Mi-Session Flashcards Preview

Dév. Adolescence > Mi-Session > Flashcards

Flashcards in Mi-Session Deck (41):
1

Quelles sont les différences entre l'approche traditionnelle et l'approche LifeSpan?

TRADITIONNELLE
• L’enfance est la période clef du développement;
• Le développement se termine à la fin de l’adolescence;
• Il y a une stagnation du développement au début de l’âge adulte;
• Il y a un déclin au cours de la période de l’âge adulte qui se poursuit jusqu’à la vieillesse (troisième âge).

LIFESPAN (+ individu)
• Le développement se poursuit tout au long de la vie;
• La personne est active dans son développement;
• Le développement implique des processus multiples et dynamiques.

2

Quelles sont les théories du parcours de vie de l'approche LifeCourse?

1. Le développement se poursuit toute la vie (transitions)*en commun avec lifespan;

2. La personne construit son parcours de vie à travers ses choix/actions (agentivité);

3. Les contextes historique et social
influencent le développement;

4. Le moment (timing) au cours duquel surviennent les transitions est très important;

5. La vie des personnes est interreliée.

* + groupe

3

Quelles est la théorie du modèle écologique?

Le développement est le résultat des interactions continuelles et réciproques entre l’organisme et son environnement.

4

Quels sont les 5 systèmes du modèle écologique?

1. Ontosystème: caractéristiques propres à la personne (tempérament, bagage génétique, apparence);

2. Microsystème: contextes dans lesquels la personnes est un participant direct (famille, école, groupes sportifs, amis)

3. Mésosystème: réseaux de relations entre les microsystèmes (école = amis / voisinage = école...)

4. Exosystème: contextes sociaux qui affectent l'enfant, mais dans lesquels il ne participe pas (commission scolaire, gouvernement...)

5. Macrosystème: Contexte culturel plus large qui influence les autres systèmes (croyances, valeurs, sous-culture...)

5

À quel âge se situe la période d'adolescence? Et celle de l'âge adulte émergent?

Adolescence: 12 à 17 ans

Adulte émergent: 18 à 25 ans

6

Quelles sont les caractéristiques de l'âge adulte émergent?

1. Exploration de l’identité, particulièrement dans les domaines amoureux et professionnels;

2. Instabilité (i.e. résidentielle, en amour, au travail et dans les études);

3. Focus sur soi (pas encore les engagements de la vie familiale, grande
autonomie de choix);

4. Sentiment d’être «entre-deux» (la plupart ne se considèrent plus comme des adolescents, mais pas encore complètement comme des adultes);

5. Âge de tous les possibles (optimisme quant au futur, possibilité de prendre n’importe quelle direction).

7

Quels sont les caractères sexuels primaires et secondaires chez les filles et les garçons à la puberté?

PRIMAIRES (pas observables)
Filles: Fonctionnement du cycle ovarien (reproduction)

Gars: Possibilité d'éjaculation

SECONDAIRES (observables)
Filles: seins, pilosité pubienne et axillaire, taille, croissance des organes génitaux

Gars: pilosité faciale, pubienne et axillaire, taille, croissance des organes génitaux, voix

8

Quelles sont les premières manifestations visibles de la puberté?

Filles: Bourgeon mammaire et premières menstruations (12-13 ans)

Gars: Augmentation du volume des testicules et du scrotum. Complétée avec première éjaculation nocturne (13-15 ans)

9

Quelles sont les trois mesures de la puberté?

1. Stades de Tanner

2. Travaux de Petersen et collègues

3. Analyse sanguine et salivaire des taux d'hormones

10

Quelles sont les impacts d'une puberté précoce chez les adolescents?

FILLES:
Santé physique = embonpoint, cancer (sein, système reproductif);

Santé mentale = symptômes dépressifs et détresse psychologique, consommation d’alcool et de drogue, troubles de la conduite, troubles alimentaires;

Santé sexuelle = activités sexuelles précoces, grossesse adolescente/à risque.

GARS:
Consommation d’alcool et de drogue, troubles de la conduite, activités sexuelles précoces. MAIS... aussi associée à des indicateurs positifs comme une popularité accrue, une image de soi plus positive, plus de chances d’être des leaders.

11

Quelles sont les impacts d'une puberté tardive chez les adolescents?

FILLES ET GARÇONS:
-Image de soi plus négative, insatisfaction par rapport à son corps, faible sentiment de compétence;

-Moins populaires auprès des pairs de l’autre sexe Détresse psychologique, dépression...

-MAIS plus grande persévérance et réussite scolaire.

12

Quels sont les changements cérébraux s'opérant à l'adolescence?

1. Augmentation du volume de matière blanche (en particulier dans le cortex frontal et pariétal);

2. Développement de la matière grise et élagage synaptique;

3. Croissance du corps calleux;

4. Développement du cortex préfrontal.

13

Quels sont les 3 types d'autonomie que développe l'adolescent dans sa construction identitaire?

1. Émotionnelle: maîtrise des affects (émotions), des pulsions, des sentiments;

2. Comportementale: maîtrise des actions et de leurs conséquences
(autorégulation, intériorisation des normes sociales);

3. Idéologique: maîtrise des valeurs et des idées.

14

Selon les stades de développement psychosociaux de Erikson, où l'adolescent se situe?

Stade Identité VS diffusion de rôle
L'identité constitue la tâche principale de l’adolescence, préalable à l'intimité. L’adolescent doit se créer/forger une nouvelle identité et trouver sa place dans les différents rôles (principalement sexuel et professionnel). Intègre ce qu’il est, ce qu’il désire être et les rôles sexuels appropriés.

15

Quels sont les stades identitaires de Marcia?

ENGAGEMENT ↑ QUESTIONNEMENT ↓: Identité forclose, adhérence sans réflexion aux modèles, rigidité, stéréotypes;

ENGAGEMENT ↑ QUESTIONNEMENT ↑: Identité en phase de réalisation /achevée, crise terminée;

ENGAGEMENT↓ QUESTIONNEMENT ↓: Identité diffuse, passif et désinvesti;

ENGAGEMENT ↓ QUESTIONNEMENT ↑: Identité en moratoire (pendant la crise), recherche d'identité.

16

La crise d'adolescence est-elle un mythe ou une réalité?

Les adolescents sont généralement heureux et optimistes;

Ils continuent d’adhérer aux institutions traditionnelles (couple, famille).

La majorité silencieuse versus la minorité médiatisée.

17

Quels sont les objectifs de l'approche centrée sur le problème?

-Contrôle des comportements;

-Prévenir (et condamner) la sexualité prémaritale;

-Programmes d’éducation à la sexualité focalisant uniquement sur la promotion de l’abstinence/vierges: “sexuellement résilients”

18

Quels sont les théories de l'approche centrée sur la compétence?

-Les programmes qui promeuvent l’abstinence sexuelle seulement ne sont pas efficaces;

-La sexualité est désormais considérée comme une tâche développementale de la fin de l’adolescence (l’expérience sexuelle à l’adolescence est associée à une subjectivité sexuelle et à une satisfaction sexuelle plus élevée).

19

Quelles sont les différences de la perception de la première relation sexuelle selon le genre?

Chez les hommes : Principal “rite de passage” au statut d’homme.

Chez les femmes : Plus d’ambivalence, honte, tristesse, joie, fierté.

20

Quelles sont les trajectoires sexuelles distinctes selon l'âge de la première relation sexuelle?

-Early (avant 16 ans)

-Middle (entre 16 et 18 ans)

-Late (après 18 ans)

21

Qu'est-ce qui peut expliquer une sexualité précoce VS une sexualité tardive?

PRÉCOCE:
• Maturation pubertaire précoce;
• Trajectoires développementales
accélérées;
• Plus de rapports/de partenaires
sexuels et de rapports sexuels
non protégés;
• Comorbidité(consommation,
problèmes de comportements extériorisés).

TARDIVE:
• Plus d’activités religieuses;
• Bien-être plus faible/anxiété;
• Probabilité moins grande
d’avoir déjà eu un partenaire
amoureux et une vraie amitié;
• Problèmes de comportements
intériorisés (chez les garçons
particulièrement);
• IMC élevé (obésité).

22

Quelles sont les nouvelles réalités qui influencent les jeunes d'aujourd'hui?

1. L’éducation à la sexualité reçue varie ÉNORMÉMENT d’un jeune à l’autre.

2. Grandir sans la peur du SIDA et du VIH

3. Les unions libres sont courantes, et la sexualité «prémaritale» est devenue la norme.

4. Les activités sociales sexualisées (ASS) sont présentes et fréquentes

5. L’omniprésence des médias sociaux et d’Internet dans la vie des jeunes les expose à de nombreux messages à caractère sexuel.

6. La sexualité est passée de la sphère privée à la sphère publique (socialisation sexuelle).

23

Qu'est-ce que le terme sexualisation VS hypersexualisation?

SEXUALISATION
1. Une personne n’a de valeur qu’en regard de ses conduites sexuelles;

2. Être sexy est LE critère pour déterminer si une personne est attirante;

3. La personne est « sexuellement objectivée »;

4. La sexualité d’une façon qui n’est pas adéquate.

HYPERSEXUALISATION (éléments et conduites + spécifiques: le clavardage sexuel (chat rooms); la consommation de cyberpornographie, phénomène de fuck friends)

24

Qu'est-ce que la littérature suggère en matière d'éducation sexuelle?

1. Promouvoir des choix responsables en matière de sexualité;

2. Aborder l’aspect de la pression sociale avec les adolescents qui semblent surestimer le niveau d’activités sexuelles de leurs pairs;

3. Insister sur l’importance du respect de soi et de ses limites.

4. Parler de consentement sexuel explicite: « Sans oui, c’est non »;

5. Soutenir l’investissement d’autres domaines que la sexualité et les relations amoureuses, et en particulier chez les filles, de l’image corporelle;

6. Développer la littéracie et le jugement critique face aux contenus sexualisés auxquels ils sont exposés, qui mettent le plus souvent en scène des scripts sexuels sexistes;

7. Aider les jeunes à envisager les conséquences possibles de la publicisation de leur sexualité ou du partage de photos « sexy »;

8. Parler d’empathie, de relations égalitaires, remettre en question le double standard sexuel qui persiste

25

Quels sont les aspects positifs et négatifs des amours adolescents?

POSITIFS
Autonomie
Identité
Intimité
Appui inconditionnel
Sexualité

NÉGATIFS
Conflits
Ruptures et peines d'amour
Dépendance/ relation de pouvoir
Violence parfois

26

Quels sont les traits de personnalités jugés désirables pour un homme VS femme selon BSRI?

Hommes: préoccupations centrées sur la résolution de problèmes, la tâche, les solutions, etc.

Femmes: orientation expressive, préoccupations affectives, centrée sur le bien- être des autres, etc.

27

Comment se développe l'identité de genre à travers les âges?

2-3 ans: peuvent identifier leur sexe;

3-5 ans: notion de genre (caractéristiques visibles/externes comme les vêtements, la coupe de cheveux, etc.)

6-7 ans: constance du genre (je vais demeurer une fille même si je coupe mes cheveux)

*Socialisation: à travers les interaction avec différents agents de socialisation, l’enfant va développer des connaissances en lien avec la notion de genre (qu’est-ce qui est masculin/féminin) et des attentes comportementales/ attitudes associées aux genres (rôles sociosexuels), auxquelles il va plus ou moins adhérer.

28

Qu'est-ce que la féminité hégémonique?

C'est lorsque certaines femmes atteignent un statut plus élevé que les autres à travers l’adoption d'un ensemble de comportements considérés féminins. Il y aurait une certaine hiérarchie dans les féminités, où l’hyperféminité permettrait aux jeunes filles d’atteindre un statut social plus élevé et d’être populaires auprès des garçons également populaires.

*Ce qui ne serait pas considéré comme hégémonique...
-La féminité afro-américaine
-Les «Tom-boys»
-Les femmes du mouvement gothique
-Les lesbiennes dont l’apparence est plutôt masculine

29

Qu'est-ce que l'agentivité sexuelle?

La capacité d’agir de façon compétente, raisonnée, consciencieuse et réfléchie en matière de sexualité. Cette notion fait référence au fait d’être un agent plutôt qu’un objet sexuel et au fait de « régir » sa propre sexualité et de s’en sentir «responsable». Les notions de contrôle et le sentiment d’avoir le droit au désir et au plaisir sont également centrales. La prise en charge de son corps donne l’impression de pouvoir ou d’autonomisation sans honte ni culpabilité. Le véritable pouvoir de l’agentivité sexuelle des filles et des femmes est construit sur la base leurs propres choix, basés sur les désirs qui sont les leurs.

30

Qu'est-ce que la subjectivité sexuelle?

La subjectivité sexuelle reflète l’auto-perception sexuelle des femmes et de leurs sentiments à propos de la sexualité. La subjectivité sexuelle est une manière de conceptualiser et de mesurer certaines dimensions des cognitions, des attitudes et des émotions qui définissent la sexualité.

31

Nommez les cinq composantes de la subjectivité sexuelle.

1. Estime de soi corporelle (J’ai confiance que les autres vont me trouver désirable sexuellement);

2. Perception d’avoir droit au plaisir procuré par soi (C’est acceptable pour moi de répondre à mes besoins sexuels par la masturbation);

3. Perception d’avoir droit au plaisir procuré par un partenaire (Je crois que c’est important pour un partenaire sexuel de considérer mon plaisir sexuel);

4. Sentiment d’efficacité personnelle sexuelle (Je n’hésiterais pas à demander ce que je désire sexuellement à un partenaire amoureux);

5. Autoréflexion sexuelle (Je passe du temps à réfléchir sur mes expériences sexuelles).

32

Qu’est-ce qui caractérise l’âge adulte émergent en tant que période développementale selon Arnett?

Transition entre l’adolescence et l’âge adulte. Exploration.

33

Quels sont les changements que l’on observe à l’âge adulte émergent selon Arnett?

Maturité de la performance physique, santé physique, âge légal...

34

Quels sont les principaux résulats de Gesselman, Webster et Garcia quant au stigma associé à l'inexpérience sexuelle chez l'adulte?

L'expérience sexuelle peut avoir une incidence sur l'attrait perçu et les occasions de relation future, bien que ce profil soit influencé par l'âge, le sexe et le niveau d'expérience sexuelle du percepteur. Les participants étaient généralement peu susceptibles de considérer une relation avec une vierge (surtout les hommes, les participants plus jeunes et ceux qui étaient eux-mêmes sexuellement inexpérimentés exprimaient moins le désir d'avoir une relation avec une vierge).

35

Quels sont les trois facteurs ayant une contribution significative dans l'explication de la précocité sexuelle dans l'étude de Boislard et Poulin?

1. Vivre dans une famille ‘’non intacte’’ (3 explications possibles)
-Les adolescents vivants dans des familles ‘’non-intactes’’ ont plus de temps à consacrer sans la supervision parentale;

-Les adolescents sans modèle masculin ou féminin dans leur famille peuvent compenser en ayant des relations sexuelles.

-Si les parents célibataires développent une nouvelle relation après une séparation ou s’engagent dans le ‘’dating’’, l’adolescent peut répéter lui même ce genre de comportements et s’engager lui-même dans des activités sexuelles par modelage.

2. Les jeunes ayant des comportements antisociaux sont plus susceptibles d’être attirés vers la sexualité et d’avoir d’être dans des situations non supervisées et non structurées. Ils ont donc plus d’opportunités de relations sexuelles.

3. Une forte proportion d’amis de sexe opposé a aussi une contribution dans les premiers rapports sexuels. Ceux qui ont moins d’amis de sexe opposé retardent plus le premier rapport jusqu’à tard dans l’adolescence.

36

Quelles sont les conclusions de Blais, Raymond, Manseau et Otis sur l’hypersexualisation chez les jeunes québécois et canadiens d’aujourd’hui?

Faible pourcentage (16%) de jeunes ayant eu des rapports sexuels entre 14 et 18 ans. Donc pas de sexualisation plus précoce chez les jeunes.

Premier rapport = contexte de couple pour 83% des jeunes hommes et 85% des jeunes femmes. Motivation principale = amour.

Dans l’ensemble, outre les contenus médiatiques observés aux États-Unis, peu de changements sont notables dans les valeurs et la sexualité des jeunes depuis au moins une décennie.

37

Dans l'étude de Furman et Shaffer, avec quels types de partenaires les jeunes adultes sont- 
ils les plus susceptibles de s’engager dans des activités sexuelles?

Femmes = plus dans le cadre d’une relation amoureuse.

Hommes = plus amis ou amis avec bénéfices.

38

Quelle sont les trois conditions pour pouvoir qualifier une personne de friend with benefits selon Furman et Shaffer?

1. Comportements sexuels à plus d’une reprise;

2. Comportement génital et non-génital;

3. Être ami et avoir des relations sexuelles.

39

Quelles différences observe-t-on dans les idéaux corporels entre les hommes
homosexuels et bisexuels, et les hommes hétérosexuels?

Les homosexuels et bisexuels ont un désir de muscles définis ainsi que plus d’attentes sur le poids et la taille.

Les hétérosexuels ont plus tendance à prendre du poids à travers l’adolescence que les homo-bi.

40

Relevez les trois principales différences constatées entre les hommes et les femmes en regard des trois aspects de l’image corporelle.

1. Les femmes sont plus conscientes de leur propre corps et désirent cacher certains aspects de leur apparence lors de relations sexuelles;

2. Les hommes ont tendance à accorder plus d’importance au physique chez un partenaire que les femmes. Les femmes accordent plus d’importance à leur propre apparence.

3. Les femmes éprouvent plus de divergence entre leur corps actuel et l’idéal de beauté que les hommes.


41

Pourquoi les hommes et les femmes qui rapportent une image corporelle négative ont-ils tendance à éviter les activités sexuelles?

De cette manière, ils évitent les opinions négatives sur leur corps.