (letheon qui contient de l'éther) au malade avec un appareil de son invention

12

Lors de quelle intervention le mélange anesthésique de Morton fut utilisé la première fois?

- Qui : jeune imprimeur Gilbert Abbot qui devrait se faire enlever une tumeur cervicale superficielle
- Où: amphithéâtre de chirurgie au Massachusetts General Hospital de Boston
- Quand : 16 octobre 1846
- Comment : Par le Dr John Collins Warren (sceptique de l'intervention au départ) qui avait accepté de faire cette opération sur l’insistance de Mr. Morton qui aurait arraché des dents sans douleur sous l’effet de son médicament.

13

Nom du mélange anesthésique de Morton

Letheon
= de l’éther sulfurique avec des substances aromatiques

14

Qui voulait breveter l'éther?

Morton

15

Avec qui Morton a partagé une partie du brevet de l'éther et pourquoi?

Morton reçut la visite du Dr Charles Jackson, qui voulait aussi sa part de redevances dans cette découverte. Mais Morton qui ne voulait pas se mettre à dos l’un des scientifiques les plus éminents de son temps lui proposa une partie du brevet, ce que Jackson accepta. Mais, une fois le brevet obtenu (au nom de Jackson et Morton), Jackson en voulait plus, il voulait que l’on sache qu’il était l’inventeur de l’anesthésie et que Morton avait agi sur son ordre.

16

Quel chimiste Morton a rencontré pour connaître son opinion sur l'éther?

- Avant de rencontrer Dr Warren pour tenter l'expérimentation, Morton a rencontré Dr Charles Thomas Jackson (c'est d'ailleurs lui qui voulait ses parts de redevance dans la découverte de Morton)
- C'était un chimiste qu’il connaissait
- L'a rencontré pour voir ce qu’il dirait de l’éther, mais il ne voulut pas parler qu’il était en train de d’expérimenter, Jackson étant réputé pour voler les inventions des autres. Il s’agissait de la pureté de l’éther, il fallait de l’éther d’excellente qualité. Il refit lui- même l’expérience qui marcha très bien.

17

Qu'a fait Jackson pour maintenir l’ambiguïté au sujet de la découverte de l’éther (il voulait être reconnu comme l'inventeur) ?

- En janvier 1847, Jackson écrivit à l’Académie des Sciences de Paris en racontant l’historique de la découverte et leur demandant de faire enquête pour faire la vérité (il avait plusieurs amis à l’Académie et sa demande fut bien reçue). Ayant appris les succès de Jackson en Europe, Morton réalisa qu’il aurait dû simplement remercier Jackson au lieu de mettre son nom sur le brevet
- Les six caisses de documents envoyés à l’Académie des Sciences de Paris sont restées en douane pendant sept mois, personne n’étant venu les réclamer. Sans les documents de Morton, le gouvernement français reconnut Jackson comme le découvreur de l’anesthésie (1 mars) et lui donna la Légion d’honneur.

18

Quelle est l'origine du roman de Stevenson intitulé « The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde » ?

- Wells voulait prouver que le protoxyde d’azote peut servir à des chirurgies majeures et fit des expériences sur lui-même et s'installa à NY
- Personne dans les hôpitaux veut changer l’éther pour le chloroforme. Il s’ennuie et se met à inhaler les gaz.
- Un soir, il sort dans la rue avec une bouteille d’acide et de chloroforme et il asperge d’acide deux prostituées qui fort heureusement ne sont pas blessées. Il est emprisonné le 21 janvier et continue à « sniffer » pendant qu’il est en prison. Il écrit une lettre d’adieu à sa famille et le 23 janvier au soir, il respire une dose importante de chloroforme et le lendemain, se taille les poignets avec un rasoir qu’il avait dérobé.
= L’histoire de Wells aurait inspiré le roman de Stevenson
(Dr Jekyll est un savant qui se transforme en tueur monstrueux la nuit, Mr Hyde. Il met au point une potion qui l’empêche de devenir un monstre. On a souvent fait un lien entre cette histoire et le dédoublement de personnalité.)

19

Au final, on peut dire que __ a fait connaître l’anesthésie

Wells

20

Au final, on peut dire que ___ a fait accepter l'anesthésie par le monde médical

Morton

21

Au final, on peut dire que ___ a amélioré la technique d'anesthésie

Jackson

22

Au final, on peut dire que ___ est le premier à utiliser le procédé d'anesthésie sur un patient

Long

23

Le rôle de Pemberton dans la mise au point d'une boisson devant soulager les maux de tête

En 1872, Long engage un commis comme stagiaire en pharmacie de 13 ans, Joseph Jacobs à qui il montre la technique de préparer du bioxyde de carbone pour faire mousser la limonade. Puis Jacobs ouvre sa propre pharmacie à Atlanta avec une fontaine à eau carbonatée. Il rencontre le pharmacien John Pemberton. Pemberton a sa petite fabrique de médicament, il développe de nouvelles préparations. Il fit l'achat de vin de France, la Mariani, reconnu pour le soulagement des maux de tête et extrait de plantes médicinales. Comme il y a eu la prohibition de la vente de produit contenant de l'alcool, il décide donc de distiller le vin pour enlever l'alcool. Il propose à Jacobs de vendre un sirop à base d’herbes médicinales (inspiré du vin Mariani). Le 8 mai 1886, il prépare un remède « mousseux » pour le mal de tête, le coca- cola par une erreur du commis, car il fallait diluer le sirop avec de l'eau pour le faire essayer aux clients qui se trouvait là, mais le commis il a utilisé la fontaine à soda, ce qui devint le Coca-cola (contenant des feuilles de Coca et de la noix de cola, source de caféine).

24

Comment a-t-on découvert le Coca-Cola?

Le 8 mai 1886, le pharmacien John Pemberton prépare un remède « mousseux » pour le mal de tête, le coca- cola.
- Pemberton voulait vendre un sirop à base d’herbes médicinales (inspiré du vin Mariani, qui était reconnu pour le soulagement des maux de tête: il a distillé le vin pour enlever l'alcool )
- Cela fut découvert par une erreur du commis (Joseph Jacobs, stagiaire en pharmacie), car il fallait diluer le sirop avec de l'eau pour le faire essayer aux clients qui se trouvait là, mais le commis a utilisé la fontaine à soda, ce qui devint le Coca-cola (contenant des feuilles de Coca et de la noix de cola, source de caféine)