Oeil rouge et/ou douloureux -81 Flashcards Preview

Ophtalmologie > Oeil rouge et/ou douloureux -81 > Flashcards

Flashcards in Oeil rouge et/ou douloureux -81 Deck (39):
1

Oeil rouge, non douloureux, sans BAV

Hémorragie sous-conjonctivale spontanée

=> régresse en qqs semaines sans ttt
=> doit faire recherche une HTA et un trouble de la coagulation

2

Oeil rouge unilatéral , douloureux, sans BAV

=> Conjonctivite bactérienne ( mais + svt bilatérale )
=> Épisclérite
=> Sclérite

3

Conjonctivite bactérienne

-sensations de grain de sable , de corps étranger
-prurit

rougeur diffuse svt bilatérale
sécrétions purulentes
GRAM +
guérison sans séquelles

TTT= hygiène des mains + lavages fréquents au sérum phy + collyre ATB à large spectre 4 à 6 fois par jour

4

Épisclérite

=> inflammation localisée à l'épisclère ( situé sous la conjonctive )
=> rougeur en secteur qui disparaît après instillation d'un collyre vasoconstricteur
=> douleurs modérées
=> ttt par corticothérapie locale

5

Sclérite

=> inflammation localisée à la sclère
=> rougeur en secteur qui NE disparaît PAS après instillation d'un collyre vasoconstricteur
=> douleurs importantes
=> ttt par AINS par voie générale ( sauf si sclérite infectieuse : TTT spécifique notamment aciclovir si HSV/VZV)

6

Yeux rouges bilatéraux , douloureux, sans BAV

=> Conjonctivite bactérienne
=> Conjonctivite virale
=> Conjonctivite allergique
=> Conjonctivite à Chlamydia
=> Syndrome sec oculaire

7

Conjonctivite virale

-très contagieuse
-très fréquentes
-sécrétions claires
=>follicules
-adénopathie prétragienne douloureuse à la palpation très évocatrice

Évolution : en général favorable en 10/15 jours mais possible évolution vers une kerato-conjonctivite à adénovirus

8

Conjonctivite allergique

-atteinte bilatéral et récidivante associant :
=> prurit
=> chémosis
=> sécrétions claires
=> volumineuses papilles conjonctivales

TTT = collyre antiallergique

9

Conjonctivite à Chlamydia

Conjonctivite à inclusions = trachome = 2ème cause mondiale de cécité après la cataracte

=> Conjonctivite avec néovascularisation cornéenne, fibrose du tarse et entropion

10

Syndrome sec oculaire

Diagnostic :

-sensations de grains de sables
-douleurs oculaires superficielles

Diagnostic :
- Test de Schirmer = test quantitatif
- Break-up time = qualitatif
- examen de la surface cornéenne par instillation d'une goutte de fluorescéine = kératite ponctuée superficielle
-examen de la surface conjonctivale par instillation d'une goutte de vert de Lissamine qui colore les cellules mortes

11

Syndrome sec oculaire

ÉTIOLOGIE

- LE + SVT :involution sénile des glandes lacrymales
-syndrome de Goujerot-Sjögren

12

Syndrome sec oculaire
Prise en charge :

-substituts lacrymaux
-éviction des facteurs irritants
-occlusion temporaire ou permanente des points lacrymaux
-traitements généraux ( parasympatholytiques, fluidifiants )

13

Oeil rouge douloureux pouvant entraîner une BAV

=> Kératite aiguë
=> Uvéites antérieures
=> Glaucome aigu par fermeture de l'angle
=> Glaucome néovasculaire

14

Kératite aiguë

=> ulcérations superficielles de la cornée

SIGNES :
-BAV très variable suivant la localisation de l'atteinte cornéenne par rapport à l'axe visuel
-douleurs oculaires superficielles importantes
-larmoiement
-photophobie
-blépharospasme

15

Kératite aiguë
Examen à la lampe à fente

-érosions et ulcérations de la cornée
-diminution de la transparence de la cornée
-cercle périkératique

16

Kératite à adénovirus

=> peut compliquer une conjonctivite à adénovirus = kerato-conjonctivite à adénovirus

=> kératite ponctuée superficielle

17

Kératite herpétique

= ulcère dendritique parfois en carte de géographie

=> antiviraux par voie générale +/- locale
risque de kératite profonde par atteinte cornéenne stromale

18

Kératite zostérienne

Le zona ophtalmique peut se compliquer soit de :
=> kératite superficielle, contemporaines de l'épisode aigu du zona, directement liée à l'atteinte virale
=> secondairement de kératite neuroparalytique, grave ( kératite dystrophique secondaire à l'anesthésie cornéenne )

19

kératites bactériennes, parasitaires ou mycosiques

=> surinfection secondaire d'une ulcération traumatique
=> ulcération bactérienne survenant sous lentille de contact
=> évolution vers un abcès de cornée

Caractérisées par une plage blanchâtre d'infiltration cornéenne colorée par la fluorescéine, parfois un niveau liquide purulent dans la chambre antérieure = hypopion

20

Kératite sur syndrome sec

=> kératite ponctuée superficielle

21

Kératite d'exposition

PF avec mauvaise occlusion palpébrale

22

Uvéites antérieures

= inflammation de l'iris ( iritis ) ou du corps ciliaire ( cycliste ) = iridocyclite

= oeil rouge + douleurs profondes + BAV

=uni ou bilatérales, récidivantes ou a bascule

23

Uvéites antérieures
Examen à la lampe à fente

-transparence de la cornée NORMALE
-cercle périkératique
-pupille en MYOSIS
+/-synéchies irido-cristalliniennes ou postérieures
+/- phénomène de Tyndall
+/- précipités rétrocornéens

24

Uvéites antérieures
Examens complémentaires

=> FO SYSTÉMATIQUE
rechercher d'une uvéite postérieure

=> recherche étiologique : négative dans 50 % des cas

25

Uvéites antérieures :
Prise en charge

=> traitement local systématique :
-collyres mydriatiques pour la prévention des synéchies postérieures
-collyres corticoïdes
=> traitement étiologique éventuel

26

Glaucome aigu par fermeture de l'angle
Facteurs prédisposants
Facteurs déclenchants

Facteurs prédisposants
- forte hypermétropie
- chambre antérieure étroite
- angle iridocornéen étroit
- gros cristallin

Facteurs déclenchants
-circonstances entraînant une mydriase :
stress / médicaments / obscurité

27

Glaucome aigu par fermeture de l'angle
Signes objectifs

-oeil rouge
-transparence de la cornée diminuée de façon diffuse
-HYPERtonie majeure toujours > 50 mmHg
-altération de l'endothélium cornéen : oedème cornéen
-ischémie du sphincter rien ( semi-mydriase aréflectique )
-atrophie optique si elle se prolonge = BAV définitive

28

Glaucome aigu par fermeture de l'angle
Signes fonctionnels

- douleurs très profondes , irradiant dans le territoire du trijumeau
-souvent associées à des nausées ou à des vomissements
-BAV qui dépend de l'oedème cornéen secondaire à l'hypertonie majeure

29

Glaucome aigu par fermeture de l'angle
Traitement

-Hospitalisation
-inhibiteurs de l'anhydrase carbonique
-solutés hyperosmolaires
-collyres hypotonisants
-collyres myotiques

PUIS iridectomie périphérique systématique des deux yeux au laser et si échec : chirurgicalement

30

Quelles maladies de système rechercher en cas de sclérite ?

SpA ( HLA B27 ) PR LED
MICI ( Crohn )
PAN - GPA - Behçet - Polychondrite atrophiante
Syphilis - HSV / VZV
Sarcoidose et tuberculose
Tuberculose - Lyme - VIH

Dans l'épisclérite on recherche une maladie systémique seulement en cas de récidive

31

Quel bilan en cas de sclérite pour rechercher une maladie de système ,

VS/CRP
NFS Fibrinogène
FAN - ANCA - ACPA - FR
VIH
TPHA VDRL
RXT - RX articulations atteintes

32

Étiologies des hémorragies sous-conjonctivales

Idiopathique +++
HTA
Troubles de la coagulation
Corps étranger

33

Germes à l'origine des conjonctivites bactériennes :

Streptocoque
Entérocoques
Chlamydia ( trachome)

34

Différences entre les différents types de conjonctivite ?

Bactériennes :
Sécrétions muco-purulentes
Rougeur prédominant au cul de sac inférieur

Virales :
Sécrétions claires
Follicules conjonctivaux
ADP pré-tragiennes douloureuses

Allergique :
Papilles conjonctivales
Prurit
Chemosis

Chlamydia :
néo-vascularisation cornéenne
Entropion
Fibrose du tarse palpébral

35

Signes de gravité des kératites bactériennes, parasitaires et mycosiques ?

> 3 mm du centre
> 2 mm de diamètre
Monophtalmie
Uvéite antérieure

36

Comment est la douleur dans le glaucome aigu par fermeture de l'angle ?

Douleur profonde intense irradiant dans le territoire du V1

37

Bilan pré-thérapeutique du GAFO :

Ionogramme sanguin + Glycémie + Bilan rénal + Bilan hépatique
ECG

38

TTT du GAFO :

Hospitalisation
VVP

TTT systémique IV :
- Acétazolamide IV + supplémentation K+
+ Mannitol 20 %

TTT local : collyre hypotonique ( B-bloquant ou alpha -agoniste ou Acétazolamide ) + collyre myotique = pilocarpine toutes les heures

à distance : iridectomie au laser Yag pour les 2 yeux

39

TTT du glaucome aigu néo vasculaire :

Hypotonisant systémique + local
Photo coagulation au laser Argon