COURS 12- ORIENTATIONS SEXUELLES Flashcards Preview

SEX1252-DÉVELOPPEMENT SEXUEL ADO > COURS 12- ORIENTATIONS SEXUELLES > Flashcards

Flashcards in COURS 12- ORIENTATIONS SEXUELLES Deck (30):
1

Quel est les différences entre la vision de l'essentialisme VS socioconstructivisme sur l'orientation sexuel ?

Essentialisme:
- L’orientation sexuelle est basée essentiellement sur des processus internes, intrinsèques et biologiques (génétiques)
- L’orientation sexuelle fait partie de la nature humaine

Socioconstructivisme:
- L’orientation sexuelle est une construction sociale déterminée par les normes, la culture et les forces politiques en cours
- La notion même de nature humaine est remise en question – tout est question de socialisation (on apprend l’orientation sexuel)

2

Les résultats issus de la génétique comportementale montrent une influence significative des gènes sur le développement de l’orientation sexuelle (Kirk et al., 2000; Langstrom et al., 2010), mais... :
(4points)

- Résultats très variables d’une étude à une autre
- Aucun argument validé scientifiquement ne permet de dire que l’orientation sexuelle est une affaire exclusive à la biologie, qu’il s’agisse d’hormones, du cerveau ou des gènes
- Conjonction de facteurs hormonaux, génétiques, cognitifs et comportementaux en cause (multicausal)
- Le poids de la génétique et le poids de l’environnement varie d’une étude a une autre

3

Quels est les étapes chez les femmes et chez les hommes du développement de l'orientation sexuelles ? ( de l'attirance à la divulgation)

Chez les femmes :
Attirances --> Autoidentification -->
Cpts -->
Divulgation

Chez les hommes :
Attirances -->
Cpts -->
Autoidentification --> Divulgation

4

Quels sont les grandes différences entre le développement de l'orientation sexuelle chez les femmes et chez les hommes?

Femmes :
- Attirances homoérotiques et questionnement + tard dans le D
- Plus d’expérience hétérosexuelles avant
- Premières attirances homosexuelles en contexte émotionnel
- Première expérience homosexuelle surtout avec un partenaire romantique
- Période plus courte entre auto-identification et dévoilement

Hommes :
- Attirances homoérotiques + tôt
- Premières attirances homosexuelles en contexte sexuel
- Première expérience sexuelle surout avec partenaire peu connu ou étranger

5

Qu'est-ce que le modèle bidimensionnel de l'orientation érotique? ( Storm, 1980) Quels sont ses dimensions?

Modèle en cube
- Homosexuelle (homo-érotisme fort et hétéro-érotisme faible)
- Bisexuelle (Homo-érotisme fort & hétoro-érotisme fort)
- Asexuelle (homo-érotisme faible & hétéro-érotisme faible)
- Hétérosexuelle (homo-érotisme faible & hétéro-érotisme fort)

6

Qu'est-ce que la pansexualité?

Ne pas être attiré par le sexe de la personne mais bien par la personne elle même.

7

Quels sont les points qu'a apporté Kinsey sur l'orientation sexuelle?

- Les échanges sexuels entre personnes de même sexe ne sont pas rares
- Fluctuation des comportements et attirances au cours de la vie
- Hétérosexuel(le)s et homosexuel(le)s ne forment pas des populations totalement séparées l’une de l’autre (contredit le modèle bidimensionnel)
- Échelle continue de Kinsey (Ex : si je suis à 3 je suis attirer également par les hommes & les femmes)

8

Contrairement à l'échelle de Kinsey, les travaux récents (Elizabeth Saewck) suggèrent une identification à 4 catégories de l'orientation sexuelle. Nommez les.

- Homosexualité
- Bisexualité
- Hétérosexualité (orientation la moins susceptible de changer à travers le temps)
- Surtout hétérosexualité (Peu de données)

9

Selon Elizabeth Saweck, quel est l'orientation sexuelle la moins susceptible de changer à travers le temps?

Hétérosexualité

10

Que prédit le fait d'avoir eu des relations homosexuelles à l'adolescence?

Prédicteur robuste d’une orientation non-hétérosexuelle à l’âge adulte, mais corrélation n’est pas absolue.

11

Nommez des raisons pourquoi certains jeunes adolescents ont des relations homosexuelles à l'adolescence autre que l'homosexualité.

- curiosité
- recherche de sensations fortes
- pression des pairs
- amitié fusionnelle (filles surtout))

12

Quels sont les trois composantes de l'orientation sexuelle?

- Attirances sexuelles
- Comportements sexuels
- Auto-identification

13

Les trois dimensions de l'orientation sexuelle sont-elles toujours corrélés entre elles? Expliquez pourquoi.

Ces trois dimensions ne sont pas toujours corrélés entre elles. (Je peux avoir des attirances, mais pas avoir de cpts sexuels et ne pas m’identifier comme tel)

14

Quels sont les grands stades de la synthèse identitaire?

Questionnement -->
Résistance -->
Acceptation -->
Dévoilement -->
Fierté

15

Les modèles par stades de la synthèse identitaire ont été fortement critiqués. Pour quels raisons?

- S’appliquent mieux pour les hommes
- Incapacité à expliquer les écarts entre comportements, attirances et identité
- Fluidité sexuelle dans les parcours de vie = mal endossée par les modèles de « stades

16

Quels sont les grandes différences de genre concernant l'orientation sexuelle? (lesbiennes & gais)

Les femmes lesbiennes :
- rapportent moins de partenaires et ont des attitudes plus conservatrices que les hommes gais
- + de familles homoparentales féminines

Plus grande stabilité de l’orientation sexuelle chez les hommes
- Surtout hétérosexualité et homosexualité
- Hommes considèrent + que l’orientation sexuelle = figée/innée

17

Quels sont les trois conceptions différentes de la bisexualité?

1. Un stade temporaire de déni, de transition ou d’expérimentation
2. Une orientation sexuelle au même titre que l’hétérosexualité et l’homosexualité
3. Une forte expression de la capacité à la fluidité sexuelle

18

Pourquoi la grande majorité des recherches ont été menée auprès des hommes?

Car les résultats sont plus constants et prévisibles.

19

Quel est le postulat de Diamond sur les attirances sexuelles?

Les attirances sexuelles émergent d’une prédisposition ou d’un «trait» stable, souvent présent dès l’enfance (essentialisme). Or ce modèle ne semble pas s’appliquer aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

20

VRAI OU FAUX
L’orientation sexuelle des femmes seraient plus fluide (flexibilité des réponses sexuelles en fonction du contexte ou de la situation)

VRAI

21

Que rapportent les femmes qui expérimentent des changements significatifs dans leurs érotisme concernant ces changements?

Rapportent typiquement que ces changements étaient inattendus et hors de leur contrôle.

22

Existe-il un lien entre détresse et femmes fluides sexuellement?

Les femmes “plus fluides sexuellement” peuvent expérimenter de la détresse car elles ne correspondent pas aux modèles traditionnels (ex: lesbienne qui a toujours su qu’elle préférait les femmes).

23

Quels sont les 3 dimensions du stress minoritaire?

- Facteurs de stress objectifs/externes (ex.:discrimination systémique, intimidation)
- Hypervigilance (attentes de gestes de discrimination)
- Homophobie intériorisée (auto sabottage)

24

Quels sont les facteurs pouvant moduler les conséquences négatives associés aux facteurs du stress minoritaire?

- Mécanismes d’adaptation
- Accès à un réseau social

25

Quels sont les répercussions du stress minoritaire sur la santé mentale chez les jeunes gais, lesbiennes, bisexuel et en questionnement?

Troubles de l’humeur et symptomatologie anxieuse : - Niveau plus élevé de symptômes dépressifs et de troubles de l’humeur
- Niveau plus élevé de troubles anxieux (y incluant trouble de stress post-traumatique via l’intimidation)
- + d’idéation suicidaire et de tentatives de suicide

26

Les problèmes de consommation de substances sont-ils plus courant chez les jeunes femmes lesbiennes ou chez les jeunes hommes gais?

Jeunes femmes lesbiennes et bisexuelles

27

Les tentatives de suicide sont-ils plus courant chez les jeunes femmes lesbiennes ou chez les jeunes hommes gais?

Jeunes hommes gais et bisexuels.

28

Quel orientation sexuel rapportent plus de tentative de suicide?

Les bisexuel(le)s rapportent + de tentatives de suicide que les gais et lesbiennes

29

VRAI OU FAUX.
Les jeunes en questionnement = symptômes dépressifs + élevés que LGB

VRAI

30

Quels sont les résultats de l'étude de Fish, Watson, Porta, Russell, & Saewyc (2017) (Are alcohol-related disparities between sexual minority and heterosexual youth decreasing?)

- Baisse de la consommation d’alcool de 1998 à 2013 pour l’ensemble des individus, mais baisse moins prononcée chez ados LGB
- La consommation d’alcool est toujours plus élevée chez ados LGB comparativement à hétéros principalement chez les filles
- Entre 1998 et 2013, augmentation de la consommation d’alcool chez les filles s’auto-désignant ‘surtout hétérosexuelles’ et ‘bisexuelles’