QCM Flashcards Preview

Cognitive > QCM > Flashcards

Flashcards in QCM Deck (86):
1

D'après les résultats de l'expérience de Sperling (1960), la capacité de la mémoire sensorielle est plutôt

Plus importante que pour la MCT

2

L'empan mnésique se définit par

La capacité de stockage en MCT

3

La capacité de la mémoire de travail dépend de

La rapidité d'encodage

4

Dans leur expérience, Peterson et Perterson (1959) ont fait apprendre une liste à des sujets, suivie d'un comptage à rebours. Leurs résultats montrent

Que le taux de rappel décroît rapidement si la boucle articulatoire ne peut être mis en oeuvre.

5

Parmi les propriétés suivantes, laquelle caractérise la MCT

Capacité faible

6

Quelle propriété caractérise la MLT

Capacité illimitée

7

Quelle notion doit-on à Bisseret (1970)?

La mémoire opérationnelle

8

Quel est l'auteur de la notion de calepin visuo-spatial?

Baddeley

9

Comment peut-on caractériser le rythme de balayage en mémoire de travail?

Il est constant

10

Atkinson
1972

Stratégies de répétition mentale

11

Rundus
1970

Répétition mentale

12

Mandler
1967

Organisation du matériel à apprendre

13

Craik et Lockart
1972

Profondeur de traitement

14

Qui a proposé un modèle ministre de la mémoire?

Cowan

15

Dans le modèle de la mémoire de travail de Baddeley, l'administrateur central fonctionne

De façon séquentielle

16

Quelle procédure Miller a-t-il utilisée pour mesurer l'empan mnésique?

Il a présenté une liste continue avant une épreuve de rappel immédiat

17

Quelle est la nature des registres sensoriels dans le modèle de Sperling (1967)?

Ils sont de nature précatégorielle

18

En MLT l'activation correspond

A la disponibilité de l'information

19

Selon le point de vue logique, les représentations conceptuelles sont plutôt

Des classes homogènes définies par des propriétés nécessaires et suffisantes

20

La notion de prototype correspond à

L'exemplaire le plus semblable aux autres exemplaires de la classe

21

Dans le point de vue logique sur les représentations conceptuelles, l'extension d'un concept est

L'ensemble des exemplaires appartenant à la classe

22

Dans le modèle du prototype, l'appartenance à une catégorie suppose que l'objet possède au minimum

Plus de propriétés du prototype définissant la classe que de propriétés des prototypes des autres classes.

23

Quelle propriété est une caractéristique des représentations imagées?

Elles ne sont pas décomposables.

24

Que montre l'expérience de Santa (1977) sur les représentations imagées?

Le codage imagé des stimuli conservent les propriétés spatiales des stimuli.

25

Les réseaux sémantiques d'action ont une organisation

Basée sur la relation d'inclusion.

26

Une tâche se définit par

Une situation initiale et un but

27

Dans une situation problème, l'espace de base est

Une représentation de l'ensemble des états possibles.

28

Dans une situation problème, l'espace de recherche est

Une représentation de l'interprétation du problème faite par le sujet.

29

La récupération d'une image mentale en mémoire de travail se fait de façon

Globale.

30

Une structure prédicative permet de représenter

Un ensemble de proposition

31

Un script est une sorte de représentation

D'action

32

Un modèle situationnel est une représentation

Imagée de propositionnelle.

33

Dans le modèle de Collins et Quillians (1979), la longueur des arcs entre les noeuds

N'a pas de sens particulier.

34

D'après l'expérience de Sperling (1960) sur la capacité de la mémoire sensorielle, les sujets sont capables

De maintenir en mémoire plus d'informations qu'ils ne sont capables d'en rappeler.

35

La durée de rétention de l'information dans la mémoire sensorielle visuelle est d'environ

250 ms.

36

Quelle est la fausse caractéristique de la MCT?

Traitement en parallèle.

37

Dans le modèle de Baddeley (1966), la mémoire de travail est composée de

3 sous-systèmes

38

Le rôle de l'administrateur central de Baddeley est de

Gérer les ressources entre les autres sous-systèmes et les relations avec la MLT.

39

Le rôle du calepin visuo-spatial de Baddeley est de

Stocker et coder les informations visuelles, des images mentales et de la référence spatiale des objets.

40

Dans le modèle SPI de la mémoire de Tulving (1995), le stockage des informations se fait de manière

Parallèle.

41

La MLT est

Une sélection des informations

42

Selon Tulving et Thomson (1981), la notion d'encodage spécifique rend compte de

L'importance des indices contextuels dans le rappel et la reconnaissance.

43

L'activation permet

La disponibilité d'une information en MLT.

44

Les représentations imagées ont un caractère

Analogique.

45

Dans les représentations propositionnelles, l'argument désigne

Le sujet auquel on attribue le prédicat.

46

Dans l'approche de Collins et Quillians (1969), le réseau sémantique est

Un arbre hiérarchique.

47

Dans le modèle de comparaison des traits (Rips, Shoben et Smith, 1973), les propriétés essentielles sont

Inévitables pour décider de l'appartenance d'une entité à une catégorie.

48

Les schémas expriment

Des connaissances déclaratives.

49

D'après l'expérience de Sperling (1960) avec la technique du report partiel sur la capacité de la mémoire sensorielle, les résultats montrent que les sujets sont capables

- de maintenir en mémoire environ 9 items
- de maintenir en mémoire plus d'informations qu'ils ne sont capables d'en rappeler

50

Quel est le facteur qui n'influence pas la mesure de l'empan mnésique?

Les croyances

51

Quels sont les facteurs qui influencent ma mesure de l'empan mnésique?

- la familiarité des items
- la capacité à faire des regroupements
- la durée de prononciation des items

52

La notion de MCT a été remplacé par la notion de

Mémoire de travail

53

Selon le modèle de Baddeley, le sous-système dit boucle phonologique

- serait mis en oeuvre pour le traitement des informations verbales
- comporterait un système de sub-localisation

54

Selon la conceptualisation classique de la MLT, la mémoire procédurale s'oppose à

La mémoire déclarative

55

La mémoire sémantique est liée

A des connaissances encyclopédiques

56

Quel est le facteur n'intervenant pas lors de la fixation des informations en MLT?

La nature du matériel à apprendre

57

Quels facteurs interviennent lors de la fixation des informations en MLT?

- le rythme d'apprentissage
- l'organisation du matériel
- le niveau de traitement effectué sur le matériel

58

Lors de l'étude des indices de récupération de la MLT, Godden et Baddeley ont montré l'importance du contexte comme facilitateur lors d'un rappel des mots préalablement appris.

Pour cela, ils ont effectué une expérience avec des plongeurs.Ils ont comparé les lieux d'apprentissage avec les lieux où se déroulait la restitution.

59

La notion de double codage signifie que les mots sont codés

Verbalement et visuellement

60

Selon l'expérience de Shepard et Metzler sur les représentations imagées, les temps de réponse varient en fonction de l'angle de rotation, on peut dire que

Plus l'angle de rotation est grand plus le temps de réponse augmente

61

Les représentations imagées se distinguent des représentations verbales par le fait qu'elles sont

Analogues à leur percept

62

Les représentations propositionnelles sont liées

Au langage

63

Dans la structure prédicative suivante "Hélas, le pantalon est taché"

Le prédicat est taché

64

Selon le modèle de Kintsch et Van Dijk (1978), la macrostructure d'un texte correspond

A l'élaboration par le sujet d'un résumé du texte

65

Selon la tradition logique, la notion de concept se définit selon 2 formes

Son intension et son extension

66

Selon Collins et Quillians (1969), l'organisation des concepts sous forme de réseau sémantique montre que

Les sujets mettent plus de temps à vérifier une propriété générale

67

Selon l'approche de Rosh (1973)

- tous les exemplaires d'une même catégorie ne sont pas considérés comme équivalents
- c'est l'exemplaire le plus typique qui est cité en premier

68

Selon Rosch et al. (1976), on peut considérer ces 3 catégories suivantes: Légumes, Légumes verts, Épinards. A quelle catégorie correspond le niveau de base?

Légumes verts

69

Les scripts (Schank et Abelson, 1977) sont une sorte de représentation

D'actions

70

Le fonctionnement de la mémoire sensorielle est semblable

A une succession d'images arrêtées

71

La MLT est

Une sélection des informations

72

Lors de l'étude de la MCT on appelle chunks

Des regroupements pour en faciliter la mémorisation

73

La capacité de la MCT est

Est liée à la vitesse à laquelle les items sont identifiés

74

L'effet de similitude phonologique correspond

A une moins bonne performance lorsque les items à rappeler ont des ressemblances dans la prononciation

75

Que signifie "interférence" lors de l'étude de la mémoire

L'influence d'un apprentissage sur un autre apprentissage

76

Que signifie interférence proactive?

Un 1er apprentissage vient perturber un 2nd apprentissage cible

77

La notion de représentation transitoires est liée à

La mémoire de travail

78

On appelle également les représentations transitoires

Des structures circonstancielles

79

Les représentations imagées peuvent être appréhendées

Globalement contrairement aux représentations verbales

80

Les représentations propositionnelles interviennent dans l'élaboration

De la représentation d'un texte

81

Dans la phrase "Le pull est gris"

Le prédicat est gris

82

Dans la structure prédicative suivante: JOUER (Jeanne, Pauline) quelle est la bonne correspondance?

C'est Jeanne qui joue avec Pauline

Et non c'est Pauline qui joue avec Jeanne et Jeanne et Pauline jouent

83

Selon le modèle de Kintsch et Van Dijk (1978), la macrostructure d'un texte correspond

A l'élaboration par le sujet d'un résumé du texte

84

Selon le modèle de Van Dijk et Kintsch (1983), le modèle de situation fait appel

A la fois à des représentations propositionnelles et à des représentations imagées

85

Selon la logique aristotélicienne, la notion de concept se définit par son intension qui correspond

A l'ensemble des propriétés définissant la catégorie

86

Selon la notion de prototype de Rosch (1973), un exemplaire est typique s'il

Partage beaucoup de propriétés avec sa catégorie