Cours 8 Flashcards Preview

Champ de recherche > Cours 8 > Flashcards

Flashcards in Cours 8 Deck (14):
1

Définition du leadership en politique (souvent basée sur le leadership entreprenariat) :

Le leadership politique se définit « as the focus of group processes, as a matter of personality, as a matter of inducing compliance, as the exercise of the influence, as particular behavior, as a power relation, as a form of persuasion, as an instrument to achieve goals, as an effect of interaction, as a differentiated role, as initiation of structure and as many combinaisons of these definition”

2

L’analyse d’un leader se fait à partir de 3 composantes :

1. Personnalité et comportement
2. Capacité à réaliser des projets
3. Relations de pouvoir et d’influence

3

Problème de l’analyse d’un leader 

Les caractéristiques qui déterminent le leader donnent lieu à une conception normatives, élitistes, voire « héroïsant », du leadership, fondée sur les qualités intrinsèques, majoritairement masculines, qui départagent les individus entre leaders et followers. C’est comme dire qu’on nait leader ou non. Or, le leadership est simplement une tâche de politicien et non un don. Il faut manifester du leadership

4

Le leadership (masculins) :

• Détermination
• Désir de diriger
• Initiative
• Intelligence
• Faciliter à apprendre
• Compétence
• Confiance en soi
• Honnêteté
• Intégrité
• Contrôle des émotins
• Sociabilité
• Vision

5

Le leadership (féminin) :

• Recherche de consensus
• Consultation
• Participation
• Tâche axée sur le lien social
• Concession plutôt que confrontation
• Douceur
• Encouragement
• Expression des émotions

6

Pourquoi le leader féminin est si contraignant ?

Parce que le rôle de politicien est pour l’instant très masculinisé, donc les femmes, afin d’entrer en politique, tentent de se contraindre dans le rôle de leadership féminin qui est très étroit.

7

Études de la perception : Deux principales méthodologies

1. Sondage
Sur une échelle de 1 à 5, qualifiez à l’égard de leur influence, leur compétence, leur charisme.

Désavantage : Donc les caractéristiques sont données par le scientifique, elles sont basées sur les définitions très contraignantes et stéréotypées du leadership. On vous force à choisir des caractéristiques.

2. Analyse de contenu
On cherche dans les médias ce qui est dit sur les femmes politiciennes. Souvent, ce n’est pas très beau.

Exemple : Il ne serait pas approprié de dire que la madame est culottée – elle en porte à l’occasion. Avant tout Belinda Stronach est une grande ensorceleuse (Le droit).

8

Le point de vue social interactionniste du leadership politique

Le leadership correspond à une forme d’autorité sociale, soit un type particulier de relation sociale. Il se définit comme une compétence sociale à communiquer, de manière à :
• Projeter une image de soi qui satisfait les attentes du public, en fonction du contexte social, culturel, historique, politique (être intègre, sincère, compétent, intelligent) (Composante 1 : personnalité et comportement)
• Convaincre de sa capacité à atteindre des objectifs, à réaliser des projets : (Composante 2 : capacité à réaliser des objectifs)
• Acquérir de la crédibilité (Composante 3 : relation de pouvoir et d’influence)
** Le leadership s’inscrit dans l’ensemble de la performance communicationnelle des politiciens

9

Le leadership selon la théorie des représentations de soi (Goffman) :

Projection que le politicien juge appropriée de présenter pour être reconnu par les citoyens dans la position qu’il occupe

10

Le leadership selon l’éthos (rhétorique classique) 

Rôle que joue le politicien, aussi bien pour lui-même que pour les autres, et qui vise à établir sa crédibilité auprès de l’auditoire pour se servir, ultimement, son intention d’exercer sur lui une certaine influence

11

Comment analyser l’image de leader ?

Saisir la construction de l’image de leader à travers les interactions des politiciens en tenant compte des circonstances sociohistoriques et des contextes de production

12

Comment un politicien peut assurer que sa performance soit convaincante ?

Comme l’image, le leadership est le résultat d’une construction sociale dynamique dont les attributs varient dans le temps – l’histoire le montre – et dans l’espace – le leadership est marqué culturellement.
La réussite de cette construction dépend en grande partie de la compétence interactionnelle du politicien à adapter son discours à la situation de communication. Pour que la performance soit convaincante, il doit maîtriser tout un ensemble de représentation collectivement partagées.

13

La construction du leadership par les chefs de partis permet de dégager des éléments de trois types :

1. Attributs stéréotypés unanimement reconnus dans la littérature scientifique (être responsable, courageux, digne)
2. Attributs sociopolittiquement marqués dans le contexte préélectoral : la crise économique (être intelligent, compétent), le printemps Érable (avoir de l’empathie, prendre des décisions difficiles) et la corruption (être intègre, transparent)
3. Qualités humaines culturellement valorisées au Québec autour de l’authenticité et de la sincérité (être naturel, modeste, fidèle à ses convictions)

14

Compétences professionnelles :

• Compétences professionnelles :
• Capacité à diriger et stimuler une équipe
• Représenter et s’identifier à différents groupes
• Prendre des décisions difficiles
• Planifier et mener à terme des projets
• Accepter, voire provoquer le changement, la nouveauté
• Générer de l’espoir
• Rester libre de ses actes