PSY3083 Cours 6 Flashcards Preview

PSY3083 Mémoire > PSY3083 Cours 6 > Flashcards

Flashcards in PSY3083 Cours 6 Deck (84):
1

Qu'est ce que la mémoire de source?

Il s'agit de la provenance de l'information que nous avons apprise:

Qui nous a transmis l’information? Cet événement est-il réellement arrivé?  Ou avons-nous appris cette information?

2

Pourquoi y aurait-il un déclin de la mémoire épisodique avec l'âge?

Le traitement initial d’une nouvelle information est moins  profond, moins élaboré chez les personnes âgées. Elles utilisent moins de stratégies d’association visuelle (ex. imagerie) ou verbale que les jeunes et lorsque qu'elles apprennent de nouvelles informations, ils sont plus sensibles à l’interférence. (interférence rétroactive)

3

Quel est le problème avec la récupération en mémoire épisodique chez les personnes agées?

La récupération d’informations épisodiques nouvellement apprises est perturbée.

Difficultés en rappel libre (plus exigent) d’informations en mémoire (ex. le  nom d’une personne)

Le rappel indicé et la reconnaissance sont normales (tâches  qui offrent un soutien environnemental maximal, offre contexte de récupération)

4

Dans le viellissement, une des modifications anatomiques macroscopiques est l'atrophie du cerveau?

Vrai. Dans le  vieillissement la substance blanche est bcp concernée et  provoquerait un ralentissement de la vitesse de traitement.

5

Est-il vrai de dire que les PA on plus de difficultés a inhiber les informations non pertinentes.

Vrai. Cela cause de l'interférence et vient perturber l'apprentissage.

6

Le déclin de la mémoire entre une personne saine et une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer et impressionnant.

Vrai.

En bleu MCI (mild cognitif impairement= tb cognitif léger)

A image thumb
7

L'évaluation de la vitesse de traitement de l’information doit se faire à  l’aide de plusieurs tests?

Vrai, les deux catégories d’épreuves les plus utilisées sont  l’épreuve des codes et l’épreuve de comparaison de lettres  ou de patterns.

-Substitutions de  symboles: WAIS III

- L’épreuve de repérage de symboles

8

La plainte de mémoire est aussi associée à une baisse des facultés sensorielles?

Vrai.

9

Le test de Substitutions de symboles: WAIS III, permet de détecter quel type de problème?

La vitesse de traitement  de l’information.

A image thumb
10

Quels sont les résultats de l'étude de Diwan & Jacoby (1990) : l’effet de la fausse célébrité. (liste de noms inconnus (A) et liste de noms qui inclut noms inconnus jamais présenté, noms connus et noms de la liste A).

Résultats: les personnes âgées disent plus souvent que les jeunes que les noms de la liste A sont des noms de personnes célèbres.

11

Le déclin de la mémoire de travail et de la vitesse de  traitement de l’information est associée au déclin de  l’intelligence non-verbale?

Vrai, c'est relié au vieillissement normal.

12

Un ensemble de facteurs seraient à l'origine des problèmes de mémoire que l'on observe chez les PA.

En effet, on parle d'approche multifactorielle, un ensemble de facteurs qui sont responsables.

13

Quels sont les résultats de l'étude de Light & Singh (1987) ou les gens devaient dire pour une liste de mots, s'ils étaient agréable ou pas.

Ils ont démontrer qu'il y avait un apprentissage implicite.

En complétant des trimgrammes (3 première lettres d'un mot), plus de la moitié des gens ont utilisé les mots de la listes.

Les résultats sont identique pour les jeunes vs vieux.

14

Est-il vrai que c'est au niveau du rappel libre, comme le nombre de mots restitués, qui diminue le plus avec l'âge?

Vrai. Mais tous les types de rappel sont affecté (libre ou indicé).

Le rappel libre inclut des mécanisme de récupération attentionnelle en mémoire a long terme.

15

Qu'est-ce que le Paradigme des faux souvenirs de Deese (1959; Roediger &  McDermott, 1995).

C'est un rappel de mots sémantiquement reliés.

Dans la tache de reconnaissance on inclut des mots sémantiquement reliés mais qui ne faisaient pas partie de la liste initiale.

Les PA on fait + de fausses reconnaissances, ont une plus grande dépendance au GIST ((contenu sémantique général)

16

Les déficits de la mémoire de travail sont dus à la diminution des récepteurs de dopamine dans ces  structures.

Les lobes frontaux. Ils sont en lien avec la mémoire de travail.

17

Quelle est la forme de mémoire qui est très résistante aux lésions cérébrales?

La mémoire procédurale, elle dépend de structures sous corticales. (Noyau gris centraux, noyaux caudé, putamen…)

18

Le problème de mémoire le plus fréquent, serait le manque du mot?

Vrai. C'est la plainte la plus rapportée par les personnes âgées.

19

Qu'est ce que le béta-amyloide?

Il forme des plaque séniles dans le cerveau.

20

Le sujet doit répondre sur une échelle de 0 à 4 à des questions du genre: «J’oublie le nom des chanteurs, des présentateurs de télévision, voire même celui des hommes politiques» ou «J’oublie des engagements, de me rendre à des rendez-vous, des réunions». De quoi s'agit-il?

Questionnaire d’auto-estimation de la mémoire. Lieury & Allain utilisent dans une étude 3 épreuves de mémoire auprès de personnes âgées de 20-89 ans . C'est sur la vie de tous les jours

21

Comment fait-on la différence entre une personne dépressive ayant des problèmes de mémoire et une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer?

Dépression  VS Alzheimer

Évolution rapide VS lent

Plainte est au plan cognitif et est exagéré VS déficit sont souvent cachés(nié)

Répond "je ne sais pas" VS s'applique mais fait des erreurs

Pas de diff. souvenir récent/ancien VS récent sont plus atteints

Orientation spatiotemporelle préservée, VS touché

Sentiment de désespoir VS pas de culpabilité.

22

Qu'est ce que l'amorçage sémantique?

Amorçage sémantique = activation automatique du réseau sémantique.

23

Ce qui caractérise la démence, c'est la fréquence de l'oubli?

Vrai. il est normal d'oublier, mais pas 25 fois par jour.

24

Les personnes agées sont vulnérables aux faux souvenirs (souvenirs illusoires).

Vrai.

25

Qu'est ce que l'interférence rétroactive?

C'est l'apprentissage d'une nouvelle info qui vient perturber l’apprentissage antérieur. Les personne agées y sont plus sensible.

26

En quoi consiste le test: Mémoire épisodique : Test du RL/RI 16 (rappel de mots isolés)?

C'est pour la mémoire épisodique verbale :une planche, 4 mots et on va cacher la réponse et on repose la question après 2 secondes, si pas rappeler on refait jusqu’à ce que tout les mots soit appris.

Ensuite rappel libre, dans l'ordre qu’il veut, ceux qui ont pas été rappelé on donne un indice. On va le faire 3 fois et on va évaluer la courbe d’apprentissage

Ensuite une phase d’interférence, et un rappel différé en rappel libre et indicé.

Après le délai on vérifie la consolidation, les mots rappelés si déclin= prob au niveau de la consolidation, évocateur de tb cognitif léger ou maladie d’alzeimer.

27

Les personnes déprimées se plaignent de leur mémoire. S'agit-il d'un réél problème?

Oui.

Quand on rumines des idées négatives on porte moins attention a ce qui se passe autour de nous et on encode moins bien. Il faut que ce soit sévère et que ce soit prolongé.

28

Qu'est-ce que l'interférence proactif?

C'est l'apprentissage antérieur qui vient perturber un nouvelle apprentissage (liste A, ensuite liste B, moins de mot rappelés dans la liste B.

Les personnes agées y sont plus sensibles.

29

Est-il vrai de dire que la mémoire nsémantique est préservée très  tard au cours du vieillissement?

Oui, elle s'accroit au court du vieillissement.

La compréhension et la définition des mots reste intacte.

 

En fait les troubles sont au niveau de l'accès rapide(tip of tongue) a l'info sémantique, mais pas des connaissances.

30

L'attention peut être moduler par un facteur motivationnel et psychologique tandis qu’un traitement automatique qui prends peu ou pas attentionnel est préservé chez les personnes âgées?

Vrai. EN fait c'est ce qui compromet l'encodage, qui est plus faible et moins élaboré, plus général.

31

La préservation de la mémoire sémantique est associée  à la préservation de l’intelligence verbale dans le  vieillissement.

Vrai. C'est relié au vieillissement normal.

32

Est-il vrai de dire que la mémoire prospective n’est pas sensible au vieillissement tant que l’individu  n’a pas trop de choses à faire en même temps que la tâche?

Vrai.

33

Les personnes âgées sont atteintes  dans les tâches mnésiques impliquant le rappel libre ?

Vrai. Ça implique les lobes frontaux.

34

Qu'elle est la particularité des résultats des test de mémoires fait par Lieury & Allain?

Ils ont découverts 4 participants amnésiques identifiés par hasard dans le groupe ne présentent aucune plainte de mémoire… De plus il y aurait une faible corrélation entre la plainte de mémoire et les résultats rééls.

35

Quel est le paradigme Remember/Know pour la récupération en mémoire épisodique chez les personnes agées.

L'effet de l’âge sur les réponses “R” (mécanisme lent et contrôlé, faut se souvenir de façon conscient des éléments contextuel de l'info).

Mais pas d’effet sur les réponses “K” (mécanisme est rapide et automatique)

 

36

La plainte de mémoire est aussi associée avec le deuil, l’isolement, baisse de l’estime de soi, le manque de confiance en soi et sentiment de solitude?

Vrai.

37

Nous aurions une cpacité inconsciente a détecter les régularités de l'environnement?

Vrai. Dans une tache de mémoire implicite, la plupart des gens sont en mesure de détecté les sequences non-aléatoire, leur performance augmente dans ces séquences.

Les gens n'en sont pas conscient, c'est juste au niveau de la performance.

38

L’épreuve de repérage de symboles permet de détecter quel type de problèmes?

la vitesse de traitement  de l’information

(il faut dire si la paire est présente ou pas dans la suite. On juge de la vitesse a effectuer la tache.)

A image thumb
39

Qu'est-ce que la mémoire prospective?

Correspond aux actions à accomplir ou aux informations à se  rappeler plus tard (e.g. rendez-vous). C’est la capacité à effectuer à un moment futur approprié une  action prévue. Activités de la vie quotidienne.

40

Il est normal qu'il y ait des plaques séniles dans le cerveau des personnes agées?

Oui. 10 à 30% des personnes agées en bonne santé en ont.

PIB-positives( Pittsburg-b compound)

Une charge élevée est lié a une performance moins bonne en mémoire de travail et fonctions éxécutives.

41

En vieillissant on a besoin de plus en plus de contexte et de support contextuelle(environnementale)  pour orienté le traitement en mémoire, donc la  reconnaissance est moins affecté que le rappel libre.

Vrai. Ça permet de supporter le traitement mnésique.

42

Jusqu’à la fin de la 2E guerre on associait la démence comme un aboutissement normal de celui-ci, c’était vu comme un continuum. Qui suis-je?

Le vieillissement.

43

En quoi consiste le test de mémoire de vie quotidienne (MVQ) Lieury & Allain?

Il s'agit de scénarios filmés de la vie courante (épiceries, repas, etc.) puis des questions sont ensuite posées sur ces scénarios (ici on voulait rendre écologique... sur des scénarios de la vie...)

44

Il semblerait que l’effet du déficit en mémoire de travail  serait la conséquence d’une réduction des ressources en  mémoire de travail?

Vrai. PLus on surcharge la mémoire de travail, plus on va avoir de la difficu;té à faire des taches qui l'évalue. ex:faire calcul,lire, faire discours, plus on demande  des opérations en même temps et plus c'est difficile pour les personnes agées.

45

Est-il vrai de dire que la vitesse de traitement de l'information est une ressource cognitive qui diminu le plus chez les personnes agées.

Vrai.

C'est dû à la perte de la matière blanche, qui rend moins efficace la transmission synaptique et prend plus de temps pour réaliser plus de taches.

46

Qu'est-ce qui peut causer des lésions de la matière blanche (lié au viellissement)?

Peuvent être dû a un ensemble de risque vasculaire: Hyper tension non traité, diabète type 2 non traité, cholestérol, obésité, tabagisme, peu activité physique...

Les lésions cause problèmes de MdeT, fonctions exécutives, langage et attention.

47

Le style de vie peut avoir un impact sur le déclin cognitif?

Oui.

Style de vie= Activités physiques, Activités sociales, Activités cognitives

Facteurs de santé = Le fardeau vasculaire (microlésion de la matière blanche)

48

Est-ilvrai que le déclin de la mémoire épisodique est de façon linéaire au court de la vie?

Vrai. Selon Salthouse (2003) peut importe le type d'épreuve le déclin est linéaire.

 

A image thumb
49

En quoi consiste le test de mémoire (SM9) Lieury & Allain?

9 scores de mémoire dont rappel verbal et visuel, immédiat et différé, reconnaissance des mots, images… (On vérifie différent aspects de la mémoires)

50

La dépression, lorsqu’elle est sévère et se prolonge, peut  comme le stress causer une atrophie hippocampique?

Oui. Il y a corrélation entre petit hippocampe et développer des conditions psychiatriques. Stress et atrophie hippocampique.

51

Le déclin sémantique précoce pourrait être un marqueur de  certaines maladies neurodégénératives du cerveau ?

Étude d’Amieva et al. (2008): les premiers troubles cognitifs  surviennent jusqu’à 12 ans avant l’apparition de la  démence. Plus la maladie d'Alzheimer et la démence sémantique.

52

Est-il vrai que l'écart entre les jeunes et les personnes agées sur la mémoire épisodique est au niveau du rappel et non pas de la reconnaissance?

Vrai.

Selon Craik et Byrd (1982), la reconnaissance est presqu'identique entre les 2 groupes d'ages.

A image thumb
53

Les personnes agées ont moins de souvenirs flashs.

Vrai.

54

La mémoire est une entité monolithique?

Faux. C’est une seule fonction, mais comprend différent système de mémoire anatomiquement indépendant les un des autres. Certains vont décliner et d’autres vont demeurer stables, voir même s’améliorer (commme la m. sémantique).

55

Eysenk (1974) a démontré que la fabrication d'image mentale d'un mot lors de l'apprentissage d'une liste de mot, était moins bénéfique pour les personnes agées.

Vrai. Ce type d'aide à la mémorisation les a aidé, mais bcp moins que comparé les jeunes, pour qui l'effet a été très bénéfique.

Stratégie d'encodage, mémoire épisodique.

A image thumb
56

Je suis l'ensemble de processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l’organisme à partir de l’âge mûr.

Le vieillissement. Il est la résultante des effets de facteurs génétiques et environnementaux auxquels est soumis l’organisme tout au long de sa vie. Il s’agit d’un processus lent et progressif distinct des effets des maladies.

57

La mémoire  procédurale est préservée au cours du vieillissement ?

Vrai. La plupart des études le suggèrent. •(e.g.,  étoile en miroir, Schugens et al., 1997)

58

Est-il vrai de dire que la dépression affecte les processus attentionnels

Oui. Il faut que ce soit sévère et que ce soit prolongé.

59

Qu'elle serait les présences caractéristiques au niveau microscopique présent dans certaines maladies neurodénérérative?

Plaques séniles et dégénérescences neurofibrillaires.

Plaque sénile causé par la beta-amyloide, et les DNF causé par la protéine Tau.

60

Les personnes agées produisent plus de fausses reconnaissances?

Vrai, elles leur arrivent plus souvent d,avoir le sentiment d'avoir vécu qqchose qui n'a pas existé (déformation de la réalité).

61

Dans le viellissement, il y a une certaine perte neuronale qui est limité a certaines régions du cerveau. Lesquelles?

Surtout les lobes frontaux.

62

Est-il vrai de dire que l'organisation et la représentation de la mémoire sémantique  implicite (amorçage sémantique) n’est pas altérée par le vieillissement?

Oui. Cela ne repose pas sur l'effort et c'est préservé chez les PA.

63

Il semble que le déclin de la vitesse de traitement de l'information est corrélé en fonction de l'âge, pas de la maladie?

Vrai. c'est très largement documenté. La corrélation est importante, entre 0,5 et 0,9= très important.

64

La réalisation d’une même tâche cognitive (e.g. mémoire) qui  ne sollicite chez l’adulte jeune que l’implication du cortex  spécialisé nécessite chez l’adulte âgé le recrutement additionnel du cortex homologue?

La PA sollicite le controlatéral.  (modèle HAROLD (Cabeza et al., 2002; 2004, activation latérale)

1ere hypothèse = Compensation, 1 hémisphère ne suffis plus, on vient recruter l’autre hémisphère.

2e hypothèse= dé différenciation= le cerveau devient moins spécialisé en vieillissant et va recruter des régions plus larges (perd en efficacité, dois en utiliser plus). surtout  la mémoire (épisodique,  MDT) mais  aussi perception, inhibition et contrôle moteur...

65

La démence est l’aboutissement inéluctable du vieillissement

Faux. Il faux distinguer vieillissement normal et démence. Il existe différentes formes de vieillissement: optimal (100 ans sans déclin cognitif), normal, pathologique (Alzheimer à 85 ans, 1 sur 3)…

66

l'effet du vieillissement classique cognitif est caractérisé par la distinction du déclin entre la mémoire non-verbal et sémantique?

Vrai.

67

Est-il vrai de dire que l'ensemble des types de mémoires vont décliner avec l'âge, et ce dès l'âge de 20 ans?

Oui, sauf la mémoire sémantique, qui va s'améliorer. PArce qu'on acquiert d'avantage de connaissances et notre stock s'accroit au court de notre vie.

Selon PArk et AL (2002)

A image thumb
68

Est-il vrai que les •stratégies de rappel sont également affectées par le  vieillissement?

Vrai.

Avec l’âge nous avons plus de difficultés à nous donner des  indices de récupération qui facilitent la récupération de matériel préalablement stocké.

69

La mémoire implicite est  épargnée par le vieillissement de ces structures car ce type de  mémoire requiert peu d’attention et pas de recherche stratégique.

Les lobes frontaux, ils sont en lien avec la mémoire implicite.

70

Environ 50-80% (selon les études) des personnes âgées de 60 ans et + se plaignent de troubles de la mémoire.

vrai. Ces plaintes de mémoire n’entraînent pas des gênes dans la vie quotidienne.

71

72

Je suis un processus lent et progressif distinct des effets des maladies.

Le vieillissement.

73

Selon Wolf et Al. (2005) il y aurait corrélation entre le niveau de cortisol la plainte de mémoire et le sexe?

Vrai. Le taux de cortisol était plus élevé chez les femmes qui se plaignent de problème de mémoire. Pas chez les hommes.

A image thumb
74

Qu'est ce que la réserve cognitive?

C'est relié à l'éducation, la profession, le bilinguisme (polyglotte). Un haut niveau de scolarité protège contre le déclin cognitif, et décale l'âge de survenu d’une démence.

75

Le sexe est relié à la mémoire épisodique (ME)?

 

Vrai. Les femmes ont une meilleure mémoire épisodique.

76

Est-il vrai que l'on observe une plus grande augmentation de l'orborisation des dentrite avec le vieillissement?

Vrai il y aurait une plus grande connectivité avec les neurones restant.

77

Les personnes agées seraient plus sensibles à l’interférence et auraient plus de  difficultés à inhiber des sources d’information inappropriées?

Vrai. elles sont plus victimes d'interférences que les jeunes.

78

Est-il vrai qu'en neuroimagerie, les effets d’amorçage perceptif sont associés à  une sous-activation des aires visuelles associatives chez le sujet  jeune, mais aussi chez les vieux?

Vrai. Ce qui esxpliquerait que l'amorçage perceptif soit préservé chez les PA.

79

Les profils des seniors parfois similaire à celui des patients frontaux (nécessite un rappel  stratégique qui dépend des lobes frontaux) (faux souvenirs)?

Vrai. C'est le lien entre les lobes frontaux et la mémoire de source.

80

Qu'est-ce que l'encodage profond?

Ce sont les liens sémantiques avec de l'imagerie visuelle (liste de mots en visualisant mentalement les mots, ou des associations en une seule image, encodage sémantique basé sur l’imagerie visuel).

81

L'ApoE4 augmente les risques de développer des troubles de la mémoire et une démence?

Vrai. le porteur de l’Apolypoprotéine E4 risque de le développer. si 2 alleles= 12 fois plus de risque de développer

Les traumas (++)  + porteur ApoE4 =++ de risque de prob de mémoire (épisodique particulièrement)

82

Est-il vrai de dire que certains aspects de la mémoire subissent des changements au cours du vieillissement.

Vrai. Mais ceux-ci sont moins important que ceux qu'on observe dans la démence. Environ 50-80% (selon les études) des personnes âgées de 60 ans et + se plaignent de troubles de la mémoire. Ces plaintes de mémoire n’entraînent pas des gênes dans la vie quotidienne.

83

Les personnes âgées avec une plus forte réserve cognitive sont  mieux protégés contre le fardeau vasculaire et contre la charge béta-amyloide?

Vrai,

Sujet peu éduqué, survient 7 ans avant le diagnostic de la maladie, 7 ans de protection additionnel pour les gens éduqués. On sait que niveau universitaire, protège plus que niveau secondaire. Le bilinguisme, protège aussi. Arrive aussi a compensé des lésions dans le cerveau, plus longtemps avant d'avoir un déclin.

84

Les personnes agées peuvent plus difficilement discriminer entre plusieurs sources d’information?

Vrai