Cours 7 Flashcards Preview

Écologie comportementale > Cours 7 > Flashcards

Flashcards in Cours 7 Deck (11):
1

Conflit sexuel

Selon les études classiques du comportement,
le comportement de cour sert à:
1- synchroniser l’activité sexuelle des deux sexes
2- établir le lien social entre 2 partenaires
3- permettre l’identification de l’espèce ou de l’écotype

En écologie comportementale, le comportement de cour:
1- suppose qu’il y a un conflit d’intérêt entre les 2 sexes
2- suppose l’exploitation du partenaire plutôt que la collaboration

2

L’origine du conflit sexuel

- La femelle produit de gros gamètes, non-motiles, avec des réserves
- Le mâle produit de petits gamètes, motiles, sans réserves

3

En général, les femelles sont sélectives
alors que les mâles ne le sont pas. Pourquoi ?

- La taille des gamètes et les coûts diffèrent
> Coût énorme si les femelles font un mauvais choix, car une chance par année de se reproduire

- Les gamètes mâles sont actifs, les oeufs sont passifs
> Par contre s''ils se reproduisent trop peuvent manquer de sperme. Très cheap mais pas illimité. Les mâles doivent faire un choix à un moment

4

Quelle est la meilleure stratégie générale?

Mâles
> fertiliser le maximum de femelles et ne pas donner de soins parentaux

Femelles
> choisir le bon mâle qui donnera les meilleurs gènes et le maximum de soins parentaux

Voir diapo 5

5

Rapport des sexes

Évolution d’un rapport des sexes 1:1 à la naissance
> Les femelles qui sont dominantes peuvent produire beaucoup de mâle alors que les femelles subordonnées produisent surtout des femelles

Les soins parentaux dépendent du rapport des sexes

> Si la compétition mâle-mâle augmente, il va être difficile d'accéder aux femelles
--> Si c'est très difficiles de s'accoupler, les mâles auront plus tendance à donner des soins parentaux.
--> Si plein de femelles, les mâles n'auront pas tendance à donner de soins parentaux

Les individus qui donnent le sexe le plus rare vont être sélectionné pour
> Ensuite devient plus commun et c'est les individus qui donnent l'autre sexe qui devient sélectionné pour

6

Compétition pour les partenaires locaux

Chez les guêpes qui pondent sur les larves de mouche, les larves sont la ressource limitante:
- 1ère femelle pond le rapport des sexes qu’elle veut
- 2ème femelle s’ajuste selon le degré de compétition locale

--> Certaines décisions vont être sélectionnée pour lorsqu'elles sont plus payantes pour le fitness

7

Compétition pour les ressources locales

Les femelles devraient ajuster le rapport des sexes de leur progéniture de façon à maximiser leur aptitude phénotypique

Selon ce modèle, les femelles devraient produire davantage du sexe qui disperse afin de diminuer la compétition pour les ressources locales
> Chez les mammifères c'est les mâles qui dispersent

Exemples supportant l’hypothèse CRL chez les macaques, les babouins, le zèbre, le mouflon des Rocheuses, etc

8

Hypothèse choix du sexe

> Femelles en bonne condition produit plus de femelles que de mâles
> Femelle en moins bonne condition produit plus de mâles que de femelles

Les femelles dominantes en bonne conditions devraient produire des femelles, car elles sont en bonne condition, garde le rang de dominance, renforce la matriline. Elles ne souffrent pas du manque de nourriture, c'est les femelles subordonnées qui payent le prix. Les femelles subordonnées produisent des mâles qui dispersent et donc ne vont pas compétitionner pour la nourriture

9

Hypothèse alternative: Ajustement du rapport des sexes

Selon ce modèle, les femelles en bonne condition
(e.g. dominantes) devraient produire plus de fils que de filles alors que celles en moins bonne condition
(e.g. subordonnées) devraient avoir plus de filles que de fils

La femelle en bonne condtion peut investir beaucoup dans son fils, qui peut se reproduire plus d'une fois et augmenter son fitness

Une fille aussi va être dominante, mais peut seulement se reproduire une fois par année

Pour une femelle en mauvaise conditions, produire une femelle lui assure une descendance

10

Suppositions de base de l'hypothèse de l'ajustement du rapport des sexes

1- La condition du jeune à la fin de la période de soins
maternels est corrélée positivement à la condition de la
mère durant l’élevage

2- Les différences phénotypiques des jeunes au sevrage sont maintenues à l’âge adulte

3- De petites différences phénotypiques au sevrage et à l’âge adulte (engendrées par des soins maternels différents) auront plus d’effet sur le succès reproducteur à vie des mâles que sur celui des femelles

11

Certains résultats sont contradictoires

Importance des suppositions de base
> Parfois des études sont faites mais ne remplissent pas les suppositions de base