Urg Circonstancielles Flashcards Preview

CAMU > Urg Circonstancielles > Flashcards

Flashcards in Urg Circonstancielles Deck (22):
1

4 stades du noyé

1-AQUASTRESS
Eau avalée sans inhalation. Conscience, respiration, circulation normales.

2-PETIT HYPOXIQUE
Eau avalée et inhalée. Toux, dyspnée, cyanose. Conscience et circulation normales.

3-GRAND HYPOXIQUE
Eau avalée et inhalée. Agitation voire coma. Circulation normale.

4-ANOXIQUE
Arrêt cardiocirculatoire anoxique.

2

Loi de Boyle-Mariotte
Responsable de quel type d'accident de plongée ?

À température constante, le volume d'un gaz est inversement proportionnel à la pression qu'il subit. (PxV=cste)
Responsable des barotraumatismes.

3

Loi de Henry
Responsable de quel type d'accident de plongée ?

À température constante et à saturation, la quantité de gaz dissoute dans un liquide est proportionnelle à la pression qu'exerce ce gaz sur le liquide.
Responsable des accidents de décompression.

4

Types de barotraumatismes ?

Placage de masque: hémorragie sous -conjonctivale, hématomes palpébraux, epistaxis
Sinus: douleur, epistaxis
Dents: rage de dent, fracture, décollement de pansement ou couronne
Digestif: colique du plongeur, rupture de la paroi de l'estomac
Oreille moyenne: barotraumatisme auriculaire
Oreille interne
Surpression pulmonaire: le + grave

5

Circonstances de survenue d'un barotraumatisme pulmonaire

Remontée
Défaut d'expiration à la remontée (blocage expiratoire)
Faible profondeur (0-10m), là où la variation de V3 est la + importante
Débutants++

6

Signes cliniques d'un barotraumatisme pulmonaire

SIGNES GENERAUX aspécifiques: asthénie, choc, cyanose, PC

SIGNES PULMONAIRES: dTho restrosternale à l'inspiration profonde, toux, hémoptysie, pneumothorax...

SIGNES NEUROLOGIQUES= AEROEMBOLISME CEREBRAL: tble de consicence, déficit, convulsions...

7

ENQUÊTE ÉTIOLOGIQUE devant un accident de plongée

INTERROGATOIRE (binôme !)
Chronologie de la plongée
Circonstances de la plongée
Facteurs favorisants
Évolution des troubles

BILAN VITAL
VENTILATOIRE: FR, coloration muqueuses, mvts thorax
HD: FC, PA
NEURO: GCS, déficit SM, tble sphincter...

TABLEAUX À RECHERCHER
SIMPLES: neurologique franc, vertigineux, arthralgique
INTRIQUÉS: asphyxique, convulsion, coma, mort apparente
TROMPEURS: non reconnu par les plongeurs, cachés par les plongeurs

8

PEC de l'accident de plongée

IMMÉDIATE
Déséquiper, sécher, réchauffer
Oxygénothérapie 10-15L/min
Boire ou VVP 1L/h

SPÉCIFIQUE
Si ADD: aspirine 500mg, pentoxif 400mg
Si BT: solumedrol 120 mg, pentoxif 400mg

Contact astreinte hyperbare !

AUX URGENCES
Radios/TDM pour éliminer HM, dissection TSA
Bio courante avec DD, CPK...

9

Circonstances de survenue d'un accident de décompression

Fatigue
Plongées répétées
Plongées profondes (80% des ADD >30m)
Eau froide
Erreur de procédure

10

Classification des ADD

ADD TYPE 1= bénin
Malaise, asthénie, céphalée, angoisse...
CHOKES
Bends: arthralgies 30 min à pls heures après, monoarticulaire
Rash

ADD TYPE 2= SÉVÈRE
NEURO !
Médullaire: RAU, coup de poignard dorsal
Cérébral
Vestibulaire

11

Loi de Dalton
Responsable de quel type d'accident de plongée ?

Ppgaz= %gaz x Pabsolue

Accidents toxiques: narcose des profondeurs...

12

Sauvetage aquatique du noyé ?

Bouche à nez
Victime en position verticale en maintenant les VAS libres
Réa dans l'eau multiplie par 3 l'évolution favorable

13

Réa de l'ACR du noyé différente de l'ACR standard ?

Oui, débuter par 5 insufflations.

14

PEC d'une inhalation de fumées

Score sur 11 critères pour dg clinique

Remplissage: +20%
Cyanokit
Fibroscopie !!
Intubation (pas de consensus): si certains critères
Ventilation
Aérosols: N-acétylcystéine, héparine, B2-agoniste

15

Présentation, posologie, indication, CI
CYANOKIT

=Hydroxycobalamine
Ampoule de 5g

Si suspicion d'intoxication au cyanure (notamment suies dans la bouche) avec au moins un critère parmi
-GCS<9
-trouble HD, ACR
-GCS 10-13 avec DRA ou augmentation des lactates

IV le plus précocémment possible
Adulte: 5g en 15min à renouveler 1 fois si échec, 10g d'emble si ACR
Enfant: 70mg/kg à renouveler 1 fois si échec, 140mg/kg d'emble si ACR

Aucune CI
Effets 2: HTA, coloration rouge de la peau, des muqueuses et des urines

16

Bilan d'une intoxication aux fumées

ECG
Mesure CO expiré
Gaz du sang
Lactates

17

PEC SMUR d'une inroxication aux fumées

Soustraire la victime à l'ambiance toxique
Rassembler au PMA pour tri
O2 masque HC systématique
+/- aérosol bronchodilatateur
+/- VNI voire IOT

18

4 stades de l'hypothermie

STADE 1: légère: 32-35°C

STADE 2: modéré: 28-32°C

STADE 3: sévère: 24-28°C

STADE 4: profonde: <24°C

19

Méthode de référence de mesure de température de l'hypothermie

Artère pulmonaire, bien qu'invasif

Epiympanique sous-estime si ambiance froide

20

Règles de progression en montagne

Ascension progressive
Ne pas dépasser 400m/j au-delà de 3000m
Dormir à des altitudes inférieures lorsque l'on progresse au-dessus de 3000m (clim high, sleep low)
Éviter alcool, somnifères, surmenage

21

Intérêt du DIAMOX dans les pathos d'altitude

Uniquement en prévention du MAM, inefficace OPHA

1 comprimé de 500mg/24h de 24-48h avant ascension jq altitude max
Uniquement si acclimatation lente ne peut être réalisée, ou ATCD MAM.

22

PEC OPHA

Arrêt ascension, descente définitive accompagnée
Caisson hyperbare ou axygénothérapie
Nifédipine ADALATE 10mg sublingual
+/- dexaméthasone si oedème cérébral

Pas de diurétiques !