Pharmacodépendance et produits psychotropes Flashcards Preview

SSH1 > Pharmacodépendance et produits psychotropes > Flashcards

Flashcards in Pharmacodépendance et produits psychotropes Deck (11):
1

Qu'est-ce qu'une drogue?

Il s'agit d'une substance psycho-active à risque d'abus et pouvant entraîner une dépendance.
Leur usage est très ancien (emplois rituels et festifs; opium (médecine grecque), tabac et peyotl (aztèques au XIVème) ou encore cocaïne (incas au XVème)).

2

Que sont les psycholeptiques? Les psychoanaleptiques? Les psychodysleptiques?

- psycholeptiques = dépresseurs de l'humeur: cannabis, opiacés, alcool, benzodiazépines...

- psychoanaleptiques = psychostimulants: cocaïne, amphétaminiques...

- psychodysleptiques = hallucinogènes: LSD, champignons hallucinogènes...

3

Qu'est-ce que la pharmacodépendance? L'addiction?

La pharmacodépendance désigne l'état de besoin d'une personne à l'égard d'une substance à la suite de sa consommation périodique ou continue.
L'addiction désigne une dépendance psychique et/ou physique.
Avant, on parlait de toxicomanie, qui rassemblait ces deux définitions.

4

Qu'est-ce qu'une dépendance psychique?

Il s'agit de l'état mental caractérisé par une impulsion qui requiert l'usage périodique ou continu d'une substance psychoactive pour créer un plaisir (renforcement positif) ou annuler une tension (renforcement négatif). On parle aussi de "craving". Elle est systématique.
Exemples de drogues entraînant un craving: opiacés, cocaïne, tabac...

5

Qu'est-ce qu'une dépendance physique? Le sevrage?

Il s'agit de la nécessité pour l'organisme d'un apport régulier de xénobiotique (drogue) pour conserver son équilibre (homéostasie). Elle n'est pas systématique.
Le sevrage désigne alors l'interruption de la prise de drogue ou du blocage des effets du produit. Les syndromes du sevrage peuvent aller de l'inconfort à la mort.
Exemples de drogue entraînant une dépendance physique: opiacés, alcool...

6

Qu'est-ce que la tolérance?

Il s'agit de la diminution de l'effet malgré le maintien des doses, entraînant par conséquent la nécessité d'augmenter les doses pour maintenir les effets.
Elle s'explique par l'augmentation du métabolisme du produit (vitesse à laquelle le corps s'en débarrasse) et par des adaptations neurobiologiques (down-régulation des récepteurs...). Pour l'héroïne, la dose létale est ainsi 10 fois plus élevée pour un héroïnomane que pour un individu sain.
La tolérance diminue au fil du temps de sevrage; les rechutes sont cependant très dangereuses, l'individu étant habitué à de bien plus fortes doses que ce que la nouvelle tolérance de son corps ne le lui permet de supporter.

7

Quelle différence fait-on entre usage et abus?

L'usage désigne la consommation de substances sans complication pour la santé, ni de troubles du comportement ayant des conséquences nocives sur l'individu ou autrui. On distingue usage expérimental (essai ponctuel par curiosité) et usage occasionnel (recours au produit dans des circonstances particulières (usage convivial...)).
L'abus, lui, désigne l'utilisation excessive et volontaire, permanente ou intermittente, d'une ou plusieurs substances ayant des conséquences préjudiciables sur la santé physique ou psychique (situations dangereuses, infractions répétées, aggravation de problèmes (personnels, sociaux ou professionnels), atteinte à la santé d'autrui...).

8

Selon Claude Olievenstein, qu'est-ce que la toxicomanie? Qu'est-ce que cela signifie? Comment s'appellent ces facteurs?

Selon Claude Olievenstein, la toxicomanie, c'est la rencontre entre un individu, un environnement et un produit.
Le produit, par son pouvoir addictif et son statut social, attire un individu possédant ses propres spécificités génétiques, biologiques, psychologiques (impulsivité) et psychiatriques (phobies), en fonction d'un environnement particulier (= moment socioculturel; facteurs sociaux (exposition précoce, marginalité, coutumes...) et familiaux/de l'entourage (consommation, problèmes causés...)).
Ces différents facteurs sont appelés facteurs de risque.

9

Que sont les facteurs de protection? Quels sont-ils?

Les facteurs de protection sont les facteurs pouvant empêcher un individu de consommer de la drogue. Ils sont par exemple un niveau élevé d'intelligence, des compétences scolaires et sociales, une bonne estime de soi ou encore un soutien familial adapté.

10

En quoi consiste la prise en charge thérapeutique?

Elle est prise en charge en substituant le produit concerné par un autre, en traitant le sevrage (pour en éviter les syndromes), ainsi que le sevrage tout court et le maintien général de l'abstinence.
Le patient se voit offrir un suivi psychologique (institutionnel, individuel, groupes de parole, famille...), et est mis en hôpital ou en ambulatoire (dépendamment de son état de santé).
La prise en charge thérapeutique est donc complexe et pluridisciplinaire.

11

Qu'est-ce que la polyconsommation?

Il s'agit de la prise de plusieurs drogues à la fois, multipliant ainsi les dangers.