Toux chronique de l'adulte Flashcards Preview

Pneumologie > Toux chronique de l'adulte > Flashcards

Flashcards in Toux chronique de l'adulte Deck (19):
1

Définition toux chronique

durée supérieure à 1 mois (francophone), 2 mois chez les anglais, sans tendance à l'amélioration.

2

Physiopathologie de la toux chronique

Arc réflexe déclenché par des récepteurs:
-récepteurs d'irritation (conduit auditif externe, larynx, trachée, grosses bronches)
-récepteurs à fibre C au niveau des parois alvéolaires et des petites bronches (mécanisme indirect car déclenche l'irritation)
-récepteurs d'irritation situés au niveau du péricarde, de la plèvre et du diaphragme

grosses bronches : stimuli mécaniques
petites bronches : stimuli chimiques

toux et bronchoconstriction = 2 réflexes séparés

3

Retentissement de la toux chronique

Nuisance sociale et familiale
Fractures de cote, douleurs musculaires, hernie ou prolapsus
Urines, céphalées

4

Signes associés à la toux chronique

AEG
syndrome infectieux
dyspnée d'effort
hémoptysie
apparition ou modification de la toux chez un fumeur
Dysphonie, dysphagie, fausses routes
adénopathies cervicales

5

Conduite à tenir concernant la recherche de la cause de la toux chronique

Radio de thorax:
-Opacités, bilan en fonction du résultat
-radio normale, mais attention à l'embolie pulmonaire, aux bronchectasies, bronchite chronique, tumeurs de petites taille

-Evoquer chaque diagnostic différentiel

6

Les diagnostics à évoquer systématiquement

Rhinorrée chronique
RGO
Asthme
Tabac
Médicaments (IEC, ARA II, BB)
Coqueluche
IVG

7

Orientation diagnostique ORL devant

Syndrome rhinnorrhée postérieur:
toux chronique, ATCD de sinusite, raclement de gorge, écoulement nasal, obstruction nasale, troubles de l'odorat

Atteinte du carrefour aéro digestif:
régurgitations, laryngites chroniques (dysphonies+++)

8

Orientation diagnostique respiratoire devant

Asthme:
toux spasmodique, nocturne, au froid, à l'effort
TVO réversible sous bronchodilatateurs

BPCO: TVO non réversible

Autres:
cancer bronchique, tumeurs trachéobronchiques ou médiastinales compressives, bronchectasies

9

Orientation diagnostique digestive devant

RGO avec pyrosis
survenue après le repas, ou en position penchée en avant ou en décubitus, endoscopie si gravité (dysphagie, amaigrissement, anémie, âge >50ans)

10

Orientation diagnostique cardiologique devant

IVG:
toux d'effort associée à une dyspnée d'effort
orthopnée
anomalies à l'auscultation
avis cardio

11

Conduite à tenir devant une toux chronique sans anomalies radiologique sans symptômes cliniques d'orientation

Traitement d'épreuve d'une rhinorrhée postérieure
(bronphérinamine + pseudoéphédrine pendant 3 semaines)

Si échec, EFR à la recherche d'un trouble obstructif, ou hyper-réactivité bronchique

Traitement d'épreuve anti reflux en troisième intention

Avis pneumo, puis ORL, puis gastroentérologue

Traitement symptomatiques antitussif

12

Traitement symptomatique de la toux

Arrêt du tabac actif ou passif

aucune cause retrouvée

Toux sèches:
-opiacés
-antihistaminiques anticholinergiques
-non antihistaminiques non opiacés

Toux productives:
-mucomodificateurs : diminue la quantité ou augmente l'expectoration.
-kiné respiratoire

13

Définitions des bronchectasies

Bronchectasie ou dilatation des bronches:
Elargissement du diamètre bronchique (destruction des parois bronchiques => kystes, sacs, variques)
bronchectasies cylindriques (bronches parallèles)

bronchocèle:
bronchectasie pleine (pus ou sécrétions bronchiques épaisses)

Bronchectasies par traction:
perte de la compliance du parenchyme pulmonaire (fibrose) => traction sur les parois bronchiques
pas les mêmes conséquences que les bronchectasies vraies

14

Etiologies des bronchectasies

Infections respiratoires sévères:
Coqueluche, Tuberculose, Infections respiratoires de l'enfance, Pneumonies, sténose bronchique

Mucoviscidose: destruction par colonisation bactérienne

Non infectieux:
poumon radique, aspergillose, SDRA, maladies systémiques, déficit immunitaire

15

Dilatation des bronches localisées

= aggression localisées:
-pneumonie
-sténose bronchique
-poumon radique

16

Physiopathologie de la dilatation des bronches

stagnation des sécrétions bronchiques
=> colonisation bactérienne

Inflammation chronique des bronches
=> hyervascularisation de la paroi des bronches (hémoptysies)

Infections à répétition
=> destruction progressive du parenchyme pulmonaire
=> TVO
=> insuffisance respiratoire

17

Clinique de la dilatation des bronches

Toux productive, depuis l'enfance le plus souvent, purulence variable

Infections respiratoires basses à répétition (bronchites, foyers broncho pneumoniques)

hippocratisme digital, râles bulleux, crépitants secs, parfois auscultation normale

18

Diagnostic de DDB

Radio:
le plus souvent normale, bronchectasies kystiques (aspect multicavitaire), infiltrats

Scanner thoracique
-Diamètre des bronches > à celui des artères associées (bague à chaton)
-absence de réduction progressive du calibre des bronches au fur et à mesure que l'on s'éloigne des hiles
-Kystes
-bronchocèles

extension, complications (foyers) , affection causale,
hypervascularisation

19

Prise en charge des bronchectasies

Drainage quotidien, éventuellement aidé par kiné
arrêt tabac et autre agent irritant
Vaccinations
Hydratation
Bronchodilateurs si hyper-réactivité bronchique asociée

Traitement antibiotique seulement si exacerbations, hyperthermie, ECBC positif
(P aeruginosa = bithérapie)

Traitement anti inflammatoire par macrolide

Lobectomie devant des formes très localisées et compliquées et si la fonction respiratoire le permet

hémoptysies et insuffisance respiratoire à prendre en charge