Examen 2 Flashcards Preview

Perspective Analytique > Examen 2 > Flashcards

Flashcards in Examen 2 Deck (135):
1

Qu'est-ce que le jeu?

c'est une activité non imposée, auquel on s'adonne pour se divertir, en tirer du plaisir ex: blague, jeu imaginé sur le moment.

2

Qu'est-ce qu'une game?

activité soumise à des règles, avec un gagnant et un perdant, ou on met à l'épreuve nos qualités physiques et intellectuelles, nos habiletés et le hasard.

3

Quelles sont les 9 caractéristiques du jeu?

1. concentration
2. positionnement interne et externe
3. individuel ou relationnel
4. utilisation d'éléments extérieurs ex: argent monopoly
5. volonté de voir ses rêves se réalisés
6. sécurité affective ex: confiance, calme
7. implication du corps
8. aspect satisfaisant et auto-validant
9. aspect excitant et précaire

4

L'état où le patient n'est pas capable de jouer peut être de deux natures, lesquels?

1. enfermé dans la subjectivité (atteinte au sens de la réalité).
2. enfermé dans l'objectivité (atteinte de la créativité).

5

La psychothérapie se situe en ce lieu ou deux aires de jeu se chevauchent, celle du patient et celle du thérapeute, que dois faire le thérapeute?

amener le patient d'un état ou il n'est pas capable de jouer à un état ou il est capable de le faire.

6

En lien avec le rêve, qu'arrive-t-il quand une personne est enfermé dans la subjectivité?

les phénomènes oniriques envahissent la vie réelle.

7

En lien avec le rêve, qu'arrive-t-il quand une personne est enfermé dans l'objectivité?

les phénomènes oniriques se font si rares que les contraintes externes font loi et régissent entièrement la personne.

8

Qu'elle est l'état idéal du patient par rapport au jeu?

un équilibre entre la subjectivité et l'objectivité.

9

Comment était vue le rêve au départ?

Comme un phénomène mystique de possession de divination ou d'élévation de l'âme.

10

Comment était vue le rêve sur le plan médical?

ce sont des excitations corporelles extérieures ou viscérales survenant pendant la nuit. Le corps domine le rêve. Ex: mal au ventre = rêve à propos du ventre.

11

Comment voit-on le rêve depuis plus récemment?

On a commencé à attribuer le rêve à l'activité psychique du dormeur.

12

Qu'est-ce qu'un rêve pour la psychanalyse?

c'est la réalisation d'un désir, le souhait du rêveur est remplacé par une image mentale.

13

Qu'est-ce que constitue la représentation mentale du rêve pour Freud?

un substitut d'une scène infantile modifié par le transfert dans un domaine récent.

14

La formation des rêves suit 3 étapes, lesquels?

1. transport des restes diurnes préconscients dans l'inconscient.
2. travail du rêve dans l'inconscient.
3. émergence du rêve dans la conscience.

15

Quatre artisans contribuent au travail du rêve dans l'inconscient, lesquels?

1. le désir de dormir
2. les restes diurnes toujours investis d'énergie psychique.
3. les tendances inconscientes (rêve ou désir qu'on a depuis tout petit).
4. la censure.

16

Quelle est le but principal du travail du rêve?

surmonter l'inhibition de la censure. Il transforme les contenus latents que la conscience désapprouve en scènes manifestes moins compromettantes et du même coup plus confuses.

17

Pourquoi dit-on que songe est mensonge?

entre le caractère confus et incompréhensible du rêve et la résistance que l'on éprouve à en développer la pensée latente, il existe un rapport secret et nécessaire.

18

Quelles sont les processus de transformation du rêve? (4)

1. la condensation
2. la représentation concrète
3. le déplacement
4. l'ordonnancement.

19

Qu'est-ce que la condensation (processus de transformation du rêve)?

Il organise les images du rêve autour d'un élément commun. ex: on rêve d'un garçon qui est à la fois notre père, notre oncle et notre chum.

20

Vrai ou faux?
Les différentes pensées du rêve sont toujours associées par une conjonction (ou).

Faux, tant qu'il reste de la place on ajoute des morceaux au rêve, des désirs, des fantasmes...

21

Quelles sont les deux choses que la condensation nous apprend à propos du rêve?

1. c'est le contenu latent qui détermine le contenu manifeste du rêve.
2. chaque détail du rêve peut correspondre à plusieurs idées latentes qui ne sont pas forcément reliées entre elles au départ.

22

Qu'est-ce que la représentation concrète (processus de transformation du rêve)?

Il modifie les idées latentes pour qu'elles puissent être illustrées concrètement.

23

Qu'est-ce que le déplacement (processus de transformation du rêve)?

il transporte l'intensité psychique d'une idée latente et sa représentations vers d'autres. Prendre la valeur émotive d'un contenu et la transférer sur autre chose.

24

Qu'est-ce que l'ordonnancement (processus de transformation du rêve)?

C'est la dernière révision du rêve. Il réorganise les différents éléments du contenu manifeste afin de le rendre cohérent (faire une histoire avec le contenu).

25

Pourquoi le rêve est-il important dans la thérapie?

La vie onirique transformerait non seulement des idées latentes en contenus manifestes, mais pourrait aussi reprendre du matériel jusque-là non-symbolisé et le rendre utilisable.

26

Il existe 3 catégories de rêves, lesquels?

1. les rêves clairs et raisonnables
2. les rêves clairs mais étonnants
3. les rêves absurdes ou obscurs

27

Qu'est-ce qu'un rêve clairs et raisonnables?

Ce sont des rêves de confort, représentent les rêves des enfants, ils relèvent directement de notre vie psychique consciente. Ils sont fréquents, brefs et inintéressants. Ex: rêver de faire pipi.

28

Qu'est-ce qu'un rêve clair mais étonnant?

le sens est évident, mais ils nous surprennent, car ils nous font part de préoccupations qu'on ne croyait pas avoir Ex: rêve de la mort d'un être cher. On découvre souvent une peur suite à ce genre de rêve.

29

Qu'est-ce qu'un rêve absurde ou obscur?

Ils sont incohérents, ce sont eux qui ont donné la réputation à la vie onirique d'inutile et morbide. Ils font l'objet du plus grand travail de transformation. Ex: rêve d'un examen réussi dans la réalité, mais échoué dans le rêve. On oublie rapidement ces rêves-là, mais ils reviennent quand on a un rappel.

30

Qu'est-ce qu'un symbole?

C'est la représentation d'un concept ou d'un objet.

31

Que signifie le symbole de l'empereur ou du roi et de la reine?

père et mère

32

Que signifie le symbole de la porte d'entrée et de sortie?

ouvertures naturelles du corps.

33

Que signifie le symbole des armes pointues, troncs d'arbres ou cannes?

les organes génitaux masculins.

34

Que signifie le symbole de l'armoire, boîte ou poêle?

les organes génitaux féminins.

35

Qu'est-ce qui arrive quand le rêve ne parvient pas à accorder ses désirs, que le préconscient et le conscient ne s'entendent pas?

le sommeil est plus difficile, arrêt complet, insomnie, avoir peur du sommeil.

36

Qu'est-ce qui explique que la patiente de Breuer retrouvait ses symptômes quand elle ne voyait plus son médecin?

C'est le transfert, amour de la patiente pour le médecin.

37

Qu'est-ce que la méthode cathartique?

élimination des symptômes hystériques par remémoration sous hypnose, d'une situation traumatique et des émotions qui l'ont accompagner. Ex: la patiente qui tente de dire l'heure à son père malade, mais qui ne voit pas les chiffres sur sa montre à cause qu'elle pleure. Cette patiente développe ensuite une symptomatique liée à la vue.

38

Qu'elles sont les caractéristiques de l'hypnose? (6)

1. l'apparition de réponses ou d'idées inhabituelles.
2. l'amélioration des facultés mnésiques.
3. des manifestations sensorielles.
4. modifications psychomotrices.
5. suggestibilité accrue.
6. modifications vasomotrices.

39

Quelle est l'apport de Breuer à la psychanalyse? (3)

1. découverte que plusieurs ensembles ou groupements psychiques indépendants peuvent caractériser un seul individu.
2. les symptômes perturbant l'état normal sont associés aux groupements psychiques sous hypnose.
3. le constat selon lequel les émotions ressenties, mais non exprimées au moment du traumatisme, devaient obligatoirement accompagner sa remémoration pour que les symptômes disparaissent.

40

Qu'est-ce qui différencie l'hypnose de la psychanalyse?

En hypnose on attaque directement les symptômes en donnant des ordres. En psychanalyse, le client trouve lui même ses propres réponses.

41

Sur quel point l'hypnose et la psychanalyse se rejoignent?

l'importance de l'enfance (régression infantile).

42

Quelles sont les inconvénients de l'hypnose pour Freud? (5)

1. patient impossible à hypnotiser ou refuse
2. les symptômes réapparaissent rapidement.
3. c'est plus un processus qu'on doit trouver dans la mémoire du patient et non un événement isolé.
4. l'hypnose permet de rendre accessible une partie de l'inconscient, mais ne permet par d'arrêter le refoulement.
5. le devenir conscient de la partie clichée du transfert est compromise (régression infantile).

43

Vrai ou faux?
Il est possible de mentir sous hypnose.

Vrai

44

Qu'est-ce que le déterminisme psychique?

Il y a quelque chose dans mon inconscient qui détermine mes comportements.

45

Vrai ou faux?
Le déterminisme psychique s'oppose au libre arbitre et à la notion de hasard.

Faux, il implique que nous prenions en considérations les motivations inconscientes et que nous limitions le champ du hasard à la réalité.

46

Qu'est-ce qui inspira Freud dans la méthode de Jung sur les associations de mots?

Certains mots sont reliés à des complexes inconscients relevant de la sphère intime ou du tabou.

47

Quelle est la conviction que Freud a eu grâce au travaux de Bernheim et de Jung?

les souvenirs oubliés n'étaient pas perdus, ils étaient prêt à ressurgir en association avec ce que le patient savait lorsqu'on le pressait. Freud remplaça donc l'hypnose par l'association libre.

48

Qu'est-ce que la méthode de l'association libre?

inviter le patient à dire tout ce qu'il a à l'esprit, sans ce censurer, et ce, même si certaines idées lui paraissent inutiles.

49

Quelle est l'objectif de la méthode de l'association libre?

pallier au refoulement et permettre l'accès à des éléments jusqu'alors exclus de la personnalité consciente. Elle favorise aussi l'extériorisation des émotions profondes et des passions réprimées.

50

Qu'elle est la seule règle que Freud impose à ses patients?

La règle de l'association libre.

51

Que veut-on dire par avoir une attention flottante?

accorder une attention égale aux différents contenus présentés par le patient.

52

Qu'est-ce qu'une neutralité bienveillante?

être empathique tout en ne portant pas de jugement sur le vécu du patient.

53

Qu'est-ce qui est déconseiller de faire pour ne pas déranger l'analyse? (2)

1. il ne faut pas préparer les séances (empêche l'expression des pensées indésirables)
2. il ne faut pas que le patient échange trop avec ses proches à propos du contenu des séances.

54

Qu'est-ce que la perlaboration?

le travail d'élaboration à travers le temps et les différentes situations de vie chez le patient.

55

Quelle est la définition du cadre d'André Green?

L'ensemble des conditions de possibilité requises pour l'exercice de la psychanalyse (comprend les dispositions matérielles).

56

Quelle est la définition du cadre de René Roussillon?

C'est de la théorie concrétisée, fruit d'une expérience antérieure cumulée, réfléchie du à l'expérience de l'analyste. Cela résume sont analyse personnelle et le trajet de sa formation à la méthode analytique.

57

Le cadre est une construction qui s'appuie sur... (3)

1. la théorie psychanalytique
2. l'analyse et la formation du psychologue
3. le contre-transfert préalable ou l'idéal personnel du psychologue.

58

Le cadre de la psychothérapie analytique comporte trois dispositifs principaux, lesquels?

1. le dispositif spatial
2. dispositif temporel
3. dispositif financier.

59

Qu'est-ce que le dispositif spatial?

c'est associée à la dissymétrie entre le divan et le fauteuil.

60

Quelle est l'objectif du dispositif spatial (6)?

1. rapprocher le patient de sa vie onirique (coucher rappel le rêve), permet la détente, moins de censure, plus de proximité.
2. relâcher son contrôle à l'égard du monde extérieur.
3. se concentrer sur sa propre activité psychique
4. réactions de l'analyste ne l'influencent pas.
5. permet à l'analyste de rester vigilant et à l'écoute.
6. montrer que ce qui est au centre de l'analyse c'est ce qui vient au moi, ce vient du moi (renforcer le moi).

61

Qu'est-ce que le dispositif temporel?

la fréquence des séances (rythme), leur durée en minutes et la durée totale du traitement.

62

Quelles sont les objectifs du dispositif temporel (4)?

1. la grande fréquence des séances vient de la volonté de suivre d'aussi près que possible le patient. Aller aussi vite que la vie, pallier aux influences pathogènes de l'environnement.
2. la fréquence permet aussi de contrebalancer la perte des bénéfices secondaires (ex: fumer).
3. la durée des séances (45-60 min) veut neutraliser les effets directs du contre-transfert en terme de séduction.
4. le fait de savoir qu'il y aura une fin (impossible de prédire la date à l'avance) permet de respecter l'aspect intemporel de l'inconscient ainsi que le rythme personnel du patient.

63

Qu'est-ce que le dispositif financier?

le prix des séances, le mode de paiement et les séances manquées.

64

Quelles sont les objectifs du dispositif financier(5)?

1. payer les séances introduit le monde réel dans la cure. Permet de ne pas contribuer à l'idée que ce dont l'analysant a été privé dans le passé lui est rendu. Encourage à assumer ses problèmes.
2. paiement de la séance permet de libérer le patient de la dette et de la culpabilité qu'il ressent face à l'analyste.
3. les modes de paiement sont préférable en argent comptant, puisque l'argent entretient une relation étroite avec la pulsion (source de plaisir et de décharge)
4. payer les séances manquées, permet de rester neutre mais aussi le motivé à comprendre le sens de son absence.
5. payer les séances manquées maximise les possibilités interprétatives des résistances et des signes de vie psychique.

65

Qu'est-ce que l'interstice du cadre?

un espace particulier, un temps particulier qui, quoique annexe à la cure proprement dite et surgissant des conditions matérielles concrètes de son déroulement, peut être le siège de phénomènes psychiques essentiels à la compréhension.

66

Quelle est l'espace de l'interstice du cadre?

temps passé dans les escaliers, la salle d'attente, le couloir menant à la salle de thérapie, etc.

67

Les éléments sont abordés dans l'interstice du cadre pour 3 différentes raisons, lesquels?

1. pour être repris plus tard dans la séance.
2. pour être conservés ou remisés (ils sont déposés)
3. pour être évacués de l'esprit du patient.

68

Qu'est-ce que la fonction tiercéisante?

la règle de l'association lire et le cadre qui l'entoure ont une fonction tiercéisante, ils introduisent la notion de limite.

69

En quoi consiste la fonction tiercéisante?

retracer ou tracer pour la première fois, la voie de la loi oedipienne. Symboliquement on a un rôle parental, puisqu'on est celui qui aide.

70

Vrai ou faux?
L'épreuve d'invariance du cadre met en échec la toute-puissance de l'esprit et le fantasme d'exclusivité relationnelle.

Vrai

71

D'ou provient le transfert?

des prédispositions héréditaires et des expériences passés.

72

Qu'est-ce que le transfert?

c'est la façon personnelle du patient d'aimer ou de s'attacher à son psychologue.

73

Vrai ou faux?
Une partie du transfert du patient est associé à la réalité et est donc consciente.

Vrai, il se sent à l'aise en sa présence, le trouve sympathique...

74

Vrai ou faux?
L'analyse crée le transfert.

Faux, elle le stimule, mais ne le crée pas. Il peut se manifester aussi à l'extérieur de la thérapie.

75

De quelle façon le transfert peut-il être inconscient?

Lorsqu'il est relié à des émois libidinaux ou mortifères ayant subi un arrêt de développement et donc enfouie dans l'inconscient du patient.

76

Quelle est la définition du transfert de Kernberg?

présence, dans l'interaction diagnostique, d'un comportement inadéquat qui indique la réactivation inconsciente de relations pathogènes et conflictuelles importantes du passé du patient.

77

Quelles sont les ajouts à la définition du transfert de Kernberg? (3)

1. c'est aussi le transfert qui mobilise le travail associatif, que ce soi par l'acceptation consciente de la méthode et ensuite par la déformation par le transfert.
2. il ne faut pas limiter nos interventions à son analyse (restreint la liberté du patient, suggérer des choses).
3. le transfert peut se produire spontanément à l'extérieur de l'analyse.

78

Qu'est-ce que le transfert positif?

sentiments tendres

79

Qu'est-ce que le transfert négatif?

sentiments hostiles

80

La résistance provient habituellement de quel type de transfert?

du transfert négatif, mais aussi du transfert positif constitué de désirs érotiques refoulés

81

Sur le plan clinique, les transferts résistants sont reconnaissables par... (3)

1. l'intensité et la démesure de leur manifestation
2. l'arrêt des associations et le refus de dire ce qui est à l'esprit.
3. la fuite vers la santé (je vais mieux).

82

Qu'est-ce qui caractérise l'intensité et la démesure des manifestations dans les transferts résistants?

-agit promptement sans tenir compte de la réalité.
-nous aime tout de suite, en début de rencontre
-beaucoup dans l'agir.

83

Qu'est-ce qui caractérise l'arrêt des associations ou le refus de dire ce qui est à l'esprit dans les transferts résistants?

le transfert a lieu, fournit l'idée suivante et se manifeste sous forme de résistance, d'un arrêt des associations.

84

Qu'est-ce qui caractérise la fuite vers la santé dans les transferts résistants?

le patient exprime ressentir une amélioration notable de sa condition suite à une intervention ou après quelques séances.

85

Comment l'analyse fait pour rendre la libido plus accessible (3)?

1. retracer le chemin ou les cachettes de la libido dans le processus régrédient de la substitution fantasmatique, via la névrose de transfert.
2. rendre la réalité plus attirante que l'inconscient en levant les refoulements
3. écarter le transfert de la personne du psychologue en le rendant conscient chez le patient.

86

Qu'est-ce que le contre-transfert?

L'ensemble des réactions émotives du thérapeute en lien avec le patient. Réactions affectueuses, hostiles, conscientes et inconscientes.

87

Pourquoi les réactions du contre-transfert surviennent (2)?

1. en réponse au transfert
2. résultat d'un désir inconscient du patient de faire part au psychologue d'émotions éprouvées, mais non reconnues ou verbaliser (louer l'appareil psychique de l'analyste).

88

À quel mécanisme fait penser le contre-transfert?

L'identification projective.

89

Les contenus du contre-transfert peuvent être de deux types, lesquels?

1. concordants
2. complémentaire

90

Qu'est-ce qu'une réaction contre-transférentielle concordante?

s'identifie au monde interne de son patient. Ressent des émotions similaires à celui-ci et partage ses cognitions.

91

Qu'est-ce qu'un réaction contre-transférentielle complémentaire?

s'identifie à ce dont le patient se dissocie, affects ou pensées qui s'opposent à ceux présentés.

92

Vrai ou faux
Il est recommandé d'intégrer à la fois la réaction concordante et la réaction complémentaire dans une intervention.

vrai

93

Qu'est-ce qui arrive quand le contre-transfert est conscient?

il permet à l'analyste d'évaluer l'effet provoqué par l'attitude de son patient et d'analyser l'élément précis du transfert ayant suscité sa réaction.

94

Qu'est-ce qui arrive quand le contre-transfert est inconscient?

peut occasionner la stagnation ou l'échec du traitement. Il peut même être à l'origine de passages à l'acte du patient.

95

Comment fait-on pour faciliter la conscientisation du contre-transfert en tant qu'analyste (4)?

1. analyser les associations qui viennent à l'esprit face au discours du patient.
2. analyse individuel
3. supervisions
4. échanges francs avec ses collègues.

96

Quelles sont les 3 stades dans la démarches analytique qui sont ponctués par des modifications au niveau du transfert?

1. le patient s'adapte à la situation analytique par voie de régression.
2. le patient revisite sont développement psycho sexuel, les conflits et les fixations survenus au cours du développement sont revécus dans le suivi.
3. le patient doit retrouver son autonomie et investir le monde extérieur complètement à la fin (indépendance nouvellement acquise, libéré d'un surmoi archaïque et sevré du surmoi analytique)

97

quelles sont les deux principales applications de la psychologie?

le psychodiagnostic et la psychothérapie.

98

Quelles sont les deux applications de la perspective analytique?

l'évaluation (de la personnalité) et la thérapie (psychodynamique)

99

Qu'est-ce que l'évaluation?

porter un jugement clinique sur la situation à partir des informations reçues et communiquer les conclusions de ce jugement.

100

Qu'est-ce qu'un trouble mental?

Une affection cliniquement significative qui se caractérise par le changement du mode de pensée, de l'humeur, du comportement associé à une détresse psychique ou à une altération des fonctions mentales.

101

Qu'est-ce que la psychothérapie?

traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser chez le client des changements dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé.

102

Vrai ou faux?
La psychothérapie va au-delà d'une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d'un rapport de conseils ou de soutien.

Vrai

103

Nommes des applications de la perspective analytique à l'évaluation des troubles mentaux?

l'entretien structural, le TAT et certaines formulations de diagnostiques dans le DSM-5

104

Quelle est le rythme d'une psychothérapie de soutien?

faible, une séance par deux semaine ou plus.

105

Quelle est le rythme d'une psychothérapie visant le changement?

rythme plus intense, une à quatre séances par semaine.

106

Qu'en est-il du transfert dans une psychothérapie de soutien?

il est moins important et fait l'objet de peu d'interventions.

107

Qu'en est-il du transfert dans une psychothérapie de changement?

il est plus intense et fait l'objet d'un plus grand nombre d'interventions.

108

Quelles sont les interventions non interprétative (8)?

1. compliments
2. interventions psychoéducatives
3. validation empathique
4. encouragement à l'élaboration
5. clarification
6. observation
7. confrontation
8. construction

109

Qu'est-ce que le compliment?

reconnaître les choses que le patient fait comme il faut et le lui refléter (à l'extrémité soutien)

110

Que sont les interventions psychoéducatives?

repose sur l'expérience professionnelle de l'intervenant et ses connaissances scientifiques.

111

Qu'est-ce que la validation empathique?

reconnaître un état interne du patient, s'en imprégner, confirmer au patient que son expérience est justifiée compte tenu de ce qu'il a pu vivre.

112

Qu'est-ce que l'encouragement à l'élaboration?

autant le rappel de la règle fondamentale qu'une manifestation de l'intérêt du thérapeute face au discours du patient.

113

Qu'est-ce que la clarification?

exploration des éléments d'informations qui restent vagues, imprécis, déconcertants, contradictoires ou incomplets. Vérifier que ce qu'on a compris la première fois est exact et complet.

114

En quoi consiste l'observation?

remarque portant sur un comportement, un affect ou une situation.

115

En quoi consiste la confrontation?

mettre le patient en présence des éléments d'informations qui paraissent contradictoires ou inconséquents. Vise à trouver le lien manquant entre des éléments contradictoires. (doit être fait avec tact)

116

En quoi consiste la construction?

présentation d'une période oubliée de l'histoire du patient.

117

Comment le psychologue élabore-t-il la construction (4)?

1. à partir de souvenirs partiels sortie du rêve
2. idées survenant lors d'associations libres.
3. affects en lien avec le passé refoulé réapparaissant dans le transfert, mais aussi dans des relations extérieurs à la thérapie.
4. événements revenus en mémoire suite à la présentation d'un précédente construction.

118

Vrai ou faux
C'est grave si notre construction est inexacte, cela peut traumatiser le patient.

Faux, le patient va la corriger et faire ressortir de nouveaux éléments.

119

Quelle intervention est considérée comme l'outil de prédilection du psychologue analytique pour favoriser la prise de conscience du patient?

L'interprétation.

120

Ou se situe l'interprétation sur le continuum de soutien-changement?

à l'extrémité changement.

121

À quoi sert l'interprétation?

à relier le matériel conscient et préconscient à des motivations ou fonctions, jugées ou présumées inconscientes, présentes dans l'ici et maintenant.

122

Comment appelle-t-on l'interprétation lorsqu'elle a pour objet la relation entre l'analyste et le patient?

interprétation du transfert.

123

Quelles sont les risques que comporte l'interprétation du transfert (3)?

1. le patient peut se sentir attaqué et critiqué
2. porter une atteinte à l'alliance thérapeutique
3. le patient peut passer à l'acte suite à l'interprétation.

124

Quand doit-on interpréter le transfert?

Lorsqu'il devient une résistance pour le processus thérapeutique.

125

Qu'est-ce qu'un acte manqué?

oublie, erreur injustifiée, erreur de lecture, lapsus linguae et calami, de méprise et d'action accidentelle.

126

Vrai ou faux?
Tout le monde fait des actes manqués

Vrai

127

Quelles sont les critères pour qu'une action soit catégorisée dans les actes manqués (3)?

1. ne doit pas s'écarter exagérément de la conduite normale du sujet
2. doit pourvoir effectuer cette action de façon correcte.
3. les motifs de l'écart doivent échapper au sujet.

128

Quelle est l'origine des actes manqués?

Les tendance hostiles (jalousie, égoisme) et grivoises (séduction, rapprochement) refoulées en vertu des règles de bienséances ou des principes moraux. C'est une forme de retour du refoulé.

129

Qu'est-ce qu'une culture de groupe?

L'organisation d'un groupe autour d'un leader tout puissant.

130

Qu'elle sont les éléments d'une culture de groupe décrit par freud?

-individu doué d'une puissance extraordinaire et dominant une foule de compagnons égaux
-disparition de la personnalité consciente
-orientation des idées et des sentiments dans une seule et même direction
-tendance à la réalisation immédiate des intentions
-régression vers une activité psychique primitive
-prédominance de l'affectivité et de la vie psychique inconsciente

131

Quelle est le mécanisme qui représente la culture de groupe?

L'idéalisation.

132

Pourquoi l'idéalisation représente la culture de groupe?

par que les membres d'une foule sont susceptibles de mettre la représentation de l'objet idéalisé et de lui donner la place de leur idéal du moi. La foule pense par image.

133

Qu'est-ce qu'un présupposé de base?

Ils sont constitués d'états émotionnels intenses, d'origine primitive, qui jouent un rôle déterminant dans la formation d'un groupe, la réalisation de sa tâche et la satisfaction de ses besoins et désirs de ses membres.

134

Quelles sont les 3 schèmes sous-jacents qui oriente le fonctionnement du groupe?

1. la dépendance envers un leader divinisé (source de toute valeur et objet d'un culte, induit des sentiments de dépression et de culpabilité)
2. le couplage (un couple chéri qui se forme dans le groupe donnera la solution aux problèmes actuels)
3. l'alternance d'attaque et de fuite (pour maintenir son existence, agit comme s'il lui était nécessaire à la fois d'attaquer et de fuir quelque chose ou quelqu'un).

135

Quelles sont les 4 différents types de transfert de groupe?

1. transfert vers le moniteur (transfert central)
2. vers les autres, les participants (transfert latéral)
3. vers le groupe en tant que tel (transfert groupal)
4. vers un objet extérieur (ex: génocide)