Homéostasie hydrique et sodée 2 Flashcards Preview

Phusiologie > Homéostasie hydrique et sodée 2 > Flashcards

Flashcards in Homéostasie hydrique et sodée 2 Deck (53):
1

Régulation asservie

Boucle d'asservissement qui adapte les sorties aux entrées de manière à éviter (ou minimiser) une variation de la concentration plasmatique de la substance (maintenir une concentration stable par un nouvel état d'équilibre ou homéostasie)

2

On parle de boucle de régulation asservie qui permet

d’adapter les sorties aux entrées et minimiser la variation de la concentration plasmatique d’une substance donnée

3

Elle est dite asservie car

a une variable qui doit rester constante, dont la variation est perçu par un capteur (sensor) qui va lui même activer un système endocrinien qui va agir sur le tubule rénal pour que cette valeur revienne a sa valeur normale

4

Même une toute petite variation

est perçu par les capteurs.

5

Bilan sodé : l'objectif est

maintenir stable les volumes liquidiens de l’organisme en assurant une double homéostasie : l'hométostatie du sodium et de l'eau

6

Part de l'organisme constitué d'eau

60% : deux tiers de l'eau est intra-cellulaire et un tiers est extra-cellulaire

7

Répartition de l'eau extracellulaire

1/3 est plasmatique et les 2/3 restant se situent dans l’interstitium.

8

L’eau est les électrolytes entrent dans l’organisme via

les capillaires de l’épithélium digestif et donc par le domaine extra cellulaire.

9

Le secteur intra-cellulaire ne recoit pas...

directement la charge sodée et la charge hydrique mais est en équilibre osmotique avec le secteur extra cellulaire.

10

type de sortie d'eau

2 types :
- les sorties dites insensibles
- les sorties régulés

11

Caractéristique
Les sorties dites insensibles

difficiles à quantifier : sorties cutanées, digestives et respiratoires.

12

Caractéristique
les sorties régulée

qui correspondent aux sorties rénales.

13

Lorsqu’on a un bilan sodé nul le volume extra cellulaire

reste stable.

14

Lorsqu’on a un bilan sodé positif, c’est à dire qu’il y a plus d’entrées que de sorties, le volume extra cellulaire

va augmenter.

15

Dans le cas d’un bilan sodé négatif, c’est à dire que les sorties sont supérieurs aux entrées,

on a une perte de sel, une contraction du volume extra cellulaire et une déshydratation extra cellulaire.
C’est donc bien la quantité de sodium qui détermine le volume extra cellulaire

16

Lorsque le bilan hydrique est nul, le volume intra cellulaire

est stable, et l’osmolarité extra cellulaire reste inchangée.

17

Si le bilan hydrique est positif,

on se retrouve dans une situation d’hyponatrémie, d’hypo-osmolarité associée à une augmentation du volume intra cellulaire (hyper hydratation cellulaire).

18

Enfin, dans le cas d’un bilan hydrique négatif

le sodium va se concentrer, on retrouve une hyper-osmolarité et le volume intra cellulaire diminue (déshydratation intra cellulaire).

19

Volume extra-cellulaire lors de la régulation du bilan hydrique

n’est pas modifié car il est régulé pour son propre compte. En effet, quand de l’eau est retenue par l’organisme, le sodium va se diluer (baisse de la natrémie) du fait de l’augmentation du volume extra cellulaire

20

Modification du bilan hydrique percu par...

les barorécepteurs ce qui va permettre le retour à un volume extra cellulaire normal.

21

Le rôle du tubule est d’assurer

un double bilan : celui de l’eau (hydrique) et du sodium (osmolaire).

22

Evénement tubulaire initaux
Objectif 1

Réabsorber 95% de l’eau et du sodium qui ont été filtré.

23

Evénement tubulaire initaux
Objectif 2

Donner un gradient de concentration dans le tubule entre le cortex et la médullaire. Ceci est indispensable pour concentrer les urines et est possible grâce à la anse de Henle.

24

Evénement tubulaire initaux
Objectif 3

Délivrer au canal collecteur très peu de sel et très peu d’eau, le tout à une concentration faible, c’est à dire une urine très hypotonique.

25

Pour les segments tubulaires initiaux, il n'y a pas...

de rôle direct dans l’homéostasie hydro-sodée mais ils sont indispensables pour que la modulation de l’excrétion hydrosodée dans les parties distales du néphron soit possible.

26

Tubule contourné proximal réabsorbe

2/3 du sodium filtré (environ 16000mmol) et 2/3 de l’eau filtrée (environ 120L).

27

La réabsorption dans le tube contourné proximal se fait de manière

se fait de manière isotonique ; l’osmolarité du fluide tubulaire reste inchangée. Il y a moins de sodium et moins d’eau mais la concentration reste la même.

28

La réabsorption d'eau dans le tube de Henle

se fait dans la branche descendante, alors que celle du sodium se déroule dans la partie ascendante par des transporteurs.

29

Qu'est le Lasilix ?

dont la molécule active est le furosémide est un médicament diurétique qui bloque le transporteur Na K Cl.

30

L’urine se concentre lors de sont passage

dans la branche descendante et atteint une concentration maximale dans le bas de la anse. Cependant en remontant la concentration de sodium diminue donc les urines se diluent.

31

cette concentration puis cette dilution ont permis

de réabsorber de l’eau et du sodium.

32

Les étapes dans le branche de Henle forment...

un gradient de concentration cortico papillaire qui est indispensable pour la régulation du canal collecteur.

33

Réabsorption dans Le tubule contourné distal

réabsorption de sel sans réabsorption d’eau. Cette réabsorption de sodium se fait avec le cotransporteur Na Cl qui est bloqué par le médicament Lesidrex.
On l’appelle le segment de dilution.

34

Le filtrat glomerulaire a une osmolarité de

290mOsmol/L.

35

À la fin du tube contourné proximal, l’osmolarité

n’a pas changée car la réabsorption s’est faite de manière isotonique

36

Dans la branche descendante de la anse de Henle on a une concentration des urines

jusqu’à 1200 et un retour à 290mOsmol/L dans la branche ascendante.

37

Dans le tube contourné distal, la dilution

continue, on descend alors jusqu’à 60mOsmol/L ce qui est inférieur à l’osmolarité plasmatique normal.

38

Evenement tubulaire terminaux (canal collecteur)

Homéostasie hydrique
Homéostasie sodée

39

Homéostasie hydrique
dans le canal collecteur

Elle se produit par réabsorption d’eau le long du canal collecteur.

40

Pour qu’il y est un passage d’eau à travers une membrane ou un épithélium il faut

que l’épithélium soit perméable et qu’il y est une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui va correspondre à la force motrice

41

cette force motrice va être

le gradient de pression osmotique entre l’intérieur et l’extérieur qui a été généré par la anse de Henle

42

Dans le cortex la différence

est de 60 à l’intérieur du tubule contre 300 dans l’interstitium, et dans les profondeurs de la médullaire la différence est de 60 contre 1200.

43

Le gradient cortico papillaire

généré par la anse de Henle permet donc d’augmenter la force motrice dans la médullaire.

44

La régulation de l'homéostasir hydrique se fait par

ne hormone appelée ADH qui va jouer sur le facteur perméabilité du canal collecteur.

45

Régulation de la force motrice

La force motrice quant à elle est toujours la même (de 60-300 à 60-1200 mOsmol/L) et n’est pas régulée.

46

Caractéristique ADH

hormone anti-diurétique, aussi appelée vasopressine, est une hormone peptique de 9 acides aminés qui est synthétisé par les neurones magnocellulaires des noyaux supra optique et paraventriculaire de l’hypothalamus dans le système nerveux central.

47

ADH est transporté

le long des axones et stocké dans les granules sécrétoires dans la post hypophyse.

48

Une fois que l’ADH est libérée dans le sang

elle circule et se fixe sur un récepteur membranaire de type 2 appelé V2R sur les cellules du canal collecteur au niveau basolatéral.

49

La fixation de l’ADH au récepteur va

par voie de signalisation intracellulaire va aboutir à un adressage à la membrane de vésicules qui contiennent des canaux à eau. Elle active donc l’expression à la membrane apicale d’AQP2 (voies de signalisation dépendant de l’AMPc) mais n’a pas d’effet sur AQP3 et 4.

50

Dans le canal collecteur qui est soumis à régulation l’osmolarité va varier

en fonction de la concentration d’ADH.

51

Dans une situation avec une forte concentration d’ADH

donc une situation où l’on boit très peu d’eau, l’épithélium du canal collecteur va être perméabilisé. L’eau va alors être réabsorbée ce qui va concentrer les urines jusqu’à 1200mOsmol/L (car au delà de cette valeur on a une absence de force motrice). On obtient donc une urine hypertonique.

52

Dans le cas ou on se trouve avec une concentration d’ADH nulle,

l’épithélium du canal collecteur n’est pas perméabilisé. L’osmolarité urinaire reste donc à 60mOsmol/L qui correspond au pouvoir maximal de dilution de l’urine.

53

La concentration maximale des urines est donc déterminée

par la anse de Henle et la minimale par le tube contourné distal.