Cours 3 - Récepteurs membranaires Flashcards Preview

BCM606 > Cours 3 - Récepteurs membranaires > Flashcards

Flashcards in Cours 3 - Récepteurs membranaires Deck (47):
1

(D) Quelle est la propriété la plus importante des GPCR ?

Désensibilisation

2

(D) Par quelle voie la désensibilisation et l'internalisation des R. est majoritaire ?

Par les Beta-Arrestine 1-4

3

(D) Par qui les récepteurs sont-ils phosphorylés ?

GRK

4

(D) Que permet la phosphorylation par GRK ?

Pas indispensable, mais elle stabilise un état conformationnel des GPCR qui leur permet d'interagir avec des partenaires moléculaires impliqués dans la machinerie de l'endocytose.

5

(D) Quelle molécule a une affinité en particulier lorsque les R. sont phosphorylés par GRK ?

Les beta-Arrestine

6

(D) Décrire la cascade à partir de la phosphorylation jusqu'a la désensibilisation :

1.Phosphorylation GRK
2. Stabilité du R et recrutement des Beta-Arrestine
3. Ce qui permet désensibilisation du R.

7

(D) Par quel élément est déterminé le niveau d'affinité des Récepteurs pour les Beta-arrestine

Le niveau de phosphorylation par GRK.

8

(D) Quelles sont les caractéristiques d'une désensibilisation homologue ?

1. Phosphorylation rapide VS lente
2. Dépend de la présence du ligand VS en Absence
3. R. désensibilisé par ses propres Agoniste VS par des agoniste agissant par l'intermédiaire
4. Forte conc. d'agoniste VS Faible conc. d'Agoniste
5. Intervention PKs spécifiques (GRK) VS par des PKs régulées par des 2nd messagers (PKC)

9

(D) Que veux-t-on dire par le paradigme de la signalisation ?

Le recrutement des beta-arrestine n'aboutit pas seulement à une désensibilisation des récepteurs, mais aussi une activation de cascade de signalisation, induit 2nd messagers (via MAPK, Scr, Akt) menant à : Survie cell., chimiotaxie, Contraction cardiaque

10

(AI) Définir ce qu'est un agoniste, antagoniste et agoniste inverse.

Agoniste : Stimulation = efficacité
Antagoniste : Rien = Activité intrinsèque (en bloquant agoniste du R.)
Agoniste inverse : Efficacité négative = freine/bloque l'activité intrinsèque du R

11

(AI) À quoi peut mener une mutation d'un Récepteur ?

Un gain (activité constitutive: +++ pour maladie endocrinienne) ou une perte de fonction

12

(AI) Nommer deux facteurs qui peuvent influencer l'activité d'un récepteur.

1. La mutation elle-même
2. L'endroit de la mutation

13

(AI) Quel organe sécrète la ghréline (ghrp), nommer sa fonction ?

L'estomac, et elle stimule l'appétit (stimuli : IMC faible, hypoglycémie)

14

(AI) Sur quel R. agit la ghrp ?
** Voir note pour agoniste/antagoniste et Agoniste inverse

Sur un R de nature constitutivement actif dans le noyau arqué

15

(AI) Qu'est-ce qu'une mutation qui entraine une perte d'activité constitutive du R. ghrp à pour conséquence ?

Entraine une croissance osseuse au ralentit
Les patients ont tjrs faim
(ghrp pas juste impliqué a/n de la faim)

16

(AI) Quel agoniste inverse utilisé quand on a une mutation du GPCR H1 qui mène à une activité constitutive du R. ?

Cyproheptadine (capable de désactiver R.)

17

(OL) Quel est le rôle de la dimérisation ?

2 R. interagissent ensembles pour former 1 unité. Les 2 R. ensembles expriment le vrai profil d'activité (lorsque seul : expriment deux profils d'activité diff.)

18

(OL) Quels sont les 3 type de dimérisation des GPCR ?

1. hétérodimérisation par pont désulfure
2. S'enrolent via C-terminal
3. Réarrangement transmembraniare entre 2 R. différents

19

(OL) Par quelle expérience il a été possible observer la dimérisation ?

BRET

20

(OL)Expliquer le principe de l'expérience BRET.

1. 2 R. marqués avec mol. fluorescente : Luciférase et GFP
2. Si les 2 R. se dimérisent (luc et GFP proches), il y aura transfert d'énergie (émission de Luc et fluo par GFP)
Principe de résonance imagine transfer.
3. Possible de mesurer la relation dose-réponse avec le ligand.

21

(OL) Décrire quelques expériences d'oligomérisation faites selon la technique BRET.

Oligomérisationde CCR2 avec 2 CXCR4.
1. Ajout agoniste CCR2. Obs activité CXCR4 (stimulé par observation de lumière BRET)
2. Ajout agoniste inverse CCR2. Diminue activité basale CXCR4 ++ sans diminuer le niveau d'expression du R.

22

(OL) Que peut-on conclure de l'expérience d'OL avec BRET ?

L'oligomérisation fonctionne comme un tout et on peut stimuler les autres récepteurs du complexe.

23

(RRR) Expliquer le diabète insipide .

Vasopressine n'est pas sécrété par l'Hypothalamus. Pas de recrutement de l'AQ dans le tubule via RV2 et donc ne permet pas la rétention d'eau. Ceci entraine une déshydratation (URINE ++)

24

(RRR) Nommer les différents mécanismes qui peuvent demander une rescousse de récepteurs ?

1. Récepteurs Mutés
2. Repliement dérangé et donc transp. à la memb. inefficace
3. "Prisonnier" dans le Golgi et destruction

25

(RRR) À quel niveau la rescousse du récepteur peut aider ?

Aide au repliement permet expression et fonction

26

(RRR) Quelle est l'Action de l'ADH a/n rénales ?

Augmente la perméabilité cellulaire de l'eau au niveau du tube distal et collecteur pour permettre l'absorption de l'eau via recrutement des AQ2. Il y a donc moins d'urine.
Elle augmente la réabsorption active tubulaire de Na +

27

(RRR) Qu'est-ce que la mutation du récepteur V2 peut entrainer ? (X-chromo-some linked mutations in th ehV2 gene)

1. Liaison défectueuse
2. Signalisation défectueuse
3. Repliement défectueux (++)

28

(RRR) Nommer l'antagoniste non-peptidique de V2R. et avec quel molécule est-il mis en combinaison ?

SR 121463A avec Vasopressine

29

(RRR) Quel est le mécanisme d'action de SR et ADH ?

Permet au récepteur d'être plus exprimé à la membrane pour les R. défectueux mutés. Le peptide peut traverser la membrane et aller jusque dans le Golgi pour aider au repliement.
Une fois à la membrane, l'antagonisme (SR) est libéré et l'ADH peut alors venir se lier.

30

(RRR) Cmt se traitement (SR + ADH) a-t-il pu aider les patients souffrant de cette mutation ?

Ceci leur a permis de diminuer la quantité d'urine mais aussi de venir concentré significativement l'osmolarité de l'urine

31

(RRR) quel est le rôle physiologique du récepteur de la mélanocortine (MC4R)

1. Impliqué dans l'obésité : Augmente la lipolyse
2. Foie : augmente l'oxydation des acides gras.
3. Agm. sensibilité de l'insuline dans les muscles squelettiques
4. Pancréas : Diminue sécrétion insuline

32

(RRR) Qu'est ce que la mutation du MC4R entretien ?

Cette mutation ne Altère le transport du R. muté à la membrane du au mauvais repliement du Récepteur.

33

(RRR)Quel est la solution à ce problème (Q32) ?

Un ligand non-peptidique (Chaperon) est pris pour permettre au récepteur de remonter à la surface. Le ligand aurait une activité antagoniste qui permettrait la stabilisation des R. MC4R mutés.

34

(A) Nommer les types d'antagoniste

1. Compétitif réversible/irréversible
2. physiologique
3. Biochimique/pK
4. Non-spécifique

35

(A) Quelle est l'action de l'antagoniste compétitif ?

Réponse physiologique du ligand endogène est diminuée

36

(A) Quelle observation/conclusion peut-on avoir en présence d'un antagoniste compétitif Réversible. (Allostérique)

Quand ajoute antagoniste réversible, il faut une plus grande conc. d'agoniste pour induire la même activité.

37

(A) Quelle observations/conclusion peut-on avoir en présence d'une antagoniste compétitif irréversible. (Allostérique)

La quantité d'antagoniste vient enlever une partie des récepteurs car le temps de dissociation est lent. (effet agoniste diminu avec ajout d'antagoniste)

38

(A) Quel est l'action d'un antagoniste physiologique ?

Combinaison des 2 réponses de 2 ligands confèrent une répons biologique réduite.

39

(A) Donner un exemple d'un antagoniste physiologique

l'adrénaline est une antagoniste physiologique de l'Histamine

40

(A) Nommer les actions de l'histamine

1.Extravasions périphérique
2.Mort par arrêt cardiaque
3.Perte du liquide sanguin et chute de pression

41

(A) Nommer les actions de l'adrénaline

1.Rétablissement de la pression
2.Stimulation cardiaque
3.Danger de désensibilisation par l'adrénaline car il y a des très grandes qtées qui sont données.

42

(A) Pourquoi ne pas utilisé un antihistaminique lors de choc anaphylactique

Il n'est pas une action assez rapide.

43

(A) Cmt fonctionne un antagoniste Biochimique ?

La molécule S interfère avec la disponibilité de L1 donc réduit apport de ligand.(Influence le taux de ligand disponible)

44

(Sp) Antagoniste non-spécifique

S vient interférer avec un mécanisme post-récepteur donc il est non-spécifique sur R.

45

(SS) Expliquer la spécificité.

Sp : X spécifique pour le médiateur de A SEULEMENT.
Discrimination stéréospécifique de la substance par le récepteur. C'est l'interférence envers un seul médiateur endogène. Donc spécifique pour R A car il n'interfère par avec les autres récepteurs

46

(SS) Expliquer la sélectivité

D est spécifique à A, mais sélectif pour le SOUS-TYPE beta du R. A.
Observé quand une seule fonction physiologique est affectée. C'est la préférence pour des SOUS-TYPE de récepteurs.

47

(SS) Donner une exemple typique

IECA : Spécifique pour Angiotensine 11 seulement
(1 médiateur).
Beta bloqueur : Spécifique au récepteur AT et sélectif au sous-type 1.