MODULE 9 Flashcards Preview

délinquance sexuelle juvénile > MODULE 9 > Flashcards

Flashcards in MODULE 9 Deck (31):
1

Un suivi individuel en psychothérapie est indiqué lorsque :

Pression du groupe est intolérable, adolescent se désorganise en groupe, nature de la problématique est difficilement abordable en groupe, adolescent a été abusé et les séquelles semblent encore présentes.

2

Psychothérapie individuelle.

Traitement pour les troubles mentaux et la détresse émotionnelle et psychologique. Se base sur l'interaction entre le thérapeute et le client. Utilise des techniques verbales.

3

Types de psychothérapies individuelles.

Psychodynamique et cognitive comportementale. Fonctionnent plus ou moins bien avec les adolescents agresseurs sexuels.

4

Quelle approche est le plus adaptée pour les adolescents agresseurs sexuels?

Éclectique.

5

Thérapie de groupe. L'interaction entre les pairs permet :

Du support entre les pairs, la confrontation des idées et la confrontation des comportements.

6

La thérapie de groupe est utilisée par la plupart des centres de traitement car :

Moyen efficace pour contrer les mécanismes de défense. Pairs peuvent offrir support. Aide à améliorer les interactions. Rapport à l'adulte est difficile à l'adolescence. Empathie lacunaire devient facile à travailler en groupe. Permet de décentraliser l'attention sur un jeune en particulier.

7

Les intervenants doivent s'exprimer avec ...

Objectivité.

8

Nature des programmes offerts : groupe ouvert.

Permet à un individu d'intégrer un groupe à tout moment dans le processus thérapeutique.

9

Avantages d'un groupe ouvert.

Les plus avancés dans le traitement peuvent devenir des modèles d'émulation pour les nouveaux. Dans certains cas, le traitement fini plus tôt. L'attente n'existe pas.

10

Inconvénients d'un groupe ouvert.

Un nouvel arrivant peut miner la coalition du groupe. Engendre certaines difficultés d'adaptation et force le participant à prendre les bouchées doubles. Pour les professionnels, il y a parfois une surcharge de travail attribuable à des difficultés de gestion. Plus difficile d'évaluer les progrès des participants.

11

Nature des programmes offerts : groupe fermé.

Conserve les mêmes individus du début jusqu'à la fin de la thérapie.

12

Programmes internes ou externes peuvent offrir deux types de service :

Des groupes fermés ou ouverts.

13

Avantages d'un groupe fermé.

Plus grande cohésion et plus grande solidarité dans le groupe. Favorise l'entraide des participants. Permet l'intégration des différentes étapes du traitement d'une façon graduelle.

14

Inconvénients d'un groupe fermé.

Intervenants doivent s'assurer d'un nombre suffisant de participants avant de démarrer d'autres groupes. Impose des attentes parfois prolongées, mais celles-ci peuvent être compensées par le processus d'évaluation et le groupe d'accueil.

15

Approches thérapeutiques : Psychoéducative.

Donner de l'information. Renforcer les compétences.

16

Approches thérapeutiques : Cognitive comportementale.

Favorise l'apprentissage du contrôle des intérêts sexuels déviants par : le changement de comportements, la prévention de la récidive et la restructuration cognitive.

17

Approches thérapeutiques : Psychodynamique.

Favorise un travail réflexif sur son monde interne et ses relations avec son entourage.

18

Approches thérapeutiques : Intégrative.

Permet d'adapter le traitement selon les capacités cognitives et réflexives du jeune et permet au thérapeute d'adapter son style d'intervention en fonction de ses préférences quant aux fondements théoriques d'une approche par rapport à l'autre.

19

Philosophie du modèle éclectique :

Adolescent agresseur est totalement responsable de ses actes. Jeune doit être traité dans sa globalité. Attitudes personnelles, expériences et comportements ne peuvent être dissociés de la vie sociale, de la famille et de l'environnement dans lequel le jeune a grandi. Traitement doit être axé sur des variables qui influencent le jeune.

20

La majorité des programmes de traitement s'inspirent de l'approche bio psycho sociale qui comprend :

Dimension biologique (ex. traitement hormonal). Dimension psychologique (ex. prévention de la récidive). Dimension sociale (ex. relations interpersonnelles).

21

Développement personnel : Rationnel.

Estime de soi est particulièrement précaire et ce sentiment d'incompétence est favorisé par : ostracisme social et échecs répétés.

22

Développement personnel : Objectifs.

Définir notion estime personnelle. Activité centrée sur la connaissance de soi. Prise de conscience de sa valeur personnelle. Acquisition d'aptitudes à maintenir une image positive de soi-même.

23

Développement personnel : Description.

Adolescent est amené à avoir une meilleure compréhension de lui-même : au niveau physique, au niveau émotif et au niveau comportemental ou social. Attention particulière portée : aux complexes, sentiment d'infériorité. Moyens permettant de rehausser son estime personnelle.

24

Restructuration cognitive : Rationnel.

AAS démontre panoplie de croyances irrationnelles. Croyances irrationnelles supportent progression du cycle de l'abus sexuel.

25

Restructuration cognitive : Objectifs.

Apprendre au jeune à résoudre ses problèmes et à prendre des décisions pas basées sur des attentes irréalistes. Amener à fonctionner d'une manière qui n'implique pas la domination des autres. Augmenter la conscience de ses comportements sur les autres. Interagir plus efficacement avec son environnement.

26

Restructuration cognitive : Description.

Apprendre au jeune à corriger ses attentes irréalistes et ses fausses croyances. Identifier les fausses croyances. Expliquer.

27

Restructuration cognitive : Contenu des rencontres.

Explication de la restructuration cognitive. Le cycle des fausses croyances. Les pensées limitatives. Les pensées erronées. Les distorsions cognitives. Le déni.

28

Empathie face à la victime : Rationnel.

Délinquants sont insensibles à l'effet que peuvent avoir leurs comportements sur les autres. Cette capacité à se mettre à la place de l'autre contribue et maintient l'abuseur dans un comportement d'exploitation exempt de remords ou de culpabilité.

29

Empathie face à la victime : Objectifs.

Aider le jeune à développer de l'empathie. Renoncer à leur "pattern" de minimisation.

30

Empathie face à la victime : Description.

Faire prendre conscience des gestes qu'il a posé.

31

Empathie face à la victime : Contenu de la rencontre.

Définition de l'empathie. Distorsions cognitives concernant la victime. Conséquences de mes comportements déviants sur les autres. Lettre à la victime de l'agresseur. Lettre d'excuses.