Chapitre 8 Les liquides inflammables Flashcards Preview

uv2 chim > Chapitre 8 Les liquides inflammables > Flashcards

Flashcards in Chapitre 8 Les liquides inflammables Deck (36):
1

Donner la définition de liquide inflammable

Tout liquide qui pur ou sous forme de solution, de mélange ou de suspension, émet à une température supérieure ou égale à une température minimale dite “ point éclair ”, des vapeurs susceptibles de s’allumer spontanément au contact d’une flamme

2

Donner la définition de point éclair

C’est la température la plus basse à partir de laquelle un liquide émet des vapeurs susceptibles de s’allumer spontanément en présence d’une flamme. Cette notion est très importante car elle donne une idée précise des risques d’incendie qui existent lors des opérations de détention, de manipulation ou d’utilisation des liquides inflammables.

3

Donner la définition de limite d' inflammabilité

Elles définissent, à la température ambiante, les concentrations minimales et maximales d’un combustible dans un mélange avec l’air ou l’oxygène, pour lesquelles ce mélange s’enflamme, lorsqu’il est soumis à une source extérieure d’inflammation (étincelle, point chaud, etc.).

4

Donner la définition de température d' auto-inflammation

Il existe une valeur minimale de la température au-dessus de laquelle le mélange gazeux combustible peut s’enflammer spontanément pour une concentration donnée et pour une valeur donnée de la pression

5

Classification des liquides inflammables :

Les liquides inflammables sont classés selon l’arrêté du20 avril 1994, paru au journal officiel le 8 mai 1994 ; modifié par l’arrêté du 7 janvier 1997, l’arrêté du 8 juin 1998 et l’arrêté du 28 août 1998.

6

Liquide extrêmement inflammable

Liquides dont le point d’éclair est inférieur à 0°C et dont la tension de vapeur à 35°C est supérieure à 1 bar.
- ether ethylique
- oxyde de propylene
- methyle butadiene
- aldéhyde acétique
Sont aussi classés dans cette catégorie les mélanges, solutions ou suspensions qui renferment au moins 30% de ces liquides.

7

LIQUIDES FACILEMENT INFLAMMABLE

Sont classés dans cette catégorie les liquides dont le point éclair est inférieur à 21°C mais supérieur à 0°C.
Sont assimilés aux liquides facilement inflammables les alcools dont le titre est supérieur à 60°GL.

8

LIQUIDE INFLAMMABLE

Sont classé dans cette catégorie, les liquides dont le point d’éclair est égal ou supérieur à 21°C et inférieur ou égal à 55°C.

9

Risques des liquides inflammables :

Ces risques d’explosion sont surtout fonction de la densité de vapeurs émises.

-Les densités de vapeurs de l’acétone (d=3,0), du benzène (d=2,7), du toluène (d=3,2), etc. font que les vapeurs émises par ces liquides inflammables sont plus lourdes que l’air et sont susceptibles de ramper, de stagner au ras du sol et de rencontrer un point d’inflammation à des distances parfois très grandes.

-Cependant, les vapeurs émises par certains liquides inflammables ont une densité de vapeur très peu différente de la densité de l’air (d=1).
Il y a alors un mélange intime des vapeurs émises à l’air ambiant.
La ventilation intensive de la zone éventuelle concernée sera nécessaire afin d’éviter l’atteinte de la limite inférieure d’explosivité propre à chaque produit.

10

Les mesures de sécurité essentielles à prendre avec les liquides inflammables consistent à

- empêcher, par la ventilation, l’accumulation des vapeurs ;
- lutter contre l’évaporation des liquides aussi bien dans les réservoirs qu’au cours des manipulations ;
- supprimer toutes les causes d’inflammation.

11

Le pouvoir d’extinction de l’eau sur les feux de liquides inflammables.....

.....dépend de son état de dispersion : l’addition de produits tensio-actifs (type fluorocarbone) provoque la formation d’un film isolant qui s’oppose à l’émission de vapeurs

12

La mousse agit par...

...refroidissement (présence d’eau) et par étouffement. Elle est obtenue en insufflant de l’air dans un mélange émulsifiant.

13

Les mousses classiques, à bas foisonnement (foisonnement = augmentation de volume) compris entre.... et ....., donnent de bons résultats sauf sur l’alcool, l’acétone et certains solvants qui la détruisent

5 et 10

14

Les mousses à moyen foisonnement (150) ont l’avantage de n’utiliser que de ........ et de posséder une ........... (donc extinction plus rapide). Elles sont surtout efficaces sur les .........;

faibles quantités d’émulsifiant
grande vitesse d’expansion
feux de nappes

15

Les mousses à haut et très haut foisonnement (1 000) très légères, ne peuvent être employées efficacement ......... La légèreté et la possibilité d’expansion de ce type de mousse permet de remplir ....... (compartiments, laboratoires). Son emploi est recommandé pour les feux d’......................

en plein air (elles sont emportées par le vent)des volumes fermés
hydrocarbures liquéfiés (méthane, butane, propane).

16

Les poudres,
A base de bicarbonate de soude ou de potassium, ou fabriquées à partir de phosphates ammoniacaux, les poudres ont des propriétés ....... et sont efficaces sur les feux d’......... Leur emploi est possible généralement en présence d’.........; (mais elles créent des dégâts dans les appareillages électriques délicats).

“ anti-oxygène ”
hydrocarbures
d’installations électriques sous tension

17

L’ANHYDRIDE CARBONIQUE
Gaz incombustible et incomburant qui, en se détendant, produit un mélange de neige (solide) et de gaz, qui agit par effet de .......... Bien que non toxique, le CO2 est impropre à la respiration et le port de l’appareil respiratoire isolant est indispensable pour pénétrer en atmosphère viciée par injection de gaz

souffle, par étouffement et par refroidissement

18

LES PRODUITS HALOGENES

Ce sont des produits obtenus par action d’un ou plusieurs halogènes (fluor, chlore, brome, iode) sur des hydrocarbures (éthane, propane) et qui ont des propriétés “ anti-oxygène ”. Les plus connus sont le bromofluor et le tribromofluor. Ils nécessitent, en raison de leur toxicité, des précautions d’emploi surtout en local clos

19

Teinte acetylene

marron

20

teinte anhydride carbonique

gris foncé

21

teinte argon

vert clair

22

teinte azote

noir

23

teinte ethylene

rouge

24

teinte helium

brun

25

teinte hydrogene

rouge

26

teinte o2

blanc

27

teinte protoxyde d azote

bleu foncé

28

teinte air comprimé

noir bande blanches

29

signification d'un teinte jaune

toxique/corrosif

30

signification d'un teinte rouge

inflammable

31

signification d'un teinte bleu clair

oxydant

32

signification d'un teinte vert vif

inerte/ asphyxiant

33

Quelle est la différence entre le point éclair et la température d’auto-inflammation ?

Le point éclair représente la température à partir de laquelle un liquide émet des vapeurs susceptibles de s’enflammer en présence d’une source de chaleur. La température d’auto-inflammation correspond à la température à partir de laquelle un mélange gazeux peut s’enflammer pour une concentration donnée et pour une valeur donnée de la pression.
Principale différence : le point éclair nécessite une source de chaleur alors que l’auto-inflammation est spontanée ; la valeur du point éclair est inférieure à celle de l’auto-inflammation.

34

teinte du cyclopropane

orange

35

teinte O2 + Co2

blanc bandes grise

36

teinte O2 + He

blanc bandes brunes