E2 - C7 - Apraxie et Dyspraxie Flashcards Preview

Neuropsy > E2 - C7 - Apraxie et Dyspraxie > Flashcards

Flashcards in E2 - C7 - Apraxie et Dyspraxie Deck (59)
Loading flashcards...
1

Donnez brièvement la définition de l'apraxie :

Déficit dans la capacité à comprendre une action ou la réaliser en réponse à une commande verbale ou par imitation, en l’absence d’un déficit moteur ou sensoriel de base.

-Déficit dans la représentation mental d’une action.

2

l'apraxie est communément associé à un lésion du lobe ____ gauche.

pariétal gauche.

Aussi associée à des lésions à droite :
-Pariétal droit
-Temporal
-Frontal
-Noyaux de la base

3

La déficience dans la façon de concevoir le plan moteur est nommé :

apraxie

4

Est-ce que l'apraxie a une localisation ''stricte'' / commune à tous les patients ?

NON.

Souvent une lésion du lobe pariétale gauche mais pas de localisation ou de latéralisation stricte.

5

Liepmann (1905) affirme 3 choses.

1) D'abord, le cortex pariétal gauche est responsable de :

2) et 3) = deux types d'apraxies qui sont :

1) le cortex pariétal gauche est responsable de la formation de programmes moteurs spécifiant la séquence temporelle et spatiale d’une séquence de mouvements composant une action.

2) Apraxie idéatoire: déficit dans la représentation
conceptuelle d’une action, menant à des déficits
dans l’utilisation d’outils ou l’exécution d’actions. - Imitation épargnée

3) Apraxie idéomotrice: La région impliquée dans la
programmation de l’acte moteur est ‘déconnectée’
des régions motrices et pré-motrices. Le patient
peut conceptualiser mais ne peut exécuter l’action.
Reconnaissance de l’outil épargnée mais déficit
dans l’utilisation de l’outil ou imitation d’actions.

6

Encore en usage aujourd'hui, quels sont les deux types d'apraxies définies par Liepmann (1905) ?

1) Apraxie idéatoire
2) Apraxie idéomotrice

7

Selon Liepmann (1905), qu'est ce que l'apraxie idéatoire ?

déficit dans la représentation
conceptuelle d’une action, menant à des déficits
dans l’utilisation d’outils ou l’exécution d’actions. -

-Imitation épargnée
- Le patient a de la difficulté à se représenter l'action à faire.

8

Selon Liepmann (1905), qu'est ce que l'apraxie idéomotrice ?

La région impliquée dans la
programmation de l’acte moteur est ‘déconnectée’
des régions motrices et pré-motrices. Le patient
peut conceptualiser mais ne peut exécuter l’action.
Reconnaissance de l’outil épargnée mais déficit
dans l’utilisation de l’outil ou imitation d’actions.

- Imitation non épargnée (Pt prob à imiter)
- Le patient est capable de se représenter correctement l’action mais lorsqu'il envoi la commande, ça ne fonctionne pas. Conceptualisation OK mais exécution pas bonne.

Diagnostique : Commande verbale et imitation (déficitaires)

9

Une liste de mouvements affectés par l’apraxie est donnée. Pourquoi avons-nous besoin d'une telle liste ?

La liste sert à qualifier l’apraxie plus spécifiquement.

On identifie type d’atteinte en identifiant ce qui est déficitaire spécifiquement.

Le but : Avoir le diagnostic le plus précis afin de géré le patient de la facon la plus adéquate

10

Une liste de mouvements affectés par l’apraxie est donnée. Nommez quelques termes s'y retrouvant :

Intransitifs - VS - Transitifs
Symboliques - VS - Pantomimes
Sans objets - VS - Avec objets
Avec signification - VS - Sans signification
Appris - VS - Non appris
Membre et bucco-faciaux - VS - Tronculaires
Simples - VS - Complexes
Proximaux - VS - Distaux

11

Une liste de mouvements affectés par l’apraxie est donnée. Donnez un exemple pour les termes suivant :

Intransitif :
Transitif :
Symbolique :
Pantomimes :

Intransitif : bouge main gauche à doirt (pas associé à objet)

Transitif : mouvement effectuer vers un objet spécifique (prendre le téléphone)

Pantomime : mimer une action transitive = vers objet.
Pantomime de l’outils = mimer l’activité / l’utilisation d’un objet.

Symbolique : saluer de la main

12

Il ne faut pas oublier que dans l'apraxie, les symptômes sont __________ avec une prédominance des lésions à ________

Symptômes sont hétérogènes.

Grande prédominance des lésions à gauche. (Svt pariétal gauche)

13

On demande aux patient de mimer l’activité / l’utilisation d’un objet (Pantomime de l’outils) et on remarque deux types d'erreurs :

1- Configuration/spatiale (séquence, timing, amplitude)
Ex : Peinge loin de la tête
2- Parties de corps comme objet
Ex : poing à la place de peigne

Est-ce qu’il y a des parties dans le cerveau qui sont associé à ces symptômes ?
(Config spatiale VS partie de corps)

OUI

il existe 2 patrons séparé.

1- Configuration/spatial :
- Gyrus frontal inférieur gauche
- Inférieur pariétal gauche

2- Parties du corps comme objet:
- Gyrus frontal inférieur gauche
- Matière blanche sous cette région
- Lésion allant du gyrus frontal supérieur à inférieur gauche

De commun dans ces 2 cas = gyrus frontal inférieur gauche.

14

Il semble y exister un lien entre l'apraxie et l'aphasie. Quelles sont les régions lésés se chevauchants dans le cas de :

- Pantomime :

- Imitation de postures de la main :

Pantomime: lobe temporal antérieur

Imitation de postures de la main: lobe pariétal inférieur

15

Seulement ___% des patients apraxique on des lésions à droite.

Le reste lésion gauche sans ou avec aphasie. Bcp de co-occurrence aphasie et apraxie (1 pt sur 4). Rare qu’on voit patient ‘’pur’’.

Seulement 8% des pt apraxique on des lésions à droite

16

Le test amobarbital (WADA) permet d'identifier trois choses dans l'hémisphère visé :

- Dominance du langage
- Préférence d’utilisation de main

- Latéralisation de la représentation du mouvement

17

Les tests WADA dans l'étude de l'apraxie permettent de conclure que :

Tâche où patient doit imiter.

Gauche = plus de déficit d’imitation.

Apraxie sont plus affecté à gauche (pour gens langage à gauche).

Apraxie plus affecté à droite pour patient plus latéralisé à gauche.

I.e. : Patient gauché = plus de chance d’avoir apraxie si lésion à droite.

18

Un patient gauché a plus ou moins de chance d'avoir des symptômes apraxique si il a une lésion à droite ?

Plus de chance d'avoir apraxie si lésé à droite.

19

Dyspraxie = Developmental coordination disorder

Est un problème qu'on diagnostique chez _____

Non tributaire d'une _______

Problème développementale. On diagnostique chez l’enfant et qui n’est pas tributaire d’une lésion cérébrale.

20

5-6% des enfants (400,000 au Canada) sont dyspraxiques.

Diagnostique sur 4 critères :


1) Enfant dont la coordination motrice est en deça des
attentes pour son âge chronologique ;

2) Les difficultés interfèrent avec les activités de la vie
quotidienne ;

3) Pas dûes à une condition médicale
(paralysie cérébrale, dystrophie musculaire, DI, etc) ;

4) Si DI est présente: difficultés motrices dépassent celles associées au niveau de déficience.

Donc, le cerveau ne se développe pas de la bonne manière.

21

__% sont encore dyspraxique 10 ans après le diagnostique.

40% le sont encore 10 ans après diagnostique avant la rentré à l’école.

22

Donnez des exemples de difficultés dyspraxique qu'on pourrait constater chez un enfant.

-Difficulté dans la pratique des sports
-Difficultés nager, patiner, faire de la bicyclette
-Difficultés dans le saut à la corde
-Retard développemental (ramper, asseoir, marcher)


23

Quels sont les facteurs de risques de la dyspraxie ?

Petit poids à la naissance (< 1500g)

Prématurité (< 32 sem)

Garçons: 1.7 à 2.8 fois plus atteints

Marche indépendante à plus de 15 mois

24

Nommez trois grande comorbidités de la dyspraxie :

TDAH
Dyslexie
Autisme

25

Pour le diagnostique de la dyspraxie, ont :

Pose des questions aux parents.

On se base aussi sur les facteurs de risque.

OR = odds ration. Si 3 = 3 fois plus de chances d’avoir cela que la population normale. Un trouble comme ça vient rarement seule. Bcp de co-morbid.

26

Quels sont les bases neuronales de la dyspraxie ? I.e. : Quelles sont les régions les plus associé à des troubles dyspraxiques chez l’enfant ?

-Matière grise :

-Matière blanche :

-Matière blanche :
Voie corticospinale

-Matière grise :
Régions temporale, frontale et pariétale, cervelet

Gyrus précentral
Lien épaissaur de ses régions corticale là et dysfonction. Dans les dév de l’enfant, certaines régios ne se dév pas adéqatement.

27

Les bases neuronales de la dyspraxie correspondent à l’idée que le déficit moteur est fortement lié à la présence de dysfonctions neurologiques mineures.

Il doit y avoir présence de déficits dans au moins 3 domaines neurologiques comme :

(Nommez trois)

posture,
régulation du tonus musculaire,
dextérité fine,
coordination.

28

Le fait qu'il doit y avoir présence de déficits dans au moins 3 domaines neurologiques suggère que les bases neuronales de la dyspraxie sont :

Suggère donc que les bases neuronales de la dyspraxie sont associées à des anormalités dans plusieurs régions du cerveau

29

Quelles sont les trois (3) grandes approches d'intervention pour les patients dyspraxique :
1)
2)
3)

1) Orientée sur le processus (PWP)
2) Orienté sur la tâche (PWP)
3) Physiothérapie / ergothérapie (PWP)

30

Qu'est-ce que l'approche Physiothérapie / ergothérapie ?

-Une des trois (3) grandes approches d'intervention pour les patients dyspraxique.

Entraînement dans les compétences motrices.

Enfants sont entraînés dans les compétences motrices (fines et générales) fondamentales les plus importantes (sauter, lancer, couper, dessiner, écrire, etc.) dans les habiletés motrices de base qui sont présumément des pré-requis pour certaines compétences (stabilité du tronc, etc.)