COURS 2 - Analyse visuelle et acoustique des mots et analyse pictographique des images Flashcards Preview

ORT-6013 Psychologie cognitive du langage > COURS 2 - Analyse visuelle et acoustique des mots et analyse pictographique des images > Flashcards

Flashcards in COURS 2 - Analyse visuelle et acoustique des mots et analyse pictographique des images Deck (24)
Loading flashcards...
1

Étape très perceptuelle consistant à dégager les traits distinctifs du stimulus afin d’en extraire les unités linguistiques de base du langage écrit

Analyse visuelle (AV)

Interface entre le stimulus visuel (les marques sur le papier) et le lexique orthographique d’entrée (où on stock la séquence de graphème des mots connus)

2

pathologie de lecture :
– Patients présentant une incapacité ou de sévères difficultés de lecture
– Lecture très lente (le patient n’est pas capable de reconnaître un mot s’il n’a pas identifié chacune des lettres) lire chaque lettre à l’oral et ensuite reconnait le mot

Alexie pure

pathologie de l'analyse visuelle

3

(Vrai ou faux)
Un patient peut être en mesure d’écrire un mot correctement, sans pouvoir le comprendre lorsqu’il est présenté à l’écrit.?

VRAI

Exemple :
1) Tâche d’écriture sous dictée de mots : /ʃƐz/
• Réponse: « chaise »
2) Tâche de dénomination écrite d’images :
• Réponse : « chaise »
3) Tâche d’association mot écrit‐image : « chaise »
• Pas de réponse

4

Étape très perceptuelle consistant à dégager les traits distinctifs du stimulus afin d’en extraire les unités linguistiques de base du langage oral

Analyse acoustique (AA)

Porte d’entrée du système de traitement auditif du langage oral

Interface entre le signal de parole et le lexique phonologique d’entrée (analyse toutes les variations de la parole et les normalise en phonème, connus ou nouveaux pour le lexique phonologique)

A pour fonction de convertir le signal (continu) en une représentation mentale abstraite (discrète) facilitant sa mise en relation avec les entrées du lexique phonologique

5

Déficit de la reconnaissance de sons du langage après une lésion cérébrale

Surdité verbale pure

Pas de troubles auditifs (pas de surdité) :
• bonne identification de tons, sexe d’un locuteur, langue entendue et reconnaissance de sons environnementaux
• Sévère déficit de compréhension orale et de répétition
• Bonne préservation de la compréhension des mots écrits
• Lecture labiale

6

Extraction de traits perceptuels de la forme, la couleur et la profondeur à partir de l’input visuel (ex : image)

Analyse pictographique

Séparation de traits de différents objets
Les traits perceptuels sont rassemblés en objets/images
Normalisation de l’image pour la rendre indépendante du point de vue

7

Atteinte?
déficit dans les étapes perceptuelles de la reconnaissance d’un objet par la voie visuelle

Agnosie aperceptive

Tâche de jugement de longueur des lignes

8

une mémoire à long‐terme (MLT) dans laquelle est stockée l’information relative à la forme abstraite des objets et des images précédemment appris par une personne

Le lexique de représentations structurales (LRS)

9

Atteinte?
déficit de l’association des traits perceptuels rassemblés dans le LRS et leur information sémantique qui empêche la reconnaissance d’un objet par la voie visuelle

agnosie associative

Tâche de décision d'objet

10

Vrai ou faux
Un patient peut être en mesure d’écrire un mot correctement, sans pouvoir le comprendre lorsqu’il est présenté à l’écrit.

Vrai

Oui, ceci est possible par le biais de la voie non-lexicale de l’écriture.

11

Allographes:

différentes formes « concrètes » ou physiques d’un graphème (forme abstraite)

12

Transformer progressivement l’information concrète (allographes) de la séquence écrite en une représentation graphémique canonique et abstraite (graphème)

Correspond à:

Étapes de l’Analyse visuelle

3 étapes successives pour l’AV
-représentation rétino-centrée en traits
-représentation des lettres
-représentation des graphèmes

13

Étapes de l’Analyse visuelle
représentation rétino-centrée en traits

Type de représentation :

traits visuels

Système de coordonnées : la position des éléments est codée en fonction de sa position spatiale absolue (rétino-topique)
• La position des éléments est codée en fonction de sa position spatiale absolue (rétino-topique*)
*chaque point du champ visuel est cartographié dans un groupe précis de neurones du cortex visuel primaire (V1)

14

Étapes de l’Analyse visuelle
représentation des lettres

-Type de représentation :
-Système de coordonnées :

-Type de représentation :sous forme de « lettre » (regroupement des traits)

-Système de coordonnées : centrée sur le stimulus
• la position des éléments est codée en fonction de sa position relative dans la séquence
• l’orientation du stimulus est maintenue

15

Étapes de l’Analyse visuelle
représentation des graphèmes

Type de représentation :

graphèmes (forme abstraite et canonique des lettres)

16

Jugement «pareil – différent» de syllabes et de mots écrits avec une forme concrète ou physique similaire :
• Ex : BA – DA ; chaise – chaire

Évaluation de ?

Tâches d’évaluation de l’AV (étape 1)
-représentation rétino-centrée en traits

17

Détection de lettres : lettres visuellement proches vs. Visuellement distants
• Ex : trouver la lettre D : MTDKW vs. BQDOG

Évaluation de ?

Tâches d’évaluation de l’AV (Étape 2)
-représentation des lettres

Système de coordonnées : centrée sur le mot
• représentation indépendante des caractéristiques du stimulus (maj/min)

18

Tâches d’évaluation de l’AV (Étape 3) ?
-représentation des graphèmes

Appariement de lettres / Jugement allographique
Quelle lettre d’en bas représente la lettre d’en haut

I = i ou j ??

19

Étapes de l’analyse visuelle : Résumé

1. Identification des traits graphiques
2. Regroupement des traits graphiques = récupération de l’identité des lettres
3. Représentation graphémique abstraite sans égard à la forme physique du stimulus

20

Vrai ou faux
Chacun de des niveaux de l'analyse visuelle peut être affecté lors d’une lésion cérébrale

Vrai

21

Le signal de parole présente des propriétés spécifiques qui ne se retrouvent pas dans l’écriture
La parole est:
(2 caractéristiques)

La parole est continue : elle ne contient pas "d’espaces" ou de silence signalant une frontière entre phonèmes ou entre mots.
• mais nous percevons une suite de sons discrets (capable d’identifier les mots à l’oral)

La parole est variable : un mot n’est jamais produit deux fois de la même façon, selon le locuteur (âge, sexe, origine) et/ou la situation de communication
• mais nous percevons les mêmes mots à chaque fois

22

capacité de discriminer les variations acoustiques pertinentes pour l’identification des phonèmes =

Perception catégorielle

23

Tâche de discrimination (identique/différent) de non-mots et mots avec des paires minimales
Exemples BECLA (mots et non-mots) :

Évaluation de?

Tâches d’évaluation de l’analyse acoustique

24

Si un patient est capable de me dire que ces deux séquences à l’oral [lan] / [nal] sont différentes
Peut-on conclure qu’il n’y a pas de problèmes avec son analyse auditive?

En général, il faut plusieurs tâches qui vont dans le même sens pour avoir de plus en plus de certitude sur l’idemnité d’une composante. Or, l’aa est la première composante de l’entrée auditive et la tâche de discrimination de paires minimales est la bonne tâche, faite pour testes l’aa. Cette tâche ne nécessite que de l’indemnité de l’aa pour être réussie. Voilà pourquoi, cela suffirait avec cette tâche pour savoir si cette composante première fonctionne bien. Évidemment, avec d’autres tâches qui vont aussi passer par l’aa on pourra renforcer la conclusion.