Douleur abdominale en fonction des systèmes digestifs, urinaires, vasculaire et gynécologique (p.218-223) Flashcards Preview

MD1 DC2 > Douleur abdominale en fonction des systèmes digestifs, urinaires, vasculaire et gynécologique (p.218-223) > Flashcards

Flashcards in Douleur abdominale en fonction des systèmes digestifs, urinaires, vasculaire et gynécologique (p.218-223) Deck (16):
1

Nommez les diagnostics différentiels pour la douleur abdominale d'origine digestif au-dessus de l'ombilic (3)

  • Lulcus ou ulcère peptique
  • Colique biliaire/cholécystite/cholangite
  • Pancréatite

2

Nommez les éléments discriminants de l'ulcus ou ulcère peptique (6)

  • Dlr épigastrique de type brûlure chez l'adulte d'âge moyen
  • Associée : H.Pylori, AINS, ASA, tabagisme et alcool 
  • Dlr type brûlure, post-prandial ou la nuit
  • Soulagée par la prise d'aliments ou d'antiacides
  • Épigastralgie souvent associée à des symptômes dyspepsiques : inconforts épigastriques post-prandiaux, sensation de plénitude, éructations, satiété précoce, nausées (No), RGO. 
  • Complication : Hémorragie digestive haute avec instabilité hémodynamique ou perforation gastrique avec exacerbation de la dlr et péritonisme
    • HDH : présence de sang à une extrémité ou à l'autre du tube digestif (vomissement en grains de café ou méléna) et anémie

3

Nommez les éléments discriminants de la colique biliaire/cholécystite/cholangite (10) 

  • Femme
  • Adulte
  • Âge moyen (autour de 40 ans)
  • Surplus pondéral
  • Dlr abdominale subite au quadrant supérieur droit (parfois irradiation à l'épaule) avec nausée et vomissement qui évolue en quelques herues vers une résolution ou la persistance des symptômes avec apparition de ifèvre et de leucocytose
  • Examen : Signe de Murphy positif
  • Cholécystite : Bilan hépatique normal et vésicule biliaire épaissie à l'échographie
  • Cholangite :
    • Dlr au quadrant supérieur droit s'accompagne de fièvre, leuocytose, transaminases élevées et parfois ictère ou pancréatite. 
  • Échographie : Cholédoque dilaté en présence de cholédocholithiases 
  • Toutes ces conditions peuvent évoluer vers septicémie et état de choc 

4

Nommez les éléments discriminants de la pancréatite (9)

  • Adulte d'âge moyen avec cholélithiases, éthlisme chronique ou post-manipulation des voies biliaires par procédures endoscopiques
  • Dlr subite à l'épigastre, intense, pouvant irradier au dos 
  • S'accompagner de nausées et vomissements
  • Symptômes augmentent lors de l'ingestion d'aliments ou de liquides
  • Perturbation des signes vitaux  est fréquente (tachycardie, hypotension)
  • Complications rares : transformation hémorragique et nécrose du pancréas --> mauvais pronostic 
  • Pancréatite hémorragique : 
    • peut s'accompagner signe de CUllen ou signe de Grey-Turner
  • Prise de sang : élévation amylase et lipase
  • TDM : confirmer le diagnostic et déceler les complications 

5

Nommez les diagnostics différentiels pour la douleur abdominale d'origine digestif localisé sous l'ombilic (2)

  • Appendicite
  • Diverticulite 

6

Nommez les éléments discriminants de l'appendicite (11)

  • Suspecter à tout âge 
  • Dlr abdominale à caractère inflammatoire 
  • Localisée à la fosse iliaque droite
  • + fréquente chez l'homme entre 20-30 ans 
  • Dlr périombilicale qui migre progressivement à la fosse iliaqued roite
  • Perte d'appétit
  • Nausées
  • Fièvre légère
  • Leucocytose 
  • Examen :
    • Dlr au quadrant inférieur droit (point de McBurney) 
    • Signes d'irritation péritonéale (Roving et rebond+) 
  • Selon l'emplacement anatomique de l'appendice, l'appendicite peut donner une dlr au toucher rectal, un signe du psoas ou de l'obturateur positif 

7

Nommez les éléments discriminants de la diverticulite (5)

  • Problème fréquent entre 40-60 ans, surtout en présence d'épisodes antérieurs
  • Dlr progressive à la fosse iliaque gauche sur quelques jours avec peu de symptômes accompagnateurs, sauf si elle est étendue ou compliquée 
  • Si compliquée : défense abdominale avec fièvre et leucocytose pouvant aller jusqu'à la péritonite
  • Touche parfois le côlon droit
  • Diagnostic se fait à la TDM de l'Abdomen ou plus rarement à l'échographie 

8

Nommez les diagnostics différentiels pour la douleur abdominale d'origine urinaire (2)

  • Pyélonéphrite 
  • Colique néphrétique 

9

Nommez les éléments discriminants de pyélonéphrite (7)

  • Généralement chez jeune femme en bonne santé ou en présence d'une malformation de l'arbre urinaire, d'un calcul, d'une obstruction ou d'une intervention invasive (Cystoscopie)
  • Se présente sous forme de dlr progressive (heures) au niveau d'une logne rénale (angle costovertébral d'un côté) avec fièvre et punch rénal positif
  • Symptômes urinaires bas précèdent souvent l'apparition de la dlr
  • Lhématurie rare
  • Formule sanguine : leucocytose et SMU perturbé
  • Culture des urines : permet d'identifier le germe (généralement E.Coli) deux jours plus tard ainsi que sa sensibilité aux antibiotiques
  • Infection urinaire haute peut parfois se compliquer d'une septicémie avec instabilité des signes vitaux 

10

Nommez les éléments discriminants de la colique néphrétique (10)

  • Chezadulte jeune ou d'âge moyen avec ou non des ATCD personnels ou familiaux de coliques néphrétiques
  • Dlr abdominale subite et intense au niveau d'un flanc pouvant irradier vers la région inguinale ou testiculaire ipsilatéralement 
  • Dlr paroxystique
  • Sans position de soulagement
  • Nausées et vomissements
  • Abdomen souple
  • Hématurie (micro/macro) présente dans la majorité des cas
  • Dx : tests d'imagerie médicale
  • Tx est la plupart du temps symptomatique (analgésique et expectatif)
  • En présence de fièvre : suspecter sepsis et être plus agressif dans le traitement (néphrostomie, extraction de pierres ou autre smanoeuvres invasives) 

11

Nommez les diagnostics différentiels pour la douleur abdominale d'origine vasculaire (1)

Rupture d'anévrisme de l'aorte abdominale (AAA) 

12

Nommez les éléments discriminants de la rupture d'anévrisme de l'aorte abdominale (8)

  • Rare, mais grave
  • Touche adulte hypertendu de plus de 60 ans
  • Manifeste lors de la rupture de l'anévrisme par une dlr épigastrique aiguë intense irradiant souvent à la région lombaire avec ou sans syncope
  • Patient pâle, souffrant, hypotendu et en tachycardie
  • examen de l'abdomen démontre une masse pulsatile à la région épigastrique avec parfois une baisse des pouls au niveau d'un membre inférieur
  • Dans ce contexte, découverte d'un AAA à l'échographie au chevet est diagnostic
  • Traitement : chirurgical 
  • Mortalité élevée 

13

Nommez les diagnostics différentiels pour la douleur abdominale d'origine gynécologique (2)

  • Kyste ovarien
  • Grossesse ectopique 

14

Nommez les éléments discriminants de la rupture du kyste ovarien (8)

  • Femme adulte en âge de procréer
  • Dlr subite, intense, ressentie au niveau de la fosse iliaque (Gauche ou droite) parfois lors d'un effort ou d'une relation sexuelle
  • Dlr persiste étant donné l'irritation du péritoine
  • Signes vitaux habituellement normaux sauf si rupture s'accompagne d'une hémorragie importante (tachycardie +/- hypotension) 
  • Fièvre légère
  • Examen de l'abdomen : dlr à la fosse iliaque avec annexe sensible et parfois augmentée de volume au toucher vaginal
  • Test de grossesse (B-HCG) négatif
  • Dx : Échographie 

15

Nommez les éléments discriminants de la grossesse ectopique (7)

  • Femme en âge de procréer avec ou sans facteur de risque 
  • Saignement gynécologique dans un contexte de grossesse au premier trimestre ou une dlr abdominale basse, accompagnée ou non d'instabilité des signes vitaux chez une femme avec une grossesse jeune (connue ou non)
  • L'examen de l'abdomen : dlr abdominale basse (pelvienne) avec parfois une masse annexielle ou du sang au toucher vaginal
  • B-HCG positif, mais ne progresse pas de façon normale dans les jours suivants (dosage quantitatif)
  • Lors d'une rupture, l'hémoglobine est abaissée
  • L'échographie est généralement diagnostique 
  • Nécessite : Laparoscopie d'urgence 

16

Nommez les facteurs de risque de la grossesse ectopique (6)

  • Grossesse ectopique antérieure
  • Pathologie ou une intervention tubaire antérieure (ligature, plastie)
  • Porte d'un stérilet
  • Infertilité
  • Infection pelvienne antériere 
  • Médicaments inducteurs de l'ovulation