Mini-test 1 Flashcards Preview

Psychopatho > Mini-test 1 > Flashcards

Flashcards in Mini-test 1 Deck (71):
1

Le développement psychique déborde le? (Développement psychique)

développement psycho-sexuel

2

Il concerne l’ensemble du développement de? (Développement psychique) (4)

- l’appareil psychique

- de ses sous-structures (instances psychiques: Ça, Moi, Idéal du Moi, Surmoi)

- de leur articulation entre elles (dynamique)

- de leur interaction avec le monde extérieur;

3

Il s’agit de l’ensemble du sujet au? (Développement psychique)

Plan psychique (mental, psychologique), de sa personnalité et de tous ses attributs et mécanismes psychologiques.

4

Le développement psychique englobe toutes les manifestations de? (Développement psychique)

Vie mentale consciente, préconsciente et inconsciente.

5

Chaque stade du développement (oral, anal, phallique, génital) peut être envisagé dans une perspective plus? (Développement psychique)

Vaste que le développement psycho-sexuel (soit au plan du développement psychique global).

6

Au plan du développement psycho-sexuel, on peut qualifier? (Développement psychique) (3)

- La source corporelle des pulsions,

- Le but pulsionnel privilégié

- L’objet des pulsions

7

Au plan plus vaste du développement psychique, on peut alors considérer ? (Développement psychique) (7)

- Le développement des instances psychiques;

- Le développement des mécanismes mentaux;

- La nature de l’activité fantasmatique;

- L’évolution de la représentation de soi (Moi) et de l’Objet (ce qui est autre que le Moi du sujet);

- La nature de l’angoisse vécue sur la scène mentale;

- Le type de conflit psychique vécu sur la scène mentale;

- Le mode de relation élaboré entre le sujet et ses objets, etc

8

Quel auteur francais est un de ceux ayant apporté une contribution majeure en relation avec le développement psychique de la personne? (Développement psychique)

Jean Begeret

9

Jean Begeret à apporté 4 points quels sont-ils? (Développement psychique)

- Montré que le fctment psychique dominant chez un sujet ne correspond pas nécessairement au fctment psychique propre au dernier stade du développement psychique (stade génital);

- Apporté la notion de structure de personnalité pour désigner un assemblage d’éléments très profonds et très stables qui forment le fctment psychique prédominant chez une personne;

- La structure de personnalité représenterait ainsi un noyau d’organisation composé d’éléments très stables et très profonds, en chacun de nous;

- Le développement de la structure de personnalité serait principalement influencé par les échanges avec l’environnement.

10

L’approche structurelle latente de Jean Bergeret implique? (Structure de personnalité) (4)

- La présence d’une structure de personnalité d’un certain type chez tous les humains (un mode de fctment psychique dominant, issu d’un assemblage particulier de composantes très stables et très profondes);


- L’intérêt pour la qualité du fonctionnement de cette structure (état d’équilibre ou de déséquilibre);

- L’intérêt pour le développement de cette structure de personnalité, incluant les périodes sensibles pour influencer son développement;

- L’intérêt pour les manifestations pathologiques émanant de telle ou telle structure, lorsque l’équilibre au sein du fonctionnement psychique est rompu.

11

Au plan du développement de la structure de personnalité, des phénomènes particuliers se rencontrent à divers époques de la vie, quels sont elles? (Structure de personnalité) (4)

- Enfance(0-6 ans);

- Latence(6-12 ans);

- Adolescence (12 à 18ans);

- Âge adulte.

12

Durant l’enfance (0-6 ans), on parle d’une période de? (Structure de personnalité)

pré-structuration

13

Qu'est-ce que la période de pré-structuration? (Structure de personnalité) (2)

- La manière dont on traverse pour la 1ère fois les stades oral, anal, phallique et génital (oedipien) jettent les premières bases de la future structure de personnalité;

- Vers 6 ans, un professionnel entraîné peut identifier le fctment psychique dominant d’un enfant, en d’autres termes, sa pré-structure de personnalité.

14

Durant la période suivante, de 6 à 12 ans environ, on note une phase de _____, au plan de développement structurel. (Structure de personnalité)

Latence

15

Qu'est-ce que la période de latence? (Structure de personnalité) (3)

- La latence (dormance, mise en veilleuse) est une période au cours de laquelle on observe peu (ou pas) de progrès (changement) structurel spontané (de lui-même):

- Si un enfant ne rencontre pas des circonstances particulièrement difficiles, on observe que sa pré-structure de personnalité (ce qui résulte de la construction intervenue entre 0 et 6 ans) n’a pas tendance à changer durant la phase dite de latence;

- Par contre, si on intervient d’une manière spécifique (intervention professionnelle en relation d’aide, visant spécifiquement la modification de la structure de personnalité), on peut modifier (faire progresser) le fctment psychique dominant (la structure de personnalité).

16

Lors de la période adolescente, (12 à 18 ans), on parle de? (Structure de personnalité)

La dernière possibilité de changement structurel.

17

Qu'est-ce que la période de l'adolescence? (Structure de personnalité) (4)

- Le jeune entreprend la période adolescente, et fait face à ses enjeux/ défis/épreuves, avec une pré-structure de personnalité d’un certain type;

- On dit que la pré-structure de personnalité fait l’épreuve de l’adolescence (en d’autres termes, la pré-structure est mise à l’épreuve lors des remaniements psychiques propres à l’adolescence: crise identitaire, etc.);

- La traversée de la période adolescente peut ainsi conduire au maintien du fctment psychique (dominant) qui s’était pré- structuré ou alors à sa modification (un autre mode de fonctionnement psychique dominant s’impose);

- Au terme de l’épreuve psychique de l’adolescence, on peut maintenant identifier la structure de personnalité (mode de fctment psychique dominant) qui s’installe.

18

À l’âge adulte, on parle d’un phénomène de ____________ de la structure de personnalité définitive? (Structure de personnalité)

Cristallisation

19

Qu'est-ce que le phénomène de cristallisation? (Structure de personnalité) (8)

- Plus le temps passe (au cours des phases précédentes) et plus le mode de fctment psychique dominant, en s’exerçant, acquiert de la solidité;

- Le fctment psychique dominant a ainsi tendance à se «cimenter» ou se «cristalliser» pour acquérir le statut d’une structure de la personnalité fixe et définitive;

- Ce n’est qu’au terme des bouleversements psychiques inhérents à l’adolescence qu’on peut identifier la structure de personnalité fixe et définitive d’un individu;

-En clinique infantile et juvénile, on parle de pré-structure de la personnalité et on s’intéressera à la modification de cette pré- structure.

- Il est difficile de quantifier l’âge précis de la cristallisation (on sait que la période adolescente a tendance à s’allonger dans notre société, au- delà de l’âge de la majorité légale) et la cristallisation demeure un processus progressif;

- Plus le temps passe, plus il devient difficile de modifier le fctment psychique dominant chez un individu;

- En clinique adulte, on parlera de structure définitive cristallisée et on s’intéressera à l’amélioration de son fctment (la qualité du fonctionnement au sein d’une structure d’un certain type, cristalisée, et dont on ne peut plus changer);

- Règle générale, aucune modification de la structure de personnalité n’intervient au cours de l’âge adulte.

20

Court résumé de la Structure de personnalité ?

- 0-6 ans --> enfance --> Période de pré-structuration

- 6-12 ans --> Latence --> Peu (ou pas) de progrès structurel "spontané"

- 12 à 18 ans --> Adolescence --> Dernière possibilité de modification structurelle

- 18 ans + --> âge adulte --> Cristallisation de la structure de personnalité définitive

21

La structure de personnalité consiste en? (Structure de personnalité)

un assemblage (permanent, une fois cristalisée) d’éléments qui instaurent un certain fctment psychique (dynamique psychique)

22

La structure de personnalité peut être définie en terme de? (Structure de personnalité)

Plusieurs composantes très profondes et très stables, chez un individu;

23

Quels sont les 4 composantes de la Structure de personnalité?

- La relation d’objet

- Le conflit psychique

- L’angoisse

- Les mécanismes de défense;

24

Compléter: on identifie ______________,
chacune ayant ainsi _______, _______, ________ et _______ dominants au sein du fonctionnement psychique d’un individu. Chaque famille structurelle comporte _________. (Structure de personnalité) (6)

- Trois familles structurelles (lignées structurelles)

- Un mode de relation d’objet

- Un mode d’angoisse,

- Un certain conflit psychique

- Un jeu de mécanismes de défense

- Des sous-types

25

Une structure de personnalité représente ?

Un noyau d’organisation

26

Le noyau d'organisation est composée de? (Structure de personnalité)

- D’un certain type de relation d’objet (ou relation objectale)

- D’un certain mode d’angoisse

- D’un certain type de conflit psychique,

- D’un certain jeu privilégié et répétitif (parmi un ensemble plus vaste d’opérations mentales existentes) de mécanismes mentaux (mécanismes de défense)

27

Qu'est-ce que la relation d’objet (ou relation objectale)? (Structure de personnalité)

Une manière d’entrer en relation typique, et dominante, au sein du fonctionnement psychique d’un individu;

28

Qu'est-ce que le mode d'angoisse? (Structure de personnalité)

Qui habite la scène intérieure (intra-psychique), avec laquelle le sujet doit composer (au quotidien) et contre laquelle il doit se défendre (se préserver contre l’irruption d’une trop grande quantité d’angoisse ), à l’aide de ses stratégies défensives usuelles (mécanismes de défense).

29

Qu'est-ce qu'un conflit psychique? (Structure de personnalité)

Organisant la scène intérieure, produisant une certaine quantité de tension psychique (la psyché humaine se révèle essentiellement conflictuelle) et requérant du sujet des efforts constants pour gérer efficacement ce conflit interne;

30

Qu'est-ce que le jeu privilégié et répétitif (parmi un ensemble plus vaste d’opérations mentales existentes) de mécanismes mentaux (mécanismes de défense)? (Structure de personnalité)

Soit des opérations mentales nécessaires pour 1- gérer l’angoisse interne, 2- gérer le conflit psychique interne et 3- s’adapter aux exigences de la réalité externe.

31

La psychopathologie (étude scientifique des maladies psychiques, mentales) a recours à un système de classification? (4)

- On peut classifier les problèmes psychiques (mentaux) selon des approches différentes, en utilisant une logique de classification (ou des critères) différents;

Il existe 2 grandes approches lorsqu’il s’agit de psychopathologie (et de classification): l’approche dite descriptive et l’approche dite dynamique;

- Ces deux systèmes (nomenclature) classe les difficultés psychiques selon une logique et des critères forts différents et ainsi, ils n’utilisent pas nécessairement le même vocabulaire et n’aboutissent pas nécessairement aux mêmes regroupements;

- Il s’agit de deux approches complémentaires, que les intervenants ont avantage à connaître, pour enrichir leur compréhension.

32

La psychopathologie descriptive se réfère essentiellement?

Aux symptômes d’un individu

33

Qu'est-ce que la psychopathologie descriptive? (3)

- Le système de classification, fondé sur le symptôme, s’appuie sur une logique biomédicale stricte que l’on tente d’exporter dans le champ des manifestations psychiques;

- On considère les symptômes comme les signes d’une maladie mentale, conçue comme résultant d’un dysfonctionnement d’origine biologique (biochimique, génétique, etc.)

- On s’efforce de rechercher les moyens (biochimiques) d’intervenir sur les maladies mentales selon la logique biomédicale stricte: cause biologique = maladie = traitement (médicaments).

34

La psychopathologie dynamique s’intéresse essentiellement?

À la dynamique psychique (structure de personnalité) sous- jacente aux symptômes

35

Qu'est-ce que la psychopathologie dynamique? (3)

- Le système de classification se fonde sur le type de fctment psychique (structure de personnalité) et sa logique vise la prise en compte de la spécificité de l’univers psychique;

- On conçoit le champ des manifestations psychiques comme un univers fonctionnant avec ses lois propres, impossible à réduire à l’expression directe de certains processus physiologiques (circuits neuronaux, échanges biochimiques, etc.);

- On s’efforce de trouver les moyens (techniques psychothérapeutiques) pour intervenir sur le fonctionnement psychique, (rétablir l’équilibre au sein de la structure de personnalité, développer des habiletés nouvelles, modifier en profondeur le fonctionnement psychique, lorsqu’il n’est pas encore cristallisé).

36

Comment la psychopathologie descriptive voit la maladie mentale?

La psychopathologie descriptive conçoit la santé (mentale) en terme d’absence de symptômes et la maladie (mentale), en terme de présence de symptômes

37

Comment la psychopathologie dynamique voit la maladie et la santé mentale?

La psychopathologie dynamique s’intéresse au mode de fctment psychique du sujet, même s’il n’est pas dans un état symptomatique (une structure de personnalité d’un certain type, avec un bon fonctionnement, en bon équilibre, est dite «compensée») et conçoit l’apparition des symptômes comme le signe d’un déséquilibre (rupture d’équilibre, ou «décompensation») au sein du fonctionnement psychique d’une structure (peu importe le type de structure sous-jacente).

38

Résumé de la conception des deux types de psychopathologie envers la maladie et la santé mentale? (Psychopathologie descriptive)

- Santé : Absence de symptôme (aucun diagnostic dans le DSM)

- Maladie : Présence de symptôme (diagnostic possible avec le DSM)

39

Résumé de la conception des deux types de psychopathologie envers la maladie et la santé mentale? (Psychopathologie dynamique)

- Santé :
* Le sujet possède un certain type de structure de personnalité
* Sa structure de personnalité est en bon équilibre/bon fctment
* Structure compensée

- Maladie :
* Le sujet possède un certain type de structure de personnalité
* Sa structure de personnalité est en RUPTURE d'équilibre/dysfctment
* La structure est décompensée (ce qui entraine des signes clinique externe, ou symptômes)

40

Psychopathologie d’approche descriptive et psychopathologie d’approche dynamique se réfèrent à des auteurs/manuels différents, quels sont ils?

Descriptive : DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, traduction française: Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux), produit par l’American Psychiatric Association (A.P.A.)

Dynamique : se réfère à plusieurs ouvrages et plusieurs auteurs différents:
- Jean Bergeret, avec son approche structurelle latente, a publié nombre d’ouvrages importants, dont «La personnalité normale et pathologique».

41

Psychopathologie descriptive et psychopathologie dynamique se réfèrent à des niveaux de profondeur/manifestation différents, quels sont ils?

Descriptive : le symptôme est conçu comme une manifestation externe, superficielle, manifeste et relativement mobile (susceptible de changer), au sein de la personnalité humaine;

Dynamique : la structure de personnalité est conçue comme un noyau d’organisation composé d’éléments très stables, très profonds (regard sur des éléments internes, profonds, latents et fixes), au sein de la personnalité humaine.

42

L’approche structurelle latente de Jean Bergeret identifie 3 modes de fonctionnement psychique disctincts, quels sont ils?

- La «structure psychotique» de la personnalité;

- Le fonctionnement psychique «état-limite»;

- La «structure névrotique» de la personnalité.

43

Bergeret distingue le statut de «structure» de celui de simple «organisation» («aménagement» ou encore «astructuration») ? (2)

- Il existe deux authentiques lignées structurelles (psychotique et névrotique), lesquelles ont un caractère de solidité, de fixité, et une possibilité d’équilibre (bon fctment) qualifiée de «normalité»

- Il existe un fctment psychique intermédiaire (état-limite) se caractérisant par plus d’instabilité, de mouvance, et donnant lieu à un état de «pseudo-normalité», lorsqu’il atteint son meilleur état d’équilibre.

44

Chez le sujet de structure psychotique?

Le fctment psychique est marqué par la prédominance des mécanismes mentaux propres au stade oral et à la 1ère partie du stade anal.

45

Chez le sujet état-limite?

Le fctment psychique est marqué par la prédominance des mécanismes mentaux propres à la 2ème partie du stade anal et au stade phallique.

46

Chez le sujet de structure névrotique?

Le fctment psychique est marqué par la prédominance des mécanismes mentaux propres au stade génital, avec une certaine influence (moindre) des mécanismes mentaux propres au stade phallique.

47

On peut ordonner les 3 modes de fctment psychique en terme de?

Degré de sophistication croissant des mécanismes mentaux.

48

Quel est l'ordre de degré de sophistication des 3 modes de fctment psychique?

la structure psychotique est plus primitive, en terme de mécanismes mentaux, que le fonctionnement état-limite lequel se retrouve, moins sophistiqué que la structure névrotique.

49

Chaque mode de fonctionnement psychique peut se trouver en bon fctment? (3)

- Absence de symptômes au sens de la psychopathologie descriptive, et donc, absence de diagnostic de maladie mentale

- Le sujet ayant un fctment psychique de type psychotique en bon équilibre ne doit pas être confondu avec l’individu présentant les symptômes manifestes d’une psychose (au sens du D.S.M.);

- Le sujet ayant un fctment psychique état-limite, dans un équilibre normal ne doit pas être confondu avec l'individu qui a reçu un diagnostic de Trouble de la personnalité limite (avec le DSM)

50

Le type de fctment psychique (selon l’approche dynamique) ne doit pas être confondu avec le diagnostic descriptif (du D.S.M.)? (2)

- Des individus reçevant le même diagnostic (selon le D.S.M.) peuvent présenter des structures de personnalité (sous- jacentes) forts différentes, au regard de la psychopathologie dynamique;

- Des personnes présentant un fonctionnement psychique de type psychotique (structure de personnalité psychotique) peuvent demeurer dans un bon état d’adaptation et d’équilibre toute leur vie durant, sans jamais «décompenser» et sans jamais présenter de symptômes/d’épisodes psychotiques (au sens du D.S.M.).

51

Le type de fctment psychique (selon l’approche dynamique) ne doit pas être confondu avec le sentiment subjectif de bien-être (bonheur)? (2)

- Une personne ayant une structure psychotique compensée peut très bien se trouver dans un état subjectif de bien-être;

- Une personne ayant une structure névrotique de la personnalité (théoriquement plus sophistiquée dans son fonctionnement) peut très bien se trouver dans un état de détresse et de souffrance, lorsque son fonctionnement psychique est en déséquilibre, que l’angoisse et le conflit envahissent sa scène intérieure, alors ses mécanismes de défense ne parviennent plus à la prémunir contre cette angoisse, à gérer adéquatement son conflit intérieur, à réaliser une adaptation satisfaisante à la réalité externe, etc.

52

Les trois types de fonctionnement psychique se retrouvent dans la population générale? (3)

- Il y a environ 30 ans, on estimait leur distribution relativement équivalente (1/3 de structures psychotiques, 1/3 d’états-limites, 1/3 de structures névrotiques), au sein d’une société comme la nôtre;

- À l’heure actuelle, on remarque une croissance significative des personnes ayant un fctment psychique de type état-limite, en même temps qu’une diminution notable des personnes ayant un fonctionnement psychique de type névrotique;

- Si la tendance actuelle se maintient, on risque de se retrouver avec une majorité éventuelle d’état-limites, au sein de la population (et avec un appauvrissement général, en terme de sophistication des mécanismes mentaux).

53

VRAI OU FAUX - Le type de fctment psychique (selon l’approche dynamique) ne doit pas être confondu avec le diagnostic descriptif (du D.S.M.)?

VRAI

54

VRAI OU FAUX - Le type de fctment psychique (selon l’approche dynamique) ne doit pas être confondu avec le sentiment subjectif de bien-être (bonheur)?

VRAI

55

VRAI OU FAUX - Les trois types de fonctionnement psychique se retrouvent dans la population générale?

VRAI

56

À quoi est reliée L’augmention graduelle des personnes ayant un fonctionnement
psychique de type «état-limite»? (3)

- Aux pratiques éducatives en vogue: on observe une difficulté des parents
(et éducateurs) d’aujourd’hui à administrer les frustrations normatives nécessaires à la croissance psychique (difficulté à dire «non», enfant-rois, etc.);

- À la nature des liens d’attachement: les transformations au sein des familles se répercutent sur la nature des relation d’attachement (vivre un attachement profond, et stable, à deux figures d’attachement principales n’est plus la norme) et les nouvelles familles fournissent de moins en moins les conditions pour une véritable triangulation psychique;

- Aux attitudes/pratiques à l’égard de la sexualité: la libéralisation des moeurs sexuelles a entraîné une perte de repères concernant les attitudes/ pratiques éducatives adéquates pour encadrer la sexualité, et favoriser le développement psychique global, autant que psycho-sexuel.

57

Quels sont les points importants de la période de l'adolescence? (3)

- La période adolescente est un moment crucial, du fait qu’il s’agit de la dernière possibilité de changement structurel (si tout se «prépare» durant l’enfance, tout se «joue» à l’adolescence);

- On connaît l’impact désorganisateur de la période adolescente sur certains sujets ayant une pré-structure psychotique de la personnalité: c’est au terme de l’épreuve psychique de l’adolescence qu’apparaîssent bon nombre de décompensations psychotiques (ex.: 19, 20, 21, 22 ans);

- On connait le rapport existant entre bon nombre de trajectoires douloureuses, psychopathologiques ou déviantes et la présence d’un fonctionnement psychique non-névrotique (suicide, troubles alimentaires, conduites à risques excessives, dépendances / toxicomanies, délinquance, auto-mutilation, etc.).

58

Qu'est-ce que la notion d’objet? (3)

- Corrélatif de la pulsion;

- Ce en quoi et par quoi celle-ci cherche à atteindre son but (un certain type de satisfaction);

- Il peut s’agir d’une personne (entière: objet total) ou d’une partie (objet partiel), d’un objet réel, d’un objet fantasmatique, etc.

59

Qu'est-ce que la notion d’objet partiel? (2)

- L’objet visé par les pulsions partielles (pré-génitales);

- Il s’agit principalement de parties du corps, réelles ou fantasmées (sein, fèces, pénis) et de leurs équivalents symboliques.

60

Qu'est-ce que la notion de relation d’objet (ou relation objectale)? (6)

- Terme utilisé pour désigner le mode de relation du sujet avec son monde (intrasubjectif/interne ou intersubjectif/ externe);

- Résultat complexe et total d’une certaine organisation de la personnalité (structure), d’une appréhension plus ou moins fantasmatique des objets et de tels types privilégiés de défense;

- Interrelation dialectique

- On parlera des relations d’objet d’un sujet donné;

- On parlera de types de relation d’objet en se référant à des moments évolutifs (stades): ex. relation d’objet orale;

- On parlera de relations d’objet en se référant à la psychopathologie: ex. relation d’objet paranoïaque, mélancolique,
fusionnelle, etc.

61

Qu'est-ce que l'interrelation dialectique? (2)

- La façon dont le sujet constitue ses objets;

- La façon dont ceux-ci modèlent l’activité du sujet.

62

VRAI OU FAUX - Le développement psycho-sexuel débute bien avant l’adolescence?

VRAI. Les préoccupations sexuelles infantiles se manifestent par des interrogations et au niveau des conduites.

63

La puberté marque une ère nouvelle en ce qui concerne le développement psycho-sexuel? (3)

- Le développement de l’appareil génital;

- L’activité sexuelle associée;

- Les modifications psychiques associées.

64

L’organisation sexuelle définitive se met en place à l’adolescence avec quels plans?

Aux plans somatique, sociologique et psychologique.

65

À l’adolescence, on rencontre toutefois une
asymétrie entre?

- D’une part, l’acquisition précoce de la compétence sexuelle et de la capacité procréatrice;

- D’autre part, la maturité sociale et l’indépendance économique et affective à l’égard des adultes.

66

La sexualité déborde la «génitalité»? (3)

- Dès 1917, Freud parle de sexualité infantile «pour tout ce qui concerne les activités de la première enfance en quête de jouissance locale que tel ou tel organe est susceptible de procurer».

- On identifie différents stades pour le développement psycho-sexuel de l’enfant;

- On y étudie les transformations de l’énergie sexuelle, de source pulsionnelle, qui concerne la recherche de plaisir (libido).

67

VRAI OU FAUX - L’énergie de source pulsionnelle diffère de l’excitation
psychique provoquée par un stimulus externe?

VRAI

68

Qu'est-ce que l'énergie de source pulsionnelle? (2)

- Il s’agit d’une force permanente d’origine interne à laquelle aucun individu ne peut se soustraire;

- Elle exige gratification, grâce à un objet/but que l’individu cherche dans le milieu extérieur.

69

La notion de pulsion implique? (3)

- Une source corporelle (processus somatique qui se joue dans un organe);

- Un but (gratification qui supprime l’état de tension interne qui résultait de ce processus);

- Un objet (en lequel et par lequel la pulsion trouve sa gratification)

70

VRAI OU FAUX - L’énergie psychique qui tend vers la recherche de plaisir se nomme «libido»?

VRAI.

71

Qu'est-ce que la libido?

- La libido varie quantitativement;

- Elle se distingue qualitativement des autres énergies;

- Elle origine (au plan somatique) des pulsions sexuelles et représente en quelque sorte la manifestation psychique des pulsions sexuelles;

- Elle est à l’oeuvre dans ce que nous appelons envie, désir, amour, etc.

- La lidido se présente sous diverses configurations successives, appelées stades libidinaux (oral, anal, phallique, génital).