Troubles liés à des traumatismes ou facteurs de stress Flashcards Preview

Troubles mentaux exame 2 > Troubles liés à des traumatismes ou facteurs de stress > Flashcards

Flashcards in Troubles liés à des traumatismes ou facteurs de stress Deck (21):
1

Différence entre traumatisme et un facteur de stress

Traumatisme

Situation de stress particulièrement intense lors de laquelle un individu est confronté à la mort, à une menace de mort, à une blessure grave ou à risque d'atteinte à l'intégrité physique

- Si la personne est inconnu c'est OK pour traumatisme
- Menace doit être crédible
- La situation véu

Facteur de stress

Une source de stress pouvant prendre la forme d'un facteur psychologique, one contrariété de la vie quotidienne ou un facteur environnemental

- Ne pas l'intégrité physique
- Peut cependant toucher les besoins (fait référence à l'adaptation sociale)

2

Qu'est-ce que le trouble du stress post-traumatique

- Prend la forme de conséquences pathologiques d'une exposition direct ou un indirect à une événement traumatique

3

Quels sont les critères du trouble du stress post-traumatique

Les critères s'appliquent aux adultes, aux adolescents et aux enfants âgés de plus de 6 ans.

A. Exposition
Exposition d'un événement pouvant entraîner la mort ou à une menace de mort, à une blessure grave ou à des violences sexuelle d'un ou plusieurs situations suivantes.

1. Directement exposé à un ou plusieurs événements traumatiques

2. Apprendre qu'un ou plusieurs événements traumatiques sont survenus è un proche.
- Dans le cas d'événement pouvant entrainer la mort, de menace de mort d'un proche, les événement doivent avoir été de nature violente ou accidentelle.

3. Témoin d'un ou plusieurs événements traumatiques survenus à d'autres personnes

4. Être exposé de façon répété ou extrême aux caractéristiques aversives du ou des événements traumatiques.

B. Présence d'au moins un ou de plusieurs symptômes envahissant associée à un ou plusieurs événements traumatiques ayant débuté après leur survenue

1. Souvenirs involontaires, répétitifs, envahissants du ou des situations traumatiques et qui provoquent un sentiment de détresse

2. rêves répétitifs engendrant un sentiment de détresse. Le contenu et/ou les affects sont liés à l'événement traumatique

3. Réactions dissociatives lors desquels la personne se sent ou agit comme si l'événement ou l'événement allaient se reproduire

4. Sentiment prolongé ou intense de détresse psychique lors de l'exposition à des indices internes ou externes ressemblant ou évoquant l'événement traumatique (ou des aspects de celui-ci)

5. Réactions physiologiques marquées en présence d'indice internes ou externes pouvant évoquer ou ressembler à l'événement traumatique

C. Évitement persistant des stimuli associés à un ou plusieurs événements traumatiques et débutant après la survenue du ou des événements traumatiques. Une ou les deux manifestations suivantes sont présentées.

1. Évitement ou efforts pour éviter les souvenirs, pensées ou sentiments associés à/aux événement traumatiques et engendrant un sentiment de détresse
(Cognitifs)

2. Évitement ou efforts pour éviter les rappels externes qui font émerger des souvenirs, des pensées ou sentiments associés à/aux traumatiques (Comportementaux)

D. Altérations négatives des cognitions et de l'humeur
associées à un ou des événements traumatiques. Ces altérations doivent débuter ou s'aggraver après la survenue du ou des événements traumatiques. Deux ou plus des symptômes suivants doivent être présents

1. Incapacité de se rappeler d'un ou des aspects important du ou des événements traumatiques. (amnésie dissociative)

2. Attention ou croyances négatives, persistante et excessives concernant soi, autrui ou le monde

3. Distorsion cognitives persistantes concernant la cause et/ou les conséquences du ou des événements traumatiques qui poussent la personne à se blâmer ou à blâmer les autres

4. État émotionnel négatif et persistant (ex: colère, horreur, culpabilité ou honte, crainte)

5. Réduction nette de l'intérêt pour des activités importantes ou réduction de la participation aux activités

6. Sentiment de devenir étranger par rapport aux autres ou sentiment de détachement d'autrui

7. Incapacité persistante de ressentir les émotions positives (bonheur, affection, satisfaction)

E) Altération marquée de l'éveil et de la réactivité associé à un ou des événements traumatiques. Ces altérations doivent débuter ou s'aggraver après la survenue du ou des événements traumatiques. Deux ou plus des symptômes suivants

1. Excès de colère ou de comportement irritable se manifestant par une agressivité verbale ou physique envers des objets ou des personnes

2. Comportement autodestructeur ou irréfléchi

3. Hypervigilance (sursaut extrême, fluctue en fonction de l'environnement)

4. Réaction de sursaut excessive

5. Difficulté de concentration

6. Perturbation du sommeil (ex: endormissement, sommeil agité, ou interrompu) cauchemars

f) Les perturbations et altération (B, C, D, E) perdurent plus d'un mois

G) Souffrance cliniquement significative ou altération du fonctionnement social/professionnel ou autres

H) Les symptômes ne peuvent être mieux expliqués par les effets d'une substance ou d'une affection médicale

4

Il faut spécifier deux choses dans le TSPT

Spécifier

1. Avec symptômes dissociatives

- Dépersonnalisation
Cassure dans son identité
Perte du sens de soi-même

- Déréalisation
Réalité extérieur. Je voie le monde autour de moi différement
Impression d'avoir changé radicalement

2. Avec expression différée
Évitement passif
Refoulement
Après un flash, un événement vont avoir des symptômes
Pas guérir, aider la personne à s'adapter

5

La réaction lors de l'événement peut prédire une part du risque de développer un trouble

1) sévérité des situations et de la menace à la vie perçue

2. Blessures (FR important)

3. Violence interpersonelle

4. Dissociation lors de l'événement (viol, violence physique)

6

La réaction suite à l'événement peut influencer l'apparition du trouble, par exemple

1) L'exposition à des rappels répétés et bouleversants (isole les victimes)

2. Pertes en lien avec le traumatisme ou les traumatisme

3. Stratégies d'adaptation inadéquates (consommation, fuite)

4. Développement d'un stress aigu (réaction au stress)

5. Le support social (facteur de protection)

7

Quels sont les considérations cliniques dans le TSPT

1) Manifestation clinique variable selon les individus.
outre les réponses de stress / peur

2. Diminution du seuil diagnostic pour les enfants et adolescents (même durer, moins de symptômes)

3. Le genre joue un rôle important dans le développement du trouble stress post-traumatique

1. Les hommes sont typiquement confrontés à plus d'événements traumatiques

2. Plus grande vulnérabilité chez les femmes: victimisation sexuelle et jeune âge des traumatismes

- pas le nombre d'événement, mais l'événement
- toxicomanie, prostitué, pauvreté

4) Médication
Les antidépresseurs, principalement ISRS

La psychothérapie demeure le traitement de prédilection (plus difficile, taux d'abandon élevé

8

Qu'est-ce que le trouble stress aigu

A) Exposition
a.4 ne s'applique pas à des médias électroniques

B) Présence de 9 critères suivants, peu importe la catégorie et qui débute ou s'aggrave après un ou plusieurs événements traumatiques

1. Symptômes envahissants
-
2. Humeur négative
- Incapacité persistante à ressentir des émotions positives

3. Symptômes dissociatifs
- Altération de la perception de la réalité, de son environnement ou de soi-même
- Incapacité de se rappeler des éléments importants du ou des événements traumatiques

4. Symptômes d'évitement
- Efforts pour éviter les souvenirs, pensées ou sentiments associés à/aux événements traumatiques et engendrant un sentiment de détresse

- Effort pour éviter les rappels externes qui font émerger des souvenirs, pensées ou sentiments associés à/ aux événements traumatiques

5. Symptômes d'éveil
- Perturbation du sommeil

- Excès de colère ou comportement irritable se manifestant par une agressivité verbale ou physique envers des objets ou des personnes

- Hypervigilance

- Réaction de sursaut excessive

- Difficulté de concentration

C. Perturbation d'une durée de 3 jours à un mois après la survenue d'un ou plusieurs événements traumatiques

D. Détresse cliniquement significative ou altération du fonctionnement social/professionnel ou autres

E. Pas mieux expliqué par les effets d'une substance ou pas une affection médicale

9

Considérations cliniques

Le stress aigu a été proposer pour deux choses

1) Afin d'identifier les réactions aigues de stress qui ne répondent pas encore au TSPT - accès à de services

2) Afin d'identifier le développement potentiel d'un TSPT, pas adéquation parfaite

10

Autres considérations cliniques

1) Près de la moitié des cas de trouble de stress aigu développement ensuite un TSPT

2) Les attaques de panique sont fréquentes chez les individus ayant un trouble de stress aigu

En résumé, le trouble de stress aigu est une réaction inadaptée durant quelques jours, consécutive au vécu d'un ou de plusieurs événements traumatiques

11

Quels sont les interventions à faire attention chez le client

1) Gestion du risque, par exemple le risque de passe à l'acte suicidaire
- les expériences traumatiques prolongées augmente la vulnérabilité au suicide

2) Sentiment de honte = cognition dysfonctionnelle

3) Son rythme (réponse intense, courte) d'autres longues

4) Sa sensibilité à notre réactivité

5) Les relations interpersonnelles (mobilisées)

6) S'assurer du contact avec le présent (qu'est-ce que je veux)

12

À faire attention chez l'intervenant

1) sa propre histoire traumatique

2. "contre-transfert:"

3. Traumatisme vicariant (épuisement professionnel)

4. L'exploration du trauma n'est pas toujours la bonne avenue d'intervention

Lorsqu'on intervient auprès d'une telle clientèle, l faut être conscient que nous pouvons être plus nuisibles qu'aidants

13

Qu'est-ce que le trouble de l'adaptation

A. Apparition de symptôme émotionnels ou comportementaux à un ou plusieurs facteurs de stress.
Les symptômes doivent être identifiable dans les 3 mois suivants l'exposition aux facteurs de stress

B. Symptômes ou comportements cliniquement significatifs (un ou les deux éléments suivants)

1. détresse marquée ou disproportionnée par rapport à la gravité ou à l'intensité du facteur de stress (tenir compte du contexte externe et des facteurs culturels qui pourraient influencer la gravité des symptômes et leur présentation)

2. Altération significative du fonctionnement social/ professionnel ou autres

C. La perturbation ne peut être associé à un trouble mental ou à l'exacerbation d'un trouble préexistant

D. Les symptômes ne peuvent être ceux d'un deuil normal

E. Une fois le retrait du facteur de stress ou de ses conséquences, les symptômes ne persistent pas plus de 6 mois additionnels

Exclusion
On passe au travers de tous les troubles et ont les exclus tous donc on met trouble de l'adaptation

14

Ils faut spécifique les types dans le trouble d'adaptation

1) Avec humeur dépressive

2) Avec anxiété

3) Mixte avec anxiété et humeur dépressive

4) Avec perturbation des conduites (irritables, colère)

5) Avec perturbation mixtes des émotions et conduites

6) Non spécifier

Obtenir des soins avant de migrer vers un autre trouble

1. médication
2. Break
3. moins stigmatisant (pas poids sociale)

15

Dans le trouble de l'adaptation les stresseurs peuvent être

1) Un événement unique (séparation, perte d'emploi)

2) Facteur de stress multiples

3) Récurrents

4) continues (problème de santé, tous les jours)

Selon le type de stresseur la durée peut varier

16

En résumé le trouble de l'adaptation

Est une réaction inadaptée à un stress connu caractérisée par une détresse émotionnelle qui dépasse ce qui serait attendu ou une altération significative du fonctionnement

17

Nommez quelques considérations cliniques pour le trouble de l'adaptation

1) Il s'agit d'un diagnostic psychiatriques les moins étudiés, mais parmi les plus fréquemment diagnostiqués

2. Le diagnostic a été "reconceptualisé" dans le DSM-5

Auparavant: un trouble considéré comme catégorie résiduelle

Maintenant: Syndrome stress-réponse suite à l'exposition à un événement traumatique

Réalité clinique: Diagnostic transitoire, ambigu, marginal, difficile à détecter et finalement souvent utilisé comme catégorie résiduelle

Trouble pas identique dans le DSM-5 et le CIM-11

18

Le diagnostic différentiel important, mais ardu avec le trouble de l'adaptation

1) avec d'autres troubles
Troubles dépressifs, troubles anxieux, autres troubles liés à un traumatisme ou facteur de stress

2) Avec une réaction "considérée" "normale" à un stresseur.
- d'une absence de stress, exagéré ou non

Considéré comme l'un des diagnostic les moins graves parmi les troubles liés à des traumatismes ou facteur de stress

19

Quels sont les différences entres le trouble de l'adaptation et le TSPT

1) intensité du facteur de stress / événement traumatique

2. réponses exagérées

3. le diagnostic peut être donné après le décès d'un être cher. Attention possibilité du deuil complexe persistant (pas Dx reconnu)

4. Le développement d'un trouble de l'adaptation peut affecter l'évolution d'une maladie (dans le cas d'un stress de type continu)

20

Quels sont les types d'intervention / traitement du trouble de l'adaptation

1) La pharmacothérapie
- pas utiliser en première intention
- combinaison de psychothérapie et de médication est commune
- attention à la dépendance

2) approche non-pharmacologique
- identifier les stresseurs et le sens leur état donné par la personne

- possibilité de réduire les stresseurs ou les éliminer

- facilité l'adaptation s'il y a présence de stresseur chroniques

- modifier la réponse aux stresseurs

21

qu'est-ce que la fatigue de compassion

Plusieurs termes pour le même phénomène

- Fatigue de compassion, traumatisme vicariant, traumatisme secondaire

- Vécu par ceux offrant de l'aide à des individus ayant vécu un traumatisme

- Il s'agit d'un épuisement résultant de la demande d'être empathique et aidant envers des personnes qui sont souffrantes