Cours 1.1 - MORPHOGENÈSE DES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS I. Nature, objet et fondements théoriques de la discipline Flashcards Preview

Lecture du milieu bâti > Cours 1.1 - MORPHOGENÈSE DES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS I. Nature, objet et fondements théoriques de la discipline > Flashcards

Flashcards in Cours 1.1 - MORPHOGENÈSE DES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS I. Nature, objet et fondements théoriques de la discipline Deck (20):
1

Qu'est-ce que la morphogenèse des établissements humains ?

Discipline scientifique qui porte sur l’étude des processus de formation et de transformation des établissements humains, appréhendés comme les principaux produits de la culture matérielle des sociétés et comme des créations collectives à jamais inachevées.

2

Quels sont les principales caractéristiques de la morphogenèse des établissements humains ? (4)

1. Discipline fondée sur l’observation de la réalité

2. Vérification des hypothèses dans le réel

3. Les hypothèses sont réfutables sans remise en cause des postulats

4. Autonomie de la discipline

3

Quelles sont les causes principales de l'émergence de la discipline de la morphogenèse des établissements humains ? (3)

1. Le constat d'échec du mouvement moderne
- Échec de ses modèles architecturaux et urbains
- Échec du fonctionnalisme et du taylorisme
- Rejet du « style international » par la population

2. La crise de l'architecture et de l'urbanisme
- Théories confuses, approche affective et absence de savoir organisé
- Le problème de l’autonomie disciplinaire dans les disciplines du projet (architecture et urbanisme) comme champ de connaissance, de recherche, de pratique

3. Le développement du courant structuraliste

4

Vrai ou faux
Selon Alfred Neumann, il existe plusieurs théorie consistante de l'architecture.

FAUX
Il y a des théories sur plusieurs aspects de l'architecture, mais il n'existe aucune théorie consistante de l'architecture.

5

Selon Neumann, les dix livres sur l'architecture de Vitruve sont :
a) une compilation d'informations sur la construction et les domaines connexes
b) un système cohérent
c) des références indépendantes sur des sujets

a et c

- Les livres ne forment pas un système cohérent

- Cette approche théorique, caractérisée par le cumul de divers aspects, n'a pas changé jusqu'à maintenant.

6

Quels sont les deux type d'acceptation de l'histoire? (2)

1. L'acceptation typo-morphologique
2. L'acceptation traditionnelle

7

Quels sont les caractéristiques de l'acceptation historique typo-morphologique ? (3)

1. L'historicité est jugé selon les conditions existantes et non des valeurs d'ancienneté
2. Le passé explique le présent, le présent conditionne l’avenir
3. S'intéresse principalement à la vie quotidienne des gens et aux phénomènes le longues durée.

8

Quels sont les caractéristiques de l'acceptation historique traditionnelle ?

1. L'historicité est jugé selon des valeurs d'ancienneté
2. Le présent est dissocié du passé
3. S'intéresse principalement à la vie des personnages célèbres, aux faits marquants et aux évènements majeurs

9

Quel principe de la morphogenèse peut-on déduire de l'analogie de l'inuit et de son igloo ?

Toutes constructions devraient être considérées comme historique, car elle reflète les connaissances communes d’un société anciennes (L'igloo neuf appris de père en fils)

10

Qu'est-ce que la conscience spontanée ?

Connaissance immédiate et intuitive. Aptitude d'un individu à se conformer dans sa pratique à un patrimoine de règles culturelles héritées, sans nécessité de réflexion. (Ex: L'enfant qui connais la grammaire oral avant de l'apprendre à l'école)

11

Comment s'applique la conscience spontanée dans le milieu bâti ?

Compréhension immédiate et synthétique de ce qui convient pour former un produit bâti sans obligation de médiation ou de choix réfléchi. (Ex : Architecture vernaculaire guidée par un patrimoine de notions intégrées)

12

Quel est l'opposé de la conscience spontanée ?

La conscience critique

13

Selon Bertrand Russel, pourquoi les valeurs sont subjectives et aucunement scientifique ?

Quand nous affirmons qu'une chose a de la « valeur », nous exprimons nos émotions, et non un fait qui resterait vrai si nos sentiments personnels étaient différents. [...

14

Quelle est la nature de la discipline qu'est la morphogenèse des établissements humains ? (3)

1. Discipline scientifique

2. Théorie descriptrice et explicative qui

3. Appréhende l’ensemble des milieux construits en tant que produits de la culture matérielle des communautés

15

Quels sont les champs d'actions de la morphogenèse des établissements humains ? (5)

Les structures anthropiques des milieux bâtis :
- les édifices;
- tissus urbains;
- agglomérations;
- structures territoriales; et
- les paysages humanisés.

16

Quels sont les objets d'attention privilégiés lors de l'étude de la morphogenèse des établissements humains et des milieu bâti ? (4)

1. Les objets construits typiques de la culture matérielle locale

2. L’architecture mineure, vernaculaire

3. Les produits de la culture populaire et d’une conscience spontanée

4. Designs fondés sur des habitus culturels

17

Quels sont les objets d'attention privilégiés par l'histoire traditionnelle de l'architecture ? (4)

Les édifices exceptionnels :

1. Les œuvres uniques, rares

2. Les oeuvres d’auteurs

3. Les produits de la culture savante et d’une conscience critique

4. Objets construits précédés d’un projet

18

Quels sont les principes fondamentaux privilégiés de la morphogenèse des établissements humains et des milieu bâti ? (3)

1. Établir une relation étroite entre l’analyse du milieu et l’élaboration du projet. (Relation milieu/projet)

2. Tout projet devrait être conçu comme un projet de modification du milieu bâti existant.

3. Tout projet d’intervention devrait être évalué sous l’angle de sa contribution à la qualité globale du milieu.

19

Qu'est-ce que le concept de rendement du point de la morphogenèse des établissements humains ?

Mesure de l’impact d’une intervention sur la qualité globale du milieu construit existant

20

Quels sont les critères de rendements d'un projet sur un milieu bâti ? (2)

1. Le degré de compatibilité de l’intervention avec le contexte et son processus d’évolution

2. La capacité du milieu d’absorber la transformation et de rétablir ses équilibres