exam final 50 % Flashcards Preview

clientele et intervention petite enfance uqo > exam final 50 % > Flashcards

Flashcards in exam final 50 % Deck (99):
1

lecture de Ise, Kierfeld & Dopfner , 2014

fait ressortir les points importants :)

- Problème de comportements importants diminue entre pré-intervention et suivi
- pas de différence significative entre post-intervention et suivi sur les comportements de l’Enfant et la santé mentales des parents
-programme d’assistance par téléphone (accès à de l’information) peut prévenir les problèmes de comportements : Impact significatif sur les comportements de l’enfant et santé mentale des parents

2

BEUKER ET AL 2013
fait ressortir
QUE FAUT-IL TRAVAILLER DANS LES HABILETÉS PRÉCOCES NONS-VERBALESS QUI SONT ASSOCIÉES AU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE
QU'EST CE QUI EST PRÉCURSEURS ? PRÉREQUIS À LA COMMUNICATION ?

-attention conjointe
majeur dans le lien avec le développement du langage
ou la réponse à l'attention conjointe
ex: regarde qqpart... prend la tête de la personne pour
être sur que la personne regarde
acte de communication qui est la, mm si l'enfant ne parle pas, désir de communiquer

3

qui suis je ?? d’une « altération du comportement, des affects, du mode de pensée qui ne rentre plus dans les normes ou les croyances culturelles

Les troubles du comportement

4

qu'est ce qui vient différentier un comportement conforme et non conforme .. qui devient pt un trouble du comportement ?
3 choses
-
-
-

• Intensité
• Fréquence
• Gravité

pas de critère très spécifique pour trouble extériorisé.. on parle de comportement dérangeant
on va donc se fier sur l'intensité du comportement
il dit non tt le temps ou juste aujourd'hui? Fréquence en criant ? en frappant ? gravité

5

Manifestations comportementales d'un trouble du comportement
il y en a 4 !

• Agitation : bouge tout le temps, shake de la jambe, touche les objets...
• Impulsivité : verbaux-moteur, prof qui parle et l'enfant va tjrs donner la réponse, ne va pas réfléchir sous une émotion vécu
• Manque d’obéissance : dans plusieurs contextes, manque selon la norme regarder les différentes sphères
• Agressivité : manif comportementale d'agressivité serait : gravité, durée dans le temps, fréquence

6

Les manifestations au cours de la vie
enfant, ado, adulte..
ne nomme pas les manifestations, mais qu'est ce qui est important de comprendre ? en gros ?

Ce qui est important de comprendre c’est que les manifestations seront différentes selon le stade développemental cependant le problème reste

Les manifestations... Peuvent être observé différemment selon l'âge les comportements changent aussi

7

peut on parler de trouble de comportement a l'âge préscolaire ? pourquoi ?

À l’âge préscolaire nous parlons de comportements perturbateurs et non de trouble... car pas de trouble diagnostiquer encore

8

lecture Akshoomoff 2006
quel outil est utilisé ?? avec quel population?
qu'est ce que ca évalue ? et donne ce qu'on veut évaluer ? (5 choses)
de plus

MULLEN SCALES of early learning
autisme
évalue le niveau de développement
-cognition
-Motricité globale
- Motricité Fine
-Langage expressif
- Langage Réceptif

Indice d’apprentissage précoce
-Score T (score théorique normal) = score standardisé
**on a établi un score de ‘’normalité’’ pour comparer l’enfant à ce chiffre-là **
On passe vite a autre chose car rapidement on sait que l’enfant n’atteint pas la ‘’normalité’
-Age équivalent
-Rang centile (percentile) catégorie, sur 100 personne ou je me situe environ

-est ce que l’évaluation développementale évalue vraiment les capacités des enfants qui présentent des besoins particuliers ? (Enfants, TSA, TDAH) on a le résultat… on pense qu’il sont faible .. car ne le font pas.. pas intéressé par la tache

9

Nomme des Exemples de difficultés fréquentes en petite enfance
nomme en le plus que tu peux

 Difficultés liées au sommeil
 Énurésie / encoprésie
 Difficultés liées à l’alimentation
 Faible tolérance à la frustration
 Gêne ou inhibition sociale
 Obstination excessive: (contredire tout)
 Difficulté de communication, langage: 1er motif de référence
 Maladresse motrice (pataud)
 Humeur difficile ou changeante (labilité des émotions)

10

Retards ou troubles à la petite enfance
et interventions psychoéducatives
Encoprésie
qu'est ce ?
fréquence
plus souvent le jour ou la nuit?
plus élevée chez les garçons ou les filles?

Émissions fécales répétées dans des endroits inappropriés (vêtements, sol)
- involontaires ou délibérées
•comprendre l'importance de la fréquence : 1 fois par mois pendant 3 mois

presque toujours diurne ( jour)

garçons plus élevé

11

quel est l'aspect à aller vérifier qui est important chez les enfants qui font de l'encoprésie ?

ESTIME DE SOI *****
important de vérifier l'impact

12

Encoprésie interventions

• Sensibilisation et implication des parents
• Réhabilitation des fonctions intestinales par une approche physiologique (Lavement- Huile minérale

Supporter l’enfant par une démarche psychoéducative/psychologique:
• Informer et soutenir les parents
• Aider l’enfant à trouver une façon de dire non ou contrôler autrement
• Illustrer à l’enfant les conséquences de ne pas faire de selles
• Planifier des moments dans l’horaire (à heure fixe) pour aller à la toilette « je fais mes 5-10 minutes »
• Associer le passage à la toilette à une activité agréable (p. ex. lecture) = agent de motivation
• Ne pas rejeter l’enfant

13

Retards ou troubles à la petite enfance
et interventions psychoéducatives
Énurésie
qu'est ce ?
fréquence
à quel moment ?
plus élevée chez les garçons ou les filles?

• Mictions répétées au lit ou dans les vêtements (involontaires ou délibérées)
2 fois par semaine pendant au moins 3 mois

• 1) nocturne, 2) diurne ou 3) les deux types

garçons

14

Énurésie Interventions
nommes en le plus que tu peux

 Sensibilisation et implication des parents
 Alarme pipi?- Médication
 Intervention chirurgicale
 Éviter de punir l’enfant
 Faire faire pipi avant le dodo
 Éviter les liquides avant le dodo ???
 Lui faire porter d’épais sous-vêtements plutôt que des couches
 Housse de plastique sur le lit
 Déposer un pyjama de rechange près du lit
***Ou tout simplement attendre que l’enfant cesse de mouiller son lit ou intervenir (sauf si l’enfant se sent humilié)***

15

Trouble de conduites alimentaires
vrai ou faux
Manger est la première priorité du corps

faux

16

Trouble de conduites alimentaires
vrai ou faux
Manger N'est pas instinctif

vrai

17

Trouble de conduites alimentaires
vrai ou faux
Manger = deux étapes

faux
premièrement interagir avec ( comment est la nourriture), sentir, toucher, gouter, manger

18

Trouble de conduites alimentaires
vrai ou faux
Si un enfant a assez faim, il mangera. Il ne se laissera pas mourir ( peut devenir très maigre)

faux
4 à 6% des enfants se laissent mourir de faim à chaque jour;
-Si un enfant ne possède pas les habiletés pour manger, il ne pourra pas manger.

19

qui suis je ? peur de manger de nouveaux aliments

Néophobie

20

Sommet de la néophobie = entre ___ et __ ans

3 et 7 ans

21

qui suis-je ??
Trier les aliments mélangés
Examiner les aliments
Mâcher longuement
Refuser d’ouvrir la bouche
Vomir… si on le force à avaler

Comportements néophobiques

22

le pica, le Méricysme et la Sélectivité alimentaire sont des :

Désordres alimentaires

23

Rôle de l’intervention dans les Difficultés d’alimentation ( 2 choses )

o Donner de l’information aux parents
o Aider le parent à réduire son stress

24

Stratégies d’intervention au niveau des troubles de conduire alimentaire
en nommer le plus .. stratégie de base

• Favoriser les repas en famille
• Ne pas punir l’enfant durant l’heure du repas
• Enfant doit demeurer à la table durant l’heure du repas
• Manger ce que l’enfant mange
• Adopter une attitude neutre
• Encourager l’enfant à se nourrir seul. Il peut se salir selon son âge.
• Présenter les aliments un à la fois, et ce, jusqu’à 15 reprises
• Routine cohérente et prévisible pour le repas
• Établir des heures régulières de repas et de collations
• Limiter la durée du repas (entre 15 et 30 minutes)
• Éviter les distractions
• Ne pas utiliser les aliments comme renforçateur (s’il le faut absolument, privilégier des aliments salés, car les aliments sucrés suppriment l’appétit

25

Pick d’agressivité de__ à __ ans autant chez les gars que les filles

2 à 4 ans

26

Facteurs de protection (18 mois-11 ans) pour éviter les comportements non-conformes ( 5)

• Comportements non-verbaux
• Discipline positive
• Réprimandes
• Bon tempérament
• Attachement sécure

pas de critère très spécifique pour trouble extériorisé.. on parle de comportement dérangeant
on va donc se fier sur l'intensité du comportement

27

Charach & al., 2017
exemple donnés par les parents de comportement perturbateurs se situant dans les limites de la normale ou indicateurs de problèmes chez les enfants d'âge préscolaire

répond non lorsqu'on lui demande de faire quelque chose est normale ou a problème ... et dit l'inverse selon la réponse..

oui c'est normal et l'inverse qui serait un indicateur de problème serait adopte des comportements dangereux (ex refuse de tenir la main du parent et séance plutôt dans la rue )

28

Charach & al., 2017
exemple donnés par les parents de comportement perturbateurs se situant dans les limites de la normale ou indicateurs de problèmes chez les enfants d'âge préscolaire

Agit avec agressivité dans l'espoir d'obtenir ce qu'Il veut est normal ou problématique ?

problématique .. la normalité serait agit avec agressivité lorsqu'il est frustré, mécontent ou en colère

29

trouble de comportement ..
manifestation comportementale
-les manifestation au cours de la vie
quest ce qui est important de comprendre ?

Ce qui est important de comprendre c’est que les manifestations seront différentes selon le stade développemental cependant le problème reste

Les manifestations... Peuvent être observé différemment selon l'âge les comportements changent aussi

30

vrai ou faux
on peut parler de trouble de comportement à l'âge préscolaire ?

À l’âge préscolaire nous parlons de comportements perturbateurs et non de trouble... car pas de trouble diagnostiquer encore

31

vrai ou faux
la majorité des enfants on des troubles de comportements

faux seulement 9 à 15% des enfants... donc la majorité des enfants ont des comportements normaux

32

trouble de comportement ..
Meilleur prédicteur du développement d'un trouble = ________ ________ ______ ___ _______

comportement perturbateur observé depuis longtemps

33

trouble de comportement ..
nomme 3 causes/ facteur de causes

• Facteurs biologiques
Le tempérament/Grossesse à risque
• Facteurs épigénétiques
L’éducation (apprentissage de l’auto-contrôle) /Cohérence-incohérence / Etc.
• Facteurs environnementaux actuels
Situations excitantes / Maladie

34

trouble de comportement

la présence de _______ ______ à l’enfance est le meilleur prédicteur des _____ _____ à l’adolescence

trouble extériorisé (TE)
trouble extériorisé (TE)

35

en quoi consiste LA CULTURE DU ICEBERG

une grande partie qu'on ne voit pas et c'est ça le problème ex: le folklore québécois, la langue....
il a des choses qu'on ne peut pas observer ce qui est moins accessible ( les valeurs, relation avec l'autorité,...) Démêler ce qui appartient à la famille ou la personne, culture...etc
pratique culturelle vs individuelle

36

Qu’est-ce que la culture?
Selon le dictionnaire Larousse

Ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation : La culture occidentale.

37

un exemple de mode de vie avec la culture haïtienne

le vaudou, une religion, un mode de vie

38

La conception de l’homme selon le vaudou
• L’homme est composé de trois choses

1. « Còr cadave » qui représente le corps matériel, physique
2. « Gwo bon anj » qui représente une parcelle divine de l’être humain l’âme
3. « ti bon anj » qui représente la conscience, la pensée, la partie de l’intelligence qui peut être captée par les autres. qqun pourrait voler l'intelligence et les gens y croit

39

Le _____ _____ est basé sur la croyance que certains genres de délits sont attribuables à des membres de groupes ethniques particuliers

profilage racial

40

qui suis je ?
« toute action prise par une personne en autorité à l’égard d’une autre personne, qui repose sur des facteurs tels que la race, la couleur, l’origine ethnique ou la religion… » (Gaudet, 2010

la définition juste du profilage racial

41

L’intervention

Quel type d’intervention est efficace auprès des enfants présentant des TE?

Le travail se trouve principalement avec les parents.
- Au départ, interventions de base:
- Ajuster les attentes à l’âge et au niveau.
- Mettre en place des routines quotidiennes
- Ensuite, en groupe ou en individuel, des formations sur les habiletés parentales.
• Ex de programmes: Triple P
• les programmes Ces années incroyables

on éduque la personne sur leur trouble et le meilleur a faire. (pséd au sens large)

ce centrer sur quelque règles.. sinon diff d'être constant max 4-5 en mm temps

42

L’intervention et l’intervention interculturelle: quoi faire? Et l’intervention interculturelle.. quoi faire, question a se poser

• D’abord, se poser la question: Quels sont mes préjugés par rapport à cette culture?

• Comprendre la vision de l’autre par rapport au problème.

1. Quel est le parcours migratoire au niveau du vécu, des émotions et des traumatismes?
2. Quels étaient les motifs de départ et les attentes de chacun des membres par rapport au départ?
3. Quel est le niveau d’intégration de chacun des membres? (travail, école, maîtrise de la langue, valeurs sociétales)
4. Y-a-t-il des enjeux particuliers liés aux gains et aux pertes du statut?
5. Se perçoivent-ils toujours comme des immigrants?
6. L’âge de l’enfant et son rang dans la famille lui confère-t-il des privilèges particuliers?
7. Quels sont les modalités de transfère de l’autorité? (qui prend les décision en l’absence du parent)
8. Quelles sont les façons de faire habituelles dans le pays d’origine? (encadrement, surveillance,…)
9. Quels sont les impacts de leurs croyances religieuses?

43

L’intervention et l’intervention interculturelle: quoi faire?
quand je me suis posé les questions avant d'intervenir .. comment faire par la suite???

une fois que nous avons compris
• Savoir-être
l'opérationnalisation de vos schèmes relationnels

une attitude d'ouverture
un accompagnement spécifique
votre savoir et votre savoir-faire

la supervision (indispensable)

44

qui suis-je ? Déficits persistants dans la communication et les interactions sociales
Présence de comportements, intérêts et activités restreints ou répétitifs

et quel sont les 3 profil sensoriel ??

TROUBLE DU SPECTE DE L’AUTISME :


Hypersensible
Hyposensible
Mixte

45

Trouble du spectre de l’autisme :
Inquiétude niveau 1
SIGNES PRÉCOCES (marqueur) à 12 mois
il y en a 5

• Babillage restreint, atypique ou absent
• Gestuelle restreinte, atypique ou absente
• Aucune réaction à l’appel de son nom
• Pas de langage ou toute perte de langage
• Déficits au plan des habiletés sociales ou toute perte d’habiletés sociales

46

Trouble du spectre de l’autisme :
Inquiétude niveau 1
SIGNES PRÉCOCES (marqueur) à 18-24 mois
il y en a 4

• Babillage restreint, atypique ou absent
• Gestuelle restreinte, atypique ou absente
• Pas de langage ou toute perte de langage
• Déficits au plan des habiletés sociales ou toute perte d’habiletés sociales

47

Trouble du spectre de l’autisme :
SIGNES PRÉCOCES (marqueur)
Est-ce que ces signes sont suffisamment sensibles pour détecter les TSA sans déficience intellectuelle?

je ne sais pas encore

48

Trouble du spectre de l’autisme :
SIGNES PRÉCOCES

PRINCIPES D’INTERVENTION... nomme en ( il y en a 8)

1 : Information et collaboration avec les parents
- Guidance parentale

2 : Développer une communication fonctionnelle

3 : Utiliser les forces en autisme (p.ex. représentations visuelles)
-Utiliser les intérêts de prédilection

4 : Rendre l’environnement prédictible

5 : Enseigner des stratégies de résolution de problème

6 : Tenir compte du profil sensoriel

7 : Diminuer l’anxiété sociale

8 : Viser les comportements problématiques
-analyse fonctionnelle (a-b-c)
-préconiser les principes précédents

49

Le sommeil des enfants
• Souvent les problèmes de sommeil chez l’enfant sera à cause du _______ ______, à moins que l’enfant ait une problématique spécifique.

système familiale

50

le besoin de sommeil se situe sur un continuum et il y a différents type de dormeur
vrai ou faux

vrai vrai vrai

51

Le sommeil des enfants
Devrait être capable de faire sa nuit tout seul vers ____

1 ans

52

Le sommeil des enfants
a partir de quel moment devrions nous réduire les sieste chez un enfants ??

• A partir du moment où l’enfant ça lui prend plus que 30 min s’endormir, on doit réduire les siestes dans la journée

53

Le sommeil des enfants
Nomme moi les deux chronotype

et les 3 points qu'il comporte

Type du soir
• Préfère retarder le moment du coucher
• Plus efficace le soir
• Difficultés à commencer la journée

Type du matin
• Préfère se lever tôt
• Plus efficace le matin
• Difficultés à rester éveillé en soirée

54

Le sommeil des enfants
Les signes d’un manque de sommeil chez les enfants
4 choses principales

• Diminution tolérance à la frustration
• Plus d’irritabilité
• Hyperactivité
• Inattentif

55

Le sommeil des enfants
La routine du dodo
• Doit être
-
-
-

• Doit être courte (10-15 minutes)
• Doit être prévisible
• Doit être interchangeable d’un parent à l’autre

56

Le sommeil des enfants
Activités avant le dodo .... 1h00 avant qu'est ce que l'enfant devrait faire ne pas faire
ce qui est conseillé
4 choses

Calmes
Éviter les devoirs et leçons près de l’heure du coucher
Reposantes Éviter les écrans lumineux

57

Le sommeil des enfants
Anxiété au moment du coucher
4 choses peut emmener de l'anxiété quel sont elle ?
et comment la gérer ?? (5)

• Anxiété de séparation
• Peur de l’abandon
• Peur du noir
• Cauchemars

Gestion de l’anxiété au coucher :
o une routine ferme du dodo et la maintenir
o réconforter et rassurer
o objet de réconfort
o technique de relaxation
o traitement des cauchemars

58

Le sommeil des enfants
habituellement les cauchemars sont répétitifs dans la nuit
vrai ou faux

FAUX Généralement pas plus d’une fois par nuit

59

Peurs et phobies
dit moi ce qui les différentie ??

• Peurs: associées à différentes situations ou à divers objets = fréquentes chez les enfants

• Phobies: Peur extrême et persistante, sans motif raisonnable, vis-à-vis de certains objets et animaux ou à l’égard de certaines situations

60

quelle est la clé pour savoir si une anxiété est normale ou pathologique ??

l'évitement

61

qui suis-je ? 
Peur persistante qui s’aggrave au point d’handicaper le fonctionnement général
Inquiétudes relatives à des objets, des situations ou des idées
Provoquent une détresse extrême qui ne provient pas d’un danger réel ou imminent
Ne peuvent pas être calmés par des gestes rassurants ou par un appel à la raison
Ne peuvent pas, ou très mal, être maîtrisés par un acte de volonté
Conduisent l’enfant à éviter ce qu’il redoute ou à chercher à fuir
Persistent parfois longtemps et perturbent l’ensemble du développement

Trouble anxieux

62

quels sont les trois composantes de l'anxiété???

Pensées
Comportements
Sensations physiques

63

parmi les trois composantes de l'anxiété... quelle est celle ci ??
La personne anxieuse a tendance à:
Craindre que quelque chose de négatif ou de grave va arriver.
 Faire des scénarios catastrophiques.
Surestimer la probabilité que la catastrophe se produise.
Dramatiser les conséquences que ça pourrait avoir.
Oublier les autres possibilités

Pensées

64

parmi les trois composantes de l'anxiété... quelle est celle ci ??
Plus observées:
Maux de ventre, nausées, papillons dans l’estomac
Augmentation du rythme cardiaque
Vision embrouillée
Rougissement
Mains moites et/ou froideurs aux extrémités
Tension musculaire et maux de tête
Tremblements, lourdeur musculaire
Sensations de chaleur et/ou frissons
Transpiration
Étourdissements
Boule dans la gorge

Sensations physiques

65

parmi les trois composantes de l'anxiété... quelle est celle ci ??
Chez les enfants, on observe souvent les réactions
suivantes (comportements extériorisés et
comportements intériorisés):
Évitement
Opposition
Crises de colère
Pleurs
Recherche de protection auprès de l’adulte

Comportements

66

qui suis-je ?
Anxiété excessive et inappropriée au stade du développement concernant la séparation de la maison ou des personnes auxquelles le sujet est attaché
Détresse excessive et récurrente dans les situations de séparation d’avec la maison ou figures d’attachement ou en anticipation
Crainte excessive et persistante quant à la disparition figures d’attachement
Crainte excessive que des événements malheureux séparent enfants des figures d’attachement

Trouble anxiété de séparation

67

COMPORTEMENTS INTÉRIORISÉS
ET / OU
COMPORTEMENTS EXTÉRIORISÉS

selon le milieu de vie l'enfant va avoir des comportements très ______

différents

68

qui suis-je ?
•Peur irrationnelle, excessive et persistante d’un objet ou d’une situation précise qui ne présente pas de danger immédiat.
•Les premiers symptômes apparaissent généralement durant l’enfance ou au début de l’adolescence.
•Exposition au stimulus phobogène provoque de façon quasi systématique une réaction anxieuse immédiate et prévisible
•La situation ou l’objet phobogène est évité
•Prévalence: 4 à 5%
•Plus de filles

Phobie spécifique

69

Rôle de l’évitement...
est ce une bonne manière de diminuer l'anxiété?

Bonne manière de diminuer l’anxiété instantanément (seulement instantanément)

Maintient l’anxiété

Maintient les fausses perceptions ou perceptions exagérées

Ne permet pas de réaliser l’absence de danger

Maintient le faible sentiment de capacité personnelle

Piège à éviter face à une peur irrationnelle

70

Intervention: distorsions cognitives
On souligne au jeune ses ____ __ ___, ses pensées _____ et _____ (puisque les camarades de la classe ne me parlent pas c’est qu’ils me haïssent)

erreurs de logique

irrationnelles et irréalistes

71

il faut surprotéger l'enfant lorsqu'il a des distorsion cognitive et a peur..

FAUx
une des attitudes a préconiser est : Ne pas surprotéger l’enfant

72

Anxiété: Intervention
il y a ...
oNommer la réalité telle qu’elle est
oAider l’enfant à choisir des stratégies appropriées et efficaces pour gérer son anxiété
oDonner des moyens, stratégies pour se rassurer seul
et plusieurs autres...
nomme en le plus que tu peux

oInformer et impliquer les parents
oFavoriser une hygiène de sommeil
oRassurer….. mais pas trop
oÊtre rassurant, montrer qu’il n’y a pas de danger
oAider l’enfant à anticiper ce qui se passe dans sa routine
oPratiquer la solution
oTechniques de relaxation
oHabiletés sociales
oCommunication
o Gestion des émotions
oEngagement dans des tâches de collaboration
oAffirmation de soi et gestion de la pression des pairs

73

Remise en question des pensées
Pensées anxieuses (nuisibles) Vs pensées aidantes
ce qui vient apres...
Pensées -- __1___ --- __2____ --- ___3___

Pensées  Émotions  Anxiété  Évitement

74

qu'est ce que Exposition graduelle et l’autorenforcement quand on est dans les intervention pour l'anxiété ??
3 choses

• Faire la liste des situations anxiogènes (les dessiner)
• Les mettre en ordre
• Faire une liste des renforçateurs

75

quel trouble est caractérisé par l'Inattention, l'Hyperactivité-impulsivité??

Trouble du déficit d’attention/ hyperactivité TDAH

76

je suis des marqueur précoce de quel trouble ?
Problèmes de contrôle moteur dans la première année de vie
• Problème de langage et pragmatique
• Difficultés à contrôler les émotions et autres problèmes de l’humeur
• Problème de comportement
• Inattention/Concentration brève/Attention non dirigée vers un but

Trouble du déficit d’attention/ hyperactivité TDAH

77

je suis des marqueur précoce de quel trouble ?
Niveau d’activité élevé
• Problèmes d’hypoactivité et d’inattention
• Problèmes majeurs de sommeil
• Retard dans le développement général
• Importantes sautes d’humeur

Trouble du déficit d’attention/ hyperactivité TDAH

78

+ TDA/H et intervention
il y en a 8

1) Information et implication des parents
2) Entraînement aux habiletés parentales
3) Approche pharmacologique
4) Thérapie cognitivo-comportementale
5) Gestion des comportements en milieu de garde
6) viser l'amélioration de l'estime de soi
7) Viser l'amélioration des habilités sociales
8) Donner des règles claires : les 5C ( selon DUCLOS)

79

quel sont les les 5C d'une règles claires ( selon DUCLOS

Claire
Concrète
Constante
Conséquente
Cohérente

80

Trouble de la communication: marqueurs précoces
3 points principaux

• Pas de babillage à 9 mois
• Pas de mots à 15 mois
• Pas de phrases à 3 ans

81

Trouble de la communication: Intervention
4 points choses a faire principalement

• Information et implication des parents
• Donner à l’enfant plusieurs occasions de communiquer verbalement
• Suivre les initiatives de communication
• Donner des repères visuels concrets

82


l’évaluation psychoéducative et
psychologique de l’enfant 0-5 ans

Définition de l'évaluation selon l'OPPQ

Démarche comprenant la « description, l’analyse et l’interprétation d’une situation ou
d’un phénomène en vue de fournir des données utiles à la prise de décision dans la poursuite d’un
objectif ou d’un but »

83

l’évaluation psychoéducative et
psychologique de l’enfant 0-5 ans
il y a Différents types d’évaluation (nomme les 3 nature que peuvent prendre l’évaluation

Normative
fonctionnelle
programmatrice

84

l’évaluation psychoéducative et
psychologique de l’enfant 0-5 ans
Normes de collecte de données

§ Normes d’utilité : __________________.
§ Norme de faisabilité : ______________
§ Normes de rectitude : ______________
§ Normes d’exactitude : _____________

§ Normes d’utilité : besoins d’information des utilisateurs projetés.
§ Norme de faisabilité : réalisme, prudence, tact et parcimonie.
§ Normes de rectitude : loi, éthique et souci du bien-être des parties prenantes.
§ Normes d’exactitude : fiabilité/validité des renseignements

85

qui suis-je ??Quel champs d'exercice je représente ?
« Évaluer les difficultés d’adaptation et les capacités adaptatives, déterminer un plan d’intervention et en assurer la mise en oeuvre, rétablir et développer les capacités adaptatives de la personne ainsi que contribuer au développement des conditions du milieu dans le but de favoriser l’adaptation optimale de l’être humain en interaction avec son environnement »

l’évaluation psychoéducative et
psychologique de l’enfant 0-5 ans

Champ d’exercice du psychoéducateur

86

l’évaluation psychoéducative et
psychologique de l’enfant 0-5 ans

quel sont les Finalité de l’évaluation psychoéducative

-Porter un jugement sur difficultés et capacités adaptatives de la personne en interaction avec environnement
• Planifier et appliquer interventions psychoéducative:
• Favoriser adaptation optimale
• Rétablir / développer capacités adaptatives
• … puis en faire le suivi

87

« Évaluer le fonctionnement psychologique et mental ainsi que déterminer, recommander et effectuer des interventions et des traitements dans le but de favoriser la santé psychologique et de rétablir la santé mentale de l’être humain en interaction avec son environnement »

Quel champs d'exercice je représente ?

Champ d’exercice du psychologue

88

Évaluation psychosociale en psychoéducation
Modèle d’évaluation pychoéducative
que comprend t-il?
___________
________ __________

_________________________________

____________________

Historique du problème :
facteur de risque et de protection

Fonctionnement adaptatif (de la personne relié a la situation problématique) Ressources individuelles et Environnementales (PAD - PEX)
(potentiels - interactions / manifestations
comportementales)


Jugement clinique = hypothèse / recommandation

89

dans le modèle d’évaluation pychoéducative,
il y a facteur de risque et de protection ...individuelle et environnementaux
tu dirais qu'une faible estime de soi va ou ??
relation conflictuelle parent-éducatrice ??
créativité -aptitude en dessin ??

-estime de soi : facteur de risque individuel
-relation conflictuelle parent-éducatrice : facteur de risque enviro
créativité -aptit: facteur de protection individuelle

90

Difficultés comportementales – ______ de gravité

continuum

91

Évaluation en contexte d’intervention précoce
L’évaluation devrait permettre :
2 points principaux

1•Mieux comprendre l’enfant
oPréciser aide/soutien à offrir dans son développement (planification/programmation intervention)
o Fournir indications sur développement (Dx ou dépistage – cognitif/langagier, moteur, affectif /social…)
2•Statuer sur l’adéquation du milieu

92

Surveillance (évaluation : surveillance de développement )
• processus continu et flexible par professionnels compétents et bien informés via observations pertinentes de l’enfant

quel est le but?

qu'est ce que ca permet?

• But : identifier risques de problèmes de développement


Permet :
- identification signes d’appels nécessitant investigation approfondie
- promotion développement auprès des parents (stimulation et habitudes saines)
- Sans outil standardisé

93

au niveau des types d'évaluation...... donne un exemple d,OUtil pour chacun :
surveillance de développement :
Dépistage:
Évaluation développementale
Évaluation du développement socio-émotionnel
Évaluation du comportement adaptatif
Évaluation des comportement
Évaluation de la qualité de vie

surveillance de développement : pas d'Outil
Dépistage: ASQ
Évaluation développementale : Inventaire du développement Brigance, ou mullen
Évaluation du développement socio-émotionnel: PSA ou ASQ:se
Évaluation du comportement adaptatif: ABAS ou Vineland
Évaluation des comportement: analyse fonctionnelle ABC ou Achen Bach
Évaluation de la qualité de vie LPEDS-QL

94

au niveau des types d'évaluation.
il y a le dépistage... en quoi cela consiste ?
permet quoi?
nomme les deux niveau :

Démarche structurée pour préciser
probabilité de présence d’un problème de développement
identifier sphères /habiletés en retard – selon normes établies
Permet:
•Orienter enfants avec résultat positif afin qu’une investigation complémentaire soit effectuée.
oNe permet pas de poser le diagnostic ou d’attester un trouble ou une maladie.
•À l’aide d’outils standardisés

Deux niveaux :
1er niveau : dépistage systématique
À grande échelle – population générale
Pour identifier les enfants à risque élevé de développer un trouble
2e niveau : dépistage ciblé
Après risque identifié durant processus de surveillance ou inquiétudes rapportées par parents
Global ou spécifique

95

Mythe ou réalité

Le recours aux instruments standardisé est réservé aux Psychologues ?

• FAUX l’instrument n'est pas réservé, ensuite c'est l'ordre

96

Mythe ou réalité
Les expériences durant la petite enfance influent clairement sur le développement du cerveau ;

• vrai , ca influe… pt pas aussi déterminante qu’on pense , relativiser

97

Mythe ou réalité
Savoir ce que les jeunes enfants ressentent est tout aussi important que savoir ce qu’ils pensent

• vrai, nous on doit éduquer les parents sur cela pour qu'ils comprennent surtout pour certaine culture autre..
il faudrait plus axer sur le développement socio-afectif..
Ensuite l'apprentissage et les connaissances
il faut d’abord qu’il apprenne a auto-réguler ses émotions

98

Mythe ou réalité
Le dépistage est important ?

• VRAI ca peut être notre rôle ,prévention primaire et secondaire , être capable d'orienter les parents, les organisations, la population etc... sur les signes précurseur... on veut que toute la population soit capable d'être a l’affût de certains signes

99

Mythe ou réalité
Le dépistage est nécessaire pour intervenir ?

• FAUX,, on espère qu'il va y en avoir eu, mais ex d'un frère qui s'En vient avec le frère qui se fait évaluer et ... directement on évalue l'autre