Partie 1 - GARDE D'INCENDIE ET DE SECOURS - TITRE 2 Organisation de la garde d'incendie et de secours Flashcards Preview

BSP 118.1 > Partie 1 - GARDE D'INCENDIE ET DE SECOURS - TITRE 2 Organisation de la garde d'incendie et de secours > Flashcards

Flashcards in Partie 1 - GARDE D'INCENDIE ET DE SECOURS - TITRE 2 Organisation de la garde d'incendie et de secours Deck (7):
1

1. COMPOSITION DE LA GARDE

Au niveau CS :

- 1 Officier de Garde Compagnie (OGC) dans les PC de compagnie, officier ou major de l’unité, titulaire
de la qualification correspondante et habilité par le commandant de groupement

- 1 chef de garde, titulaire du certificat de chef de garde d’incendie, officier ou sous-officier dans les PC
de compagnie, sous-officier dans les autres centres de secours

- le personnel équipant les engins en service

- le personnel du Poste de Veille Opérationnelle (PVO)

- le service de jour

2

1. COMPOSITION DE LA GARDE

Au niveau GPT:

- 1’Officier Supérieur de garde Groupement (OSG), titulaire de la qualification « officier supérieur de
garde » et habilité par le Général sur proposition du sous-chef emploi
-
1’Officier Poste de Commandement (OPC), ou officier CMO appui (OCA) titulaire de la qualification «
officier poste de commandement »

- le personnel du poste de commandement tactique ou du CMO appui

- le sous-officier « statique » et le personnel du Centre de Suivi Opérationnel (CSO)

- les conducteurs


**** POUR INFO****
Le groupement prend en charge la désignation d’un officier de liaison au centre opérationnel
départemental (COD) lorsque ce dernier est activé. Cet officier de liaison doit être titulaire du stage «
OGC ».
Un autre officier peut être envoyé, sur décision de l’OSG ou de l’officier responsable de l’EMO, au CIC
de la DTSP (direction territoriale de sécurité et de proximité) du département 92, 93 ou 94.

3

1. COMPOSITION DE LA GARDE

Au niveau BRIGADE:

- le commandant opérationnel Brigade

- le colonel de garde, Chef d’Etat-Major Opérationnel (CEMO)

- le médecin-chef Brigade de garde

- l’officier supérieur de garde CO, l’officier de garde CO, le médecin coordinateur chef et le personnel du
centre opérationnel et de l’EMO

- le Directeur des Secours Médicaux (DSM) et la garde des secours médicaux constituée d’un vétérinaire,
d’un pharmacien, d’un psychologue, du médecin d’astreinte et des équipages des Ambulances de
Réanimation (AR), du Centre de Mise en oeuvre santé (CMO San et officier CMO San (OCS)) et du
Véhicule d’Accompagnement Santé (VAS)

- les officiers ou sous-officiers « garde environnement PCTAC » : prévention, sécurité et dessinateur
opérationnel

- l'officier communication opération

- les officiers ou sous-officiers « experts » : officiers NRBC, NAUTIQUE, chef de section RSMU, ELD
chefs de groupes IMP, CYNO, représentant des cultes, le personnel de garde RCCI

- les officiers de liaison Brigade :

- CCZ1

- CIC DOPC2/ renfort CCZ

- COPP/SIC DSPAP2

- le personnel du GSS, et du GFIS armant certains moyens spéciaux, d’aide au commandement ou
d’appui à la couverture opérationnelle

- le sous-officier du service général

- les conducteurs de la section transport

- le personnel de garde et d’astreinte technique ou administrative

4

3. MAINTIEN DU POTENTIEL RH OPÉRATIONNEL EN CAS DE CRISE

3.1 Niveau ALPHA:

*Absentéisme à moins de 10 % dans un ou plusieurs GIS, ce niveau ne requiert aucune adaptation
particulière pour assurer la couverture opérationnelle.*

En cas de pandémie :

1-le personnel doit être doté des Equipements de Protection Individuelle (EPI)

2-les dispositifs permettant de se laver et/ou se désinfecter les mains après chaque intervention doivent être prévus selon les directives de la division santé (sur place ou au CS)

5

3. MAINTIEN DU POTENTIEL RH OPÉRATIONNEL EN CAS DE CRISE

3.2 Niveau BRAVO:

*Absentéisme de 10 à 20 % dans 1 ou plusieurs GIS, ce niveau, déclenché par le chef d’état-major (ou le
colonel de garde en cas d’absence du CEM ou en dehors des heures ouvrables), après compte-rendu du
commandant de groupement, conduit à une réponse interne au groupement sans procéder à des mouvements d’engin* :

- il consiste en un rééquilibrage des effectifs en fonction des particularités locales (rééquilibrage intra ou entre compagnies)

- les demandes de renforcement sont honorées dans la limite des possibilités du GSS et du GFIS (la
décision d’arrêter les actions de formation du GFIS devra être prise par le commandant opérationnel
Brigade sur proposition du chef de corps du GFIS). Un point de situation est alors fait quotidiennement.

- par le centre opérationnel sur proposition du colonel de garde sur le personnel disponible du GSS et du GFIS pouvant être mobilisé

- il n’y a pas de renforcement entre GIS

6

3. MAINTIEN DU POTENTIEL RH OPÉRATIONNEL EN CAS DE CRISE

3.3 Niveau CHARLIE:

*Absentéisme de 20 à 40 % dans 1 ou plusieurs GIS, ce niveau est déclenché par le commandant
opérationnel Brigade, sur proposition du colonel de garde.*

- Il induit l’arrêt immédiat des activités non opérationnelles dans les centres de secours, à l’exception de celles qui sont incontournables à la bonne marche des opérations

- les permissionnaires et le personnel en situation de repos (non atteints en cas de pandémie) sont
rappelés par les commandants de groupement dans la mesure où les transports peuvent être assurés. Les
permissions à venir sont annulées pour tout le personnel de la Brigade

- en cas de pandémie, les malades sont mis au repos, regroupés et isolés dans des chambres des centres de
secours ou des postes de commandement de compagnie, en fonction des possibilités bâtimentaires
locales, en attendant les décisions médicales

- dans les limites des possibilités du GFIS et du GSS, tout le personnel apte du GFIS et du GSS, à
l’exception de celui dont le rôle est essentiel à la gestion de la crise dans leur groupement ou service
d’origine, se tient à la disposition, prêt à venir en renforcement des unités d’incendie ou d’appui

7

3. MAINTIEN DU POTENTIEL RH OPÉRATIONNEL EN CAS DE CRISE

3.4 Niveau DELTA:

*Absentéisme supérieur à 40 % dans au moins 1 GIS, ce niveau est déclenché par le commandant
opérationnel Brigade, sur proposition du colonel de garde.*

- en complément des mesures du niveau C, le service de garde est modifiable selon le besoin opérationnel