Respiratoire 1.2 Flashcards Preview

Phusiologie > Respiratoire 1.2 > Flashcards

Flashcards in Respiratoire 1.2 Deck (39):
1

On retrouve des muscles

inspirateurs et des muscles expirateurs.

2

L’inspirateur principal est

le diaphragme : Il assure 75% de l’inspiration en ventilation spontanée, il fonctionne toute la vie, donc doit être endurant

3

Diaphragme est la limite

entre le thorax et la cavité
abdominale

4

Diaphragme est aidé par

les muscles intercostaux externes, le triangulaire du sternum et le parasternal.

5

Les muscles inspirateurs accessoires

pectoraux et scalènes.

6

Muscles expirateurs :

Ce sont tous les abdominaux (droit, obliques, transverses).

7

Les intercostaux externe et interne sont orientés

de façon différente donc assurent des
fonctions différentes.
 Externe : inspiration
 Interne : expiration

8

L’inspiration en spontanée est

toujours active (nécessite la contraction du diaphragme) pour
assurer le mouvement de l’extérieur vers l’intérieur.

9

L’expiration est

passive. Elle n’est active que lorsqu’on a besoin d’augmenter son débit
respiratoire (ex : exercice sportif).

10

Le diaphragme est innervé par

les racines du nerf phrénique en C3 et C5.

11

Une fracture du rachis au dessus de C3

bloque la respiration ->ventilation artificielle.

12

Une myopathie touche en

dernier le diaphragme, après avoir touché tous les muscles.
Les myopathes meurent d’insuffisance respiratoire.

13

L’anesthésie et la chirurgie abdominale bloque

la respiration. En post-opératoire, les
muscles ventilatoires ne fonctionnent pas correctement à cause de la douleur.
Insuffisance respiratoire, et impossibilité de tousser (qui se fait par les abdominaux).

14

Modèle simplifié de mécanique ventilatoire comprent un bocal...

en verre qui représente le thorax. Il est fermé par un bouchon étanche percé d’un tube. On retrouve deux ballons de baudruche (poumons). Au fond on
retrouve une membrane en caoutchouc qui représente le diaphragme.

15

Sur le coté on retrouve un

manomètre qui mesure la pression entre le thorax et le poumon : pression intra-pleural.

16

On peut réaliser un vide

dans le bocal. Cette dépression est celle qui règne physiologiquement dans l’espace pleural (dépression par rapport à la Patm).

17

Pour enlever le système du repos..

on tire sur la membrane et on exerce une pression, donc une dépression encore plus forte. La pression étant très négative l’air va de la pression la plus élevée a la moins élevée et permet donc l’inspiration

18

Quand on relâche le diaphragme

le système revient a sa pression de repos, le ballon se dégonfle de façon passive.

19

Soit un système passif et un système actif

Un système passif (ensemble thoraco-pulmonaire) et un système actif (muscles ventilatoires) qui exercent une pression qui déforme le système passif. Débit-> volume-> inspiration.

20

Si on prend un ballon, il est gonflé a un volume de relaxation (Pballon=Patm).
Si on gonfle plus ce ballon,

la pression a l’intérieur est plus importante, elle est supérieure à la
pression extérieure.

21

En même temps, dans la paroi du ballon on a

des forces élastiques qui
augmentent et ont tendance à faire diminuer son volume pour le faire revenir a son volume de relaxation.

22

La paroi thoracique seule a

une certaine élasticité, il y a des forces élastiques en jeu qui vont dans le sens de l’ouverture du thorax.

23

Le poumon seul

à l’inverse, a des forces élastiques qui cherchent a lui faire occuper le plus
petit volume possible

24

La plèvre qui fait la jonction entre le poumon et la paroi thoracique, permet

un mouvement adapté entre poumon et PT avec des forces élastiques inverses

25

En inspirant on tire

sur le poumon.

26

Si la pression intra-thoracique est négative,

on augmente le volume des poumons.

27

Le thorax, à très bas volume

a tendance a s’ouvrir.
Ensuite il s’ouvre moins lorsqu’il est gonflé.
Au maximum de son volume thoracique, il ne s’ouvre plus, le volume cherche a se réduire.
 Force de rétraction pour diminuer le volume

28

La différence entre le poumon et le thorax

est nulle :
pression de rétraction élastique du poumon = pression de rétraction élastique du thorax en sens inverse.

29

Le volume pour lequel la pression extérieure est égale a la pression intérieure

est le volume de relaxation ou capacité résiduelle fonctionnelle (CRF).

30

Respiration normale

variation de volume courant de 0 à 0,5L soit Q=7,5L/min.

31

Expiration complète

volume de réserve expiratoire, qui disparait après une
expiration complète

32

Volume résiduel

c’est 1,5L qui reste dans les poumons même après expiration complète, non mesurable par les techniques à la bouche. Mais on peut le mesurer par technique de rinçage avec de l’helium (cf infra)

33

Inspiration complète

volume de réserve inspiratoire égal a 6L d’air dans les
poumons.

34

Capacité vitale

volume de réserve inspiratoire + VR expiratoire + volume courant
Ensemble du volume d’air que l’on peut inspirer ou expirer.

35

Capacité pulmonaire totale

capacité vitale +volume résiduel

36

CRF(volume de relaxation)

volume résiduel +volume de réserve d’expiration
Volume d’air a la fin d’une expiration normale.

37

Volume résiduel par l’hélium :

C’est le volume d’air qu’il reste dans les poumons après une expiration complète. Non mesurable par spirométrie mais par rinçage a l’helium.

38

On introduit de l’hélium dans un ballon d’air. On connait

la quantité d’helium introduit et le volume d’air dans lequel il est. Il se repartit dans les alvéoles

39

L’helium reste dans les alvéoles car

il ne participe pas aux échanges.