Cours 7-8 - Récepteurs Flashcards Preview

Pharmaco > Cours 7-8 - Récepteurs > Flashcards

Flashcards in Cours 7-8 - Récepteurs Deck (148):
1

Quels sont les deux grands type de communications intercellulaires ?

- Via des molécules liées à la matrice extracellulaire ou à la membrane plasmique d’une autre cellule (molécules d’adhésion) - Via des molécules sécrétées (neurotransmetteur)

2

Quels sont les type de communications par molécules sécrétées ?

- Autocrine : sur ses propres récepteurs - Paracrine : agit sur des cellules qui sont proches - Endocrine : médiateur synthétisé, exporté via exocytose dans un milieu extracellulaire (sang, lympe) et agit à distance (hormones)

3

Nommer les principaux messagers physiologiques

Hormones, NT, cytokines, facteurs de croissance, facteurs de mort cellulaire

4

Vrai ou faux : les hormones sont libérées en grande quantité ?

Faux, en petite quantité

5

Une fois dans le sang, comment les hormones peuvent-elles être activées ou inactivées ?

Par des enzymes qui peuvent les cliver

6

Pourquoi la concentration circulante d'hormone est très faible ?

La concentration est contrôlée car les hormones sont très puissantes

7

Les hormones agissent-elle plus rapidement que les NT ?

Non Hormones : secondes-heures NT : millisecondes

8

Quels sont les deux types d'hormones ?

- Polypeptidique (hydrosoluble) : ACTH, LH, FSH, Angiotensine II - Stéroïdienne (liposoluble) : Glucocorticoïdes, estrogène, hormones tyroïdiennes

9

En général, a quel récepteurs se lient chacun des deux types d'hormones ?

Polypeptidique : récepteurs à 7 passages transmembranaire Stéroïdienne : récepteur intracellulaire

10

Dans quel système agissent principalement les cytokines ?

Dans le système immunitaire, en interagissant avec les cellules de ce système.

11

Vrai ou faux : les cytokines stimulent certaines cellules du système immunitaire à se multiplier ?

Vrai, tout comme les facteurs de croissance

12

Vrai ou faux : les récepteurs peuvent être intracellulaire ou membranaire

Vrai

13

Nommer les 4 grandes classes de récepteurs

- Récepteurs intracellulaires - Récepteurs-canaux - Récepteurs à 7 passages transmembranaires - Récepteurs à activité enzymatique intrinsèque

14

Nommer le rôle des récepteurs intracellulaires

Ils régulent l'expression des gènes

15

Les récepteurs intracellulaires ont-ils plutôt un effet à court terme ou a long terme ?

Long terme

16

Comment un ligand extracellulaire peut-il se lier à un récepteur intracellulaire ?

En diffusant simplement la membrane de la cellule

17

Pourquoi peut-on dire que les récepteurs intracellulaire sont des facteurs de transcription ?

Car ils se lient (oui oui, les récepteurs peuvent se lier) aux éléments de transcription et activent les gènes cibles

18

Comment est régulée la réponse cellulaire des récepteurs intracellulaire ?

Par le contrôle de la concentration du ligand intracelullaire

19

Quels sont les facteurs modulant la concentration intracellulaire et donc la réponse cellulaire des récepteurs intracellulaire ?

- Formation et sécrétion des hormones - Modifications des hormones dans le tissu cible (dégradation = arrêt du signal).

20

Quelles sont les deux localisations possibles pour un récepteur intracellulaire ?

Dans le cytosol ou le noyau

21

En combien de parties sont composés les récepteurs intracellulaires ?

Dimère (donc 2 ligands)

22

Quelles sont les deux façons pour qu'un ligand extracellulaire active le processus d'initiation de la transcription (récepteur intracellulaire)

1- Le ligand migre directement de l'extérieur au noyau, se lie au récepteur nucléaire et active la transcription 2- Le ligand entre dans le cytosol et lie le récepteur cytosolique. Ce-lui migre ensuite vers le noyau par translocation et active la transcription

23

Nommer et décrire la structure d'un récepteur intracellulaire (les domaines)

- Domaine de transactivation : active la transcription - Domaine de liaison avec l'ADN : un motif en doigts de zinc qui s'insère dans la double hélice - Domaine contenant le signal de localisation nucléaire (cible le récepteur au noyau) - Domaine de liaison, de dimérisation et de transactivation - Domaine carboxy-terminal variable

24

De quoi sont formés les récepteurs canaux ? et comment sont-ils arrangés ?

Ils sont formés de d'une protéine à 20 segments transmembranaires arrangé en groupe pour former un canal aqueux central

25

Quels sont les rôles des récepteurs canaux ?

Transmission rapide : système nerveux (libération d'hormones) et système musculaire (contraction rapide)

26

Quels sont les principaux ligands des récepteurs canaux ?

Les NT (Acétylcholine, GABA, glutamate et glycine)

27

Combien d'acide aminés comporte un segment transmembranaire ? pourquoi ?

20 acides aminés, car c'est l'épaisseur normale des membranes

28

Où se trouve la portion qui fixe le ligand sur un récepteur canal ?

Sur lui même

29

Qu'est-ce qu'entraîne la liaison du ligand sur le récepteur canal ?

Les ligands changent la conformation et ouvre le pore qui peut être tordu.

30

Quels types de récepteurs sont les récepteurs muscarinique et nicotinique ?

Muscarine : récepteur à 7 passages transmembranaires Nicotinique : récepteur canal

31

Quelle est la structure des 20 passages transmembranaires d'un récepteur canal ?

4 passages = 1 sous-unité Il y a donc 5 sous-unités arrangées circulairement qui forment un pore au centre

32

Combien de passage transmembranaire sont en contact avec la lumière du pore d'un récepteur canal ?

5, soit un par sous-unité

33

Quel est le nom de chacune des sous-unité d'un récepteur canal ?

2 x alpha 2 x beta 1 x gamma

34

Quels sous-unités d'un récepteur transmembranaires lient les ligands ?

Les sous-unités alpha

35

Lorsqu'un récepteur canal activé par l'acétylcholine s'ouvre, que laisse-t-il passer ? et quelle est la conséquence ?

Des ions Na+ et K+ qui cause la dépolarisation de la cellule postsynaptique (système nerveux)

36

Quel type d'acide aminés sont principalement mis en contact avec le pore lorsque le récepteur canal est : - fermé ? - ouvert ?

- Fermé : des AA non chargé, non polaire et hydrophobe, comme la glycine. - Ouvert : des AA chargé qui se repousse et créer le pore

37

Que laisse passer les récepteurs canaux à GABA ? et quelle est la conséquence ?

Des ions Cl- qui cause l'hyperpolarisation des cellules (inhibition musculaire)

38

Outre le GABA, quelles molécules peuvent se lier aux récepteurs canaux GABA ? et quelle est leur fonction ?

Benzodiazépine et barbiturique augmentent la liaison du GABA. (Aussi site de liaison aux stéroïdes)

39

À quoi sont couplé les récepteurs à 7 passages transmembranaire ?

Aux protéines G

40

Les récepteurs à 7 passges transmembranaires sont-ils importantes cibles pharmacologiques ?

Oui, plus de la moitié des médiacements intéragissent avec cette famille

41

Quels sont les nombreux ligands des récepteurs à 7 passges transmembranaires ?

Photons, ions, molécules odorantes, peptides, lipides, protéine etc

42

Quelles parties dans les récepteurs à 7 passges transmembranaires sont en contact avec les protéines G ?

La troisième boucle intracellulaire et la queue C-terminale

43

À quoi est due la variété de réponse chez les récepteurs à 7 passges transmembranaires

La variété des sous types et isoformes des récepteurs, des protéines G, des effecteurs, des messagers intracellulare, des enzymes qui dégradent les méssagers, les kinases et les phosphatases, les substrat protéiques

44

Que lie les protéines G ?

Le GDP

45

Quelles sont les sous-unités qui composent les protéines G  ?

Alpha :  site de liaison et d'hydrolyse du GTP, modification lipidique, ancrage à la membrane (> 20 sous types différents)

Beta : 6 sous-types

Gamma : 12 sous-types, modification lipidique

46

Combien y a-t-il de combinaisons possible entre les sous-unités beta et gamma ? Est-ce que toutes les combinaisons sont possibles ?

72, non

47

Décrire le cycle des protéines G

1. Au répos la sous-unité alpha de la protéine G est lié à une molécule de GDP

2. Un ligand vient se lier sur le récepteur à l'exterieur de la cellule causant un changement de conformation du récepteur

3. Liaison du GTP à la place du GDP

4. Dossociation des sous-unités beta et gamma

5. Activation de l'effecteur par la sous-unité alpha et le GTP et donne une réponse

6. Hydrolyse du GTP et ré-association des sous-unités beta et gamma sur alpha et retour à l'état de repos

A image thumb
48

Combien y a-t-il de classe de protéine G ?

4 au total

49

Lors d'une réponse cellulaire impliquant les protéines G, quelles sont les niveaux d'amplification ?

1. Un récepteur active plusieurs protéines G

2. Une adénylate cyclase forme plusieurs AMPc

(AMPc -> PKA, pas d'amplification)

3. Une protéine kinase A active plusieurs enzymes

4. Une enzyme crée plusieurs produits

 

A image thumb
50

Nommer les 4 voies de signalisation intracellullaire des récepteurs couplé aux protéines G (RCPG)

• Voie phosphorylation/déphosphorylation

• Voie Adénylate cyclase, AMP cyclique, PKA

• Voie Guanylate cyclase, GMP cyclique, PKG

• Voie Phospholipases

51

Que fait une enzyme phosphatase ?

Elle enleve un groupment phosphate (et libère un phosphate inorganique)

52

Que fait une enzyme kinase ?

Elle ajoute un groupement phosphate (coute de l'ATP)

53

Quels sont les deux moyens pour une phosphatase ou une kinase de moduler une activité enzymatique ?

Modulation directe (site actif) ou indirecte (allostérique)

54

Où est situé l'adénylate cyclase ?

Elle est ancrée dans la memrbane plasmique

55

Combiene de passages transmembrainaire possède une adénylate cyclase ? domaines catalytiques ? de différents sous-type ?

12 segments transmembranaire et 2 domaine catalytiques intracellulaire (C1 et C2). 9 sous-type

56

Expliquer le cycle de l'AMPc

1. Une molécule d'ATP est transformé en AMPc grâce à l'adénylate cyclase. Il y a libération d'un pyrophosphate inorganique

2. AMPc induit une réponse

3. AMPc est transformé en AMP par la phosphodiestérase (coute 1 H2O)

A image thumb
57

Quels sont les 3 types de protéines G que nous étudions ?

Gq, Gi (inhibe) et Gs (stimule)

58

Quelles sont les effets de la protéine Gq ?

Activation PKC et Ca2+/Cam. Ceux-ci stiumule l'adénylate cyclase de type I à produire de l'AMPc

59

Quelle sont les effets de la protéine Gs ?

Activation de l'adénylate cyclase de type I, V et VI

60

Quelles sont les effets de la protéine Gi ?

1. Active les sous-unité beta-gamma. Les beta-gamma peuvent activer l'adénylate cyclase II et inhiber la I

2. Active Gi-alpha qui inhibent l'adénylate cyclase de type I, V et VI

A image thumb
61

Qu'est-ce qui inhibe l'adénylate cyclase de type II ?

On ne sait pas

62

Que peut réguler la protéine kinase A (PKA) ?

Le métabolsime du glycogène, des lipides et des sucres

63

Quels peuvent-être les substrats de la PKA ?

D'autres protéines kinases et les enzymes impliqués dans le métabolisme intermédiaire. Elle est aussi implqué dans la transcription des gènes qui ont un élément répondant à l’AMPc

64

Sur quel séquence consensus ira phosphoryler la PKA ?

Sur la Ser/Thr

65

Par quoi est controlé l'activité de la PKA ?

Par l'AMPc

66

Expliquer le cycle de la PKA

1. Au repos, la PKA existe sous forme de tétramère composé de 2 sous-unités régulatrice (R) et 2 sous-unités catalytiques (C).

2. Liaison de deux AMPc, sur les unités régulatrices, ce qui libère les deux unités catalystiques

3. Les sous-unité catalytiques induisent une réponse, donc la phosphorylation de l'enzyme phosphodiestérase (PDE)

4. La PDE transforme l'AMPc en AMP, donc fin du cycle

A image thumb
67

Expliquer la glycogénolyse lors de la liaison de l'adrénaline sur un récepteur à 7 passages transmembranaires

1. L'adrénaline se lie au récepeur

2. Gs est active, ce qui active l'adénylate cyclase

3. Production d'AMPc à partir d'ATP

4. Activation PKA

5. PKA phosphoryle l'enzyme phosphorylase kinase qui devient active (coute ATP)

6. La phosphorylase kinase active phosphoryle la glycogène phosphorylase grâce à du Ca2+, Cam et de l'ATP

7. La glycogène phosphorylase active phosphoryle le glycogène qui devient du Glucose-1-phosphate... glycogénolyse

A image thumb
68

Expliquer la modulation de la transcription des gènes par la PKA

1. L'adrénaline lie le récepteur 7PTM

2. Activation de la protéine Gs, activation de l'adénylate cyclase

3. Production d'AMPc grâce à de l'ATP, activation des PKA

4. Libération des sous-unités catalytiques, migration dans le noyau

5. Phosphorylation sur la sérine 133 de CREB (un facteur de transcription lié à CRE).

6. Activation de la transcription

A image thumb
69

Expliquer la modulation de la sécrétion ionique par la PKA

1. L'adrénaline lie le récepteur 7PTM

2. Activation de la protéine Gs, activation de l'adénylate cyclase

3. Production d'AMPc grâce à de l'ATP, activation des PKA

4. Libération des sous-unités catalytiques

5. Phosphorylation d'un canal Cl-

6. Excrétion de chlore

70

Quelles sont les deux formes de guanylate cyclase ? et où sont-elle localisée ?

Particulaire (située dans la membrane) et soluble (localisée dans le cytoplasme)

71

Qu'est-ce qui peut réguler la guanylate cyclase soluble ?

Le NO

72

Quel est le rôle de la guanylate cyclase ?

Elle hydrolyse le GTP en GMPc

73

Quelles sont les fonctions importantes associées au GMPc ?

1) Régulation des proétines kinases GMPc dépendante

2) Contrôle de l'ouverture des canaux cationiques

74

Expliquer le fonctionnement des bâtonnets de la rétine lorsqu'il n'y a pas de lumière

1) La guanylate cyclase forme le GMPc qui active la PKG

2) La PKG phosphoryle et ouvre un canal Na+ et Ca2+

3) L'ouverture cause la dépolaritaiton de la membrane, ce qui crée l'influx nerveux inhibiteur

75

Expliquer le fonctionnement des bâtonnets de la rétine lorsqu'il y a de la lumière

1) Les photons se lient aux récepteurs à 7PTM

2) Protéines Gt (transducine activées)

2) Cela active la phosphodiestérase qui dégrade le GMPc et l'activé des PKG est réduite

3) Fermeture des canaux ions Na+ et Ca2+,

4) Il n'y a plus d'influx nerveux inhibiteur, donc permet la détection de la lumière grâce à une hyperpolarisation

 

A image thumb
76

Expliquer le fonctionnement du relâchement des muscles lisses vasculaires

1) Un récepteur à 7PTM à la surface endothéliale est activé par le ligand CGRP.

2) Activation de la protéine G alpha -> activation adénylate cyclase -> activation AMPc -> activation PKA

3) La PKA stimule eNOS ce qui produit du NO qui diffuse dans les muscles lisses vasculaires

4) L'oxyde nitrique (NO) active la guanylate cyclase -> activation GMPc -> activation PKG

5) PKG phosphoryle et active pompes Ca2+ qui sort le calcium de la cellule. PKG phosphoryle et stimule canaux K+ qui hyperpolarise la mb plasmique et réduit aussi l'entrée de calcium par des canaux sensibles à la dépolarisation

6) La diminution de calcium intracellulaire entraîne un relâchement des muscles lisse (vasodilatation, hypotension artérielle)

7) GMPc hydrolysé en 5'GMP par les PDE, ce qui entraîne l'extinction du signal

A image thumb
77

Outres le NO, quelles substances peuvent engendrer une vasorelaxation grâce à la guanylate cyclase ?

Tous les nitrates hypotenseurs, donc la nitroglycérine et la nitroprussiate aussi.

78

Quel est le rôle des phospodiestérases (PDE) ?

Catabolsime des nucléotides cycliques seconds messagers (GMPc et AMPc)

79

Combien y a-t-il de familles de PDE ? lesquelles sont les plus importantes ?

7 familles: 1, 2 et 5 plus importantes

80

Où peuvent être situées les PDE ?

Cytosol ou membranaire

81

Nommer un inhibiteur de la PDE et leur effets

Les méthylcanthines, comme la caféine inhibe la PDE AMPc. L'inhibiton empêche le catabolisme du second messager ce qui entraîne une prolongation du signal et de l'activation des effecteurs

82

Quel est le mécanisme d'action du viagra ?

Production de NO qui vasodilate grâce à la GMPc

83

Que font les enzymes phospholipases ?

Elles hydrolyzent les liaisons esters des phospholipides membranaires pour engendrer des seconds messagers lipidiques

84

Vrai ou faux : les phospholipases sont présentes chez les eucaryotes et les procaryotes ?

Faux, seulement les eucaryotes

85

Quels sont les différents types de phospholipases ?

A1, A2, B, C et D

86

Où coupent chacuns des types de phospholipases sur un phospholipide ?

A image thumb
87

Quelles sont les 2 réactions importantes des phospolipases pour les seconds messagers ?

1) PIP2 -> IP3 + diacylglycérol (par la PLC)

2) Phosphatidylcholine -> Acide arachidonique

Acide arachidonique -> prostaglandines (cyclooxygénase) et leucotriène (lipoxygénase)

A image thumb
88

Expliquer la voie de la phospolipase C (IP3) pour une réponse calcique

1) Un ligand lie le récepteur à 7PTM, activation de la protéine Gq

2) La sous-unité alpha active la PLC qui coupe le PIP2 ancré dans la membrane

3) Le diacylglycérol (DAG) reste dans la membrane et l'inositol-3-phosphate (IP3) est libéré

4) Le IP3 se lie aux récepteurs à IP3 (IP3R) qui se trouve dans la membrane du RE

5) Ouverture des canaux à calcium du RE et de la mb plasmique  (canaux cationiques sélectifs ou non sélectifs au calcium)

5) Le calcium se lie à la calmoduline (CaM) et celle-ci peut induire plusieurs réponses différentes

89

Quelle sont les deux isoformes de la PLC ?

PLC-beta : activée par protéine Gq 

PLC-gamma : activée par tyrosine kinase

90

Quelle isoforme de la PLC induit une plus grande réponse cellulaire ?

La beta

91

Une fois la réponse cellulaire calcique terminée, comment est éliminé le calcium se trouvant dans le cytosol ?

Des pompes Ca2+ ATPase font entrer du calcium dans le RE et d'autres en font sortir de la cellule

A image thumb
92

Comment la calmoduline peut-elle accueillir le calcium ? et combien d'ions ?

Sa structure 3D lui permet de former des poches. Elle doit en contenir 4 pour qu'il y ait un changement de conformation et qu'elle puisse induire une réponse

93

Comment la calmoduline induit-elle une réponse ?

En s'enroulant autour d'une protéine cible

94

Avec quoi le complexe calcium-calmoduline peut-il intéragir ?

•Kinase des chaînes légères de myosine

•Phosphorylase kinase

•CaM kinase II

•Phosphodiestérase

 

BASICALLY : D'AUTRES PROTÉINES

95

Quelles sont les fonctions contrôlées par le calcium ?

•Transduction de signaux cellulaires

•Couplage excitation-contraction -> muscles

•Couplage stimulus-excitation -> nerfs

•Couplage excitation-sécrétion -> glandes

•Cytosquelette

•Exocytose

•Métabolisme

•Cytotoxicité (si en trop grande qte)

96

Par quoi est formé le diacylgycérol (DAG) ? où reste-il après sa formation ?

Par l'hydrolyse du phosphatidyl-inositol-diphosphate (PIP2) par la phospholipase C. Il reste dans la membrane

97

Que stimule le DAG ?

La PKC, avec l'aide du calcium grâce au IP3

98

Comment est inactivé le DAG ?

Il est phosphorylé par la DAG kinase ce qui arrête l’activation de la PKC

99

Nommer et décrire les 3 familles de PKC 

- Conventionelles: Ca2+- et DAG dépendantes

- Non-conventionnelles: DAG-dépendantes et Ca2+ indépendantes

- Atypique: Ca2+  et DAG indépendantes

100

Quelles sont les cibles de la PKC (phosphorylation) ?

- Map kinase

- VDR (vitamine D)

- Cytosquelette

- Canaux ioniques de la mb (inactivation)

A image thumb
101

Qu'est-ce que les eicosanoïdes ?

Des composés vasoactifs (constrictif ou non) qui sont dérivés de l'acide arachidonique et agissent sur de courtes distances (paracrine, autocrine). Par exemple : prostaglandines, thromboxanes, leucotriènes

102

Qu'est-ce que des clyclo-oxygénase (COX) ?

Elle permet la formation des prostanoides (prostaglandines et thromboxanes) à partir de l'acide arachidonique

103

Décrire les isoformes de COX

- COX 1 est constitutif (présent dans la plupart des tissus), role de house keeping et est impliqué dans l'homéostasie tissulaire

- COX 2 induit l'inflammation grâce aux prostanoïdes et possède d'autres rôle dans le SNC, les reins et peut-être le cancer

104

Quelle est la ressemblance et la différence entre  COX-1 et COX-2 ?

Ressemblance : mpeme activité enzymatique

Différence : il y a des inhibiteurs sélectifs et non-sélectifs

105

Les récepteurs à activité enzymatique sont principallement utilisé pour quoi ?

Facteur de croissance, à l'insuline et aux facteur de mort cellulaire

106

Quelles sont les trois classes de récepteurs enzymatiques ?

•Récepteurs à activité Tyrosine kinase (TK)

•Récepteurs à activité Sérine/Thréonine kinase

•Récepteurs à activité Tyrosine phosphatase

107

Quelle est la structure des récepteurs enzymatiques ?

Un seul passage transmembranaire

108

Quels sont les deux principaux facteurs de croissance ?

- PDGF (platelet-derived-growth-factor) : synthétisé par les plaquettes, les cellules endothéliales et les cellules musculaires lisses (CML), existe sous forme de dimère, lie deux récepteurs. Il active la croissance des muscles lisses vasculaires

-EGF (epidermal-growth-factor) : stimule la croissance des cellules épithéliales et est régulièrement associé au cancer du sein

109

Comment sont activés les récepteurs de l'EGF ?

Liaison d'un ligand, dimérisation de récepteurs. Chaque monomère phosphoryle les tyrosines situées dans l'espace intracellulaire du monomère homologues 

A image thumb
110

Expliquer l'activation des récepteurs TGF-Beta 

1) Le ligand TFGB1 se lie au récepteur de type II ce qui cause un changement de conformation et celui-ci est reconnu par le récepteur de type I

2) Association entre les deux types de récepteurs, ce qui détache la protéine inhibitrice FKBPI2 située sur le récepteur I

3) Phosphorylation des deux récepteurs

4) Le récepteur de type I envoie un signal dans la cellule

5) Il peut y avoir (facultatif) liasion avec un autre dimère de récepteurs, car le ligand est lui-même dimérique, formant un tétramère de récepteurs

A image thumb
111

Le récetpeur TGF-beta sert à quoi ?

Signal de facteur de croissance

112

Quel est les polymérisation d'un récepteur à insuline ?

C'est un hétérotétramère relié par des ponts disulfures (cystéines)

113

Nommer les sous-unité d'un récepteur à insuline

- Deux sous-unité alpha extracellulaires, sites de liaison de l'insuline.

- Deux sous-unité beta transmembranaire relié aux sous-unité alpha par son extrémité amino-terminale. La portion carboxy-terminale intracellulaire porte le site enzymatique tyrosine-kinase

114

Qu'est-ce qu'entraîne la liaison de l'insuline sur son récepteur ?

Augmentation de l'activité enzymatique tyrosine kinase de la chaîne beta (phosphorylation de 7 résidus tyrosines). L'autophosphorylation maintient une activité enzymatique élevée qui ne nécessite pas la présence continue de l’agoniste

A image thumb
115

Nommer les différences entre le récepteur à l'insuline et les autres récepteurs tyrosine kinase

- Les récepteurs à insuline sont en forme dimérique permanante, due à leur ponts disulfure

- Ils possèdent une activté TK plus forte envers les substrats exogènes (famille des IRS)

- Possèdent des intermédiaires essentiels pour la transmission des signaux (IRS : insulin receptor substrates)

116

Qu'est-ce qui assure la précision et la spécificité des intéractions entre les protéines de signalisation lors d'activation d'un récepteur à activité tyrosine kinase ?

L'intération protéine-protéine

117

Qu'est-ce qu'un domaine de liaison ?

C'est une protéine qui reconnaît une séquence consensus de tyrosines phosphorylées (dans notre cas). Les domaines se trouvent sur d'autres protéines, créant ainsi l'intéraction protéine-protéine

118

Lorsqu'un récepteur à activité tyrosine kinase est activé, quels sont les domaines de reconnaisance des tyrosines phosphorylées ?

•Domaine PTB (Phosphotyrosine Binding) : reconnaît phosphotyrosine grâce à une séquence consensus qui est présente dans plusieurs récepteurs à activité tyrosine kinase

 • Domaine SH2 (src Homology Domain 2) : reconnaît la phosphotyrosine avec plus grande affinité que PTB. Spécificité donnée par la séquence d’aa entourant la phosphotyrosine. Interaction protéine-protéine plus serrée que PTB

119

Où se retrouvent régulièrement les domaine de liaison de phosphotyrosine (Domaine PTB? )

Sur des protéines qui servent d'adaptateur

120

Quel est le rôle du domaine PTB ?

Il lie les phospolipides acides qui pourraient impliquer un rôle dans la localisation membranaire

121

Quelle est la structure d'un domaine SH2 ?

Une poche qui sert à lié le phosphate de la tyrosine (lien avec une arginine) et un poche pour lier le peptide

A image thumb
122

Nommer quelques protéines possèdant une domaine SH2

PLC-g et GTPase activating protein (GAP)

123

Où est retrouvé le domaine de reconnaisance PH (pleckstrine homology)

Dans plusieurs molécules: phospholipase C, tyrosine kinase, Facteurs des échanges nucléotides, protéines adaptatrices, protéines du cytosquelette;

124

Que reconnaît le domaine PH ?

Reconnaît les phospholipides d’inositol spécifiques

 

125

À quoi sert le domaine PH ?

Au recrutement de la protéine à la membrane

126

Où est retrouvé le domaine de reconnaissance SH3 (Src homology domain 3) ?

Dans plusieurs protéines adaptatrices qui font le lien entre différents éléments d’une cascade de signalisation des récepteurs à activité tyrosine kinase et dans des protéines du cytosquelette

127

Quelle est la séquence consensus que peut reconnaître un domaine SH3 ?

Une séquence riche en proline

128

Décrire l'exemple d'intéraction protéine-protéine de la signalisation du récepteur à l'insuline par IRS (insuline receptor substrate)

1) L'insuline se lie au récepteur à insuline, il y a phosphorylation des tyrosines reliées à la partie intracellulaire du récepteur.

2) Le domaine PTB d'un IRS s'attache à une tyrosine phosphorylée. Le domaine PH recrute la protéine membranaire

3) Les domaines SH2 se lient aux tyrosines phosphorylées, il y a alors phosphorylation des tyrosines de IRS

4) IRS activé stimule SHC ce qui provoque une cascade cellulaire :

SHC -> GRB2 -> SOS -> RAS -> RAF -> MEK -> MAP kinase -> GENE expression -> mitose (tout cela expliqué plus tard)

A image thumb
129

Qu'est-ce que SOS ?

C'est un facteur d'échange de nucléotide GDP -> GTP qui entraîne une cascade de phosphorylation. Il est activé lorsqu'un récepteur à activité TK est activé

130

Qu'est-ce qu'une petite protéine G ? quelle est la différence avec les protéines G normales ?

Des protéines liées au GDP, mais non pas ancrées dans les membranes et monomériques à la place de trimérique

131

Nommer les trois familles de petites protéines G

- Ras

- Rho, Rac, CDC42

- Rab

132

Quelle est la fonction de la famille de petite protéine G Ras ?

facteurs de croissance

133

Quelle est la fonction de la famille de petite protéine G Rho, Rac, CDC42 ?

cytosquelette d’actine

134

Quelle est la fonction de la famille de petite protéine G Rab ?

vésicules de transport

135

Quels sont les inhibiteurs des petites protéines G ?

GDI et GAP

136

Quels sont les induecteurs des petites protéines G ?

GEF (GEP)

137

Comment le SOS active la cascade de réaction dans l'expression génique ?

Le SOS active le petite protéine G Ras en échangeant le GDP pour un GTP. Activation de RAF -> MEK (MAP K K) -> ERK (MAP K) -> mitose

138

Que catalysent les MAP-kinases ?

La phosphorylation en Ser/Thr dans une séquence consensus

139

Pourquoi dit-ont que la MAP kinase kinase (MEK) est bifonctionnelle ?

Car elle phosphoryle MAP kinase (ERK) sur Ser/Thr et Tyr

140

Quelles sont les cibles de MAPK ?

• Enzymes impliquées dans la synthèse de protéines et du métabolisme cellulaire

• Protéines du cytosquelette

• Facteurs de transcription

141

Comment une MAP kinase peut réguler l'expression génique ?

Lorsqu'activées, les MAP kinases transloquent dans le noyau où elles se fixent aux séquences régulatrices du gène visé pour en activer la transcription

142

Quel est le rôle de la PI3-kinase (PI3K)

C'est une enzyme qui transfère un phosphate de l'ATP sur le carbone 3' de l'inositol des phosphatidyl inositol membranaires 

PI -> PIP

PIP -> PIP2

PIP2 -> PIP3 (plus important)

143

Dans la voie des PI3 kinases, quelles sont les réponses induite par le PIP3 ?

Prolifération, métabolsime (GLUT-4), mort cellulaire

144

Quelles sont les différences entre la nécrose et l'apoptose au niveau de la cellule ?

La nécrose cause un gonflement de la cellule causant une perte d'intégrité  des mitochondrie et rupture de la membrane plasmique. La chromatine est conservée

L'apoptose cause la contraction de la cellule, perte d'intégrité de la chromatine, formation de corps apoptotiques avec des membranes intactes

145

Nommer deux facteurs de mort cellulaire

TNF (sécrété) et Fas (membranaire)

146

Quelle est la polymérisation des récepteurs de mort cellulaire ?

Trimériques

147

Expliquer la voie des récepteurs de mort cellulaire

Liaison du facteur de mort cellulaire sur le récepteur activant une cascade de protéolyse par des caspase menant à l'apoptose de la cellule. La cascade possède plusieurs voies une fois activée, dont dans la mitochondrie

148

Quelle sont les deux manière pour réponse à une combinaison de signaux ?

Quantitative (A+B) ou qualitative (apoptose, différenciation, prolifération)