QUIZ 3 Flashcards Preview

Intersectionnalité > QUIZ 3 > Flashcards

Flashcards in QUIZ 3 Deck (18):
1

Quelles sont les types d'infériorité de l'homosexualité dans les théories?

-INFÉRIORITÉ SEXUELLE

-INFÉRIORITÉ BIOLOGIQUE

-INFÉRIORITÉ GÉNÉTIQUE

-INFÉRIORITÉ PSYCHOLOGIQUE

-INFÉRIORITÉ MORALE

-INFÉRIORITÉ ÉMOTIONNELLE

-DÉBALANCEMENT HORMONAL

-ÉDUCATION PAR LES PARENTS = INFÉRIEURE

2

Qu'est-ce que l'hétérosexisme moderne?

-Déni de la persistance de la discrimination: ex: discrimination envers personnes LGBT = passé, elles sont intégrées dans la société / pu d'homophobie dans les médias;

-Antagonisme envers les revendications du groupe: personnes LGBT exagèrent l'importance de leur orientation sexuelle ce qui perpétue leur marginalisation, ils ont juste à arrêter d'afficher leurs différences

-Ressentiment envers les gains (perçus comme des faveurs, traitement spécial): personnes LGBT revendiquent des droits non nécessaires et illégitimes, utilisent leur sexualité pour avoir des privilèges.

3

Quelles sont les différences entre homophobie, hétérosexisme, hétérosexisme subtil et hétéronormativité?

HOMOPHOBIE: concept individualiste, pathologique (actes de commission).

HÉTÉROSEXISME: + inconscient, contextuel, culturel. vient du système, des institutions (actes d'omission).

HÉTÉROSEXISME SUBTIL: (moderne - mécanismes de résistance)

HÉTÉRONORMATIVITÉ: ce qu'on s'attend à... (discours - actes performatifs/discursifs)

4

Quels sont les effets du manque de sensibilité à l'hétérosexisme sur la FORMATION?

-Silence pas neutre (envoit un message puissant que la réalité n'est pas digne d'être nommée, passivité envers les théories qui problématisent l'homosexualité, influence négative sur interactions entre LGBT et hétéros);

-Croyance des futurs intervenants qu'ils n'ont pas besoin de formation.

5

Quels sont les effets du manque de sensibilité à l'hétérosexisme sur L'INTERVENTION INDIVIDUELLE?

-Présomption d’hétérosexualité, présomption que les besoins sont exactement les mêmes que ceux des hétéros et la présomption d’infériorité;

-Inconforts persistants avec les témoignages d’affection entre personnes de même sexe et minimisation de l’ampleur de l’hétérosexisme et de ses effets sur les personnes LGBTQ;

-Individualisation et psychologisation des problèmes des personnes LGBTQ (les laissant entendre qu'ils détiennent l'entièreté de la responsabilité de leur situation);

-Préoccupation constante de la pertinence des propos aux yeux de l'autre.

6

Quels sont les effets du manque de sensibilité à l'hétérosexisme sur L'INTERVENTION DE MILIEU?

On met l’accent sur...
• l’individu homophobe, plus que sur les idéologies et les
institutions qui rendent son geste possible;

• l’individu gai, lesbienne ou bisexuel, à qui l’on fera porter une grande part de responsabilité des sentiments négatifs qu’il a intériorisés en raison du mythe de la destinée hétérosexuelle et des comportements hétérosexistes qui parsèment le quotidien.

On retrace l’origine du problème dans un mécanisme psychologique — phobie/peur — et non dans un parcours sociohistorique ayant conduit à l’infériorisation des personnes non hétérosexuelles et desquels lesdits mécanismes sont contingents, on en fait une fatalité devant laquelle l’intervention ne peut-être qu’un éternel recommencement.

7

Quelle est l'hégémonie du couple?

La relation de couple est au centre de la pratique normative de la sexualité (vision soutenue par l’idéologie du mariage et de la famille)

Les couples [hétérosexuels] occupent une position privilégiée qui confère aux partenaires des avantages ou récompenses sociales, économiques et symboliques (statut privilégié rarement reconnu ou remis en question).

Basée sur la croyance que la relation de couple est la relation adulte la plus importante, que tous et toutes désirent un partenariat amoureux et que les personnes ayant de tels partenariats sont plus heureuses et épanouies.

8

Quelles sont les 4 types d'exclusivité?

Exclusivité sexuelle, affective
Non exclusivité sexuelle, affective

9

Quelles sont les différences entre la relation monogame, ouverte et polyamoureuse?

Relation dyadique monogame ou exclusive : relation liant deux partenaires ayant pour ENTENTE SEXUELLE de ne pas s’engager dans des relations sexuelles avec d’autres partenaires.

Relation dyadique ouverte ou non exclusive : implique généralement un couple dyadique ÉMOTIONNELLEMENT EXCLUSIF dont les partenaires peuvent s’engager, ensemble ou séparément, dans des relations sexuelles sans lien émotionnel avec d’autres partenaires, souvent selon certaines conditions préalablement déterminées

Relation polyamoureuse : forme de relation où les partenaires peuvent s’engager dans des relations avec plusieurs partenaires amoureux ou affectifs, de façon CONSENSUELLE et SIMULTANÉE

10

Quelle est la définition du polyamour?

Philosophie relationnelle fondée sur la croyance qu’il est POSSIBLE et LÉGITIME d’entretenir simultanément de MULTIPLES relations significatives de façon consensuelle.

11

Quels sont les 4 types de modèles de relations polyamoureuses?

1. Familial multi-primaire

2. Individuel multi-primaire

3. Primaire-secondaire

4. Multi secondaire

12

Quels sont les trois principaux défis sociaux rencontrés par les personnes polyamoureuses identifiés par Henrich et Trawinski?

• La marginalisation institutionnelle (discrimination juridique);

• La marginalisation internalisée (remise en question de son couple en raison de la pression sociale);

• Le dévoilement de son orientation relationnelle (devoir faire un coming out).

13

Que veut dire « métamour » ?

Terme utilisé pour désigner le/la/les partenaire(s) de son/sa/ses partenaire(s)

14

Que veut dire « compersion » ?

État empathique de plaisir ou de joie expérimenté par certaines personnes polyamoureuses lorsqu’un.e de leur partenaire partage une intimité et ressent du plaisir en compagnie d’une autre personne.

15

Que veut dire « Wibble, wibbly, shaky, jelly moments »...etc.

Expressions utilisées pour décrire le sentiment d’inconfort ou d’insécurité que peuvent ressentir certain.es personnes face aux relations entretenues par leur(s) partenaire(s).

16

Quels sont les trois principaux défis rencontrés par les personnes polyamoureuses en thérapie identifiés selon Henrich et Trawinski?

1. Le manque de connaissances des thérapeutes;

2. La marginalisation des client.es polyamoureux/euses;

3. Les biais thérapeutiques mononormatifs qui
proviennent d’au moins trois sources :
-Le conditionnement culturel qui favorise la monogamie

-Le manque d’exposition aux relations multipartenariales consensuelles

-Des problèmes d’infidélité dans la vie privée des
thérapeutes

17

Lesquels des concepts d’hétérosexisme, d’hétéronormativité et d’homophobie apparaissent les plus et les moins critiques selon Bastien Charlebois? Pourquoi?

-L’homophobie apparaît comme MOINS CRITIQUE puisqu’elle ne remet pas en cause les idéologies de l’ordre naturel et de la destinée complémentaire des sexes qui présentent l’hétérosexualité comme sexualité universelle et idéale. Concept + individualiste et pathologique qui met l'accent sur les gestes et attitudes.

-L'hétérosexisme apparaît comme PLUS CRITIQUE, car il propose un CHANGEMENT SOCIAL POLITIQUE et se concentre davantage sur ce qui NOURRIT les gestes négatifs. Il touche les dimensions idéologiques, institutionnelles, politiques et structurelles soutenant la hiérarchie des orientations sexuelles.

18

Sur quelles dimensions se distinguent principalement les concepts d’hétérosexisme, d’hétéronormativité et d’homophobie selon Bastien Charlebois?

-Gestes, discours, idéologies et institutions qu’ils identifient comme problématiques ou non; 


-Origines qu’ils leur attribuent;

-Potentiel de transformation qu’ils leur entrevoient 
ou qu’ils sous-tendent.