Connaissances Flashcards Preview

[Final] Géographie > Connaissances > Flashcards

Flashcards in Connaissances Deck (18):
1

Les points cardinaux et les principaux parallèles

• Points cardinaux : ils indiquent une direction et correspondent à une position du Soleil pendant la journée.
• Principaux parallèles : des cercles imaginaires parallèles à l'équateur, de plus en plus petits à mesure qu’ils rapprochent des pôles. Ils sont utilisés pour donner une position précise par rapport à l'équateur, qui porte le nom de latitude.
— Les parallèles fondamentaux sont:
• Tropique du Cancer (23°N)
• Tropique du Capricorne (23°S)
• Cercle polaire arctique (66°N)
• Cercle polaire antarctique (66°S)

2

Caractéristiques des 3 principaux types de forêt du monde

Forêt boréale
• Forêt constituée surtout de Conifères , dans les zones de climat subarctique de l'hémisphère nord, aunord des forêts tempérées du Canada, nord de l’Europe et Russie.
• Grande valeur commerciale (pâtes et papiers)
• Un des derniers écosystèmes intacts de la planète.

Forêt tropicale humide
• Forêt associée à un climat chaud, où les précipitations sont abondantes et régulières
• Faune et flore unique (50% des espèces de la planète)
• Grande valeur commerciale (bois d'oeuvre et médicaments)
• Où? Amazonie, Afrique centrale et Asie du Sud-Est

Forêt mixte
• Synonyme: forêt tempérée
• Forêt constituée à la fois de conifères et de feuillus, dans les zones de climat tempéré
• En zone fortement urbanisée et industrialisée en Amérique du Nord, Europe, Chine et Japon.

3

Types de forêts et de végétations présents au Québec

Toundra
Taïga
Forêt boréale
Forêt mixte
Forêt de feuilles

4

Solutions permettant de préserver les forêts

• Gestion durable par des techniques de sylviculture : cupe avec de protection de la régénération des sols, coupe avec réserve de semenciers, coupe en mosaïque, etc.
• Protection de certains zones, d’espaces privés et de parcs.
• Resserrer les normes de coupes, inciter au reboisement, augmenter le nombre d’inspections sur leschantiers, etc.

5

Caractéristiques géographiques de la région de l’Amazonie et de la forêt amazonienne

• Région de l’Amazonie : située au nord de l'Amérique du Sud, son territoire couvre plusieurs pays. Elle est traversée par le fleuve Amazone, qui coule d’ouest en est et se déverse dans l'océan Atlantique. Elle s'étend sur plus de 7,9 millions de km2. Bordée à l’ouest par la Cordillère des Andes,
• Forêt amazonienne: Elle est constituée principalement de très grands arbres jusqu'à 30 mètres, et très rapprochées. On appelle aussi « forêt équatoriale » et on y trouve des arbres qui fournissent du bois précieux. Elle compte également des espèces rares et menacées de disparition et à elle seule représente 10% de toute la biodiversité de la planète.

6

Conséquences positives et négatives de l’industrialisation d’un territoire

Conséquences positives
• Création d’emplois
• L’amélioration du niveau de vie au fil du temps.
• Urbanisation et construction d’infrastructures (routes, chemins de fer, etc.)
• Développement des compétences et spécialisation de la main-d’oeuvre.

Conséquences négatives
• Augmentation de la pollution
• Disparition de commerces artisanaux

7

Caractéristiques géographiques de la région des Grands Lacs

Les cinq Grands Lacs (Supérieur, Michigan, Huron, Érié et Ontario) sont situés à la frontière entre le Canada et les États-Unis, au nord-est des Etats-Unis. Le lac Michigan est le seul lac qui se trouve entièrement aux Etats-Unis et le lac Supérieur est le plus vaste et le plus profonds des Grands Lacs. Les Grands Lacs constituent la plus grande réserve d’eau douce de la planète.

8

Chronologie de l’industrialisation de la région des Grands Lacs

• Vers 1700, la région des Grands Lacs attire les aventuriers à la recherche de peaux de castor pour la traite des fourrures. Ils servaient des voies navigables les explorateurs et les coureurs de bois.
• Vers 1800, des colons s’y sont installés pour pratiquer l'agriculture.
• Au 19e siècle, les agriculteurs produisaient de surplus de blé et de maïs.
• Au début de 20e siècle, on y exploite de nouvelles ressources telles que le fer, le charbon et les forêts.
• Vers l’an 2000, on y développe de nouveaux produits et de nouvelles industries, entre autres grâce aux centres de recherches et aux universités.
• On y trouve aujourd'hui une des plus grandes concentrations d’industries au monde.

9

Pratiques agricoles appropriée pour les milieux agricoles à risque

• Le choix des cultures: favoriser les cultures qui ont un cycle de croissance court ou des cultures plusrésistantes à la sécheresse.
• L’irrigation: l’usage de pompes à pédales permet de cultiver même pendant la saison sèche. Ces pompes sont peu coûteuses et n’ont besoin que de l'énergie humaine pour fonctionner.
• L'agroforesterie: mode de culture où sont intégrés intégrer des arbres et des arbustes à l’agriculturepour limiter l'érosion du sol .

10

Facteurs expliquant la faible superficie des terres agricoles dans certaines régions du monde

• Le climat (saison végétative trop courte, sécheresse, etc.).
• La qualité des sols (rocheux = non cultivable)
• Le relief (pentes abruptes plus difficiles à cultiver).

11

Conséquences des changements climatiques sur les écosystèmes mondiaux

• Fonte des glaces de l’Arctique et de l’Antarctique et des neiges éternelles sur le plus hauts sommets. Cette fonte aura pour effet de diminuer le territoire des ours blancs et des manchots.
• Modification des courants marins, qui aura comme conséquence l’augmentation des cyclones dans le Pacifique et des tempêtes tropicales sur l'Amérique du Nord.
• Le réchauffement des températures entraînera la désertification et de nombreuses sécheresses en Afrique.

12

Caractéristiques géographiques de la région du Sahel

Bande de terre de quelques centaines de km de large par 5000 km de long en zone aride traversant l’Afrique d’ouest en est et qui est située entre le Tropique du Cancer et l’Equateur. La végétation dominante du Sahel est la savane.

13

Risques naturels dans la région du Sahel

• Le climat aride qui cause un manque d’eau ainsi que l’érosion des sols causée par le vent et les precipitation intenses lors de la saison des pluies peuvent amplifier la désertification.
• Les invasions d'insectes tels que les criquets pèlerins.
• La dégradation des sols causant les terres du Sahel à être de moins en moins fertiles

14

Les principales sources d’énergie renouvelable et non-renouvelable ainsi que leurs caractéristiques

Renouvelables:
• Eau: Les rivières, les fleuves et les mers peuvent être utilisés pour produire de l'hydroélectricité. Exploitée dans des centrales ayant des barrages et des turbines. L'électricité voyage mal, elle doit donc être acheminée par des lignes à haute tension et des pylônes entre provinces ou pays voisins.
• Vent: permet de produire de l'électricité grâce aux éoliennes, il faut que la quantité de le vent soit forte, régulière et constante. La construction d'éolienne modifie beaucoup le paysage. C’est la source d’énergie qui connaît actuellement la plus forte croissance.
• Soleil: dépend de la position du Soleil et de la couverture nuageuse. Les panneaux solaires permettent de la transformer en électricité. C’est la source d'énergie la plus chère, en raison du coût élevé des panneaux.
• Chaleur interne de la Terre: Les meilleurs endroits pour en produire sont dans les zones où se trouve des volcans actif, par exemple la ceinture de feu du Pacifique. On peut aussi utiliser la chaleur du sol à proximité de la surface terrestre.

Non-renouvelable:
• Pétrole: disponible sous forme liquide , dans le sous-sol de la terre ou les océans, ou sous forme de sables bitumineux. Voyage par oléoduc, pétrolier, par train ou camion.
• Gaz naturel: aussi présent dans le sous-sol de la terre ou des océans. Voyage par gazoduc.
• Charbon: exploité dans des mines à ciel ouvert ou souterraine. C’est le combustible le plus polluant. Il voyage peu, mais voyage surtout par train ou camion.
• Uranium: un métal radioactif extrait de mines. Le Canada est le 1er producteur d’uranium au monde. Il est avantageux, car une petite quantité d’uranium suffit à produire une grande quantité d’énergie , mais il est désavantageux, car son extraction est très coûteuse et les déchets radioactifs sont extrêmement nocifs.

15

Caractéristiques géographiques de l’Alberta

L’Alberta est située dans l'hémisphère nord, au nord de l'Amérique du Nord, dans l’Ouest du Canada. Elle est située à l’est des montagnes Rocheuses.

16

Conséquences de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta

• Détérioration des milieux naturels à cause de la création de mines à ciel ouvert et l’installation d'énormes infrastructures (raffinerie, oléoducs, routes, etc.) pour l’exploitation et le transport des sables bitumineux.
• Emission des gaz à effet de serre, car l’extraction des sables bitumineux consomme beaucoup d'énergie,
• Impacts sur le cours d’eau et les nappes d’eau souterraines, car l’extraction des sables bitumineux demande une énorme quantité d’eau et elle contamine cette eau avec des substances toxiques comme l’arsenic.

17

Caractéristiques géographiques et historiques de Québec et de Beijing

Québec
Fondée en 1608, l’augmentation de la population a engendré un phénomène d'étalement urbain. Il est situé dans la province du Québec au Canada. Le Vieux-Québec (qui comprend la Haute-Ville, soit la partie intra-muros, et la Basse-Ville) est sur la liste du patrimoine mondial depuis 1985. C’est la plus vieille ville francophone en Amérique du Nord.

Beijing
Capitale de la Chine depuis 1421, elle compte deux parties distinctes : la ville ancienne, autrefois fortifiée qui compte encore aujourd'hui des quartiers traditionnels, appelés hutongs. Les nouveaux quartiers quant à eux, ont pour la plupart été construits après 1949. Elle est construite sur axe nord-sud qui passe au centre de la Cité interdite.

18

Patrimoine de Québec intra-muros et de Beijing

Québec
• Patrimoine militaire : Remparts et Citadelle de Québec (toujours en fonction aujourdhui). Les remparts avaient autrefois une fonction militaire défensive.
• Patrimoine urbain: Château Frontenac, Les maisons du Vieux-Qc. Malgré l’important afflux touristique, le Vieux-Québec compte également de nombreux résidents.
• Patrimoine religieux
• Une partie des bâtiments ont été détruits lors d’une attaque britannique en 1759.

Beijing
• Elle compte 3 sites patrimoniaux inhabités:
1. la Cité interdite: aussi appelée palais impérial. Elle comprend près de 1000 bâtiments historiques, compte plus d'un million d'œuvre d'art/objets de collection et servait de résidence aux empereurs .
2. Le Temple du Ciel : il s’agit d’un ensemble de bâtiments religieux où se déroulaient des rituels et de sacrifices d'animaux.
3. Le Palais d'été : Surtout constitué de jardin impériaux et servait de résidence secondaire aux empereurs de la dynastie Qing.
4. Les hutongs , des quartiers traditionnels, ne font pas partie de la Liste du Patrimoine mondial.
5. La Grande Muraille de Chine, située au Nord de la ville de Beijing, fait aussi partie du patrimoine culturelmondial.