exam 1 Flashcards Preview

Difficulté d'adaptation > exam 1 > Flashcards

Flashcards in exam 1 Deck (34):
1

Qu'est ce que l'étiologie ?

L'étiologie (ou étiopathogénie) désigne, dans le langage médical, à la fois l'étude des causes et facteurs d'une maladie et l'ensemble de ces causes elles-mêmes. Cette discipline médicale se base pour la recherche des causes sur l'étude des signes et symptômes d'une pathologie (sémiologie). On utilise également ce terme dans le domaine psychiatrique pour définir les facteurs potentiels d'une maladie mentale.

2

Qu'est ce que l'épidémiologie ?

Science qui étudie, au sein de populations (humaines, animales, voir végétales,) la fréquence et la répartition des problèmes de santé dans le temps et l'espace, ainsi que le rôle des facteurs qui les déterminent.
(Sévérité de la pathologie )

3

Qu'est ce qu'un pronostic ?

Un pronostic est une prévision de l'évolution probable ou de l'issue d'une maladie. Le pronostic est basé sur la connaissance de l'évolution habituelle de la maladie, qui se combine avec la prise en compte de facteurs pouvant influencer cette évolution.
(est ce que ca va se résorber ou empirer avec le temps ? )

4

qu'est ce que ca veut dire comorbidité?

En psychiatrie, la comorbidité se définit comme un double diagnostic ou plusieurs dx. Il apparait plusieurs tableaux cliniques correspondant à différents troubles, ce qui ne signifie pas qu'il y ait effectivement plusieurs maladies. L'OMS donne une définition plus précise encore, liée à la consommation de drogues "cooccurrence chez la même personne d'un trouble dû à a consommation d'une substance psychoactive et d'un autre trouble psychiatrique".

5

Qu'est ce qui est nouveaux dans le dsm 5 ? les changements principaux?

Nouvelle classification :
" Axes I, II et III combinés (tout ensemble)
" Réorganisation des maladies cliniques, mentales et de la personnalité avec un souci pour les conditions médicales.
" Abolition de la section sur les troubles de santé mentale généralement diagnostiqués durant la première et la deuxième enfance. (entre 0-4 ans)

Ajout de la catégorie "Troubles neurodéveloppementaux"
" Déficience intellectuelle, trouble de la communication, troubles du spectre de l'autisme, TDAH, troubles d'apprentissage, troubles moteurs (SGT et Tics) ( tout dans la mm catégorie - trouble neurodevlop)

6

qu'est ce que La classification internationale des maladies (CIM-10)?

Sujets dont la santé peut être menacée par des conditions socio-économiques et psycho-sociales
Le CIM-10 est un système de classification pour toutes (parle des maladies en general)

7

à Quoi sert le DSM 5 ?

évaluer le fonctionnement

8

quels sont les Critique du DSM-5?


ûManque d'emphase sur les facteurs situationnels et contextuels

ûNéglige les troubles qui sont éprouvés durant la petite enfance et l'enfance. dépend du docteur... les dx varie

ûBeaucoup de diagnostics possibles dont la validité et la pertinence demeurent à démontrer

ûBasé sur des symptômes observables plutôt qu'en fonction de l'étiologie des troubles
la prévalence de symptomes que des médecins on pu observer

9

Définition de l'anxiété

Réaction universelle face aux objets ou aux situations qui présentent une menace ou un danger réel ou imaginaire.

10

LES CONSÉQUENCES DES TROUBLES ANXIEUX (5)

1oDÉTRESSE EXTRÊME NE PROVENANT PAS D'UN DANGER RÉEL OU IMMINENT. (On anticipe qu'il va se passer qqchose meme si rien va arriver )
2oNE PEUVENT REVENIR AU CALME PAR DES GESTES RASSURANTS OU PAR UN APPEL À LA RAISON OU À L'ÉVIDENCE.
3oNE PEUVENT PAS, OU TRÈS MAL, ÊTRE MAITRISÉS PAR UN ACTE DE VOLONTÉ.
4oCONDUISENT L'ENFANT À ÉVITER CE QU'IL REDOUTE OU À CHERCHER À FUIR.
5oPERSISTENT PARFOIS LONGTEMPS ET PERTURBENT L'ENSEMBLE DU DÉVELOPPEMENT.

11

quelle est la différence entre peur et anxiété ?

normal, réelle, imminent, danger immédiat, effet de surprise
VS
anticipation, menace subjective, moins concret, vigilance .. évitement

12

que est la différence entre stress et anxiété ?

réponse normal.. possible d'identifier..
CINÉ

VS
anticipation, perdu, pensées distorsions...réponse excessive et prématurées a un stresser futur

13

qu'est ce qui définit une L'ANXIÉTÉ PATHOLOGIQUE

excessive ou insuffisante
enfreinte aux normes
retard développement
entrave au fonctionnement adaptatif

14

Résume moi LES PREMIÈRES ÉTUDES SUR L'ANXIÉTÉ

oFREUD ET LE PETIT HANS
oRETOMBÉES :
oRECONNAISSANCE DE L'ANXIÉTÉ CHEZ L'ENFANT
oRECONNAISSANCE DES RÉPERCUSSIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DES ENFANTS
oRECONNAISSANCE DU RÔLE QUE LES PARENTS PEUVENT JOUER POUR AIDER L'ENFANT

Watson et le petit albert
Conditionnement classique
Association rat et bruit
Généralisation aux animaux
oMARY COVER JONES ET PETER
oDÉSENSIBILISATION D'UN ENFANT AYANT UNE PHOBIE SPÉCIFIQUE
oL'ENFANT JOUE AVEC DES AMIS NON ANXIEUX, ON APPROCHE
oL'ANIMAL DE LUI ET ON LE RÉCOMPENSE LORSQU'IL S'APPROCHE

oPRINCIPES THÉORIQUES
oCONDITIONNEMENT INSTRUMENTAL
oMODELAGE

15

L'ANXIÉTÉ DE SÉPARATION
Définition:
Critères diagnostic :

Déf: PEUR INTENSE, EXCESSIVE ET PERSISTANTE À L'IDÉE D'ÊTRE SÉPARÉ DES FIGURES D'ATTACHEMENTS ET/OU LA CRAINTE D'ÊTRE SEUL.
(trouble qui apparait plus tôt dans l'enfance)

Doit manifester au moins 3 symptômes de la liste...

- détresse excessive et récurrente dans situations de séparation ou anticipation de ces situations
- crainte excessive et persistante concernant la disparition des principales fig. d'attachement, ou un malheur
-crainte événement malheureux vient séparer l'enfant et ses fig. datach
-réticence ou refus d'aller école oui ailleurs en raison de la séparation
- appréhension ou réticente excess rester seul sans la personne
-ou aller dormir ailleurs.. seul sans la personne
- cauchemars sur thème de la séparation
-plaintes somatiques répétées lors des sép

-Dure pendant au moins 4 semaines
-Début avant 18 ans
-entraine une altération significative du fonctionnement
-ne survient pas dans le contexte d'un autre trouble

16

MUTISME SÉLECTIF
définiton
et caractéristique

Définition:
Se caractérise par une incapacité régulière à parler lors de situations sociales dans lesquelles un tel comportement est attendu (ex. école) et ce malgré le fait que l'individu soit en mesure de parler dans d'autres circonstance

-incapacité régulière a parler dans situation sociales spécifiques alors que l'enfant parle dans d'autre situations
- interfère avec la réussite scolaire ou professionnelle.. ou communication sociale
-durée d'au moins 1 mois
- incapacité de parler pas attribuable a un défaut de connaissance ou maniement de la langue
-perturbation pas mieux expliquer par un trouble de la communication et ne survient pas exclusivement au cours d'un TSA, schizo, autre..

17

Le trouble d'anxiété sociale
définition + caract

-peur ou anxiété marquée a propos d'une ou des situations sociales durant lesquelles la personnes est exposée au regard des autres
-peur que les signes d'anxiété ou de peur soient apparents et qu'ils soient évalués de manière négative par les autres
-les situations sociales en question provoquent presque tjrs de la peur ou de l'anxiété
-évitement des situations anxiogènes ou vécues par beaucoup de détresse

-peur ou anxiété est hors de proportion à la menace posées par la situation sociale
- durée de 6 mois ou plus
- entraine une altération significative du fonctionnement
- pas induit par des substances ou médication, ni expliqué par un autre trouble.. pas lié a une affection médicale

18

Les phobies spécifiques
décrit... caract + définition
+ sous types

-peur ou anxiété marquée à propos d'un objet spécifique ou d'une situation
- l'objet ou la situation entraine presque toujours une peur ou de l'anxiété immédiate
-Évitement des situations anxiogènes ou vécues avec beaucoup de détresse.
Durée habituellement de 6 mois ou plus.
Entraîne une altération significative du fonctionnement
Pas mieux expliqué par les autres formes/troubles d’anxiété

Les sous-types de phobies
Animaux
Environnements naturels
Sang, injection, blessure
Situationnel
Autres

19

Le trouble panique
def + carat

óPeur intense, excessive et persistante de faire des attaques de paniques et/ou leurs conséquences.

óAttaque de panique
Période soudaine, inattendue et envahissante de peur ou d'inconfort intense qui est accompagnée par au moins 4 sx physiques et/ou cognitifs.
Récurrente
Courte et brutal
Diminue aussi rapidement qu'il sont arrivé
Pas de danger réel ou imminent , pas lié a une phobie


-Attaques de panique soudaines, inattendues et récurrentes dans des situations diverses.
-Au moins une attaque a été suivie d’un des symptômes suivants durant au moins un mois :
1. Préoccupations persistantes d’une nouvelle attaque ou de ses conséquences;
2. Changements significatifs des comportements adaptatifs (ex. évitement).
-Pas induit par des substances ou médication, ni expliqué par un autre trouble.
-Pas lié à une affection médicale.

Une période bien délimitée de craintes ou de malaises intenses où 4 des sx suivants surviennent de façon brutale (acmé en moins de 10 minutes
Palpitations, battement de coeur ou accélération du rythme cardiaque
Transpiration
Tremblements, secousses musculaires
Sensation de souffle coupé, d’étouffement
Sensation d’étranglement
Douleur ou gêne thoracique
Nausée ou gêne abdominale
Sensation de vertige, d’instab

20

Agoraphobie
caract + dés

-Peur ou anxiété marquée dans 2 (ou plus) des 5 situations suivantes:
1.Utiliser les transports publics (ex. autos, autobus, trains, avions)
2.Être dans un espace ouvert (ex: stationnements, marchés, ponts)
3.Être dans un lieu fermé (ex: magasins, théâtres, cinéma)
4.Être dans une file d’attente ou une foule
5.Sortir seul de la maison
-L’individu craint ou évite ces situations par peur qu’il soit difficile d’y échapper, que l’aide ne soit pas disponible s’il développe des sx qui ressemblent à une AP ou d’autres sx embarrassants (Ex: peur d’une incontinence).
-Ces situations provoquent presque toujours de l’anxiété ou de la peur.
-Ces situations sont activement évitées, requièrent la présence d’un compagnon phobique ou sont affrontées avec une détresse extrême.
-La peur ou l’anxiété est hors de proportion par rapport au danger actuel ou contexte socioculturel.

21

Trouble d'anxiété généralisée def + caract

Définition:
óPeur intense, excessive et persistante, causée par la présence chronique d'inquiétudes incontrôlables.

óÉlément central dans la compréhension du TAG :
Intolérance à l'incertitude, à la nouveauté et aux émotions négatives.

-Anxiété et inquiétudes excessives survenant la plupart des jours depuis au moins 6 mois, concernant un certain nombre d’événements ou d’activité.
-Difficulté de contrôler ces inquiétudes.
-Anxiété et soucis associés à 3 ou plus des sx suivants :
*La présence d’un seul symptôme est nécessaire chez l’enfant
1.Agitation, sensation d’être survolté ou à bout.
2.Fatigabilité
3.Difficulté de concentration (trous de mémoire)
4.Irritabilité
5.Tension musculaire
6.Perturbation du sommeil

-Entraîne une altération significative du fonctionnement.
-Pas associé à un autre trouble.
-Pas dû aux effets d’une substance ou d’une affection médicale et ne survient pas exclusivement au cours d’un trouble de l’humeur, trouble psychotique

22

Le trouble obsessionnel-compulsif
def + carat

Définition:
óPeur intense, excessive et persistante causée par la présence d'obsessions et de compulsions difficiles à contrôler.

Élément central dans la compréhension du TOC :
óLe doute

Présence d’obsessions, compulsions ou des deux :
Obsessions sont définies par (1) et (2)
Pensées, pulsions ou images récurrentes et persistantes qui, à certains moments durant la perturbation, sont vécues comme étant intrusives, involontaires/inopportunes, et qui entrainent une anxiété ou une détresse importante chez la plupart des sujets.

Le sujet fait des efforts pour ignorer ou réprimer ses pensées, pulsions ou images, ou pour les neutraliser par d’autres pensées ou actions (c.à.d. en faisant une compulsion.

Compulsions sont définies par (1) et (2)
1.Comportements répétitifs (par ex. : se laver les mains, ordonner, vérifier) ou actes mentaux (par ex. prier, compter, répéter des mots en silence) que le sujet se sent poussé à accomplir en réponse à une obsession ou certaines règles qui doivent être appliquées de manière rigide
2.Ces comportements ou actes mentaux sont destinés à prévenir ou réduire l’anxiété/détresse, ou éviter un événement/une situation redouté(e). Toutefois, ces comportements ou actes mentaux sont soit sans relation réaliste avec ce qu’ils proposent de neutraliser ou de prévenir, soit manifestement excessifs.
Les obsessions ou les compulsions sont à l’origine d’une perte de temps considérable (p.ex. plus d’une heure par jours) ou d’une détresse cliniquement significative, ou d’une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.

Les symptômes obsessionnels-compulsifs ne sont pas attribuables aux effets physiologiques d’une substance.
(par ex. abus de drogue, médication) ou autre condition médicale)
La perturbation n’est pas mieux expliquée par les sx d’un autre trouble de santé mentale.

Spécificateurs :
Avec un niveau d’introspection bon ou juste
Avec un niveau d’introspection faible
Avec un niveau d’introspection absent / croyances délirantes
Associé à un tic : Individu a une histoire passée ou actuelle d’un Trouble tic


Obsessions les plus communes chez les enfants :
Peur de la contamination
Peur de se faire du mal ou de faire du mal à autrui (obsessions agressives)

Compulsions les plus fréquentes chez les enfants
Se laver les mains à répétition
Répéter
Vérifier
Ordonner

23

combien d'enfant présentent les symptômes d'un des TA ?

ET
Les études démontrent que ________À ____ des enfants et des adolescents vont satisfaire les critères diagnostiques spécifiques à un TA à un moment (Ford et al., 2003)

10%


2,5 à 5 %

24

LA CONSOMMATION PEUX PROVOQUER DE L'ANXIÉTÉ VRAI OU FAUX ?

VRAI

25

Sx d'anxiété durant l'enfance prédisent le fait de vivre des _____________ plus tard

sx dépressifs

26

Définit moi l'agressivité et les 2 formes principales

et 2 autres types//formes..

et fonctions

Définition:
L'agressivité peut être définie et étudiée en fonction de différents
angles tels que le comportement et la personne

o2 formes générales documentées:
oManifeste/directe (p.ex. agression physique)
oRelationnelle/sociale/indirecte (p.ex. mensonges, répandre des rumeurs, intimidation)

oL'agressivité hostile
oa pour but d'infliger des blessures à l'autre, de lui faire mal.

o L'agressivité instrumentale
oRéfère à une forme de manipulation pour obtenir quelque chose


fonctions réactives ou proactive


27

Nomme moi les principaux éléments de la trajectoire développementale de l'agressivité ? émergence, pics... etc..

Émergence de l'agressivité entre le 9e et 48e mois de naissance.

oUn pic de l'agressivité physique est observé entre l'âge de 2 et 4 ans.
oLes conduites agressives sont alors considérées comme étant normatives et adaptatives durant cette période.

Période préscolaire et scolaire
Un déclin de l'agressivité physique est observé alors qu'une augmentation de l'agressivité verbale est documentée.

oDe la maternelle à la 6eannée, les enfants vont utiliser de moins en moins l'agressivité physique.
oSeulement 3 à 16 % des enfants vont continuer à manifester de l'agressivité de façon chronique

28

Quel est la différence entre "L'agressivité adaptative :
et
"L'agressivité maladaptative :

"Expression comportementale des mécanismes biopsychologiques internes intacts qui se manifeste dans plusieurs environnements au service de la survie, sans causer de conséquences considérables pour l'individu et la société.


"Expression de mécanismes internes dysfonctionnels qui occasionne à l'individu et à la société des conséquences négatives par la fréquence, l'intensité et la persistance des comportements agressifs.

29

LES TROUBLES DU COMPORTEMENT
perspective légale
psychologique
psychiatrique

légal :problèmes de conduite sont définis comme des actes criminels et/ou liés à la délinquance.
psy:Les problèmes de conduites réfèrent à des comportements extériorisés
"2 dimensions ont été identifiées pour départager les troubles du comportements.

(1) Comportements manifestes vs cachés
Ouverts : observables (p.ex. se battre)
Couverts : comportements subtiles/cachés comme mentir ou voler

(2) Comportements destructeurs vs non-destructeurs
Destructeurs : cruauté envers les animaux, agressions physiques
Non-destructeurs : irritabilité, opposition


psychiatrique :Les problèmes de conduites sont considérés comme des troubles mentaux distincts en fonction de symptômes définis dans le DSM-5.

30

LE TROUBLE OPPOSITIONNEL AVEC
PROVOCATION
caract

Prévalence

age apparition

comorbidité

Avant 5 ans, les comportements doivent être présents la plupart des jours pendant au moins 6 mois

Après 5 ans, les comportements doivent être présents au moins une fois/semaine pendant au moins 6

Ensemble de comportements négatifs, hostiles ou provocateurs, persistant pendant au
moins 6 mois durant lesquels au moins 4 des symptômes suivants sont présents avec au
moins une autre personne qui n’est pas de la fratrie.

Colère ou irritabilité.
Se met souvent en colère.
Est souvent susceptible ou facilement agacé par les autres.
Est souvent fâché ou plein de ressentiment.

Comportements oppositionnels ou défiants
Conteste souvent ce que disent les adultes.
S’oppose activement ou refuse de se plier aux demandes et aux règles.
Embête souvent les autres délibérément.
Blâme souvent les autres pour ses erreurs et/ou mauvaises conduites.

Désir de vengence (Esprit vindicatif)
S’est montré méchant ou vindicatif au moins 2 fois au courant des 6 derniers mois.

-La perturbation du comportement est associée avec une détresse chez l’individu ou les autres qui sont présents dans son contexte social immédiat (p.ex. famille, collègues de travail), ou génère une altération significative du fonctionnement (académique/occupationnel, social, familial)
-Les comportements ne surviennent pas exclusivement lors d’un épisode psychotique, dans un contexte d’abus de substances, ou d’un trouble dépressif ou bipolaire.

Degré de sévérité:
faible 1 contexte
modéré 2 contexte
sévère au moins 3 contexte

prévalence :"3,3 % des enfants et adolescents âgés entre 6-18 ans présentent un TOP

Âge d'apparition : environ 6 ans.

Troubles coassociés au TOP

"TDAH : env. 50 % (sx liés à l'hyperactivité/impulsivité)

"Troubles intériorisés

31

LE TROUBLE DES CONDUITES

caract
Spécifiez le type :
prévalence
comorbidité

Ensemble des conduites répétitives et persistantes, dans lequel sont bafoués les droits fondamentaux d’autrui ou les normes et les règles sociales associées à l’âge développemental de l’individu, tel que manifesté par la présence d’au moins de 3 symptômes parmi les 15 suivants au cours de la dernière année, dont au moins 1 est présent depuis les 6 derniers mois.

Agression envers les personnes et les animaux
Brutalise, menace, intimide souvent d’autres personnes.
Commence souvent les bagarres.
A utilisé une arme pouvant blesser sérieusement autrui (p. ex. un bâton, une brique, une bouteille cassée, un couteau, une arme à feu).
Cruauté physique envers des personnes.
Cruauté physique envers des animaux.
Commis un vol en affrontant la victime (p.ex., agression, extorsion, vol de sac à main, vol à main armé.
A contraint quelqu’un à avoir des relations sexuelles.

Destruction des biens matériels
A délibérément mis le feu avec l’intention de provoquer des dégâts importants.
A délibérément détruit le bien d’autrui.

Fraude ou vol
A pénétré par effraction dans une maison, un bâtiment, ou une voiture appartenant à autrui.
Ment souvent pour obtenir des biens ou des faveurs ou pour échapper à ses obligations (arnaque les autres).
A volé des objets d’une certaine valeur, sans affronter la victime (ex. vol à l’étalage).


Violations graves des règles établies
13.Reste dehors tard la nuit en dépit des interdictions de ses parents et  ce avant 13 ans.
14.A fugué et passé la nuit dehors au moins à deux reprises alors qu’il  vivait chez ses parents ou en placement familial, ou une seule fois pendant une longue période.
15.Fait souvent l’école buissonnière, et cela a commencé avant l’âge de 13 ans.
Altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel.
Si le sujet est âgé de 18 ans ou plus, le trouble ne répond pas aux critères du trouble de personnalité antisociale

Type à début pendant l’enfance (Childhood-onset type)
Présence d’au moins un des critères avant l’âge de 10 ans. ( Grande diversité de comportements

Stabilité, persistance et augmentation de la sévérité des comportements

Comportements généralisés

Pronostic
•Chances de rémissions plutôt faibles
•50% des actes délinquants et criminels seront commis par eux. Résultats d’une étude de la Nouvelle–Zélande
•les hommes du groupe précoce étaient 4x plus à risque d’avoir été accusés d’une offense violente entre 26-32 ans que ceux du groupe tardif.
•chez les femmes, 4x plus à risque d’être impliquées dans des actions violentes 6x plus à risque d’être dans des relations intimes violentes

)

Type à début pendant l’adolescence (Adolescent-onset type)
Absence de tout critère caractéristique du trouble avant l’âge de 10 ans. (
Instabilité des comportements

Comportements peu généralisés (1ou 2 contexte)
Pronostic

Bonnes chances de rémissions sauf si comportements ont causé des préjudices irréparables
• Dossier judiciaire
• Retard académique important
• Décrochage scolaire
• Parentalité précoce
• Maladies transmises sexuellement
)

prévalence "3,3 % chez les enfants âgés entre 6 et 18 ans
"Ratio de 2G : 1 F


Troubles coexistant avec le TC
"TDAH : Env. 50 %
"Toxicomanie
"Trouble de l'humeur :
Trouble anxieux :

32

qu'est ce l'HYPOTHÈSE DES ENDOPHÉNOTYPES dit ?

Une combinaison de deux traits explique un comportement.

Agressivité + impulsivité Trouble de conduites
Agressivité + faible niveau d'empathie
HYPOTHÈSE DE L'INTERACTION GÈNE X ENVIRONNEMENT

Agressivité + environnement positif

Agressivité + Environnement négatif Trouble
(abus avant 11 ans ) des conduites

33

TROUBLES NEURODÉVELOPPEMENTAUX
TDAH
apparition ..caract etc
type
sévérité

Le TDAH apparait habituellement vers 7-9 ans. Donc on ne diagnostic pas avant cela..
Le TDA/H peut disparaitre ou non à l'adolescence et à l'âge adulte, ca dépend des cas.

DÉFINITION :
°Le Trouble du déficit de l'attention hyperactivité/impulsivité (TDAH) est:
°un trouble d'origine neurodéveloppemental
°qui se caractérise par la présence de symptômes persistants d'inattention et/ou d'hyperactivité/impulsivité qui se veut inadaptée en fonction de l'âge développemental de l'individu

mode persistant d’inattention et/ou d’hyperactivité impulsivité qui
interfère avec le fonctionnement ou le développement caractérisé par (1)
et/ou (2)

Inattention : Six (ou plus) des symptômes suivants persistent depuis au moins 6 mois, à un degré qui ne correspond pas au niveau de développement et qui a un retentissement négatif direct sur les activités sociales et scolaires/professionnelles.

(17 ans ou plus seulement 5 symptôme requis)


Symptômes liés à l’INATTENTION
A.Souvent, ne parvient pas à prêter attention aux détails, ou fait des fautes d’étourderie dans des devoirs scolaires, le travail ou d’autres activités
B.A souvent du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux
C.Semble souvent ne pas écouter quand on lui parle personnellement
D.Souvent, ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs ou ses obligations professionnelles
E.A souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités
F.Souvent évite ou a en aversion, ou fait à contrecœur, les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu
G.Perd souvent les objets nécessaires à son travail ou ses activités
H.Se laisse souvent facilement distraire par des stimuli externes
I.A des oublis fréquents dans la vie quotidienne
(APA, 2013)


Un mode persistant d’inattention et/ou d’hyperactivité impulsivité qui interfère avec le fonctionnement ou le développement caractérisé par (1) et/ou (2)

2. Hyperactivité et impulsivité : Six (ou plus) des symptômes suivants persistent depuis au moins 6 mois, à un degré qui ne correspond pas au niveau de développement et qui a un retentissement négatif direct sur les activités sociales et scolaires/professionnelles.

N.B. Les symptômes ne sont pas seulement la manifestation d’un comportement opposant, provocateur ou hostile, ou de l’incapacité de comprendre les tâches ou les instructions. Chez les grands adolescents et les adultes (17 ans ou plus), au moins 5 symptômes sont requis

Symptômes liés à l’HYPERACTIVITÉ / IMPULSIVITÉ
A.Remue souvent les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège
B.Se lève souvent en classe ou dans d’autres situations où il est supposé rester assis
C.Souvent, court ou grimpe partout dans des situations où cela est inapproprié (N.B. : chez les adolescents ou les adultes cela peut se limiter à un sentiment d’impatience motrice)
D.Est souvent incapable de se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisir
E.Est souvent «sur la brèche» ou agit souvent comme s’il était monté «sur des ressorts»
F.Parle souvent trop
G.Laisse souvent échapper la réponse à une question qui n’est pas encore entièrement posée
H.A souvent du mal à attendre son tour
I.Interrompt souvent les autres ou impose sa présence


Plusieurs sx liés à l’inattention et/ou hyperactivité-impulsivité étaient présents avant l’âge de 12 ans*.
Plusieurs symptômes d’inattention ou d’hyperactivité-impulsivité sont présents dans au moins deux contextes différents (p.ex. à la maison, à l’école ou au travail ; avec des amis ou de la famille, dans d’autres activités.)
On doit mettre clairement en évidence que les symptômes interfèrent avec ou réduisent la qualité du fonctionnement social, scolaire ou professionnel.
Les symptômes ne surviennent pas exclusivement au cours d’une schizophrénie ou d’un autre trouble psychotique, et ils ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (p.ex. trouble de l’humeur, trouble anxieux, trouble dissociatif, trouble de la personnalité, intoxication par, sevrage d’une substance).

Type : présentation combiné - inattention prédominante ou impulsivité / hyperactif prédominant

Sévérité : léger moyen grave

Affecte 5 à 7 % des enfants nord-américains d'âges scolaires

34

LE SYNDROME GILLES DE LA TOURETTE

Présence de tics moteurs multiples ET d’un ou de plusieurs tics vocaux, à un moment quelconque au cours de l’évolution de la maladie, mais pas nécessairement de façon simultanée.
La fréquence des tics peut croître et décroître, mais ils persistent depuis plus d’une année après leur première apparition.
Le début est avant l’âge de 18 ans
La perturbation n’est pas imputable aux effets physiologiques d’une substance (ex. cocaïne) ou à une autre affection médicale (p.ex. maladie de Huntington, encéphalite virale).

Les types de tics : simple versus complexe
Les tics moteurs :
Les tics moteurs simples :
Sont induits par des contractions non volontaires et répétitives des muscles, entrainant des mouvements simples
Ex: clignement des yeux, mouvement saccadé de la tête, haussement des épaules
Les tics moteurs complexes :
Découlent de la contraction de plusieurs groupes musculaires, entrainant des mouvements complexes et répétitifs
Ex : sautillement, grimaces, spasmes abdominaux, tapotements, mouvements d’extension des bras ou des jambes, écho kinésie (imitation d’un