Exam final Flashcards Preview

Psycho des dépendances > Exam final > Flashcards

Flashcards in Exam final Deck (102):
1

Quelles sont les 3 tendances centrales des dépendances ?

- La responsabilisation de l'individu
- La mobilisation des acteurs du milieu
- La prévention accrue des problèmes sociaux

2

Quelles sont les 2 conceptions de la dépendance ?

- L'approche de la maladie
- L'approche du style de vie

3

Qui suis-je ?
Augmente la probabilité qu'un trouble ou un problème ne survienne et augmente la probabilité que ce trouble / problème soit plus grave ou de longue durée

Facteur de risque

4

Qui suis-je ?
Caractéristique qui contribue à l'adaptation positive d'une personne en situation d'adversité ou malgré la présence de facteurs de risque

Facteur de protection

5

Qui suis-je ?
-Trait de personnalité caractérisé par l’adoption d’un comportement par un individu sans que celui-ci ne pense aux conséquences de ses actes
-Lié à une prise de risque, un manque de planification mentale et une prise de décision rapide

L'impulsivité

6

Qui suis-je ?
- Lorsqu’au moins 2 troubles psychiatriques sont présents chez un même individu au même moment

Comorbidité

7

Qui suis-je ?
- Circuit de la récompense et des punitions qui gère les désirs, le plaisir et les émotions

Système dopaminergique

8

Vrai ou faux ?
La dépendance augmente directement ou indirectement l'activité des neurones dopaminergiques

Vrai

9

Quelles sont les 3 étapes des approches théoriques en dépendance ?

- Comprendre
- Évaluer et intervenir
- Stratégies préventives

10

L'évaluation psychologique permet d'émettre des hypothèses quant à quels facteurs ? (3)

- Prédisposants
- Précipitants
- de Maintien

11

L'évaluation psychologique permet de répondre à quelles questions ? (6)

- Produits / comportements ?
- Circonstances ?
- Conséquences ?
- Avantages et inconvénients ?
- Ambivalence face au changement ?
- Solutions déjà essayées ?

12

L'approche motivationnelle décrit quelles étapes ?

Les étapes par lesquels un individu doit passer lorsqu'il opère un changement de comportement.

13

Quelles sont les 7 étapes de l'approche motivationnelle ?

- Précontemplation
- Contemplation
- Détermination
- Action
- Maintien d'action
- Rechute
- Changement consolidé

14

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?

o Pas d’intention de modifier, déni, pas consciente des conséquences négatives

Précontemplation

15

Nommer les 4 types de précontemplateurs (4 R)

- Réticent (évite l'inconfort)
- Rebelle (Très investi mais n'aime pas se faire dire quoi faire, offre un argumentaire)
- Rationnel (minimise, veut argumenter)
- Résigné (dépassé)

16

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?
o Ambivalente, oscille entre avantages et inconvénients
o Commence à reconnaître le problème et envisage de changer éventuellement, récolte de l’information

Contemplation

17

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?
o Fixe des objectifs, prête à demander de l’aide ou intégrer un programme de soins

Préparation

18

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?
o Exerce un changement de comportement (bcp de temps et d’énergie)

Action

19

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?
o Travaille à prévenir la rechute et maintenir les gains

Maintien

20

Quel stade de l'aproche motivationnelle suis-je ?
o Consomme de nouveau

Rechute

21

Quels sont les principes directeurs de l'entretien motivationnel ? (FRAMES)

o F – Feedback sur les risques personnels de la consommation
o R – Responsabilité du changement qui appartient au client
o A – Advice conseils
o M – Menu d’options thérapeutiques ou d’aide alternative
o E – Empathie au centre du style
o S – Self-efficacy Sentiment d’efficacité personnelle engendré et renforcé chez le client

22

L'entretien motivationnel est divisé en 2 phases. Quelles sont-elles et quel est le rôle du thérapeute dans ces deux phases ?

Avant la décision de changement
- Rôle : aider la motivation

Après la décision de changement
- Rôle : aider le client à élaborer un plan d'action, à identifier les obstacles et des réseaux de support

23

Qui suis-je ?
-Association répétée d’un stimulus neutre (conditionnel) avec un autre stimulus (inconditionnel) qui évoque une réponse (inconditionnelle), de sorte que le stimulus conditionnel en vient avec le temps à provoquer la réponse

Conditionnement classique

24

Qui suis-je ?
- Tendance à répéter le comportement qui lui procure des bénéfices ou qui lui permettent d’échapper à des sensations désagréables
- Renforcement positif : Conséquences = accroissent la possibilité que le comportement se reproduise
- Renforcement négatif : Conséquences = suppression d’un événement déplaisant ce qui accroit la possibilité que le comportement se reproduise

Conditionnement opérant

25

Qui suis-je ?
- Imitation du comportement d'une autre personne (modelage)
- Nécessite peu d'expositions

Apprentissage social

26

Qui suis-je ?
- Consommateurs développement des attentes positives envers les effets de la consommation de substance et des attentes négatives envers le sevrage et l’abstinence

Apprentissage cognitif

27

De quel type de prévention s'agit-il ?
o Vise à limiter l’apparition des problèmes et de leurs répercussions

Primaire

28

De quel type de prévention s'agit-il ?
o Vise à limiter la propagation ou l’aggravation des problèmes et de leurs répercussions ou à diminuer la prévalence de ces problèmes
o Préconise le dépistage précoce et les interventions brèves

Secondaire

29

De quel type de prévention s'agit-il ?
o Vise à limiter les conséquences résultant du problème, à diminuer la graviter les symptômes, l’altération du fonctionnement et la souffrance associée au problème
o S’étend au domaine de la réadaptation, préconise la thérapie, les interventions de longue durée et la prévention de la rechute

Tertiaire

30

Quels sont les 10 catégories de substances psychoactives du DSM-V ?

- Alcool
- Caféine
- Cannabis
- Hallucinogènes
- Inhalants
- Sédatifs Hypnotiques, Anxiolytiques
- Stimulants
- Tabac
- Opioïdes
- Autres substances (ou inconnues)

31

Quels sont les 3 diagnostiques principaux possibles pour chacune des catégories (sauf caféine) ?

- Intoxication
- Sevrage
- Trouble lié à l'utilisation

32

Qui suis-je ?
Besoin de l'individu de consommer des quantités plus importantes de la substance pour obtenir l'intoxication désirée
ET / OU
les effets sont considérablement diminués lors de l'utilisation continue d'une même quantité

Tolérance

33

Qui suis-je ?
- Ensemble d'attitudes, de conduites et de comportements stables dans le temps, dont certains sont fortement prédictifs des troubles liés aux substances

Tempérament

34

Quels sont les 3 facteurs de risque individuels au développement d'un trouble lié à l'usage d'une substance selon le DSM-5 ?

- Tempérament
- Comorbidité psychyatrique
- Influence des événements de vie sur le fonctionnement psychique (traumatismes)

35

Quels sont les 3 facteurs de risque environnementaux au développement d'un trouble lié à l'usage d'une substance selon le DSM-5 ?

- Facteurs culturels et sociaux
- Facteurs familiaux
- Influence des pairs

36

Vrai ou faux ?
Selon le modèle de la rechute de Marlatt, l'abstinence devrait faire vivre à un individu une hausse du sentiment d'efficacité personnelle ?

Vrai

37

Selon le modèle de la rechute de Marlatt, qu'est-ce qui déterminera si un individu vivra une rechute face à une situation à haut risque ?

La réponse de l'individu

38

Vrai ou faux ?
Une première rechute prédit l'occurrence de rechutes subséquentes ?

Vrai

39

Vrai ou faux ?
Les individus qui réagissent à la rechute en analysant la situation et en tentant d'apprendre de celle-ci recommencent à boire de façon incontrôlée ?

Faux, ils développent des réponses plus adéquates et sont moins sujets à des rechutes subséquentes

40

Quels sont les troubles les plus souvent répertoriés comme étant concomitants avec la toxicomanie ?

- Anxieux
- de l'humeur
- de la personnalité
- alimentaires

41

Quelles sont les 3 conditions pour qu'un jeu soit considéré un jeu de hasard et d'argent ?

- Mise de l'argent ou un objet de valeur
- Ne peut pas reprendre la mise une fois placée
- L'issue du jeu repose majoritairement ou entièrement sur le hasard

42

Vrai ou faux ?
Un gain important lors des premiers épisodes de jeu crée un renforcement positif, stimule l’intérêt et amène une prédisposition à jouer de manière excessive. Il en est de même pour l'excitation et la stimulation provoquée par l'environnement du jeu et le jeu.

Vrai

43

Quelles sont les principales croyances erronées du joueur pathologique ?

- Ignorance de l'espérance de gains négative
- Ignorance de l'indépendance des tours
- Illusion de contrôle

44

La participation au jeu est associée à deux types de renforcement qui expliquent en partie l'acquisition et le maintien des habitudes de jeu problématique, quels sont-ils ?

- Le gain intermittent
- L'activation physiologique

45

Quels sont les 3 types de joueurs pathologiques ?

- Les joueurs conditionnés
- Les joueurs émotionnellement vulnérables
- Les joueurs ayant des problèmes d'impulsivité dont l'origine est d'ordre biologique

46

Quelles sont les 4 dimensions aux motivations des achats ?

- Fonctionnelle / utilitaire
- Sociale
- Affective
- Identitaire

47

Quels sont les 3 types d'achats ?

- Normaux
- Impulsifs
- Compulsifs

48

Les achats compulsifs sont jugés "excessifs" en fonction de quels éléments ?

- La fréquence
- Les sommes dépensées
- La place qu'ils occupent dans la vie de la personne

49

Selon le modèle cognitif-comportemental de Kellet et Bolton au sujet des achats compulsifs, les antécédents de l'individu offre un terrain propice au développement du trouble mais qu'est-ce qui déclencheraient les épisodes de dépenses ?

- l'environnement
- les facteurs cognitifs
- les facteurs émotionnels

50

Il y aurait 2 types d'acheteurs compulsifs, quels sont-ils ?

- Internalisés (motivation interne, traits de personnalité ou cause psychologique)
- Externalisés (associé à l'environnement et aux circonstances)

51

Quel est le nom de la méthode qui consiste en un auto-enregistrement quotidien des achats ?

Le journal des achats

52

Quels sont les bénéfices pour l'individu souffrant d'achats compulsifs de tenir un journal des achats ?

- Permet une prise de conscience de l'ampleur et de la gravité du trouble
- Aide à identifier les facteurs de risque et clarifier les déclencheurs

53

Quel est le principal obstacle de la Théorie Cognitive-Comportementale pour les achats compulsifs ?

L'abstinence est impossible puisque les achats sont nécessaires au fonctionnement

54

Quelle est la règle des 24h ? (achats compulsifs)

L'individu doit faire une liste d'items nécessaires et si un item absent de la liste est convoité, il doit attendre minimum 24h avant de se le procurer

55

Quels sont les deux objectifs visés par les programmes de prévention des achats compulsifs ?

- Apprendre à utiliser efficacement le crédit
- Apprendre à dépenser raisonnablement

56

Qui devrait être visé par le programme de prévention des achats compulsifs et pourquoi ?

Les jeunes (étudiants au secondaire, cégep et université) puisque le trouble tend à se développer au début de l'âge adulte

57

Comment se nomme le trouble lié à la dépendance à Internet ?

La cyberdépendance

58

La cuberdépendance consiste en l'utilisation excessive d'une ou plusieurs de quelles activités ?

- Jeux en réseau
- Réseaux sociaux
- Sites de jeux de hasard et d'argent
- Sites d'achats
- Sites de pornographies

59

Quelles sont les deux critères descriptifs de la cyberdépendance ?

- Perte de contrôle de l'utilisation d'internet
- Répercussions négatives sur le fonctionnement quotidien, les relations familiales et la stabilité émotionnelle

60

Vrai ou Faux ?
La cyberdépendance est inclus dans le DSM-V ?

Faux

61

Vrai ou faux ?
Le concept de cyberdépendance étant toujours débattu dans la littérature scientifique, la prévalence de cette problématique parmi la population d'internautes varie grandement selon les études et les instruments d'évaluation utilisés ?

Vrai

62

Vrai ou faux ?
Il y aurait plus d'hommes que de femmes dépendants à Internet ?

Vrai

63

Selon Davis, la cyberdépendance peut se présenter sous deux formes distinctes. Quelles sont-elles ?

- Usage pathologique spécifique de l'Internet (pas considéré comme une dépendance au concept d'Internet m ais à un contenu spécifique avec un intermédiaire, influencé par des cognitions inadaptées)
- Usage pathologique généralisé de l'Internet (contenu qui ne pourrait pas exister sans le support d'Internet, influencé par des facteurs sociaux importants)

64

Vrai ou faux ?
Il existe des outils développés pour diagnostiqués la cyberdépendance ?

Faux
Les cliniciens utilisent des versions adaptée des critères diagnostiques du jeu pathologique (par exemple)

65

Quelle est la seule approche du traitement de la cyberdépendance qui se démarque et est la plus souvent utilisée ?

L'approche cognitive-comportementale adaptée aux dépendances sans substance

66

Quel est le principal obstacle du traitement de la cyberdépendance ?

- Facile d'accès et nécessaire pour l'accomplissement des tâches quotidiennes --> l'abstinence est impossible

67

Quelle est l'approche utilisée par l'organisme CC-A (centre cyber-aide) ?

L'approche fondée sur le risque :
- Accent placé sur les risques
- Cherche à identifier les facteurs liés à la gravité de la dépendance afin d'en dégager les risques principaux

68

Quel est l'aspect déterminant pour classifier les joueurs de jeux vidéo ?

Les motivations

69

Quelles sont les 4 catégories de joueurs de jeux vidéos ?

- Globalement impliqué (partie intégrante de leur identité)
- Joueurs impliqués et compétitifs (compétition avec les autres et défis)
- Joueurs qui s'évadent (être quelqu'un d'autre, explorer de nouveaux mondes, apprécier la liberté)
- Joueurs "passe-temps" (loisir mais aucune autre motivation)

70

Quel type de joueurs de jeux vidéos est le plus à risque de développer une dépendance ?

Le joueur globalement impliqué

71

Vrai ou faux ?
La dépendant aux jeux vidéo est officiellement inclus dans le DSM-5 ?

Faux
Des critères diagnostic (seulement pour les jeux en ligne, pas de consoles) sont toutefois suggérés même s'il n'est pas inclus comme un diagnostic de trouble mental

72

D'où provient la plus grande partie de la littérature scientifique sur la dépendance aux jeux vidéos ?

D'Asie (chine et corée du sud)

73

Le modèle cognitif comportemental de l'usage problématique des jeux vidéo sur Internet met l'accent sur le développent d'une pratique problématique à travers plusieurs variables psychologiques. Quelles sont-elles ?

- Préférence pour les relations sociales en ligne
- Utilisation des jeux vidéo sur Internet pour s'évader ou réguler l'humeur
- Autocontrôle cognitif et comportemental déficient

74

Il existe deux écoles de pensées pour le dépistage et l'évaluation de la dépendance aux jeux vidéo en ligne. Quelles sont-elles ?

- Nombre d'heures passées à jouer (grande disparité, entre 12 et 50h)
- Utilisation de critères diagnostiques et de questionnaires (= jeu pathologique)

75

King, dans son modèle de traitement de la dépendance aux jeux vidéo, aborde une composante essentielle du traitement. Quelle est-elle ?

La reconnaissance des conséquences négatives :
- augmentation de la motivation au changement
- augmentation de la compréhension du cercle vicieux
- Permet d'entreprendre l'établissement d'objectifs thérapeutiques

76

Quels sont les patrons de la classification des dépendances sexuelles (5) ?

- La drague compulsive
- L'auto-érotisme compulsif
- Rapports compulsifs amoureux
- Sexualité compulsive
- Fixation compulsive

77

L'objet de la dépendance sexuelle peut être de 3 ordres distincts. Quels sont-ils ?

- Addiction à l'acte sexuel (solitaire ou non)
- Addiction aux sentiments amoureux
- Addiction aux pratiques ludiques ou virtuelles

78

Vrai ou faux ?
La dépendance sexuelle n'apparait pas dans le DSM ?

Vrai, pas un diagnostic officiellement reconnu

79

Quels sont les 2 types de comportements sexuels ?

- Paraphiliques (impulsif et fantaisies imaginatives sexuellement excitantes qui sont considérés comme déviants)
- Non paraphiliques (ne dépassant pas les normes permises par la société)

80

Quelles sont les 4 phases du cycle de l'addiction sexuelle de Reed et Blaine ?

- Phase obsessionnelle
- Phase de ritualisation
- Phase du rapport sexuel
- Phase du désespoir

81

Quels sont les obstacles principaux du TCC de l'addiction sexuelle ?

- Difficile d'avoir l'abstinence totale du client
- Peut être dangereux pour les autres (ITS, agressions sexuelles)
- Propos du clients peuvent être déstabilisants ou frustrants

82

Quelles sont les 4 étapes typiques du déroulement de la TCC ?

- Accueil et évaluation
- Inteventions cognitives
- Interventions comportementales
- Prévention de la rechute

83

Vrai ou faux?
Il est important de tenir compte des conjoints dans la thérapie pour l'addiction sexuelle ?

Vrai
Conséquences sur le partenaire peuvent être graves et celui-ci peut fournir de l'aide et du soutien

84

À partir de combien d'heures de travail parle-t-on de workaholisme ?

Plus de 9 à 11h / jour et plus de 50 à 60h / semaine

85

Vrai ou faux ?
La dépendance au travail apparait dans le DSM-V ?

Faux

86

Quels sont les 4 stades de la dépendance au travail ?

- Stade 1 = plein d'énergie et capacité augmentée, fait régulièrement un nombre d'heures supp
- Stade 2 = apparition des difficultés à l'intérieur de la vie familiale et sociale
- Stade 3 = diminution des capacités au travail, présence de symptômes psychosomatiques
- Stade 4 = complications majeures en lien avec le stress vécu

87

Vrai ou faux ?
Les impacts de l'alcoolisme et du workaholisme sur les enfants apparaissent similaires ?

Vrai

88

Quels sont les 5 types de workaholiques ?

- Le perfectionniste
- Le converti
- L'occasionnel
- Le pseudo-workaholique
- L'évitant

89

Sur qui les conséquences du workaholisme se font sentir ?

Sur les enfants (parentification, renversement des rôles, attentes des parents très élevées, lieux de contrôles externes, anxiété, colère, frustration et ressentiment)

90

Quel est le principal problème des échelles d'évaluation du workaholisme ?

Les mesures sont autorapportées

91

Pourquoi les individus qui souffrent de workaholisme ont-ils des difficulté à reconnaître ce trouble comme étant dysfonctionnel ?

Parce que la société prône les manifestations de la dépendance au travail en valorisant la performance et l'activisme

92

Quelles sont les 3 stratégies de réhabilitation pour les workaholiques ?

- Communication non accusatrice
- Instauration de limites
- Diversification des intérêts et des buts existentiels

93

Quel est le postulat de base pour la TCC pour le workaholisme ?

La source de la dépendance au travail se trouve dans un manque de confiance et d'estime de soi

94

Quels concepts propres aux thérapies existentielles et humanistes rerennent les thérapies de la 3e vague ?

- La spiritualité
- Les valeurs personnelles
- Le soi et l'acceptation de soi

95

Quelle sont les composantes communes des différentes thérapies contextuelles ?

- Pleine conscience du moment présent
- Acceptation des expériences internes
- Focus sur les valeurs et les motivations

96

Qui suis-je ?
Volonté d'accepter tous les aspects de son expérience personnelle sans s'engager dans des comportements d'évitement inutiles ?

Flexibilité psychologique

97

Qui suis-je ?
Lorsque l'individu et incapable de rester en contact avec certaines expériences internes personnelles et tente d'en altérer la forme, l'intensité ou la fréquence, même lorsque ce n'est pas nécessaire ?

Évitement expérientiel

98

Quels sont les 6 processus thérapeutiques de l'ACT ?

- Défusion cognitive
- Acceptation
- Contact avec le moment présent
- Contact avec le Soi observateur
- Identification des valeurs
- Action engagée vers les valeurs

99

Qui suis-je ?
Permet de se distancier de ses pensées, les prendre avec plus de légèreté et reconnaître qu’il ne s’agit que d’une construction mentale qui ne reflète pas nécessairement la réalité

Défusion cognitive

100

Quels sont les 4 états (mind) du traitement DBT ?

- Addict mind
- Clean mind (oublie fragilité)
- Clear mind (doit cesser la consommation et maintenir son abstinence)
- Wise mind (long terme)

101

Quelles sont les 4 techniques du DBT pour diminuer la consommation ?

- Détruire des ponts
- Surfer
- Déni adaptatif
- Rébellion alternative

102

Quels sont les 2 volets du traitement DBT ?

- Volet pleine conscience
- Volet prévention de la rechute