Chapite 5 - Pages 167 à 176 Flashcards Preview

MD1 DC2 > Chapite 5 - Pages 167 à 176 > Flashcards

Flashcards in Chapite 5 - Pages 167 à 176 Deck (90):
1

Les troubles de la déglutition (Dysphagie) peuvent être engendrés comment? (3)

  • Atteinte des voies nerveuses responsables de coordonner (à la suite d'un AVC par exemple)
  • Anomalie du muscle lsise engendant dres troubles de motilité (Achalasie, sclérodermie, syndrome de Sjögren) 
  • Anomalies structurales au niveau de l'oesophage (anneau, rétrécissement, inflammation, cancer) 

2

Le reflux gastro-oseophagien (RGO) se produit typiquement après quoi?

un repas chargé

3

Le RGO se manifeste comment?

  • pyrosis
  • régurgitation amères jusque dans la bouche et l'hypopharynx
  • spasmes de l'oesophage
  • douleurs à la déglutition (odynophagie) secondairement à des ulcérations ou à une oesophagite 
  • ultimement, peut mener au développement d'un oesophage de Barrett ou adécnocarcinome de l'oesophage

4

La dyspepsie peut se manifester comment? (3)

  • sensation de satiété précose avec incapacité de finir un repas normal
  • sensation de plénitude après un repas souvent accompagnée d'éructations et de nausées
  • douleur abdominale épigastrique, souvent sous forme de brûlement en lien avec la prise d'aliments 

5

La dyspepsie peut être provoquée par des substances irritantes.

Nommez des exemples. (5)

  • Anti-inflammatoire non stéroïdiens (AINS)
  • Aspirines (ASA)
  • Corticostéroïdes
  • Alcool
  • Tabac

6

Quels sont les symptômes de l'ulcère peptique?

  • possible d'être asymptomatique
  • brûlement de l'estomac (1 à 3 heures après repas) 
  • douleur soulagées par la prise d'aliments ou d'antiacides 
  • dyspepsie 
  • complications graves : hémorragies digestives, perforation ou obstruction gastrique 

7

Lors d'un saignement digestif haut, le patient se présente comment?

habituellement avec de l'hématémèse (vomissement de sang) ou du méléna (selles noires, collantes et malodorantes) 

8

Bien que le cancer gastrique soit rare, il faudra se méfier de l'apparition de symptômes dyspepsiques chez qui?

chez la personne de plus de 50 ans qui perd du poids 

9

La bile produite par le foie est entreposée entre les repas où?

vésicule biliaire 

10

Décrire : Lithiase

 la présence de masses minérales (calculs) à l'intérieur d'un des canaux de l'organisme. 

11

Décrire : Coliques biliaire

 

une crise douloureuse due à l’obstruction transitoire du canal cystique ou du canal cholédoque par un calcul (ou lithiase) biliaire.

Source

12

Vrai ou Faux

La grande majorité des lithiases demeureront asymptomatiques

Vrai 

13

Décrire : Cholélithiase

Présence de calculs dans la vésicule ou les voies biliaires.

14

Dans la cholélithiase, qu'est-ce qui est à l'origine de la douleur abdominale haute en barre accompagnée de vomissement?

  • lorsqu'une lithiase obstrue le canal cystique, la vésciule réagit en se contractant de façon paroxystique pour faire progresser la pierre.
  • Ces contractions douloureuses (coliques)  sont à l'origine 

15

Décrire : Colique biliaire

  • lorsqu'un lithiase obstrue le canal cystique. 
  • La pierre peut finir par être expulsée du canal cystique dans le cholédoque et éventuellement dans l'testin après quelques heures, terminant ainsi l'épisode douloureux
  • On parle alors de colique biliaire

16

Décrire : Cholécystite aiguë

  • Lorsque la pierre demeure enclavée dans le canal cystique pendant plusieurs heures
  • la vésicule s'enflamme, sa paroi s'épaissit et de la fièvre apparait 

17

Vrai ou Faux

Dans la cholécystite aiguë, l'enlèvement de la vésicule n'est pas obligatoire.

Faux,

la vésicule doit être enlevée chirurgicalement de façon urgente 

18

Décrire : Cholécystectomie

L'ablation chirurgicale de la vésicule biliaire 

19

Décrire : Cholédocholithiase 

Lorsque les pierres restes bloquées dans le canal cholédoque 

20

Vrai ou Faux

En absence de vésicule, il est impossible de fabriquer des pierres.

Faux,

même en l'absence de vésicule biliaire, il est encore possible de fabriquer des peirres dans les voies biliaires et d'être aux prises avec des épisodes de coliques. 

21

L'obstruction du cholédoque produit généralement une augmentation de quoi?

augmentation des enzymes hépatiques et peut parfois provoquer des pancréatites

22

Comparez cholédocholithiase et cholangite

Cholangite : Lorsque la fivère s'ajoute, et parfois un état de choc, à la cholédocholithiase 

23

Vrai ou Faux

Les cholédocholithiases peuvent être enlevées par des techiniques non chirurgicales (Endo-cholangioscopie rétrograde) 

24

En aiguë, les hépatites engendrent quoi?

  • une réaction inflammatoire du foie accompagnée d'une nécrose hépatocellulaire plus ou moins étendue
  • donnent un tableau de douleur à l'hypochondre droit accompagnée ou non de fièvre et de jaunisse 

25

Décrire : Ictère

Décoliration jaune des téguments due à la déposition de bilirubine en excès 

26

Lors d'hépatite, les taux de quoi augmentent?

taux de transaminases hépatiques s'élèvent (enzymes hépatiques) de même que la bilirubine sérique 

27

Vrai ou Faux

Les hépatites sont habituellement auto-résolutives

Vrai, généralement auto-résolutives en moins de 6 mois

28

La cirrhose est une réponse à quoi?

réponse irréversible à une agression chronique de nature infectieuse, inflammatoirem toxique (l'alcool), métabolique ou congestive du foie

29

Après une longe période d'exposition à l'agent aggresseur, l'inflammation chronique du foie produira quoi?

une fibrose progressive avec formaiton de nodules hépatiques 

30

Les manifestations cliniques de la cirrhose sont en relation avec quoi?

avec l'ampleur de l'insuffisance hépatocellulaire, la présence ou non d'hypertension portale et la capacité des hépatocytes survivants à compenser la perte de fonction 

31

La pancréatite aiguëpeut survenir à la suite de quoi?

  • suite de divers processus pathologiques
  • + fréquente : blocage transitoire du Wirsung par un calcul logé dans le cholédoque 
  • + rare : blocage par un cancer du pancréas ou un cancer de l'ampoule de Vater 
  • Certaines substances toxiques, comme l'alcool, et certains médicaments peuvent aussi produire une inflammation du pancréas 
  • + rares : d'origine métabolique (hypertriglycéridémie), trauatique, héréditaire ou auto-immune 

32

En présence d'un ictère obstructif accompagné d'une atteinte de l'état général, il faut suspecter quoi?

cancer du pancréas 

33

Quels sont les symptômes de la diabète?

  • Le déficit en insuline ou la résistance à son action provoque une hyperglycémie sanguine à l'origine d'une glycosurie
  • entraine une polyurie à l'origine d'une déshydration, de la polydipsie, de la polyphgie pour lutter contre le déficit énergétique
  • perte de poids 
  • afin de contrer la perte énergétique, une lipolyse survient qui entraine la production de produits acides (corps cétoniques) à l'orgine d'une acidocétose 

34

Définir : Polyurie

Production accrue d'urine

35

Définir : Polydipsie

Soif excessive avec augmentation des apports en eau 

36

Définir : Polyphagie

Faim excessive avec augmentation des apports 

37

Une atteinte inflammatoire diffuse de la muqueuse intestinale peut survenir à la suite de quoi? (3)

  • réponse immune à des agents infectieux (entérocolite virale, bactérienne, parasitaire)
  • maldie inflamamtoire de l'intestin (Crohn ou colite ulcéreuse)
  • Allergie (intolérence) au gluten, comme la maladie coelique, ou d'une intolérence au lactose 

38

Quels sont les symptômes d'une inflammation diffuse de la muqueuse intestinale?

  • douleurs abdominales
  • saignements digestifs
  • diarrhées
  • signes de malabsorption
    • qui peut donner une perte de poids, anémie, fatigue, tendance au saignement et des selles pâles, graisseuses et collante (Staétorrhée)

39

La stéatorrhée témoigne de quoi?

  • D'une malabsorption des lipides
  • peut survenir lors de pancréatite chronique aussi

40

La très grande majorité des cancers de l'intestin sont de quelle origine?

colorectale 

41

Le cancer du colon peut se manifester comment?

  • changement dans le calibre et les habitudes des selles
  • sang dans les selles (rectorragie ou hématochésie)
  • anémie
  • douleurs abdominales 
  • signes d'occlusion intestinale
  • découverte de métastases à distance (ganglions, foie, poumons, péritoines) 

42

Nommez les symptômes de l'insuffisance rénale (7)

  • fatigue
  • anorexie
  • nausées/vomissement
  • oedème généralisé
  • somnolence
  • prurit (urémie) 
  • oligurie (diminution de la quantité d'urine)

43

Nommez les signes de l'insuffisance rénale (6)

  • HTA
  • pâleur (anémie)
  • odème à godet (anasarque)
  • acidose métabolique avec respiration de kussmaul
  • Oligurie 
  • Anurie (absence d'urine) 

44

Quel est le bilan de l'insuffisance rénale? (8)

  • élévation de la créatinine sérique
  • bausse du DFG
  • Hématurie
  • protéinurie
  • Cylindrurie
  • acidose métabolique
  • perturbation du bilan phosphocalcique
  • anomalies électrolytiques, dont l'hyperkaliémie

45

Dans son trajet, l'uretère comprend des endroits de rétrécissement physiologique.

Nomemz les (3)

  • jonction entre le bassinet et le début de l'uretère (jonction utéro-pyélique) 
  • croisement des vaisseaux iliaques communs 
  • entrée dans la vessie 

46

Nommez les pathologies impliquant les uretères (3)

  • obstruée par processus néoplasique qui provient des voies urinaires ou par une compression extrinsèque 
  • blessés lors d'un traumatisme ou chirurgie abdominopelvienne
  • + fréquent : urolithiase 

47

La très grande majorité des lithiases sont constitées de quoi?

oxalate de calcium

48

L'incidence des lithiases urinaires augmente avec quoi?

avec l'âge 

49

Vrai ou Faux 

Les lithiaises urinaires sont plus fréquente chez les femmes

Faux, 

Plus fréquente chez l'homme jusqu'à l'âge de 50 ans où la répartition homme/femme tend à s'égaliser

50

Les lithiases localisées au niveau pylo-caliciel (Système collectuer) intrarénal) sont habituellement comment?

asymptomatique 

51

Les lithiases localisées au niveau pylo-caliciel (Système collectuer) intrarénal) posent problèmes dans quelles situations?

  • lorsqu'elle pénètrent l'uretère pour tenter de se frayer un passage vers la vessie 
  • la contraction de l'uretère sur l'obstruction et la distension ena mont du système pyélocaliciel donne lieu à des épisodes de douleurs abdominales sévères 

52

Un calcul dans l'uretère se manifeste comment? (5)

  • surviennet subitement (sous forme de coliques)
  • latéralisées du côté atteint
  • peut irradier à la loge rénale, au flanc, à la fosse iliaque ipsilatérale et parfois au niveau scrotal 
  • parfois nausée
  • parfois hématurie 

53

Vrai ou Faux

La majorité des lithiases urinaires sont excrétées de façon naturelle par le patient sans intervetion urologique.

Vrai 

54

Nommez le lieu d'obstruction le plus fréquent dans la système urinaire. Pendant combien de temps l'obstruciton dure? 

Jonction utéréo-vésicale où la pierre peut demeurer en palce pendant plusieurs heures, voires plusieurs jours

55

Lorsque la vessie est inflammée, elle devient «irritable». Nommez les manifestations.

  • pollakiurie (miction fréquente >8/jr)
  • Urgences mictionnelles
  • Inconforts sus-pubiens 
  • Brûlement mictionnels
  • Urine souvent des petites quantités 

56

Définir : Polyurie

excrétion excessive d'urine (diurèse >3L/Jour) 

57

La cystite infectieuse (bactérienne) est parfois associée à de l'hématurie. 

En présence d'une température corporelle élevée, le diagnostic différentiel doit s'élargir à quoi? (2) 

à la pyélonéphrite (infection rénale) et à la prostatite bactérienne (infection de la prostate) 

58

Les symptômes irritatifs de la vessie sont souvent de quelle origine?

origine infectieuse 

59

À l'examen physique, la présence d'un ébranlement rénal positif (punch rénal positif) peut être un signe de quoi?

d'infection urinaire haute 

60

Lors du toucher rectal, une prostate douloureuse et chaude est un signe de quoi?

prostatite bactérienne 

61

Une pollakiurie peut être causée par des agents non infectieux.

Nommez des exemples.

  • hyperplasie de la prostate
  • vessie hyperactive
  • radiothérapie pelvienne (cystite radique)
  • divers irritants vésicaux (caféine, thé, alcool) 

62

Le cancer de la vessie est plus fréquent chez qui?

chez les hommes, fumeurs, autour de 70 ans 

63

Le cancer de la vessie se manifeste comment?

habituellement par une hématurie sans douleur avec parfois des symptômes irritatifs ou des symptômes obstructifs (plus rare) 

64

Avec l'âge et l'exposition à la testostérone, un processus hyperplasique (augmentation du nombre de cellules) s'installe chez une bonne proportion d'hommes. 

Cela se manifeste comment?

donne lieu à des symptômes «obstructifs» (de vidange selon la nomenclature urologique)

  • difficulter à amorcer la miction
  • diminution de la majestuosité du jet urinaire qui prolonge la miction
  • difficult à vider la vessie avec des interruptions fréquentes (intermittence) 
  • du goutte à goutte et une sensation de vidange incomplète

la vessie compense l'obstruction prostatique en augmentant sa force de contraction. on voit apparaitre des phénomènes «irritatifs» (de remplissage selon la nomenclature urologique)

  • pollakiurie
  • nycturie (mictions nocturnes) 
  • urgences mictionnelle

65

Décrire : Prostatite aiguë

  • Inflammation bactérienne de la prostate 
  • Symptômes semblaables à une cystite, accompagnée habituellement d'hyperthermie 
  • À l'examen physique, le toucher rectal révèle une douleur exquise à la palpation de la prostate
  • Traitement : plus longue durée de traitement d'ATB que l'infection urinaire basse classique 

66

Décrire : Cancer de la prostate

(symptômes, comment dépister) 

  • peut être agressif, mais peut aussi avoir évolution indolente
  • plus souvent asymptomatique et dépisté par un toucher rectal anormal (asymétrie, masse, module) ou une élévation du dosage sanguin de l'antigène prostatique spécifique (APS)

67

En présence d'hématurie ou d'mémospermie associée à des symptômes de vidange et de remplissage, il faut penser à quoi?

Cancer de la prostate

68

Quelle est la différence entre les atteintes artérielles et veineuses?

  • Atteinte artérielle : douleur aiguë ou un dysfoncitonnement des organes touchés
  • Atteinte veineuse : congestion veineuse, oedèmes et parfois thromboses ou embolies à distance

69

Décrire : Anévrisme de l'aorte abdominale (AAA)

Consiste en dilatation de l'aorte causée par une faiblesse au niveau de la paroi artérielle 

70

L'anévrisme de l'aorte abdominale (AAA) est fréquent chez qui?

  • plus fréquent chez les hommes à partir de 65 ans, particulièrement chez ceux présentant une maladie athérosclérotique
  • pas clair si causée par des factuers génétiques ou bien si elle représente une conséquence de la maladie athérosclérotique 

71

  • L'anévrisme de l'aorte abdominale peut être découvert comment? (3)

  • fortuitement à l'examen physique sous l'aspect d'une masse palpable, pulsatile et indolore chez un patient asymptomatique
  • lors d'un test d'imageire (échographie, TDM ou IRM) 
  • contexte de rupture aiguë, un état de choc ou mort subite

72

La rupture d'un AAA engendre quoi?

  • saignement intra-abdominale important et presque toujours mortelle 
  • même chez les patients qui réussissent à se rendre à l'hôpital, la moitié décèdent durant leur séjour, malgré un séjour approprié 

73

À partir de 5 cm, un anévrisme de l'aorte abdominale devrait être....?

être opéré si l'état du patient lui permet de passer à travers l'acte chirurgical 

74

Il faut toujours se méfier du développement d'une insuffisance rénale lors de l'initiation d'une thrapie avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA ou ARA).

Pourquoi?

car il peut s'agir d'une hypertension secondaire à la maladie rénovasculaire 

75

La maladie rénovasculaire est plus fréquente chez qui?

chez l'homme au-delà de 50 ans ayant des facteurs de risque arthérosclérotiques 

76

Décrire : Angine mésentérique supérieure

  • en cas d'athérosclérose de l'artère mésentérique supérieure irriguant l'intestin grêle
  • peut se produire des phénomènes d'hypoperfusion d'effort semblable aux autres artères du corps -> crampes abdominales en lien avec l'alimentation 

 

77

Décrire : Ischémie mésentérique

  • en cas d'occlusion subite de l'AMS (par thrombose ou embolie) 
  • Symptômes :
    • douleur périombicilicale subite et sévère
    • souvent accompagnée de nausées, vomissements, état de choc 
  • Examen phisque : abdomen demeure initialement

78

Il faut se méfier de quoi lorsqu'une personne agée et athérosclérotique se présente avec une douleur abdominale sévère et avec un abdomen souple à la palpation?

Ischémie mésentérique 

79

Décrire : Colite ischémique

  • Atteinte ischémique touchant L'AMI
  • douleur abdominale crampiforme souvent dans le bas de l'abdomen, à gauche
  • accompagnée souvent forte envie de déféquer et de rectorragies
  • autorésolutives 

80

Quel est le traitement de la colite ischémique?

  • traitement de soutient 
  • possible d'atteintes plus sévères nécessitent traitement hémodynamique plus agressif ou geste chirurgical 

81

Les glandes surrénales sont responsables de quoi? (4)

  • synthèse du cortisol
  • synthèse de l'aldostérone
  • synthèse des hormones stéroïdiennes, dont la testostérone
  • synthèse de l'adrénaline 

82

Les maladies affectant les glandes surrénales donnent typiquement quoi comme symptômes?

syndromes d'hyper ou d'hyposécrétion hormonale, dont la maladie de Cushing, la maladie d'Addison et le syndrome de Conn. 

83

En clinique, les problèmes surrénaliens sont le plus souvent secondaires à quoi?

une prise exogène de corticostéroïdes prescrits pour traiter une maladie inflammatoire chronique ou comme médicament antirejet dans le cas de eprsonnes ayant subi une greffe d'organe 

84

Quelle est la manifestation de l'insuffisance surrénalienne?

souvent vagues et non spécifiques (fatigue, hypotension) 

85

Quel est le traitement de l'insuffisance surérnalienne?

Supplémentation en minéralocorticoïdes

86

Le système gynécologique est constitué de quoi?

  • des ovaires
  • des trompes de Fallope
  • utérus avec son endomètre et son col
  • vagin
  • vulve

87

Le système gynécologique est sous le contrôle de quoi?

sous le contrôle des hormones synthétisées par le système hypothalamo-hypophysaire qui régule en quelque sorte la sécrétion des hormones ovariennes

88

La sécrétion des hormones ovariennes sont responsables de quoi? 

créer un environnement propice (1) au développement d'un follicule ovarien mature, (2) à la fécondaiton de ce dernier puis (3) à son implantation dans l'endomètre utérin afin d'assurer la fonction reproductrice 

89

La Gonadotropin Releasing Hormone (GnRH) provoque la sécrétion hypophysaire de quoi?

  • gonadotrophines
  • Follicle Stimulating Hormone (FSH)
  • Luteinizing Hormone (LH)

90

Expliquez le cycle menstruel de la femme 

  • dure en moyenne 28 jours
  • Durant la première partie du cycle, soit la phase folliculaire
    • un taux plus élevé de FSH permet croissance d'un follicule et la sécrétion d'oestrogène qui engendre une croissance progressive de l'endomètre qui se prépare à accueillir le produit de conception 
  • Au 14e jour, 2e partie du cycle, phase lutéale
    • pic de sécrétion de LH qui engendre l'ovulation
    • permet formation du corps jaune et la production de progestérone qui, par une action combinée avec des oestrogène, produit des transformations glandulaires au niveau de l'endomètre en préparation pour la nidification
  • S'il n'y a pas de fédoncation 
    • la dégénérescence du corps jaune entraînera une chute de taux plasmatiques d'oestrogène et de progestérone qui provoquera une ischémie avec nécrose des glandes de l'endomètre à l'origine d'une desquamation de l'endomètre responsable des mentruations