ETM 1-17 Flashcards Preview

ETM MTMA > ETM 1-17 > Flashcards

Flashcards in ETM 1-17 Deck (205):
1

Qui est responsable de la règle de gestion concernant le N° d'ordre MMA ?  118.1 page 43

Le ou les MMA de même famille en service dans un LSO sont associés à un numéro d’ordre pour fixer un ordre de sélection par le MRSA. Cette règle de gestion est assurée par le stationnaire du PVO, sous la responsabilité du sergent ou du gradé de jour, conformément aux directives internes à l’unité ( VSAV1 / VSAV 2 / VSAV 3 etc....).

2

Quels sont les engins et la composition du module commandement qui est requis lors d'une demande de renfort ?       118.1 page 46

Dès lors qu’un renfort est engagé sur une intervention,
la présence du VE2I, d’une DEP et d’un module commandement est requise. Engagé manuellement, le module commandement est constitué a minima de :

  • 1 OSG;
  • 1 OGC;
  • 1 OGC officier ZDI;
  • 1 PC TAC de niveau 2;
  • le dessinateur opérationnel.

3

Dans le cadre d'un appel pour motif médical ou de santé, expliquer le processus de la procédure verte ?  118.1 page 78

C’est une procédure HMB particulière. L’appel, qui ne contient aucune détresse immédiatement décelable par l’opérateur du CTA 18/112, mais nécessite néanmoins une évaluation médicale, est basculé au CRRA 15 du SAMU territorialement compétent sans envoi préalable de moyen Brigade. Rejoignant alors le flux des appels arrivant au numéro « 15 », il est ensuite pris en charge par la régulation du SAMU pour décision médicale. L’interconnexion doit comporter a minima la certitude, pour l’opérateur 18/112, du décroché du permanencier auxiliaire de régulation médicale (PARM).

4

Comment est informé le stationnaire sur les procédures en cours en cas d'appel pour motif médical ou de santé sur ADAGIO ? 118.1 page 78

Le système ADAGIO permet aux stationnaires et aux chefs d’agrès d’être informés des procédures en cours : 

  • soit depuis l’application de GDO (codes couleurs dédiés, main courante opérationnelle),
  • soit sur leur ODE.

Les opérateurs 18-112 et la coordination médicale disposent des droits pour créer ou modifier les quatre procédures.

5

Donner les différents modes dégradés et sa signification ? 

  1. MD1 : PVO(s) indisponible(s);
  2. MD2 : CSO(s) indisponible(s)
  3. MD3 : CO isolé (absence ADAGIO local)
  4. MD4 : CO isolé mais outil informatique disponible en local
  5. MD5 : CO isolé, absence ADAGIO et aucun outil informatique (gestion manuelle et synoptique des MAJ des moyens).

6

Quelle est la règle générale à respecter par les groupements en terme de quotas d'indisponibilité de leur parc opérationnel ?  118.1 page 91

simultanément, il ne peut pas y avoir plus de 7 moyens du parc opérationnel EP, MEA de chaque groupement indisponibles « 1er départ » ou « indisponibles préparation opérationnelle », et à la condition qu’ils soient judicieusement répartis. Parmi ces engins, il ne peut  y avoir plus de 3 MEA.

7

Qu'est ce qu'un plan triptyque ?  118.1 page 96

Le plan triptyque est un document destiné à aider les premiers intervenants dans un ÉTARÉ à en appréhender ses difficultés.
Elaboré pour tout ÉTARÉ 3, il est cependant soumis à l'approbation d'une commission pour les autres niveaux.

8

Que doit-on vérifier chaque matin dans le local technique en prenant sa fonction de stationnaire ? NC STI 110517

A sa prise de fonction, le stationnaire décroche le téléphone du local technique indiqué « Ligne de Feu Transfert», vérifie la présence d’une tonalité et raccroche. Cette tonalité est différente de celle d’un poste RETENIS. En cas d’absence de cette dernière, prévenir le STI.

9

Donner la définition d'un DAP et d'un MMA ?  118.1 page 42

DAP : le détachement à pied est un ensemble sélectionnable par le MRSA,non motorisé et capable de remplir des missions opérationnelles. Il est constitué par au moins un binôme et des matériels.

MMA : un moyen mobile autonome est le plus petit ensemble sélectionnable par le MRSA, capable de remplir des missions opérationnelles. Il est constitué par un engin, un équipage et des matériels.

10

Donner la définition d'une station ? OBIDSIC page 6

Une station est un équipement ou un ensemble d'équipements radioélectrique assurant les liaisons radios.

11

Chaque terminal dispose d'un numéro propre à 9 chiffres, appelé RFGI donner les 4 parties constituant ce chiffre?  OBIDSIC page 7

  • R identifiant du réseau de base 750 pour Paris;
  • F identifiant de la flotte 2 pour la sécurité civile;
  • G goupe d'appartenance du terminal (20, 30 etc...);
  • I numéro du terminal dans le groupe de 50 à 849.

 

12

Dans quelle situation est ADAGIO en mode dégradé 1 et quelles sont les mesures à prendre ?  

Q image thumb

le CO est relié par un réseau à plusieurs PVO et à tous les CSO et un ou plusieurs PVO sont isolés du réseau.

Les mesures à prendre sont les suivantes : 

  1. Prévenir son sergent de jour, chef de garde;
  2. Prévenir le garde paramétrage ADAGIO au 1 901 711 ou au 01/81/50/36/44;
  3.  Rendre compte au CSO par radio sous la forme : « Golf 1 ici le poste fixe de MTMA qui vous rend qu’il est indisponible ADAGIO, paramétreurs (non)prévenus;
  4. Sortir ses cahiers de départs des secours, fiche ODE, hydrants indisponibles, prendre en compte le tableau synoptique;
  5. Rendre compte par la suite des changements d’état de ses engins par téléphone au PVO ayant repris les droits ou au CSO et ne pas oublier de renseigner son tableau synoptique.

14

Dans quelles conditions doit-on effectuer le transfert de la ligne de feu au CO  NC STI

Le transfert de la ligne de feu doit s'effectuer :

  1. sur ordre du CO;
  2. sur demande du dépanneur téléphone;
  3. CS isolé téléphoniquement après accord du CO et bascule de la clé de renvoi.

15

Donner les 3 méthodes permettant la récupération ou le transfert de la ligne  de feu ? NC STI

  1. par codes de transfert à partir des pupitres ;
  2. par un poste téléphonique spécifique du local technique ;
  3. avec le concours du dépanneur téléphone.

16

Donner le volume de moyens envoyés pour les motifs suivants : 118.1 page 60 à 75

  1. Appel de détresse ANTARES;
  2. Appel de détresse E-Call sans indication;
  3. Téléphone d'appel d'urgence sans indication;
  4. Appel d'un handicapé de la voix.

  1. SAV BSPP (du plus puissant au moins puissant) + VLRogc;
  2. EP;
  3. EPCGI;
  4. DN.

17

Quelle est la durée de déclenchement de la temporisation pour ADAGIO ? NDS STI

45 secondes

18

Parmi les 4 renforts que vous connaissez, lequel est demandé à minima par l'OSG ?  118.1 page 47

Il s'agit du renfort poste de commandement

 Il se compose :

  • 3 OGC (officier MANFUT, RENS/SYNT,CTRZ);
  • VLR cdg (adjoint fonction MOYENS);
  • 1 VSTI;
  • la garde environnement PC TAC.

 

19

Donner la composition du GIC et du GIRB constituant les deux groupes d'intervention technologique génériques ?  118.1 page 48

Le groupe d'intervention chimique (GIC) se compose :

  • 1 chef de groupe NRBC;
  • 2 VRCH.

Le groupe d'intervention radiologique et biologique (GIRB) se compose :

  • 1 chef de groupe NRBC;
  • 1VRCH;
  • VIRB.

En cas d'intervention BIO le personnel suivant  est prévenu par le CO en tant qu'« élément d'évaluation et d'expertise ».

Il ne se rend pas obligatoirement sur les lieux.

  • l’officier NRBC Opératif;
  • le DSM;
  • le vétérinaire.

20

Donner les conditions pour qu'un appel verbal soit géré comme une intervention spontanée au CS ?     118.1 page 77

Le requérant est la victime ou l’intervention est à proximité immédiate du CS et visible des sapeurs-pompiers.

21

Dans le cadre d'une intervention en INU, quel est le délai imparti pour la traiter et quel est le délai lui signalant cette obligation de traiter ce type d'intervention ? 118.1 page 77

  1. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 15 min;
  2. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 20 min;
  3. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 30 min;

  1. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 15 min;
  2. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 20 min;
  3. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 30 min;

22

Quels sont les états de mise à jour à réaliser  par le stationnaire du PVO en cas de réception d'un ODE en exercice réel ?  118.1 page 90

La réalisation d’ordre de départ en exercice réel est du seul ressort du CO ou du CSO.

Une fois l’ODE reçu, le stationnaire du PVO doit mettre ces moyens dans un état de mise à jour :

  • « indisponible instruction »;
  • « indisponible EPO » ou « indisponible CAO ».

23

Quels sont les éléments à reporter sur la main courante opérationnelle ?  118.1 page 95-96

  1. La date complète, inscrite à chaque changement de journée ;
  2. Les messages à caractère opérationnel, émis et reçus (les messages à caractère non opérationnel, s’il est décidé de les conserver au PVO, doivent l’être dans un document distinct) ;
  3. Les indisponibilités et remises en service d’engins, de matériels ou de réseaux opérationnels ;
  4. Les prises de service successives de l’OGC, de chef de garde, de sergent de jour et de stationnaires, qu’ils soient à leur compte ou en remplacement ;
  5. Les changements de garde non programmées ;
  6. Les modes de fonctionnements dégradés et les défaillances des systèmes ;
  7. Les contacts avec les stations directrices associées.

24

Donner les rubriques minimales que vous devez retrouver dans le message de rentrée lorsque le chef d'agrès de l'engin rédige le rapport principal et donner la signification de chaque rubrique ?   118.1 page 128-129

  • : utilisation des moyens et actions menées par les sapeurs-pompiers;
  • 6 : causes supposées;
  • 7 : description des dégâts provoqués par les SP.

25

Vous devez taper quel numéro pour avoir l'horloge parlante ? 

Le 205

26

Quelles sont les communications veillées par le CSO ?  OBIDSIC page 44

Les communications obligatoirement veillées :

  • Accueil  (TGK 218)  sur l'ensemble de ses réseaux de base de compétence;
  • Opération de son secteur de compétence (75 OPS1-93 OPS1- SGAP OPS1).

Les communications facultatives :

  • «TOUS SERVICES » ;
  • « MOYENS NAT » ;
  • « SGAP-INDOOR » ;
  • « CDT » de son secteur de compétence  (75-CDT, 93-CDT et SGAP CDT).

Ces communications sont veillées en fonction de situations opérationnelles qui nécessiteront leur emploi, notamment lors d’une intervention particulière avec l'activation d'un PC TAC.

 

27

Quand a lieu les essais de temporisation ?  NDS STI

  1. Quotidiennement.
  2. Hebdomadairement.
  3. Quotidiennement et hebdomadairement.
  4. Mensuellement.

  1. Quotidiennement.
  2. Hebdomadairement.
  3. Quotidiennement et hebdomadairement.
  4. Mensuellement.

Un essai est réalisé quotidiennement par le stationnaire à sa prise de fonction et un essai hebdomadairement réalisé dans son intégralité jusqu'au déclenchement des sonneries. le résultat des essais est inscrit sur la main courante opérationnelle.

28

Donner la composition de la garde incendie au groupement ?   118.1 Page 16

  1. un OSG, titulaire de la qualification « officier supérieur de garde » et habilité par le Général sur proposition du sous-chef emploi ;
  2. un OPC, titulaire de la qualification « officier poste de commandement » ;
  3. le personnel du PC TAC 2 qui accompagne systématiquement l’OPC en intervention ;
  4. le sous-officier « statique » et le personnel du CSO ;
  5. les conducteurs.

29

Quelle est la durée de déclenchement de la temporisation pour les téléphones ?  NDS STI

  1. 45 secondes;
  2. 50 secondes;
  3. 55 secondes;
  4. 60 secondes.

  1. 45 secondes;
  2. 50 secondes;
  3. 55 secondes;
  4. 60 secondes

30

Expliquer le processus de MMA déclassé ? 118.1 page 43 

Un MMA peut être déclassé temporairement. Un déclassement est un changement de catégorie (exemples : PSE déclassé en VSAV ou VES déclassé en AR).

La gestion de cette règle est à la charge du CSO TC sur son secteur de compétence, ou du CO sur le secteur Brigade.

31

Donner la composition du volume premier départ pour feu ou explosion dans un IGH ? 118.1 page 54

  • Départ  ÉTARÉ  : 3EP dont 1 CCGI + MEA+VO+VSAV+OGC;
  • PC TAC de niveau 2.

nota : le VLR Cdg est inclus au départ lorsqu'il est disponible.

32

Dans le cadre du premier départ pour feu ou explosion dans un ETARE, il existe deux exceptions lesquelles ? 118.1 page 45

  1. les tunnels de plus de 300m;
  2. les sites soumis à POI (plan d'opération interne).

33

Donner la composition du groupe ventilation mousse (GMV) ?   118.1 page 51

Q image thumb

  • Officier Prévention;
  • 1 F;
  • 1 PRM + VGD;
  • 1 PEV;
  • 1 GELD.

Le chef de garde du fourgon est le chef de secteur ventilation ou mousse.

34

Donner la composition et les modalités d' engagement du groupe chaîne de décontamination ?   118.1 page 49

Q image thumb

  • 1 chef de groupe NRBC;
  • 2 EP;
  • 1 berce d'unité mobile de décontamination (BUMD).

Il est engagé dans le cadre d'un plan jaune ou sur demande du COS, lors de toute intervention qui necessiterait la décontamination de personnes et/ou d'intervenants

37

Qu'est ce qu'un détachement précurseur ?                118.1 page 43

Un détachement précurseur est une pré-réponse immédiate à l’obligation de moyens de la Brigade face à des motifs d’alerte particuliers définis dans la grille de départ des secours.

Lorsque la solution d’alerte retenue par le MRSA dépasse une profondeur critique, l’engagement d’un détachement précurseur est automatiquement proposé à l’opérateur 18/112, en fonction du motif d’alerte.

 

38

je suis  une procédure particulière entrant dans les missions Brigade (MIB) faisant suspecter une détresse vitale potentielle à l’interrogatoire par l’opérateur du CTA 18/112,  qui déclenche alors l’envoi immédiat d’un moyen de prompt-secours et procède à la bascule de cet appel au médecin coordinateur, afin d’établir une conférence à trois.    Je suis :  118.1 page 78-79

  1. une procédure blanche,
  2. une procédure orange,
  3. une procédure rouge,
  4. une procédure verte.

 

  1. une procédure blanche,
  2. une procédure orange,
  3. une procédure rouge,
  4. une procédure verte.

En cas de forte sollicitation ou lorsque les renseignements recueillis sont suffisants, le médecin peut uniquement accuser réception de la procédure orange sans conférence à trois.

 

39

Que doit faire le stationnaire lorsqu'un chef d'agrès demande une confirmation d'appel et d'adresse ?        118.1 page 80

  1. Compose le numéro de contre-appel qui figure sur l’ordre de départ, pour tenter de confirmer les renseignements auprès du requérant lui-même ;
  2. Au besoin, contacte l’opérateur 18/112 qui a reçu la demande de secours (son numéro d’opérateur figure sur le message télé-imprimé de l’ordre de départ) pour s’assurer de la véracité des informations et qu’il ne dispose pas de renseignements complémentaires qui n’apparaîtraient pas sur l’ordre de départ ;
  3. Rend compte par radio au chef d’agrès du résultat de ses investigations.

NOTA : Lorsque le stationnaire est dans l’impossibilité de joindre l'opérateur concerné ,il contactera le chef de salle ou le sous-officier de garde CO, afin d'obtenir les informations nécessaires pour le chef d'agrès ;

40

Quelle est la répartition règlementaire des plans triptyques ?  118.1 page 96

La répartition est de un exemplaire dans :

  • EP 1 du CSTC;
  • EP 2 ou VL cdg du CSTC;
  • PVO du CSTC;
  • EP 1 des CS 1,2 et 3;
  • EP 2 ou VL cdg des CS 1,2 et 3.

Nota : la désignation des CS 1,2 et 3 est réalisée par le MRSA d'ADAGIO.

41

Quels sont les documents archivés pendant 5 ans ?    118.1 page 98

En PC de compagnie :

  • cahier de main courante opérationnelle;
  • cahier de départ des secours.

En centre de secours :

  • uniquement le cahier de main courante opérationnelle.

Nota : le cahier de départ des secours est archivé pendant un an.

 

 

42

Donner la composition du renfort habitation ? 118.1 page 47

  • 5 EP, dont au moins 2 F;
  • 2 MEA, dont au moins un de 30 m;
  • 2 VSAV;
  • 2 AR;
  • 1 PEV;
  • 1 CD;
  • 1 GRCP.

43

Epeler en alphabet phonétique le mot STATIONNAIRE ? OBIDSIC page 36

  • S : sierra.
  • T : tango.
  • A : alpha.
  • T : tango.
  • I : india.
  • O : oscar.
  • N : november.
  • N : november.
  • A : Alpha.
  • I : india.
  • R : roméo.
  • E : écho.

44

Donner la composition du GEPE ? 118.1 page 50

  • l'officier « prévention »;
  • 2 EP dont 1 F;
  • 1 VIMP;
  • un groupe RSMU.

45

Donner les groupes constituant le plan rouge ?  118.1 page 55

  • Groupe Ramassage.
  • Groupe PMA.
  • Groupe Evacuation.
  • Groupe CAI  déclenché par la coordination médicale.

46

Enumérer les différents types de messages ?  118.1 page 116 à 129

  1. Départ.
  2. Présentation.
  3. Demande de moyens.
  4. Renseignements.
  5. Ambiance.
  6. Déplacement.
  7. disponibilité.
  8. Rentrée.

47

Pour procéder au transfert ou à la récupération de la ligne, il existe trois méthodes, lesquelles ? NC transfert de la ligne de feu au CO

  • par codes de transfert à partir des pupitres ;
  • par un poste téléphonique spécifique du local technique ;
  • avec le concours du dépanneur téléphone.

48

Donner les solutions possibles pour alerter les personnels en cas de perte de sonneries de feu (matrice HS) ? Note perte sonneries de feu au PVO

Plusieurs solutions fonctionnelles sont envisageables ; elles doivent être laissées à l'appréciation des responsables de chaque CS en fonction de leur organisation et de la disposition architecturale des locaux de vie, à savoir :

  • emploi d'un dispositif type corne de brume ;
  • identifier les locaux où les équipages sont présents (chambres, salle de formation…) et les contacter à la voix, par téléhone fixe interne etc. ;
  • emploi des moyens de sonorisation propres au CS (message par microphone) ;
  • emploi des téléphones portables ;
  • emploi d'un ou plusieurs STRADA.

49

Un message radio se termine forcément par un des 3 mots, lesquels ? OBIDSIC page 38

Toute communication se termine obligatoirement par l’un des termes de procédure suivants :

  • PARLEZ ;
  • ATTENDEZ ;
  • TERMINÉ.







 

50

Donnez les différents canaux ANTARES pour joindre la coordination médicale ? OBIDSIC page 24

  • Paris : « 75-COORD » ;
  • Hauts-de-Seine : « 92-COORD » ;
  • Seine-Saint-Denis : « 93-COORD » ;
  • Val-de-Marne : « 94-COORD » ;
  • Interdépartemental : « SGAP-COORD ».











 

51

Dans quelle situation est ADAGIO en mode dégradé 2 et quelles sont les actions à entreprendre ?  

Q image thumb

Le CO est relié par un réseau aux PVO et à un ou plusieurs CSO et un ou plusieurs CSO sont isolés du réseau. 

  • Les MAJ se réalisent depuis le CO au sein du CSO « backup ».
  • Mise en place du CSO « backup » au sein de l’état major.

Lors du mode dégradé 2, le CSO HS reste la station directrice maître. Elle reste en liaison téléphonique avec le CSO « back - up ».

Le plus important lors de ce mode est que son tableau synoptique soit remplit.

Pour toute demande de services publics, c’est lui qui les contacte téléphoniquement.

L'opérateur du CSO HS collationne la demande de moyens. Il confirme la prise en compte de la demande au CSO « Back - up » et ce dernier assure le renfort de l’intervention au moyen d’ADAGIO.

Le stationnaire du PVO reçoit l’ODE et doit :

  • Sonner le ou les engins concerné(s) / donner l’ODE au CA.
  • Rendre compte au CSO du départ des secours.
  • Assurer l’écoute de l’intervention et des MAJ.
  • Rendre compte au CSO des MAJ de disponibilité/indisponibilité.

52

Donner les noms des applications correspondantes à l'image ci-dessous ?

Q image thumb

  1. ADMIN: gestion administration.
  2. GDM: gestion des moyens.
  3. GDR: gestion des rapports.
  4. GDC: gestion des contacts.
  5. GDO: gestion des opérations.

 

56

Donner les N° RFGI des PVO de la compagnie ou sur quel document pouvez vous retrouver cette information ?  

je retrouve les N° RFGI des PVO de la compagnie sur l'OBIDSIC page 49

  • MTMA : 75 02 90 251.
  • BSLT : 75 02 90 131.
  • STOU : 93 02 90 241.

57

Donner les 3 familles composant la capacité opérationnelle de la Brigade ?  118.1 page 14

  1. les fonctions intégrantes pour assurer la capacité opérationnelle de la Brigade;
  2. les fonctions d'engagement qui sont des fonctions nominales pour intervenir;
  3. les fonctions d'environnement qui sont des fonctions complémentaires et de spécialités.

58

Composition d'un DEPART NORMAL ? 118.1 page 45

Q image thumb

Il est constitué de :

  • 2 engins-pompe
  • 1 moyen élévateur aérien (MEA)
  • 1 ventilateur opérationnel

Il est commandé par un chef de garde indifféremment à bord d’un EP ou d’un VLR. Dans le cas contraire, un officier de garde compagnie l’accompagne et le commande.

61

Les RH et RI peuvent-ils être modulés, expliquez ? 118.1 page 47

Le renfort incendie peut être modulé en fonction des besoins spécifiques de l’intervention :

  • renfort incendie sans FACA (les FACA et le BEA sont défalqués);
  • renfort incendie sans échelle (les MEA sont défalqués, sauf le BEA.

par contre ce n'est pas le cas du renfort habitation. 

62

Dans quelle situation est ADAGIO en mode dégradé 3 et quelles sont les mesures à prendre ? 

Q image thumb

le CO est isolé de l’ensemble des CSO et des PVO. On a l'absence d’un réseau reliant le CO avec les CSO et les PVO.

Comme ADAGIO fonctionne encore au CO, activation de la salle CSO back - up au sein de celui-ci.   

Les CSO et les PVO utilisent des tableaux synoptiques. Des liens téléphoniques sont nécessaires à l’appui de ce mode de fonctionnement entre les CSO et le CO

Dans ce cas, les CSO ne peuvent pas suivre le fil de l’eau de l’ensemble des ODE transmis. Ils ne sont informés des interventions qu’en fonction des besoins (demande de moyens, messages…), le plus important étant que les tableaux synoptiques des moyens soient mis à jour.

Les opérateurs sont doublés autour de la rotonde 18-112 afin de pouvoir avertir plus facilement l’ensemble des PVO de leurs(s) moyen(s) retenu(s) dans la SAR.

Le stationnaire recevant l’ODE par téléphone et doit :

  1.  Sonner le ou les engins concerné(s)
  2. Remplir son cahier de départ des secours et une fiche d’ODE et la donner au CA.
  3. Rendre compte au CSO du départ des secours.
  4. Assurer l’écoute de l’intervention, les MAJ sur son tableau synoptique ainsi que la rédaction de l’intervention sur le cahier de départ.
  5. Rendre compte au CSO des MAJ de disponibilité/indisponibilité.

63

Donner le temps de déclenchement des temporisations ADAGIO et téléphone ? NDS STI test de la temporisation

Le déclenchement des temporisations est uniformisé à : 

  • 45 secondes pour ADAGIO;
  • 60 secondes pour les téléphones.

64

Donner les N° pour basculer ou récupérer les lignes de feu ?           note transfert de la ligne de feu au CO.

 

 

Les codes 202 et 203 ne peuvent s’effectuer qu’à partir des postes des PVO.

  • 202 : permet de faire parvenir les appels à destination de la caserne sollicitée, vers le CO ;
  • 203 : permet de faire arriver les appels directement au centre de secours.

67

Donner le N° de ville du CSO, du CS MTMA et la ligne de feu de MTMA?

  • CSO: 01/53/11/83/18;
  • MTMA: 01/53/11/83/28;
  • MTMA ligne de feu: 01/46/27/35/55.

68

Donner la conduite à tenir pour joindre les dépaneurs STI (heures ouvrables/nuits ou week-end) ?

  • Heures ouvrables: 1014;
  • de nuit ou le week-end: contacter le CO.

 

69

Sur ADAGIO, à quoi correspondent les procédures VERTES, VIOLETTES, BLANCHES ?

  • VERTE: Transfert SAMU pour conseil;
  • VIOLETTE: HMB;
  • BLANCHE: Classique.

70

Donner les modes dégradés ADAGIO qui existent?

  • MD 1: PVO indisponible ADAGIO.
  • MD 2: CSO indisponible ADAGIO.
  • MD 3: ADAGIO fonctionne uniquement en local au CO.
  • MD 5: ADAGIO BSPP est totalement HS.

71

Expliquer les ressources partagées sur la GDM ?

Il s'agit de matériel devant être sélectionnés avec un engin pour les acheminer sur intervention. Ils sont sur fond bleu ciel sur la GDM. Exemple: BOITELEC, MPR...

72

Enumérer les fonctions d'environnement correspondantes aux fonctions complémentaires et de spécialités de la fonction opérationnelle de la BSPP ?  118.1 page 14

MEMO : PRINNCCE

  1. PROTEC (protection);
  2. RSMU (recherche sauvetage milieu urbain);
  3. IMP (intervention en milieu périlleux);
  4. NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique);
  5. NAUT (nautique);
  6. COM (communication);
  7. CYNO (cynotechnique)
  8. ECL (éclairage).

73

Expliquer le processus de MMA omnibus et qui est chargé de la gestion de cette règle ?  118.1 page 43

Un MMA peut être OMNIBUS avec un autre MMA. L’engagement de l’un impose l’indisponibilité ou le déclassement de l’autre (exemple : VID omnibus avec CA).

La gestion de cette règle est à la charge du CSO TC sur son secteur de compétence, ou du CO sur le secteur Brigade.

75

Donner la composition du GELD et les LSO ? 118.1 page 49

Le GELD est un détachement destiné à l’exploration de longue durée sur feu, lorsque les investigations s’avèrent longues et/ou difficiles. Il s’agit d’un détachement paramétré engagé par le CO et constitué de :

  • 1 EP ELD;
  • 1 VLR cdgELD.

Les GELD sont stationnés au Blanc-Mesnil  et Issy les Moulineaux.

76

Que signifie RSMU, citer les engins en service à la brigade qui peuvent intégrer cette composante et le LSO des engins ?               118.1 page 191 

Recherche Sauvetage Milieu Urbain.

  • niveau tactique 1 (une équipe) : VRSD;
  • niveau tactique 2 (un groupe) : VRSD + CESD;
  • niveau tactique 3 (une section)  : VRSD + CESD + VIMP + Chef de section RSMU.

Nota : un groupe CYNO est susceptible de renforcer sur demande chaque niveau d'engagement RSMU. au delà du niveau 3, la BSPP fait appel à l'échelon zonal pour obtenir des renforts.

Les engins composant le RSMU sont stationnés à STDE et les personnels appartiennent au GAS- 40ème CAS.

A image thumb
79

En cas de mauvaise liaison, comment le nombre 1 438  et 2000 sont-ils transmis ?  OBIDSIC page 36 

 

  • 1438 :  un - un tout seul ; quatre - deux fois deux ; trois - deux et un ; huit - deux fois quatre .
  • 2000 :  deux - un et un - mille.

81

Donner les actions à entreprendre par le stationnaire du PVO, lorsque que ce dernier reçoit un MMA en préavis ?  118.1 page 43
 

Le préavis est une procédure manuelle qui a pour but d’immobiliser dans leur LSO des MMA susceptibles d’être engagés sur une intervention en cours.

Le stationnaire doit :

  • Mettre le ou les MMA en préavis dans un état de mise à jour ITT (indisponible transit);
  • Prévenir le sergent de jour et le ou les chefs d'agrès concernés afin qu'ils se rendent au PVO, prennent connaissance de l'intervention en cours, de la mission susceptible de leur être confiée et des documents qui peuvent favoriser son exécution.

L’ordre de mise en préavis, donné par le CO, est suivi :

  1. soit d’un ordre de départ ;
  2. soit d’un ordre de fin de préavis, dès que possible.

82

Dans le cadre du lissage, qui assure la règle de gestion permettant de fixer un ordre de sélection par le MRSA pour les VSAV  ? 118.1 page 43 

  1. le chef de salle du CO,
  2. un opérateur du CSO;
  3. le statique selon les directives du groupement;
  4. le stationnaire du PVO sous la responsablilité du sergent de jour ou du gradé de jour.

  1. le chef de salle du CO;
  2. un opérateur du CSO;
  3. le statique selon les directives du groupement;
  4. le stationnaire du PVO sous la responsabilité du sergent de jour ou du gradé de jour conformément aux directives internes à l'unité.

 

83

Enumérer les 4 renforts que vous connaissez ?  118.1 page 47-48

  1. renfort incendie;
  2. renfort habitation;
  3. renfort poste de commandement;
  4. renfort secours.

84

Le DN de MTMA est envoyé pour feu d'appartement et un complément par anticipation est envoyé. Le chef de garde demande renfort habitation, quels sont les engins qui seront honorés par la demande de renforts et ceux qui ne le seront pas ?  118.1 page 46

Lors d’une demande de renfort après un complément de départ normal, un complément par anticipation ou un départ dans un ETARE , les moyens en EP, VSAV, MEA sont honorés dans leur intégralité mais les autres moyens ne sont pas doublés (exemple : pas de CRAC dans le GRCP du RI ou du RH après un complément d’anticipation).

85

Donnez la composition du renfort incendie? 118.1 page 47

 

 

  • 2 engins pompe les plus proches dont au moins  1 F;
  • 3 MEA dont au moins un de 30m et 1 BEA;
  • 2 FACA;
  • 1 VSAV
  • 1 AR;
  • 1 CD;
  • 1 PEV;
  • 1 GRCP.

86

Donner les modules du PRA ?  118.1 page 55-56

  1. module ramassage;
  2. module triage;
  3. module évacuation;
  4. module commandement : 1 OSG, 2 OGC dont un responsable SINUS, un DSM, PC TAC de niveau 2.

87

Quels sont les motifs de départ prévus lorsque le PSE 228 est déclassé ? NE BPPO

403 : personne en difficulté;
502 : animal blessé VP;
601 : inondation importante;
700 : hydrocarbure répandu sur le sol à l'extérieur;
702 : fuite d'essence sur véhicule;
703 : affaissement de la chaussée;
900 : personne ne répondant pas aux appels;
905 : odeur suspecte;
941 :  appel de détresse E-call sans indication.

88

Sur quel masque de son application ADAGIO, le stationnaire peut-il ajouter ou remplacer un moyen ?  118.1 page 76

Ces modifications sont réalisables à partir du masque renfort de l’application de gestion des opérations (GDO). Elles consistent en général :

  • au remplacement d’un moyen du LSO par un autre moyen ;
  • à l’ajout d’un moyen du LSO (VLR OGC par exemple).

89

En tant que stationnaire, que signifie le terme intervention terminée transmis par le chef de garde? 118.1 page 81

cela signifie que des rondes vont être prévues, le stationnaire du PVO utilisera  l’icône « clôture de l’intervention » pour rentrer le CRI :

De cette manière, d’autres engins peuvent être sélectionnés pour la même opération. L’intervention se trouve dans le fil de l’eau de
l’application de gestion des opérations (GDO).

90

Que permet la clôture de l'intervention et donner un exemple opérationnel concret ?  118.1 page 81

MEMO : VARM

  1. Visualiser un CRI provisoire ou une intervention terminée ;
  2. Assurer en temps réels la MAJ des indicateurs opérationnels;
  3. Répondre aux questions opérationnelles
  4. Mettre à jour la VCO.

interventions délestées PVU lors du 14 juillet, 31 décembre ou lors de rondes.

91

En cas de passage en mode dégradé (MD1 PVO indisponible) quel centre de secours de la compagnie devient PVO Maître ?  

  • MTMA est en MD1 : le PVO maître est BSLT;
  • BSLT est en MD1 : le PVO maître est MTMA;
  • STOU est en MD1 : le PVO maître est MTMA.

92

A quoi correspond le N° d'appel d'urgence national 114 ?  118.1 page 84

Le centre national de relais des appels d’urgence pour personnes sourdes ou malentendantes.

93

A quel type d'établissement les ETARE sont-ils considérés ?           118.1 page 86

Etablissements à Concept Tactique Spécifique (ECTS). 

94

Que doit faire le stationnaire du PVO en cas de départ pour un ETARE ?  118.1 page 86

Concernant les ETARE, le stationnaire du PVO doit :

  1. faire partir les secours prévus selon le processus général ;
  2. consulter le listing ÉTARÉ pour s'assurer de l'adéquation des moyens (partage BPO/gestion des ETARE) ;
  3. en cas d’indisponibilité ADAGIO, se reporter au MD 1 ADAGIO.

L’opérateur du CSO doit vérifier l’action du stationnaire du PVO et alerter le sous-officier chef de salle.

95

Que doit faire le stationnaire du PVO, lorsque le nombre d'interventions VID devient ingérable ?  118.1 page 88

le stationnaire du PVO détenteur du VID doit en rendre compte au sergent de jour qui, après accord du chef de garde, voire de l’OGC, peut demander au CSO de faire engager un VID d’une autre compagnie ou engager un autre type de moyen de secours (EP par exemple).
Dans ce dernier cas :

  • soit le stationnaire ajoute un EP de son LSO sur l’intervention en attente avant d’en rendre compte au CSO ;
  • soit le stationnaire demande au CSO TC de faire ajouter un EP qui n’est pas de sa compétence.

96

Donner les différents types de réquisitions et les autorités compétentes pouvant les demander ?  118.1 page 93-94

  1. Administrative : préfet et maire ou leur représentants qualifiés; 
    Judiciaire : officier de police judiciaire et magistrat;
  2. Brigade :  le COS en cas de difficulté.

Idéalement, le COS fait sa demande à l’autorité administrative présente localement, qui se charge alors d’établir la réquisition.

En cas de difficulté, le COS demandera par message au CO la réquisition de tel ou tel moyen. Le CO transmettra la demande au COZ, qui se chargera de l’honorer.

97

Donner la signification des rubriques 4, 5, 8 et 9 du message de rentrée ?  118.1 page 128-129

  • 4 : matériels laissés sur place;
  • 5 : relèves et première ronde prévue;
  • 8: difficultés particulières rencontrées;
  • 9 : signalement auprès du BPREV et/ou des services publics.

98

A quoi servent les STATUS ?  118.1 page 116

Les STATUS sont des messages de données courts qui s’utilisent en lieu et place des messages de phonie.

99

Expliquer la différence entre opération terminée et intervention terminée ? 

 

  1. Opération terminée : pas de ronde = clôture de l'opération.
  2. Intervention terminée : ronde(s) prévue(s) = clôture de l'intervention.

     

 

100

A quoi sert le boitier que vous voyez sur l'image ? NC transfert de la ligne de feu au CO

Q image thumb

La bascule de la clé de renvoi située dans le local technique, permet de raccorder directement la ligne de feu sur le poste situé à proximité immédiate du stationnaire. Ce poste appelé « poste de renvoi » est généralement matérialisé par une plaque indicative (en principe rouge).

102

Donner la signification des acronymes suivants : glossaire OBIDSIC

  • SIGAREO;
  • SIDACR;
  • SIOC.

  • SIGAREO : système d'information géographique appliqué à la recherche, aux études et à l'opération.
  • SIDACR : schéma interdépartemental d'analyse et de couverture des risques.
  • SIOC : système d'information opérationnel et de commandement.

103

Donner les délais à atteindre pour limiter les défaillances techniques suivantes ? OBIDSIC page 61 

  1. la reprise des appels 18-112;
  2. le mode manuel pour assurer un traitement de l’alerte
    et un suivi des opérations;
  3. l’utilisation d’un système indépendant et autonome pour assurer un traitement de l’alerte et un suivi des opérations;
  4. après détection d’un ralentissement sur le réseau, être en mesure de décliner un mode dégradé durant le temps nécessaire à un retour à un état nominal;
  5. un ralentissement sur le réseau et la transmission d’un ordre de départ, entre sa validation par un opérateur 18-112 et sa validation au sein du PVO destinataire.

  1. 30 min;
  2. 15 min;
  3. 45 min;
  4. 30 min;
  5. 30 min.

104

Donner les interventions qualifiées non urgentes ?  118.1 page  77

Les interventions qualifiables de non urgentes sont :

  1. intervention pour SAV supposée non urgente à la prise d’appel (après un dialogue poussé avec le requérant sans notion de délai de conversation, en s’appuyant sur les consignes de l’arbre d’aide à la décision et les directives du commandement) ;
  2. intervention en attente pour un même moyen  (VID par exemple) hors déclenchement de plan délestage.

105

Donner les cas où le message de renseignements est transmis obligatoirement par phonie ?  118.1 page 121

  1. lorsque le motif de départ ou l’intervention concerne un feu, une explosion, une fuite de gaz ou présente un caractère NRBC ;
  2. lorsqu’un plan spécial est déclenché ;
  3. lorsque des moyens de renforcement ont été demandés (à l’exclusion des moyens de prompt secours), y compris des moyens médicalisés ;
  4. s’il y a présence d’une personnalité ou d’une haute autorité sur les lieux de l’intervention,qu’elle soit impliquée ou non ;
  5. lorsqu’il y a découverte d’une victime dont le décès est certain, y compris en présence de la police ;
  6. à partir de 2 victimes sur l’intervention.

106

Donner les éléments que l'on trouve dans la rubrique 2 du message de rentrée ?  118.1 page 128

  • pour les victimes civiles, préciser : nom, prénom, âge, sexe, nationalité (pour les étrangers) et catégorisation ;
  • pour les victimes militaires, préciser : grade, nom, prénom, n° d’incorporation ou matricule,unité de rattachement et catégorisation. 

S’il y a plusieurs victimes évacuées vers des hôpitaux différents, préciser leur destination pour chacune d’entre elles.

Lorsque SINUS a été activé, cette rubrique fait uniquement référence au dossier SINUS.

107

Donner les cas permettant de clôturer une intervention ? 118.1 page 81

Elle peut se réaliser dans les cas suivants :

  1. lorsque le message « intervention terminée » a été transmis par le COS ;
  2. au retour du dernier détachement constitué (dernier engin ou dernière équipe de surveillance rentrée au CS) ;
  3. lorsque le détachement est dirigé sur une autre opération.

108

Donner les modules du plan jaune ? 118.1 page 56 et 57

  1. module Extraction
  2. module Tri-visuel;
  3. module Alerte Confinement Evacuation;
  4. module PRV;
  5. module PRI;
  6. module Sas Intervenants;
  7. module Sas Impliqués;
  8. module chaîne de décontamination;
  9. module commandement;
  10. module soutien.

109

Donner la composition du GAPt et du GAPa ? 118.1 page 49

GAPt : groupe antipollution terrestre : 

  • chef de groupe NRBC du GAS;
  • 1 VRCH;
  • 1 BAP.

GAPa : groupe antipollution aquatique : 

  • chef de groupe NRBC du GAS;
  • 2 VRCH;
  • 1 BAP;
  • 1 officier nautique;
  • SIS-SIA + SPTT/EMF.

110

Donner la composition du groupe CYNO  ?  118.1 page 50

Le groupe cyno est composée de :

  • 1 chef de groupe cynotechnique;
  • 2 équipes cyno (1 équipe = 1 conducteur et un chien).

A image thumb
112

Parmi la liste des plans et concepts tactiques, quels sont les intrus  et pourquoi ?  118.1 page 52 à 57

  1. interfer;
  2. feu sous tunnel routier de grande longueur;
  3. feu d'espace naturel;
  4. feu explosion effondrement en milieu souterrain;
  5. IGH;
  6. chute d'aéronef;
  7. plan jaune;
  8. plan rouge;
  9. plan rouge alpha;
  10. pollution en eaux intérieures.

  • IGH;
  • plan jaune;
  • plan rouge;
  • plan rouge alpha.

Ceux sont les seuls parmi la liste  qui n'ont pas de 2ème échelon.

113

Qui est responsable de la rédaction du rapport principal ?                  118.1 page 82

Le COS ayant le niveau hiérarchique le plus élevé dans la chaîne de commandement opérationnel. 

114

En mode dégradé, sur quel imprimé doit-on rédiger un rapport ?      118.1 page 82

  1. BOPE 2;
  2. BOPE 10;
  3. BOPE 11;
  4. BOPE 22.

  1. BOPE 2;
  2. BOPE 10 (entête, texte et engins );
  3. BOPE 11 (partie victimes et feux);
  4. BOPE 22.

 

115

A quel moment le CRI est-il saisi ?  118.1 page 80

Le CRI est un code correspondant à l’opération effectuée. Le COS le fait saisir par le stationnaire du PVO TC.
Il peut être saisi :

  •  soit à la clôture de l’intervention,
  • soit à la clôture de l’opération

Un CRI provisoire peut être également saisi à l’initiative du stationnaire.

116

Donner la signification des 12 onglets ci dessous ?

Q image thumb

  1. Total d’INU >1h sans ajout de moyen;
  2. Total de départs;
  3. Feux;
  4. Accidents de circulation;
  5. Secours à victimes;
  6. Assistance à personnes;
  7. Faits d’animaux;
  8. Fluides;
  9. Protection des biens;
  10. Pollution;
  11. Recherches, reconnaissances;
  12. Autres intervention.

 

117

Donner la signification des éléments apparaissant sur l'écran ? 

Q image thumb

A image thumb
118

Au sens strict du terme, il n’est pas possible de supprimer une intervention dans ADAGIO, tout étant historisé. Cependant, cette règle est sujette à quelques exceptions. Donner le cas lors l'engin est annulé par le CO ou CSO et que le moyen est disponible dans son LSO ?  118.1 page 79-80

L’ordre de suppression de l’ODE est transmis par le CO, le CSO ou l’opérateur ayant pris l’appel du requérant.

Le stationnaire du PVO doit alors :

  • mettre son ou ses moyens dans un état de mise à jour disponible ;
  • avertir le personnel de l’annulation du départ par le système des sonneries de feux ou tout autre moyen ;
  • clôturer l’opération en saisissant un CRI adapté du type « fausse alerte-erreur ».

119

Donner les actions que vous devez réaliser pour effectuer l'essai de la temporisation ?  NDS STI procédure de tests des temporisations

  1. Double Clic sur de l’écran Windows;
  2. Choisir « Tester la carte sirène »;
  3. Déclenchement du chronomètre;
  4. La sirène du PC et de la chambre stationnaire sonnent.
  5. Noter le temps d’apparition du message sur l’écran de sonnerie de feu. Dès l’apparition du message d’alarme, vous avez 5 secondes avant déclenchement du DG. Si la sirène du PC est toujours actif et que vous appuyez sur le bouton « annulation » le même message va réapparaitre;
  6. Choisir « Arrêter la carte sirène » = arrêt sirène;
  7. appuyer sur le bouton « annulation » sur l’écran de sonnerie de feu.
  8. majorer le temps relevé de 10 secondes;
  9. Inscription du temps sur la main courante opérationnelle.

 

A image thumb
120

Dans quelle situation est ADAGIO en MD5 et quelles sont les mesures à prendre ?

Q image thumb

Le CO est isolé de l’ensemble des CSO et des PVO  : absence d’un réseau reliant le CO avec les CSO et les PVO.

Le traitement de l’ensemble des STATUS ANTARES est HS (géo localisation, appel de détresse, MAJ…), de fait certains doivent être passés en phonie (Cf. mode dégradé ANTARES).

Le CSO et les PVO utilisent des tableaux synoptiques. Des liens téléphoniques sont nécessaires à l’appui de ce mode de fonctionnement entre le CSO  et le CO.

Dans ce cas, le CSO ne peut pas suivre le fil de l’eau de l’ensemble des ODE transmis à l’ensemble de ses PVO, il est informé des interventions qu’en fonction des besoins (demande de moyens, messages…), le plus important étant que son tableau synoptique  des moyens soit mis à jour.

Le stationnaire reçoit l’ODE par téléphone et doit :

  1.  Sonner le ou les engins concerné(s)
  2. Remplir son  cahier de départ des secours et une fiche d’ODE et la donner au Chef d'Agrès.
  3. Rendre compte au CSO du départ des secours
  4. Assurer l’écoute de l’intervention, les MAJ sur son tableau synoptique ainsi que la rédaction de l’intervention sur le cahier de départ.
  5. Rendre compte au CSO des MAJ de disponibilité/indisponibilité.

123

Enumérer les 3 types de stations que vous connaissez ?  OBIDSIC

  • Fixe;
  • Mobile;
  • Portativ​e.

124

Donner les missions de compétence exclusive dont la BSPP est chargée  ?  118.1 page 10

  1. la prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile ;
  2. la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours ;
  3. la protection des personnes, des biens et de l’environnement ;
  4. l’assistance et les secours d’urgence aux personnes en détresse ou victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation.

125

Quel est le document qui définit annuellement la répartition des effectifs ?  118.1 page 12

Le référentiel des effectifs en organisation 

REO

126

Donner la signification des rectangles entourés dans la capture d'écran que vous êtes en train de visualiser ?

Q image thumb

  • Le 1er indique le nombre d'engins partis sur le nombre d'engins sélectionnés,
  • le 2ème indique le nombre d'engins présentés.

A image thumb
129

Donner la composition des éléments du GVU ainsi que les entités qui les envoient ?   118.1 page 50

Q image thumb

Le GVU comprend 2 éléments :

un élément « ACTION » engagé par le CSO en ZDI :

  • 1 OGC;
  • 2 EP dont 1 EP cgi;
  • 1 PC TAC de niveau 2.

Un élément « SÉCURISATION » engagé par le CO au CS concerné :

  • 1 EP;
  • 1 AR.

131

Comment peuvent s'articuler les détachements préconstitués que l'on retrouve dans les plans et concepts tactiques ?  118.1 page 45

  1. en détachement : composé d'un ou plusieurs modules;
  2. en module  (sous-ensemble de détachement) : composé d'un ou plusieurs groupes;
  3. en groupe : composé d'un ou plusieurs MMA et/ou DAP.

132

Donner la composition du GEC et les modalités d'engagement de ce groupe ?  118.1 page 49

  • 1 chef de groupe NRBC du GAS;
  • 1 F;
  • 1 berce enceinte confinement (BEC).

Il est engagé sur réquisition lors d'une intervention sur un (ou des) engin(s) suspect(s) et susceptible(s) de contenir des agents NRBC

133

Donner les deux situations à envisager lorsqu'un requérant se présente à votre PVO pour une demande de secours ?  118.1 page 77 et 84

Q image thumb

  1. le requérant est la victime ou l’intervention est à proximité immédiate du CS et visible des SP :  l’appel verbal est géré comme une présentation spontanée au CS ( le stationnaire contrôle ou réalise la MAJ "présentation spontanée" afin que l'opérateur du CSO crée l'intervention et ajoute manuellement le ou les moyens)  ;
  2. l’intervention est éloignée du CS et aucun élément tangible ne permet ni de confirmer,ni de qualifier « facilement » l’urgence de la demande de secours le stationnaire du PVO met en relation le requérant avec un opérateur 18/112 du CO. La conférence à trois doit être privilégiée (opérateur 18-112,stationnaire et requérant).

134

Donner les actions à entreprendre par le stationnaire du PVO en cas d'appel de secours par ligne directe ?  118.1 page 85

Q image thumb

Le stationnaire du PVO doit

  1. réceptionner l’appel ;
  2. prendre les renseignements auprès du requérant : typologie de l'intervention, motif d’alerte, risques envisageables, adresse connue ;
  3. noter l’ensemble des informations sur une fiche de départ des secours ;
  4. raccrocher (un appel par ligne directe sans indication est synonyme de départ des secours = 1 EPcgi ou EP + VLRogc ) ;
  5. ne surtout pas préciser au requérant que les secours sont partis, mais lui indiquer que la demande est en cours de traitement ;
  6. en cas d’urgence avérée, sonner le ou les moyens adaptés et les mettre dans un état transitoire "présentation spontanée" ;
  7. contacter le CSO TC, afin de se mettre en liaison avec un opérateur et de transmettre les renseignements pour engager les secours ;
  8. suivre la procédure de la présentation spontanée en cas de sélection de moyens au niveau du PVO, en association avec une procédure normale de déclenchement des secours (sans sélection préalable de moyens par le stationnaire du PVO).

NOTA : en cas de difficulté pour contacter le CSO ou en cas de mode dégradé, le stationnaire du PVO peut contacter le 18 en solution de repli pour traiter la demande de secours.

 

135

Quels sont les critères de départ pour intervention de nids de guêpes ou essaims d'abeilles ?  118.1 page 86

Q image thumb

En cas de danger immédiat,  les secours sont envoyés si l’intervention est localisée :

  1. sur la voie ou dans les lieux publics ;
  2. dans certains établissements publics (ministères, ambassades, grandes administrations, établissements scolaires, etc.).

137

Enumérer les 10 applications constituant ADAGIO ?  OBIDSIC page 14

Q image thumb

  1. ADM (administration);
  2. GDA (gestion des appels);
  3. GDC (gestion des communications);
  4. GDO (gestion des opérations);
  5. GDM (gestion des moyens);
  6. GDR (gestion des rapports);
  7. GDS (gestion des droits et profils);
  8. Paramétrage;
  9. VCO (visualisation de la couverture opérationnelle);
  10. Coordination médicale.

138

Donner la composition du GRCP ? 118.1 page 51

Le GRCP se compose : 

  • 1 VRCP;
  • 1 CRAC;
  • 1 VSAV.

139

Enumérer les modules du 1er échelon chute d'aéronef et donner leur lieu d'engagement  ?  118.1 page 54

  1. Module reconnaissance : point zoulou ou à l'adresse;
  2. Module manoeuvre : ZDI 
  3. Module commandement : point zoulou ou à l'adresse.

NOTA : 4 officiers de liaison sont envoyés dans les différentes salles de crise : CCZ, COD, PC crise aéroport, CIC DOPC.

140

Actuellement la 9ème compagnie compte 3 IGH, un quatrième est en cours de construction et sera livré vers  2017-2018. Donner le nom de cet établissement et où sera t-il implanté ?  

Il s'agit du futur Tribunal de grande instance de Paris. il est en cours de construction dans la zone délimitée par les rues : 

  • Avenue de la porte de clichy Paris 17;
  • Rue Suares Paris 17;
  • Boulevard Douaumont Paris 17.

A image thumb
141

Donner le volume de moyens envoyés pour les motifs suivants :         118.1 page 61-63

  1. Feu de PSC;
  2. Feu ou explosion de métro à l'air libre;
  3. Accident de circulation concernant un véhicule de transport de matières dangereuses.

  1. DN + F + CRAC;
  2. 2 EP dont 1 cgi + VLRogc + VLRcg sur son secteur exclusivement;
  3. 3 EP dont 2 F + 1 GIC + VLRogc + VLRcg sur son secteur exclusivement.

145

Quels sont les critères de départ pour personne bloquée dans un ascenseur ?  118.1 page 85

Les secours sont engagés dès lors qu’il a connaissance de la présence d’une personne âgée, d’un enfant ou d’une personne prise de malaise, ou bien qu’un risque particulier est susceptible de menacer la personne bloquée dans la cabine d’ascenseur.

147

A quoi correspondent les 3 carrés rouge que vous visualisez sur la capture d'écran ?

 

Q image thumb

  1. Omnibus;
  2. Association;
  3. Déclassement.

149

Donner le volume de départ pour les motifs suivants : 

  1. Inondation importante;
  2. Protection aire de poser hélicoptère;
  3. Arbre ou grue menaçant de tombé ou tombé;
  4. Fils électriques tombés sur la VP.

 

 

  1. EP + VLRogc;
  2. EP+VLRogc;
  3. EP+équipe RSMU;
  4. EP+ Boite électro-secours.

151

Quelles sont les interventions qui ne relèvent pas du service d'incendie et de secours ?  118.1 page 10-11

  1. Interventions dont l'objet relève de sociétés du secteur privé;
  2. Interventions dont l'objet relève de services publics spécialisés;
  3. Interventions d'assistance à la population en l'absence de réquisition des autorités compétentes.

152

Au bout de combien de temps une procédure verte se clôture automatiquement ? 118.1 page 78

Une intervention HMB dont la procédure verte en fait partie se clôture automatiquement 9 heures après sa création.

153

Citer les différents détachement préconstitués? 118.1 page 45 à 57

  1. le départ normal ;
  2. le départ ÉTARÉ ;
  3. les compléments de 1er départ (complément par anticipation, complément de DN) ;
  4. les renforts (RI,RH,RC,RS) ;
  5. les groupes spécialisés ;
  6. les détachements plans spéciaux et concept tactiques.

155

Donner les éléments du GEXTRA ?  118.1 page 51

Un élément « EXTRACTION - PETITE NORIA » engagé par le CSO en ZDI composé  : 

  • 1 OGC;
  • 4 VSAV (équipage en tenue de feu).

Un élément « PMA » engagé par le CO au PMA sécurisé composé  :

  • 1 EP;
  • le DSM;
  • 1 AR.

156

Citer les ressources partagées du CS MTMA sur la GDM?

  • Groupe Vide-caves;
  • Boite électro-secours;
  • Lot métro.

157

Qu'est ce qu'une intervention HMB et donner des exemples ?          118.1 page 78

Il s’agit d’une intervention virtuelle qui n’entre pas dans le cadre des missions Brigade, mais qui permet sa gestion par les opérateurs.

Ce type d’intervention regroupe :

  1. les procédures vertes ;
  2. les appels successifs par les requérants pour une même intervention ;
  3. les situations qui ont évolué défavorablement et qui nécessitent finalement l’intervention des secours (exemple : défaut de prestataires de service).

158

Quel est le délai maximal pour traiter une intervention INU et comment le stationnaire est-il alerter par ADAGIO ? 118.1 page 77

  1. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 20 minutes;
  2. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 30 minutes;
  3. 2 heures maximum et alarme sonore toutes les 20 minutes;
  4. 2 heures maximum et alarme sonore toutes les 30 minutes.

  1. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 20 minutes;
  2. 1 heure maximum et alarme sonore toutes les 30 minutes;
  3. 2 heures maximum et alarme sonore toutes les 20 minutes;
  4. 2 heues maximum et alarme sonore toutes les 20 minutes.

159

Expliquer le processus de la procédure blanche en cas d'appel pour motif médicale ou de santé ?  118.1  page 78

C’est une procédure générale entrant dans les missions Brigade, qui consiste pour l’opérateur du CTA 18/112, en absence de détresse vitale
potentielle ou
évidente suspectée lors de l’appel, à déclencher un moyen de prompt secours.Un bilan est ensuite transmis à la coordination
médicale par le chef d’agrès, sauf cas de non contact définis dans le BSP 200.2.

160

Donner l'utilité de rédiger des rapports de sorties de secours ?       118.1 page 82

Le rapport de sortie de secours contribue à :

  1. la réalisation du relevé opérationnel du personnel présent sur opération ;
  2. la transmission d’éléments d’information ;
  3. la transmission de données vers l’Infocentre Brigade (analyse statistique).

161

Lorsqu'une demande de secours émanent des CRS où cet appel abouti ?  118.1 page 86

  1. au CO en fonction des renseignements communiqués;
  2. au CSO TC en fonction des renseignements communiqués.

  1. au CO en fonction des renseignements communiqués;
  2. au CSO TC en fonction des renseignements communiqués.
     

163

Quelles sont les communications obligatoirement veillées par le CTA 18-112  ?  OBIDSIC page 43

Le CTA 18/112 veille obligatoirement les communications :

  1. « ACCUEIL »;
  2. « SGAP CDT »;
  3. « SGAP OPS X »;
  4. « CDT » après compte-rendu d’activation par un CSO.

164

Donner les appréciations à transmettre sur la force et la lisibilité des signaux ?  OBIDSIC page 38 

Forces des signaux : 

  • Fort;
  • Très fort;
  • Faible;
  • Très faible.

Lisibilité des signaux : 

  • Clair;
  • Lisible;
  • Déformé;
  • Avec interférences.

165

Donner les codes motifs d'alerte SAV  pour lesquels tous les engins-pompe soclés peuvent être engagés en l'absence de VPSP et VSAV ?   NE BPPO 

  1. 300 personne détresse vitale;
  2. 304 personne pendue;
  3. 311 personne noyée hors plan d'eau.

166

Donner la composition du GRIMP ?  118.1 page 50 

Q image thumb

Le GRIMP est un détachement destiné à l’intervention en milieux périlleux, où les moyens traditionnels s’avèrent difficiles d’emploi ou dangereux par rapport à la hauteur, à la profondeur et aux risques divers liés aux cheminements. Il s’agit d’un détachement paramétré, engagé par le CO et constitué de :

  • 1 VIMP

168

Expliquer le processus de MMA associé ?  118.1 page 43

Des MMA peuvent être associés temporairement,afin de répondre à la mission dévolue à un MMA indisponible (exemple : VID et SP associés pour remplacer une CRAC indisponible). L’association n’est possible qu’entre MMA présents au sein d’un même lieu de stationnement.
La gestion de cette règle est à la charge du CSO TC sur son secteur de compétence, ou du CO sur le secteur Brigade.

169

Vous êtes de veillée au PVO de MTMA, et un ODE tombe pour le PVO STOU qui est en mode vigilance. Vous remarquez que l'ODE n'est pas validé (couleur orange) ou n'a pas été reçu ou validé (couleur rouge). Donner la conduite à tenir dans les deux cas de figures ?  118.1 page 39

Dans ces 2 cas, le stationnaire ou l’auxiliaire en PVO compagnie doit :

  1. obligatoirement contacter dans la minute par téléphone fixe le PVO de STOU ;
  2. en cas d’échec : 
  • contacter le CSO pour qu’il joigne par radio le PVO de STOU ;
  • rendre compte à son sergent de jour et à l’OGC.

170

Comment peuvent être renforcées les compagnies en cas d'évènement majeur ou de longue durée ?  118.1 page 15

Elles  peuvent être renforcées :

  1. en interne par tous les groupements selon les conditions définies par le commandement et/ou décrites par certains plans ;
  2. en externe par les moyens demandés à l’échelon zonal via le centre opérationnel.

171

Donner la composition du GDIP ? 1181 Page 49

Q image thumb

  • 1 chef de groupe NRBC du GAS;
  • 1 VRCH;
  • 1 Véhicule Détection identification Prélèvement (VDIP) armé conjointement Avec le LCPP;
  •  le véhicule d'astreinte chimique du LCPP.

172

Dans le cadre d'un feu d'espace naturel, à quoi correspond une unité d'intervention feux de forêt ?  118.1 page 52

Q image thumb

  • 1 VLTT;
  • 2 CCF.

A image thumb
173

Donner la conduite à tenir par le stationnaire d'un centre de secours qui souhaite passer en mode vigilance ?   118.1 page 38  

  1. Compte rendu téléphonique obligatoire au PVO de MTMA.
  2. Inscrire la prise de veillée sur la main courante en précisant l'horaire de prise de fonction.

176

Donner le volume de départ pour les motifs suivants : 118.1 page  60 à 75

  1. Fuite de gaz enflammée;
  2. Accident de circulation avec incarcéré;
  3. Accident matériel de la circulation;
  4. Personne menaçant de se jeter dans le vide;

  1. 1 DN;
  2. EP + MTNMdsa + CD;
  3. Bascule police;
  4. 1 EPLSPCC + MEA + VLRogc ( VLRcg sur son secteur exclusivement).

177

Le stationnaire d'un PVO, peut-il modifier la règle d'engagement des détachements (RED) avec les moyens de son LSO, développer ?  118.1 page 76

Oui

Cette procédure particulière, engage directement sa responsabilité, puisqu’il procède à une modification d’une solution  d'alerte automatisée et validée conceptuellement par le commandement de la Brigade.

NOTA : l’ensemble des actions utilisateurs est historisé dans le système et apparaît sur la main courante opérationnelle propre à chaque intervention.

 

178

Donner les codes motifs pour lesquels le PSE 228 de MTMA est susceptible de partir lorsque ce dernier est déclassé (3 personnels) ?  NE BPPO

  1. 403 personne en difficulté;
  2. 502 animal blessé VP;
  3. 601  inondation importante;
  4. 700 hydrocarbure répandu sur le sol à l'extérieur;
  5. 702 fuite d'essence sur véhicule;
  6. 703 affaissement de la chaussée;
  7. 900 personne ne répondant pas aux appels;
  8. 905 odeur suspecte;
  9. 941  appel de détresse E-call sans indication.

179

Donner le délai d'archivage d'une fiche bilan ?  118.1 page 98

30 ans

180

Donner les dérogations permettant d'avoir un PSEA dans les centres de secours à un seul engin-pompe ?  118.1 page 92

  1. il ne peut y avoir plus de 3 centres de secours « PSEA » par jour et par GIS ;
  2. il ne peut y avoir 2 centres de secours « PSEA » limitrophes (GIS voisin inclus) ;
  3. un chef de garde est présent dans chaque centre de secours concerné ;
  4. lorsque l’un des CS est armé par un PSEA, le PS du PC de compagnie doit être armé par un CGI.

181

En règle générale, l’indisponibilité liée à l’armement ou au réarmement d’un engin ne doit pas dépasser : 118.1 page 91

  1. 30 minutes;
  2. 45 minutes;
  3. 1 heure.

  1. 30 minutes;
  2. 45 minutes;
  3. 1 heure.

182

Quelles sont les actions entreprises par le CSO en cas de demande d'un seul engin-pompe pour feu ou explosion ?  118.1 page 89

Le CSO sélectionne un engin-pompe du CS le plus proche et demande automatiquement l’intervention d’ErDF et de GrDF.

 

183

Quelles sont les actions à entreprendre par le chef d'agrès d'un engin qui monte en garde dans votre CS ? 118.1 page 89

La montée en garde fait l’objet d’un ordre de départ et la rédaction d’un rapport de sortie de secours simplifié par le chef d’agrès, à son arrivée au sein du PVO renforcé

184

Qu’est-ce que la dégradation ?  118.1 page 83

 

La dégradation est une minoration adaptée de certains détachements pour des motifs d’alerte ciblés. Elle permet de garantir une couverture opérationnelle minimale lors de phénomène contingent.

Le  plan de couverture opérationnelle est une dégradation prédéfinie de la couverture opérationnelle pour répondre à un événement particulier tel que le plan rouge alpha (PRA).Il est paramétré conformément à la note circulaire annuelle définissant le déploiement des moyens et des ressources opérationnelles. Sur ordre du CO, ce type de plan peut être déclenché, adapté ou créé.

185

Qui a les droits pour pouvoir clôturer une intervention ou une opération ?  118.1 page 81

Seul le PVO territorialement compétent peut clôturer une intervention ou une opération, car il est le seul à disposer des droits ADAGIO pour le faire. En conséquence, si le COS n’est pas rattaché au PVO TC, le stationnaire du PVO gestionnaire du moyen du COS retransmet au stationnaire du PVO TC le CRI, la rentrée et l’ordre de clôturer l’intervention ou l’opération (idem pour les questions opérationnelles) du COS.

186

Donner la conduite à tenir par le stationnaire du PVO qui reçoit une demande de secours par téléphone urbain ?  118.1 page 77

Lorsque les lignes de feux sont reprises au niveau du CO et qu’aucun mode de fonctionnement dégradé n’est activé sur les lignes d’appels d’urgence, toutes les demandes de secours reçues par téléphone au PVO doivent être retransmises au CO.

La retransmission d’appel s’effectue selon l’une des procédures suivantes :

  • Le stationnaire du PVO met en relation le requérant avec un opérateur 18/112 du CO et  entame une conférence à 3, pour ne pas créer une rupture dans la prise de l’appel d’urgence ;
  • Le stationnaire demande au service public requérant de composer le 18 ou de contacter sa salle de supervision.

 

Nota : si une urgence est ressentie par le stationnaire et au vu de la grille de départ des secours, il est autorisé à valider un départ, géré au même titre qu’une « présentation spontanée ».

187

Donner le Processus général d'engagement des secours?   118.1 Page 76

 

Les opérations liées à une mission Brigade font l’objet d’un ordre de départ (ODE) avec détachement.

Cela se traduit par la validation d’une solution d’alerte ou de détachement de renforcement (touche renfort ADAGIO) qui engendre automatiquement la transmission d’un ODE à l’ensemble des MMA (ou DAP) constituant le détachement à engager. L’ODE a pour origine le CO, le CTAR (CS ROIS) ou un CSO.

Dès réception d’un ODE, le stationnaire du PVO est chargé du départ des moyens désignés du ou des LSO placés sous sa responsabilité.

Lorsque le ou les moyens sélectionnés sont disponibles, mais absents du centre de secours, le stationnaire les contacte par radio.

188

Donner le volume de départ pour les motifs suivants : 118.1 page 60 à 75

  1. Intervention à caractère chimique;
  2. Accident concernant un véhicule de transport en commun ou de tramway;
  3. Accident de circulation sur voie rapide.

 

  1. Intervention à caractère chimique : 2EP dont 1 cgi anp-vp  + VLRogc anp-vp + GIC  (VLRcg sur son secteur exclusivement) ;
  2. Accident concernant un véhicule de transport en commun ou de tramway : EP + MTNM dsa ;
  3. Accident de circulation sur voie rapide :

Accès 1 : EP ,
Accès 2 : SAV.

Nota : VPS sur demande du COS

 

189

le volume de moyens « premier départ » pour les motifs d’alerte « feu ou explosion » dans un ÉTARÉ, est désormais commun quel que soit son niveau. Donner les exceptions à cette règle ?  118.1 page 45

 

 

  • Les tunnels de plus de 300 m;
  • Les sites soumis à un plan d’opération interne (POI).

190

Donner la composition du renfort incendie ?  118.21 page 47 

  • 2 EP les plus proches, dont au moins 1 F ;
  • 2 FA-CA ;
  • 3 MEA (dont au moins 1 de 30 m et 1 BEA) ;
  • 1 VSAV ;
  • 1 AR;
  • 1 PEV;
  • 1 CD;
  • 1 GRCP.

191

Donner la composition du renfort poste de commandement ?  118.1 page 47

  • 3 OGC (officier MANFUT, RENS/SYNT et CTRZ) ;
  • 1 VLRcdg (adjoint fonction MOYENS) ;
  •   1 VSTI ;
  • la garde environnement PC TAC.

192

Donner la composition d’un groupe et ses caractéristiques ?  118.1 page 45

 

 

Le groupe est composé d’un ou plusieurs MMA et/ou DAP.

Il est :

  • Articulable en éléments ;
  • Constitué d’équipes ;
  • Spécialisé ou non. 

193

Que doit faire le stationnaire en prenant son service ?  118.1 page 38

                         

 

                      

  1. Prendre en compte, vérifier et mettre à jour l’ensemble de la documentation réglementaire du PVO (rues barrées, BI-PI…) ;
  • S’assurer du bon fonctionnement des installations qui compose le PVO (ADAGIO, sonneries de feu, pupitre de télécommunication, postes radio, temporisations...) et de la garantie de leur mode de fonctionnement dégradé ;
  • Assurer le suivi de ses moyens ;
  • Vérifier l’état de mise à jour de ses moyens et de ses ressources ;
  • Prendre connaissance des consignes laissées par son prédécesseur.

 

 

194

Expliquer le principe du mode vigilance ?  118. Page 38     

 

Le mode vigilance permet au stationnaire d’un PVO, équipé de temporisations et hors PC de compagnie (STOU et BSLT), de se reposer sans être remplacé de minuit jusqu’au réveil.

Ce mode peut être supprimé sans préavis sur décision de commandement, sur ordre du CO, du CSO ou à la suite d’une défaillance technique du PVO ou de consignes, temporaires ou permanentes, relevant de la sécurisation du site.

195

SINUS repose sur trois éléments fondamentaux, lesquels ?  OBIDSIC page 15

 

Q image thumb

  1. Un bracelet disposant d’un n° SINUS, identifiant unique d’une victime et composé de deux lettres et de six chiffres (ex : TR-00-00-01) ;
  2. Une fiche médicale de l’avant (FMA) décontaminable adaptée à la mise en œuvre du système ;
  3. 2 applications informatiques : SINUS et son application de recueil et de coordination ARCSINUS, mis en place dans certains véhicules (KIT SINUS). 

A image thumb
197

Quelles sont les applications ouvertes que vous pouvez visualiser sur la capture d'écran ?

Q image thumb

  1. Gestion des contacts;
  2. Administrateur poste de travail.

A image thumb
198

Donner la signification des acronymes suivants ? Sommaire OBIDSIC

  1. ARCSINUS; 
  2. BMU;
  3. BOPO;
  4. BPPO;
  5. CSO.

  1. ARCSINUS : Application de recueil et de coordination sinus ;
  2. BMU : Bureau médical d’urgence ;
  3. BOPO : Bureau opérations préparation-opérationnelle 
  4. BPPO : Bureau prévision planification opérationnelle ;
  5. CSO : Centre de suivi opérationnel.

200

A quoi correspondent les procédures  Roses, Grises, Bleues.

 

  1. Procédure rose: Exercice;
  2. Procédure grise: Adresse inexistante;
  3. Procédure bleue: INU.

201

A quoi correspond  les numéros de téléphone suivants:

  • 205;
  • 202;
  • 203.

  • 205: Horloge parlante;
  • 202: Transfert Ligne de Feu vers le CO;
  • 203: Récupération Ligne de feu.

202

Le CO est isolé de l'ensemble des CSO et PVO, ADAGIO fonctionne encore au CO. En quel mode dégradé êtes-vous et est-ce que les CSO back up sont activés?

 

 

Nous sommes en 

MD 3 et les CSO back up sont activés.

203

Donner la conduite à tenir par le stationnaire lorsque votre PVO est indisponible ADAGIO MD1 ? 

  • Sonner le sergent de jour (présence impérative, la nuit le mode vigilance est annulé);
  • Prévenir le garde paramétrage ADAGIO au 1 901 711 ou au 01/81/50/36/44;
  • Rendre compte au CSO par radio;
  • Rendre compte au PVO CIE par téléphone;
  • Mettre à jour le tableau synoptique;
  • Sortir le matériel prévu en MD1 : fiches de départ des secours, cahier de départ des secours, listing des voies et ETARE, listing BI-PI, rues barrées, parcellaires, 320 communes;
  • Renseigner le cahier de main courante;
  • Suivre les communications ANTARES.

204

Donner les consignes générales à respecter pour tout mode dégradé ADAGIO ? document CCT 

  • Présence du sergent de jour au PVO.
  • Mode vigilance annulé en CS ;
  • Cahier de départ des secours à remplir :
    • récupérer dans ADAGIO toutes les interventions en cours du fil de l’eau, y compris les procédures vertes, INU et HMB,
    • fermer ADAGIO sauf en MD2.
  • Documentation à sortir :
    • fiches ODE,
    • listing des voies / ETARE / ECTS / mesures OPE / BIPI,
    • rues barrées / parcellaires / 320 communes.
  • Renseigner les fiches ODE :
    • une par engin,
    • bien remplir : H décroché - nom de l’opérateur - numéro de contre-appel,
    • en cas de départ sur un secteur voisin : prévenir le PVO TC (sauf MD1).

 

205

Enumérer les différents modes de dégradés pouvant survenir sur le système ADAGIO ? 

  • MD1: PVO indisponible.
  • MD2 : CSO indisponible ADAGIO. Le CSO backup activé au CO : ADAGIO fonctionne au PVO,  connexion impossible entre PVO et CSO. Les MAJ sont effectuées au PVO.
  • MD3 : ADAGIO fonctionne uniquement en local au CO : Le CO est sanctuarisé et le CSO backup est activé au CO. Aucune connexion n’est possible entre le CO, CSO et PVO. Les MAJ de disponibilités sont effectuées au CSO Backup.
  • MD5 : ADAGIO BSPP est totalement indisponible. Aucune connexion ADAGIO n’est possible entre le CO, CSO et PVO. Les MAJ sont effectuées sur le tableau synoptique Brigade et le CSO backup est activé au CO.

206

Comment est organisé le centre de suivi opérationnel ?  118.1 page 36

Sous les ordres du chef de section opérations à l’état-major du groupement, le CSO est armé quotidiennement par un sous-officier chef de salle « statique », un chef d’équipe et des opérateurs.

 

207

Que doit faire le stationnaire pendant son service ?  118.1 page 38

Pendant son service, il doit :

  • Assurer en permanence l’écoute radio sur la communication attribuée à son territoire de compétence.
  • rendre compte au sergent ou gradé de jour de toute intervention particulière sur son secteur ;
  • S’attacher à connaître les principales caractéristiques de son secteur administratif ;
  • Annuler la bascule de la ligne de feu sur ordre du CO ;
  • Faire toujours preuve de la plus grande correction. En particulier, lors de communications téléphoniques.

 

208

Dans le cadre de la gestion des MMA, quelle doit être la mission permanente et primordiale du stationnaire du PVO ?  118.1 page 43

Les mises à jour relatives à la disponibilité des engins et de leurs ressources embarquées sont une mission permanente et primordiale du stationnaire (PVO).

Elles doivent être associées à un compte-rendu systématique à la chaîne de commandement opérationnelle compagnie.

209

Donner la composition du GMV ? 118.1 page 51

  • Officier « prévention » ;
  • 1 F ;
  • 1 PRM + VGD ;
  • 1 GELD ;
  • 1 PEV. 

210

Expliquer le Processus de la procédure rouge? 118.1 Page 79

 

L’appel fait ressortir des éléments circonstanciels qui font suspecter la présence d’une détresse vitale de manière évidente (chute de grande hauteur, plaie par arme à feu, plaie thoraco-abdominale par arme blanche, patient incarcéré, accident de la voie publique avec cinétique élevée, événement avec multiples victimes potentielles…). L’opérateur du CTA 18/112 déclenche un moyen de prompt-secours d’emblée et en informe en temps réel la coordination médicale. Le médecin coordinateur décide alors d’envoyer ou non au départ des secours un moyen médicalisé (AR ou UMH selon la disponibilité des engins et le secteur géographique) et modifie alors en conséquence le code couleur initialement affecté à l’opération.

 

211

Quelles sont les différentes actions à réaliser si le chef d’agrès d’un MMA disponible radio se présente spontanément sur une intervention ?   118.1 page 84

 

Il doit transmettre le message de renseignements par phonie à la station direc­trice secondaire (CSO TC) « présentation spon­tanée, tel motif, telle adresse » et employer l’état de mise à jour « présentation spontanée » (STATUS), afin de garantir la non sélection de son engin dans une SAR sur ADAGIO.

 Il reste sur place et traite l’intervention, renforcé par le CSO le cas échéant à la demande ou en fonction du motif d’alerte (masque renfort).

Le PVO contrôle ou réalise la mise à jour de l’engin « présentation spontanée ».

Un opérateur du CSO crée l’intervention (départ régularisé au moyen de l’application 18-112) et ajoute manuellement le ou les moyens qui se sont présentés spontanément. Cet ajout peut également être réalisé au niveau du (des) PVO(s) gestionnaire(s) de ce ou ces MMA présenté(s) spontanément.

212

Dans la fonction « RECHERCHER UNE INTERVENTION », jusqu'à quand peut-on remonter et quelle doit être la durée maximale de la plage de recherche?

 

On peut remonter jusqu'à la mise en place d'ADAGIO et la recherche peut s'étendre sur une durée de 3 jours.

213

A quoi correspond le nombre 13 de la capture d’écran ? 

Q image thumb

Nombre total des interventions non clôturées

214

Comment reconnaître une ressources partagée sur la GDM ?

Les ressources partagées sont sur fond bleu ciel

A image thumb
217

Qu'est-ce qu'un MMA assignable ?

 

Il s'agit d'un MMA qui peut être sélectionné pour transporter sur intervention une ressource partagée.

218

Donner la prononciation des Chiffres Suivants ?  OBIDSIC la page 36

0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9. 

  • =ZERO;
  • = UN TOUT SEUL;
  • = UN ET UN;
  • = DEUX ET UN;
  • = DEUX FOIS DEUX;
  • = TROIS ET DEUX;
  • = DEUX FOIS TROIS;
  • = QUATRE ET TROIS;
  • = DEUX FOIS QUATRE;
  • = CINQ ET QUATRE.

219

Dans un message, de quoi doit toujours être accompagnée une demande de service public ? 118.1 page 119

 

Une demande de service public doit toujours être accompagnée d’un motif exprimé clairement, afin de lui permettre d’adapter ses moyens.

220

Vous étiez en MD1 et le système ADAGIO est remis en service. Quelles les actions à entreprendre dans le cadre de la remise en service du système ?

 

  1. Redémarrer les applications ADAGIO.
  2. Vérifier les  MAJ et ressources en dotation des engins.
  3. Comparer : cahier de départ des secours / fil de l’eau.
  4. Prévenir le garde paramétrage ADAGIO au 1 901 711 ou       01/81/50/36/44.
  5. Rendre compte par radio au CSO de la remise en service du système ADAGIO.

221

Donner les différents groupes d’interventions technologiques ?  118.1 page 188

  • Un Groupe d’Intervention Chimique (GIC) ;
  • Un Groupe d’Intervention Radiologique et Biologique (GIRB).
  • Un Groupe Chaine de Décontamination (GCD) ;
  • Un Groupe Antipollution (GAPa et GAPt) ;
  • Un Groupe Détection Identification Prélèvement (GDIP) ;
  • Un Groupe Enceintes de Confinement (GEC) (uniquement sur réquisition RAID DCIIT).

DCIIT : détachement central interministérielle d’intervention technique.

 

222

Donner les modalités de déclenchement du plan jaune, citer les autres plans qui le complète ?  118.1 page 56

 

Ce plan est applicable à tout événement majeur à caractère biologique, chimique ou radiologique, qu’il soit d’origine accidentelle ou criminelle, entraînant de nombreuses victimes.

Il est systématiquement complété :

  • En situation d’attentat par un Plan Rouge Alpha ;
  • Dans tous les autres cas par un Plan Rouge.

Il entraîne l’activation de SINUS et du CO de niveau 3.

223

Donner les modalités d’engagement et la composition du GEPE ? 118.1 page 50

 

Le GEPE est un module d’engins créé pour donner au COS une solution de secours, qui ne sera appliquée qu’exceptionnellement dans le cadre d’une intervention pour feu en IGH ou dans un immeuble pourvu de colonne sèche. Elle consiste à établir par l’extérieur un établissement vertical de remplacement permettant de pallier les défaillances ou les dégradations susceptibles d’être rencontrées sur une colonne sèche ou humide. Il est engagé uniquement sur demande du COS.

Il s’agit d’un détachement paramétré engagé par le CO et constitué de : 

  • l'officier prévention;
  • 2 EP dont 1 F
  • 1 VIMP;
  • 1 groupe RSMU;
  •  

224

Qui devez-vous prévenir pour signaler que vous êtes en MD1 ADAGIO ?

 

Outre le sergent de jour, chef de garde et le compte rendu au CSO par radio. Le stationnaire du PVO doit impérativement prévenir le garde paramétrage au 1 901 711ou 01/81/50/36/44.

225

Donner la composition de la « garde environnement PC TAC » ? page 118.1 page 26

 

  • Officier prévention;
  • Officier sécurité;
  • Dessinateur opérationnel.

226

Donner les 10 applications constituant ADAGIO ? OBIDSIC page 14

 

  • ADM (administration);
  • GDA (gestion des appels);
  • GDC (gestion des communications);
  • GDM (gestion des moyens);
  • GDO (gestion des opérations);
  • GDR (gestion des rapports);
  • GDS (gestion des droits et profils);
  • Paramétrage;
  • VCO (visualisation de la couverture opérationnelle);
  • Coordination médicale.

227

Donner la composition du renfort poste de commandement et renfort secours ? 118.1 pages  47-48

Le renfort Poste de commandement : 

  • 3 OGC (MANFUT,RENS/SYNT,CTZ);
  • 1 VLRcdg (Adjoint fonction Moyens);
  • La garde environnement PC TAC;
  • 1 VSTI.

Le renfort Secours : 

  •  un DN de substitution;
  • 1 F;
  • 1 OGC;
  • 1 AR;
  • 1 GELD;
  • 1 section RSMU;
  • 1 groupe CYNO.

 

228

Enumérer les 15 groupes que vous connaissez et donner la signification des acronymes que vous mentionnerez ? 118.1 pages  48 à 51

  1. GIC : groupe d’intervention chimique ;
  2. GIRB : groupe d’intervention radiologique biologique ;
  3. GCD : groupe chaine de décontamination
  4. GAPa : groupe antipollution aquatique ;
  5. GAPt : groupe antipollution terrestre ;
  6. GDIP : groupe détection identification prélèvement ;
  7. GEC : groupe enceinte confinement ;
  8. GELD : groupe exploration longue durée ;
  9. GRIMP : groupe d’intervention en milieu périlleux ;
  10. GCYNO : groupe cynotechnique;
  11. GEPE : groupe d’établissement par l’extérieur ;
  12. GVU : groupe violence-urbaine
  13. GEXTRA : groupe extraction ;
  14. GRCP : groupe remise en condition du personnel
  15. GMV : groupe mousse ventilation.

229

Donner les groupes d'interventions technologiques qui comprennent un chef de groupe NRBC du GAS ?  118.1 page 48 et 49

Pour tous les groupes, le chef de groupe NRBC du GAS est engagé en priorité.

230

Enumérer les groupes ayant fait l’objet de modificatif ou de création suite à la parution du nouveau BSP 118.1 version aout 2014 et donner la composition de ces groupes ?  118.1 pages 49 à 51 (NRBC exclu)

GELD : groupe exploration longue durée : 

  • 1 PSEELD;
  • 1 VLRcdg-ELD.

GRIMP : groupe d'intervention en milieu périlleux :

  • 1 VIMP.

GCYNO : groupe cynotechnique : 

  • 1 chef de groupe cynotechnique;
  • 2 équipes cyno.

GEPE : groupe établissement par l'extérieur : 

  • Officier prévention;
  • 2 EP dont 1 F;
  • 1 VIMP;
  • 1 groupe RSMU.

GMV : groupe mousse ventilation : 

  • Officier prévention;
  • 1 F;
  • 1 GELD;
  • 1 PRM+VGD;
  • 1 PEV.

231

Les capacités opérationnelles de la BSPP sont organisées en fonctions opérationnelles réparties en 3 familles, lesquelles ?   118.1 page 14

 

 

  1. Les fonctions intégrantes : il s’agit des fonctions incontournables pour assurer la capacité opérationnelle de la BSPP ;
  2. Les fonctions d’engagement : il s’agit des fonctions nominales pour intervenir ;
  3. Les fonctions d’environnement : il s’agit des fonctions complémentaires et de spécialités.

232

Donner les motifs de départ où l’OGC se rend obligatoirement sur intervention ?  118.1 page 19

 

 

  1. Tous cas prévus par la grille de départ des secours ;
  2. Complément par anticipation ;
  3. Demande de moyens de renforcement (sur feu ou interventions particulières) ;
  4. Tout départ pour feu ou explosion dans un ÉTARÉ ;
  5. Demande d’un chef d’agrès ;
  6. Départ d’un premier échelon « plan spécial » ou « concept tactique » ;
  7. Intervention dans une ambassade, un PIV, une légation, chez une autorité ou une personnalité publique ou impliquant une autorité ou une personnalité publique ou leurs proches ;
  8. Accident de circulation sur son secteur impli­quant un véhicule du corps. 

233

Donner la mission du stationnaire en prenant sa fonction le matin ?  118.1 page 38

 

 

En prenant son service, il doit :

  1. Prendre en compte, vérifier et mettre à jour l’ensemble de la documentation réglementaire du PVO (rues barrées, BI-PI…) ;
  2. S’assurer du bon fonctionnement des installations qui compose le PVO (ADAGIO, sonneries de feu, pupitre de télécommunication, postes radio, temporisations...) et de la garantie de leur mode de fonctionnement dégradé ;
  3. Assurer le suivi de ses moyens ;
  4. Vérifier l’état de mise à jour de ses moyens et de ses ressources ;
  5. Prendre connaissance des consignes laissées par son prédécesseur.

 

234

Donner le volume de départ pour un ETARE  ?  Page 45

 

 

Le volume de moyens « premier départ » pour feu ou explosion dans un ETARE est désormais commun quel que soit le niveau de l’ETARE, 

Le volume premier départ est composé :

  • 3 EP dont 1 CCGI
  • 1 MEA ;
  • 1 ventilateur opérationnel ;
  • 1 VSAV ;
  • 1 OGC.

PC TAC de niveau 2 si ETARE de niveau 3 ou départ pour IGH ou ITGH.

235

De quoi se compose à minima le module commandement ?  118.1 page 46

 

  • 1 OSG;
  • 1 OGC;
  • 1 OGC «ZDI»;
  • PC TAC de niveau 2 (VLR opc + VPC);
  • Le dessinateur opérationnel.

 

 

236

Donner les procédures qui sont activées en cas d’appel pour raison médicale ou de santé et citer celle qui est HMB ? 118.1 pages 78-79

 

  1. Procédure blanche ;
  2. Procédure verte ;
  3. Procédure orange ;
  4. Procédure rouge.

Procédure verte : HMB car aucune détresse est immédiatement décelable par l’opérateur mais elle nécessite une évaluation médicale en basculant l’appel au CRRA 15 du SAMU territorialement compétent.

237

Quelles sont les actions à entreprendre par le stationnaire du PVO pour une demande de confirmation d’appel et d’adresse ?        118.1 page 80

 

Le stationnaire du PVO concerné doit :

  • Composer le numéro de contre-appel qui figure sur l’ordre de départ, pour tenter de confirmer les renseignements auprès du requérant lui-même ;
  • Au besoin, contacter l’opérateur 18/112 qui a reçu la demande de secours (figure sur le message télé-imprimé de l’ODE) pour s’assurer de la véracité des informations et qu’il ne dispose pas de renseignements complémentaires qui n’apparaîtraient pas sur l’ordre de départ.
  • Lorsque le stationnaire est dans l’impossibilité de joindre l'opérateur concerné, (prise d'appel, procédure de détection d'arrêt cardiaque, etc.) il contactera le chef de salle ou le sous-officier de garde CO, afin d'obtenir les informations nécessaires pour le chef d'agrès ;
  • Rendre compte par radio au chef d’agrès du résultat de ses investigations.

 

 

238

Donner la signification des rubriques 1-2-4-6-7 du message de rentrée  et donner les rubriques minimales que l’on doit retrouver dans un rapport  principal et secondaire ?  118.1 pages 128-129

 

 

1 : Utilisation des moyens et actions menées par les sapeurs-pompiers.

2: Victimes :

  • pour les victimes civiles, préciser : nom, prénom, âge, sexe, nationalité (pour les étrangers) et catégorisation ;
  • pour les victimes militaires, préciser : grade, nom, prénom, n° d’incorporation ou matricule, unité de rattachement et catégorisation ;  S’il y a plusieurs victimes évacuées vers des hôpitaux différents, préciser leur destination pour chacune d’entre elles.

4 : Matériels laissés sur place.

6 : Cause supposée.

7 : Description des dégâts provoqués par les SP.

Rapport principal : 1-6-7  - Rapport secondaire : 1-2-4.

239

Quelles sont les deux situations envisageables en cas d’appel de secours directement au PVO ?  118.1 page 77

 

  • Situation N°1 : Le requérant est la victime ou l’intervention est à proximité immédiate du CS et visible des SP : l’appel verbal est géré comme une présentation spontanée  au CS : le stationnaire du PVO contrôle ou réalise la mise à jour de l’engin (état de mise à jour : « présentation spontanée »).Un opérateur du CSO crée l’intervention (départ régularisé au moyen de l’application 18-112).
  • Situation N°2 : l’intervention est éloignée du CS et aucun élément tangible ne permet ni de confirmer, ni de qualifier « facilement » l’urgence de la demande de secours le stationnaire du PVO met en relation le requérant avec un opérateur 18/112 du CO. La conférence à trois doit être privilégiée (opérateur 18-112, stationnaire et requérant). 

240

Enumérer les documents du service d’incendie et de secours ?  118.1 pages 95-96

 

 

  1. Liste de services ;
  2. Cahier de départ des secours,
  3. Fiches de départ des secours ;
  4. Listing voies et ETARE du secteur ;
  5. Carnet de messages et de renseignements ;
  6. Cahier de main courante ;
  7. Triptyques ;
  8. Documents devant se trouver dans les engins.

 

 

241

Quels sont les éléments que vous devez systématiquement reporter sur le cahier de main courante ?  118.1 pages 95-96

 

l

  1. la date complète, inscrite à chaque changement de journée ;
  2. les messages à caractère opérationnel, émis et reçus ;
  3. les indisponibilités et remises en service d’engins, de matériels ou de réseaux opérationnels ;
  4. les prises de service successives de l’OGC, de chef de garde, de sergent de jour et de stationnaires, qu’ils soient à leur compte ou en remplacement ;
  5. les changements de garde non programmées ;
  6. les modes de fonctionnements dégradés et les défaillances des systèmes ;
  7. les contacts avec les stations directrices associées.

242

Donner les différents types de messages que vous connaissez ?  118.1 page 115

 

 

Il existe 8 types de messages :

  1. message de départ ;
  2. message de présentation ;
  3. message de demande de moyens ;
  4. message d’ambiance ;
  5. message de renseignements ;
  6. message de déplacement ;
  7. message de disponibilité ;
  8. message de rentrée.