La prise de décisions. Flashcards Preview

Raisonnement et prise de décision > La prise de décisions. > Flashcards

Flashcards in La prise de décisions. Deck (29)
Loading flashcards...
1

Proposer une définition de la prise de décision:

Elle peu être définit comme un choix parmi plusieurs options, résultant d'un ensemble de processus.

2

Qu'est ce que la prise de décision?

C'est un choix entre plusieurs options qui nécessite de pouvoir évaluer les alternatives.

3

Quelles sont les deux approches de la prise de décision?

- Processus complexe se déroulant de manière sérielle.
- Interdépendance entre les processus de prise d'information (évaluation et jugement), de mise en concurrence d'hypothèses diagnostiques et de prise de décision.

4

Qu'est ce que l'espérance mathématique de gain (EMG)?

La probabilité x Montant de la mise.

5

Qu'est ce que l'utilité espérée ou expected utility de Bernouilli?

C'est le rapport entre le gain et la fortune d'un individu.

6

Qu'est ce que le paradoxe de St Petersbourg?

Le joueur parie une mise initiale, si face au 1er coup, la banque paie 1 euros au joueur, si face au 2eme coup, le joueur reçoit 2 euros, etc) :
Face a une espérance mathématique de gain infinie, les joueurs refusent le jeu.
En fait, la prise de décision ne dépend pas de l'EMG, mais aussi de l'aversion au risque.

7

Qu'est ce que l'utilité subjective espérée ou subjectively expected utility (SEU)?

Probabilité subjective x gain (ou perte) estimé.
C'est a maximisation de la SEU (Von Neumann et Morgenstren).

8

Quelle sont les faillent de l'utilité subjective espérée?

- Grande variabilité inter-individuelle pour l'estimation des probabilités: les optimistes jugent des événements plus probables si l'issue est positive.
- Les individus préfèrent généralement des situations symétriques (du type une chance sur deux de gagner) même si les utilités espérée sont égales.

9

Qu'est ce que le Théorème de Bayes?

Théorème de Bayes
À : incendie ; B : alarme
P(A) : proba (incendie) ; P(B) : proba (alarme se déclenche)
P(A/B) : proba (incendie / alarme se déclenche) probabilité Bayésienne dite a posteriori
P(B/A) : proba (alarme déclenchée / incendie)
P(A/B) * P(B) = P(B/A) * P(A)
PS : il est possible que l'alarme se déclenche alors qu'il n'y a pas d'incendie

10

Quelles sont les 4 stratégies pour évaluer les probabilités subjectives?

- La stratégie langagière.
- La méthode des loteries équivalentes.
- La règle des scores.
- La calibraient des probabilités.

11

Qu'est ce que la stratégie langagière?

Etudier les relations entre les termes langagiers et les équivalents numériques (exemple : "almost certain" serait équivalant a une probabilité comprise entre 90 et 100%).
Pbm : imprécision du langage.

12

Qu'est ce que la méthode des loteries équivalentes?

Par exemple du malade et du traitement:
Avec le traitement, la probabilité de guérir est 𝑝 et celle de mourir est de 1-𝑝 ; sans traitement le patient survit mais avec un état de santé dégradé.
La décision du traitement dépend de la probabilité 𝑝 mais aussi de l'utilité de l'état de santé. La méthode consiste a faire varier 𝑝 pour déterminer le point d'équilibre ou les deux option son équivalentes; cela permet de mesurer l'aversion au risque.

13

Qu'est ce que la stratégie de la règle des scores?

Règle de Brier: corriger la probabilité subjective; on minimise le score pour que la probabilité subjective converge vers une probabilité plus précise.

14

Qu'est ce que la stratégie de la Calibration des probabilités?

En répétant l'observation un grand nombre de fois, la probabilité subjective converge vers la probabilité objective.
=> On parlera de sous confiance lorsque la probabilité exprimée est inférieure à la probabilité réelle et de sur confiance dans le cas inverse.

15

Quelle est la critique de Allais sur l'hypothèse que l'individu est rationnel et statisticien?

Entre un gain certain et un gain incertain dont l'espérance mathématique est plus élevée, les individus préfèrent souvent éviter le risque et choisir l'option de sécurité. Donc ils ne maximisent pas toujours l'unité espérée.
Ils peuvent prendre des risques si les probabilités de gagner et de ne rien gagner sont proche.

16

Quelles sont les trois heuristiques de jugement développés par Kahneman et Tversky dans leur approche comportementale de la prise de décision?

- L'ancrage-ajustement.
- L'heuristiques de disponibilité.
- L'heuristique de représentativité.

17

Qu'est ce que l'heuristique de jugement "ancrage-ajustement?

Fonder son jugement a partir d'une valeur particulière (ancre), une estimation est influencée par une première valeur (ex: tirer au hasard un nombre entre 1 et 100 puis évaluer le pourcentage de pays africains a l'ONU), les probabilités des événements simple servent souvent d'ancrage.

18

Qu'est ce que l'heuristique de disponibilité?

On a recours a nos connaissances mais les estimations sont biaisées par la facilité avec laquelle on trouve des exemples en mémoire ou par le nombre de scénarios envisageables (biais d'imaginabilite) ou par des corrélations illusoires.

19

Qu'est ce que l'heuristique de représentativité?

Jugement de fréquence sur la base de la ressemblance avec des occurrences similaires.
Ex : problème des ingénieurs et des avocats qui montre que les sujets ne tiennent pas compte des informations sur la population comme s'il y avait un biais d'insensibilité aux probabilités 𝑎 𝑝𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 (s'il y a 30 ingénieurs et 70 avocats, le portrait correspond 𝑎 𝑝𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 a celui d'un avocat) ou comme si les sujets ne tenaient pas compte des conditions asymptotiques.
L'erreur de conjonction : exemple du portrait de Linda (caissière ou emplie de banque) : 𝖯(𝖠⋂𝖡) < (𝖯𝖠) ou P(B).

20

De quoi témoignent les heuristiques et biais dans les jugement de probabilité?

Ils témoignent d'une rationalité limitée. Le calcul des probabilités correspond au niveau optimal et le biais traduit l'écart a cette rationalité.
=> le format d'interrogation influence la réponse du sujet.

21

Qu'est ce que la boite a outils adaptative de Gigerenzer?

Elle est constituée d'une collection d'heuristiques permettant des prises de décisions rapides et économes en ressources cognitive. Leur mise en oeuvre dépendra du contexte et sera pilotée par les buts et motivations.

22

Qu'est ce que le modele de prise de décisions des réseaux bayésiens?

- Approche Bayésienne: la prise de décision est un processus cognitif, probabilité 𝑎 𝑝𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 (option initiale) vs probabilité 𝑎 𝑝𝑜𝑠𝑡𝑒𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 (option révisée). La décision repose sur une maximisation de la probabilité 𝑎 𝑝𝑜𝑠𝑡𝑒𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 tandis que l'apprentissage traduit une combinaison des information anciennes et des informations nouvelles.
-Conservatisme: la révision des probabilités 𝑎 𝑝𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖 est plus lente que ne le prévoit le modele.

23

Quelle est la critique de Kahneman et Tversky vis-a-vis de l'approche Bayésienne de la prise de décision?

Les biais heuristiques de jugement remettent en cause cette approche, ce modele serait plus adapté aux activités de bas niveau (perception, décision motrice, apprentissage du langage..).

24

Qu'est ce que la théorie fonctionnelle de la cognition de Anderson?

Traitement séquentiel des information en 3 étapes:
- Valuation: converti les éléments observés (stimuli physique) en valeur subjective ou stimuli psychologique ψ ; la conversion est dépendante du but et de l'expérience personnelle de l'individu.
- Intégration: L’intégration consiste à agréger les valeurs subjectives Ψ en une valeur unique ρ qui correspond à la réponse implicite. Les valeurs subjectives peuvent être pondérées par des poids w en fonction de l’importance accordée à chacun d’eux. Les règles d’intégration varient en fonction de la situation. (processus est non observable.)
- Réponse: réponse implicite transformée en réponse effective (physiologiques, motrice ou verbale), dans les prises de décisions, il s'agit d'un jugement.

25

Quelles sont les règles qui sous-tendent l'importance que l'individu accordent a chaque stimulus dans la composition des valeurs et des poids du processus d'intégration? (théorie fonctionnelle de la cognition)

- Règle auditive: la valeur du stimulus augmente, et le jugement augmente proportionnellement.
- Règle disjonctive: les stimuli ayant la plus petit valeur reçoivent les plus petits poids.
- Règle conjonctive: les stimuli les plus petits reçoivent les poids les plus importants.
- Règle de moyenne: faire la moyenne.

26

Qu'est ce que le modele de diagnostic et de prise de décision de Rasmussen?

Elaboré en ergonomie, les environnement changent indépendamment de l'individu (exemple des processus industriels). Il existe 3 niveaux diagnostic:
- Automatisme: processus avec très peu d'analyse de la situation; coût cognitifs très faible; détection de signaux permettant d'identifier rapidement l'action appropriée (exemple de la médecine d'urgence).
- Niveau de contrôle par les règles: application de schémas ou d'heuristique; analyse et coût cognitif modérés; traitement de l'information symbolique, interprétation des règles différentes selon le niveau d'expertise (exemple du traitement médical pour soigner)
- Contrôle fondé sur les connaissances: mise en oeuvre des connaissances déclaratives, compréhension de la situation; processus lent, analyse approfondie et coût cognitif important; nécessite l'interprétation de la situation et la mise en oeuvre de stratégies d'hypothèses.

27

Pourquoi peut on dire que la prise de décision et le diagnostic sont des processus interactifs?

D'un coté, coût en ressources et en temps, et d'un autre, recherche de l'efficacité, donc la décision d'action n'attend pas un diagnostic abouti.

28

Quelles sont les deux dimensions des niveaux de prise de décision?

- Le temps.
- Le décalage potentiel entre la représentation occurrente et la situation.

29

Quand est il des automatismes ?

Il y a un calcul de seuil et un modele bayesien.