INTERVENTION POUR FEU OU EXPLOSION DANS LES IGH ET ITGH Flashcards Preview

305.2 > INTERVENTION POUR FEU OU EXPLOSION DANS LES IGH ET ITGH > Flashcards

Flashcards in INTERVENTION POUR FEU OU EXPLOSION DANS LES IGH ET ITGH Deck (25):
1

DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES

Un (IGH) ou un (ITGH) est - divisé en compartiments 2 heures. - la charge calorifique limitée et les matériaux susceptibles de propager le feu sont interdits. -Les parois des gaines coupe-feu de degré 2 heures. -La stabilité au feu IGH est de degré 2 heures ou R 120 et de degré 3 heures ou R 180 pour les ITGH. -Les parois séparant l’IGH d’un parc de stationnement NON intégré sont coupe-feu de degré 4 heures ou REI 240 dans la limite du volume de protection de l’IGH. -Une seule communication avec un parc de stationnement indépendant peut être admise.

2

DISPOSITIONS DE SÉCURITÉ 9items

-un Poste Central de Sécurité (PCS) situé au niveau d’accès pour les premiers renseignements et les actions déjà entreprises -les tableaux de commande et de contrôle de l'ensemble des installations techniques -les liaisons internes -les liaisons externes -les colonnes sèches ou humides -les RIA -le système d’extinction automatique à eau (obligatoire en ITGH après 2013) -un ou des ascenseurs prioritaires -un local de sécurité incendie à disposition des secours aux deux tiers de leur hauteur dans les ITGH.

3

La majorité des sinistres en IGH ou ITGH devrait se limiter à un feu de compartiment. Cependant, une progression du feu de compartiment à compartiment ne doit pas être exclue dans les cas suivants :
(4 items et 1 cas défavorable)

-certains immeubles construits avant la première règlementation de 1967, -les immeubles construits conformément à la réglementation mais dans lesquels la sécurité est dégradée par suite de carence du propriétaire, des occupants ou du service de sécurité incendie (IGH habitations anciens notamment) -les immeubles non recensés comme IGH, mais qui répondent à la définition réglementaire -les IGH et ITGH en travaux.

Dans ces cas extrêmes, les ascenseurs risquent d'être endommagés et les cages d'escaliers envahies par les fumées et la chaleur.

4

particularité du local de gestion d’intervention

contigu au poste central de sécurité, est installé dans les ITGH, a une surface d’au moins 150 m² et dispose d’un moyen de liaison direct avec le poste central de sécurité incendie ainsi que d’une liaison téléphonique urbaine fixe Un local identique à celui défini ci-dessus, appelé local de sécurité incendie avancé, est installé à un niveau situé sensiblement aux deux tiers de la hauteur de l’ITGH

5

Les principes fondamentaux d’une intervention en IGH ou ITGH consistent à : 8items

-envoyer en priorité des moyens au niveau du feu -évacuation du niveau sinistré, la reconnaissance des niveaux immédiatement supérieurs et inférieurs et attaquer le sinistre -utiliser les moyens propres à l’établissement : RIA, communications radios, plans - chaine de commandement en deux composantes : (PCA) et (PCP) -exploiter informations et matériels du PCS -établir au plus tôt la liaison et maîtriser les communications entre les éléments agissant au niveau du feu,au PCA et au PCP -assurer le balisage -coordonner l’engagement des renforts.

6

emplacement du PCA à quoi sert-il?
emplacement du PCP à quoi sert-il?

Le PCA est situé à un niveau proche du feu :
-niveau N-2 pour les interventions dans les niveaux en superstructure ;
-au plus près possible pour les niveaux en infrastructure.
permet d’être en contact direct avec les primo-intervenants et le PCP.
Le PCP au PCS de l'immeuble.
Le COS assure le commandement en s’appuyant sur tous les dispositifs de sécurité présents.

7

volume des moyens

1 groupe ETARE et 1 groupe de commandement (PCTAC)
L’OGC n’est pas obligatoirement le COS.
Alerte de l’officier prévention
Alerte des secours médicaux

8

Antoine, qu'en penses tu de ce plan?

Moi je trouve qu'on s'en branle, et c'est que le premier

9

Les deux premiers engins-pompe : 10 items

- emportent moyens hydrauliques et ouverture de porte - alimenter les colonnes sèches par les conducteurs - passent au PCS pour les renseignements -se dotent des moyens de communication et dispositifs de l’établissement -rejoignent N-2 (ou le plus proche en infrastructure) par ascenseur prioritaire - assurent la gestion des ascenseurs prioritaires par du personnel désigné (équipe d’un engin-pompe, SSIAP..) - rejoignent le niveau sinistré par les escaliers -1ères missions de la (MGO) - s’assurent de l'évacuation du niveau sinistré et si nécessaire l’évacuation des niveaux immédiatement supérieurs et inférieurs -vérifient :-la fermeture des différentes portes coupe-feu (ascenseurs, circulations) ;-le fonctionnement de l’interphone et des émetteurs-récepteurs fournis par le PCS.

10

que fait le premier EP en cas de pcs deporté?

en cas de PCS déporté, le premierengin-pompe se rend directement à l’adresse afin de débuter la MGO)

11

quels sont les renseignements pris au PCS?

-localisation du sinistre -fonctionnement des Dispositifs Actionnés de Sécurité (DAS) -évacuation du compartiment concerné -toutes autres informations utiles que communiquera le chef d’équipe du service de sécurité incendieprésent au PCS ;

12

le troisieme EP

-se rend au PCS -agit en fonction des comptes- rendus ou des ordres -prépare la réalimentation des réservoirs.

13

Le chef de garde du CSTC (6items)

- monte au niveau du sinistre -commandement depuis ce niveau ou à N-2 -demande des moyens de renforcement si nécessaire -renseigne le commandement le plus rapidement possible -constitue l’embryon du PCA et établit les communications avec le PCP -fait un point de situation à l’OGC situé au PCP.

14

le MEA

dépose le DOP au PCS, effectue le balisage « accès engins - PCS - ascenseurs » au moyen d’une tresse ou d’un dispositif non entravant, puis se met à disposition du COS.

15

le vsav

se met à disposition du COS.

16

L’OGC :

-fait le point de situation au PCS d’où, selon le cas, il prend le commandement -si l’OSG prend le COS, l’OGC rejoint le PCA.

17

Le COS dirige l'action depuis le PCA pour le niveau chef de garde, ou depuis le PCP à partir du niveau OGC. Il est en liaison

- vers l'avant avec le PCA -vers l'extérieur par radio, conformément aux Ordres Particuliers des Transmissions (OPT) et aux OrdresComplémentaires des Transmissions (OCT) en vigueur.

18

Pour activer la chaine de liaison, de commandement et de soutien, il utilise :


-les cages d'escalier ;
-les ascenseurs prioritaires ;
-les ascenseurs à commande accompagnée ;
-les lignes téléphoniques propres à l'immeuble ;
-les émetteurs-récepteurs de l'établissement ;
-les interphones.
Page

19

schéma du concept tactique

hé ben tu te demerdes

20

L'évacuation des occupants est normalement prévue :

- au niveau du feu - aux niveaux immédiatement supérieur et inférieur si l’incendie prend de l’ampleur.

21

L’évacuation doit être :

-progressive ;
-effectuée niveau par niveau ;
-accompagnée.

22

quand a lieux l'évacuation?

Si les fumées ou le feu sortent de ces limites, pour se propager aux compartiments supérieurs ou inférieurs, l'évacuation totale ou partielle de l'IGH doit être décidée.
Il en est de même lorsque le COS estime que l'extinction ne sera pas obtenue dans les délais normaux.
les risques ; confusion, affolement, panique. le responsable de la sécurité doit être associé à la procédure d'évacuation.

23

Les circonstances peuvent éventuellement nécessiter l'intervention d'hélicoptères. Le COS ne doit pas négliger les possibilités de ce moyen d'intervention :

-reconnaissance aérienne -treuillage (et exceptionnellement dépose) du GELD et du matériel -très exceptionnellement, évacuation des personnes bloquées par les flammes et les fumées.

24

Liaisons descendantes (PCP-PCA) : (pour antoine)

les dispositifs de communication propres à l’établissement permettent d’établir un réseau tactique fiable,basé sur les émetteurs récepteurs ou liaisons filaires (interphones), en particulier du PCP vers le PCA et leniveau sinistré. Ces dispositifs peuvent être complétés par les liaisons radio Antares en mode direct.

25

Liaisons montantes (PCP-CSO/CO) : (pour antoine)

-avant l’activation du PCTAC, les liaisons radio Antares sont utilisées en mode relayé(communications/OPS) ;
-dès l’activation du PCTAC, les liaisons montantes sont réalisées en mode relayé (communication CDT) etpeuvent être complétées par des liaisons informatiques, satellitaires et téléphonique.
L’organisation de l’Ordre Complémentaire de Transmissions (OCT) est de la responsabilité de l’Officier PC.