Final Flashcards Preview

Pharmaco > Final > Flashcards

Flashcards in Final Deck (197):
1

Un des énoncés suivants est faux. Lequel ?
A. La spécificité des sites actifs des récepteurs n’est pas déterminée génétiquement.
B. La pharmacognosie est l’étude des médicaments d’origine végétale ou animale.
C. La pharmacopée légale au Canada est la pharmacopée Britannique.
D. La pharmacodynamique permet d’étudier l’action des médicaments sur l’organisme.
E. La toxicologie est une branche de la pharmacologie.

a

2

. Un médicament (une drogue) est toute substance pouvant servir :
A. Au diagnostic d’un désordre.
B. À l’atténuation d’un état physique ou psychique anormal.
C. À la prévention d’une maladie.
D. À la modification des fonctions organiques de l’animal.
E. À la désinfection des locaux où les aliments sont gardés

abcde

3

L’administration d’adrénaline et l’alcaloïde de l’ergot du seigle à un rat provoque l’interaction médicamenteuse appelée :
A. Aucun énoncé n’est vrai
B. Antagonisme partiel
C. Synergie additive
D. Potentialisation
E. Inversion d’action

e

4

Quelle association vous semble la plus convenable ?
A. Relation dose-effet linéaire (3 barbiturique)
B. Le récepteur obéit à la loi du tout ou rien (1 acétylcholine -> Neurotansmetteur)
C. Courbe sigmoïde (2 adrénaline -> hyperbole, mais pour la cause -> sigmoïde)
D. Relation structure-activé (4 tout médicament)
1) Acétylcholine
2) Adrénaline
3) Barbiturique
4) Tout médicament

e

5

. Le passage des médicaments à travers les membranes est conditionné par :
A. La structure lipoprotéique des membranes.
B. Les voies d’administrations des médicaments.
C. La lipophile des médicaments.
D. L’ionisation des médicaments.
E. Le pKA des médicaments. (

abcde

6

L’association aspirine et codéine correspond à :
A. Une synergie renforçatrice
B. Une action sur les mêmes récepteurs
C. Un antagonisme physiologique
D. Une potentialisation
E. Une synergie additive

e

7

La clairance mesure la fonction du foie et des reins à éliminer les médicaments. C’est le volume de médicaments éliminé
par unité de temps. La clairance de la créatinine est une mesure fiable de la fonction des reins.
A. Vrai
B. Faux

vrai

8

Un patient qui prend un benzodiazépine avec quelque chose qui inhibe les CYP. Quels sont les effets sur le
benzodiazépine ?
A. Temps de clairance
B. Effet prolonger de la sédationt
C. Effet raccourcit

ab

9

Les étapes de la pharmacocinétique ;
A. Absorption
B. Distribution
C. Biotransformation / métabolisme
D. Élimination
E. Toutes les réponses

e

10

Qu’est-ce que l’interaction pharmacodynamique implique ?
A. Récepteur
B. Canaux ioniques
C. Protéine de transport
D. Toutes ces réponses

d

11

Un des énoncés suivants est faux. Lequel ?
A. En pratique, les médicaments qui traversent le placenta sont les substances liposolubles et les petites molécules.
B. Plus le tissu où le médicament est injecté est vascularisé, plus l'absorption du médicament est rapide et
importante.
C. Sur le plan pharmacologique et aux fins de pénétration des médicaments, les dents sont considérées comme des
tissus peu perfusés.
D. La distribution d'un médicament est conditionnée par son affinité tissulaire et par le degré d'irrigation sanguine
des cellules de l'organisme.
E. Quand un médicament diffuse à travers la barrière hémato-encéphalique, il se retrouve sous forme liée aux
protéines dans le liquide céphalo-rachidien

e

12

12. Quel énoncé est vrai par rapport au premier passage hépatique ;
A. détermine la demi-vie du médicament
B. ???
C. détermine la biodisponibilité du médicament
D. fait partie de l'étape de distribution du médicament
E. tous ces énoncés sont vrais

c

13

Les interactions pharmacocinétique, laquelle est fausse ;
A. il peut y avoir des variabilités inter/intra individuelles
B. ne change pas nécessairement l'effet du médicament
C. touche l’étape de la cinétique
D. est au niveau du récepteur
E. peut toucher la concentration du médicament

d

14

. Madame Joly souffre d’une intoxication chronique avec les AAS. On effectue un nomogramme de donnés (mesure de
concentration des salicylates dans le sérum en fonction du temps).
A. Est utile puisqu’il renseigne sur le degré de toxicité et de la sévérité de la maladie.
B. N’est pas utile car dans une intoxication chronique, la concentration sérique des AAS n’est pas proportionnelle à
la concentration réelle dans l’organisme.

b

15

. Lequel faudrait-il prescrire à une femme enceinte au troisième trimestre ?
A. Tylénol
B. Aspirine
C. Advil

a

16

. Les médicaments classés D, FDA sont considérés potentiellement dangereux pour le foetus mais ils peuvent être prescrits
si les avantages qu’on en retire sont plus grands que ses effets pervers
A. Vrai
B. Faux

vrai

17

Les médicaments classés X selon FDA sont évités durant la grossesse. Cependant, ce sont des médicaments approuvés.

vrai

18

Une dame de X années prend des acétaminophènes à tous les jours depuis plusieurs années. Elle prend 1000 mg au 4-6
heures. Elle boit aussi de l’alcool 5x/jour. Ce matin elle a pris 2000mg et elle se présente à l’urgence avec divers
symptômes. (Poids de la madame??)
A. Intoxication chronique
B. Intoxication aigue
C. Dégénérescence des hépatocytes à cause de l’alcool

c

19

Quel énoncé est exact ?
A. Une réaction photo-allergique implique une modification de la molécule du médicament par les rayons lumineux
transformant la molécule des médicaments en une haptène immune génique. (Photo-allergique -> haptène ->
wikipédia -> GG WP -> Gamers seront confondus)
B. Une réaction photo-toxique peut survenir dans la prise d’un médicament si le patient s’expose au soleil. Le
médicament ou un métabolisme absorbe la lumière et l’énergie oxydative ainsi accumulé est transférée aux tissus.
(ex : Tétracycline)

ab

20

Quel énoncé est vrai ?
A. Tout médicament ou substance causant le cancer se dit agent cancérogène ou carcinogène. C’est en effet une
toxicité chronique suite à une exposition répétitive à certains produits chimiques pendant une longue période
menant au développement de cancer.
B. Les carcinogènes agissent au niveau de l’ADN et causent des altérations de l’ADN.
C. N’agissent pas au niveau de l’ADN et ne causent pas des altérations de l’ADN.

ab

21

. L’idiosyncrasie est :
A. Une réaction anormale et inattendue suite à la prise d’un médicament différente de son action pharmacologique.
B. Une réaction d’hypersensibilité n’impliquant pas un mécanisme immunologique.
C. Phénomène de sensibilisation qui se manifeste graduellement.
D. Une réaction allergique.

a

22

Un des énoncés suivants est faux ?
A. Chez les humains, les différences de métabolisation entre la femme et l’homme sont généralement importantes.
B. Les nouveau-nés sont plus sensibles aux médicaments que les adultes car l’activité des systèmes enzymatiques et
des microsomes hépatiques est très diminuée pendant les 3 premiers mois de la vie de l’enfant.
C. Chez les personnes âgées, le métabolisme des médicaments peut être diminué.
D. La variation biologique concerne les sujets d’une même espèce animale.
E. L’état de grossesse modifie l’élimination urinaire des médicaments

a

23

Parmi les facteurs suivants, quels sont ceux qui sont susceptibles d’affecter la toxicité des médicaments ?
A. Âge
B. Sexe (Vrai, susceptible -> nuance)
C. Grossesse
D. État nutritionnel
E. Forme pharmaceutique du médicament

tout

24

Le salmétérol est un stimulant des B2 adrénergique donné pour traiter l’asthme. Il produit une broncho dilatation en
affectant peu le rythme cardiaque et la tension artérielle.
A. Vrai
B. Faux

vrai

25

L’asthme
A. Immunologique
B. Non immunologique

ab

26

26. Le Montelukast est :
A) Un stabilisateur de membrane
B) Un antileucotriène

b

27

Le Cromolyn
A. Stabilisateur de membrane
B. Un antileucotriène

a

28

. Où est-ce que le médicament sera le moins absorbé
A. Dent
B. Muscle
C. Cerveau
D. Peau
E. Glande endocrine

a

29

Quels sont les énoncés vrais ?
A. On peut difficilement savoir la quantité de principe actif qui agit par voie entérale.
B. La voie rectale permet d'administrer des produits à saveur désagréable ou insolubles dans les solvants classiques.

C. La voie intra-artérielle permet d'administrer des vasodilatateurs et des produits de contraste.
D. La voie sous-cutanée est plus rapide que la voie intradermique.
E. Les aiguilles qui portent le numéro le plus petit sont les plus fines.

abcd

30

La pharmacocinétique des corticostéroïdes inhalés, lequel ou lesquels sont vrai ?
A. Élimination par voie rénale et fécale.
B. 20% de la dose inhalée diffusent dans les bronches et 80% restant sont déglutis puis 90% subissent une
absorption digestive.
C. Métabolisme hépatique de la fraction déglutie conduisant à des dérivés inactifs.

abc

31

La réduction rapide de la réponse à un médicament quelle que soit la dose utilisée est appelée :
A. Tolérance innée
B. Tolérance aigue
C. Tachyphylaxie
D. Pharmacodépendance
E. Intolérance

bc

32

. Les médicaments suivants : montelukast, zileuton et zafirlukast sont utilisés dans l’asthme comme :
A. Stabilisateur de membre
B. Inhibiteur de voies de leucotriène

b

33

Quel élément donne la moins bonne absorption :
a. Suppositoire
b. Comprimé
c. Insuline sous cutané
d. Antibiotique IV
e. Sublingual

b

34

La Thiazide a un effet sur :
A. Le tubule distal
B. La branche ascendante de Henlé
C. La branche descendante
D. Le tubule proximal

a

35

Les Nitrates :
A. Relâche les muscles lisses vasculaires
B. Diminue la pression et le volume diastolique
C. Dilatation des artères coronaires
D. Activité antiplaquettaire

tout

36

Quel est le mécanisme d’action des Thiazides
A. Bloque les canaux chlorés et sodiques
B. Bloque les canaux chlorés seulement
C. Bloque les canaux sodiques seulement

a

37

Les thiazides et les AINS présentent des interactions médicamenteuses, donc il est recommandé de ne pas les prescrire
ensemble. Cependant, il est conseillé de limiter l’utilisation des AINS, si nécessaire, pour 4 jours ou moins.
A. Vrai
B. Faux

vrai

38

Les thiazides et IECA peuvent être co-prescrits avec les AINS ?
A. Vrai
B. Faux

vra

39

Les diurétiques de l’anse de Henlé agissent sur :
A. Le tubule distal
B. La branche ascendante
C. Le tubule distal et la branche ascendante

b

40

Parmi les effets indésirables du Propranolol (bêta-bloquant), certains changements ont été observés au niveau
buccodentaire. Quels sont ces changements?
A. Lichen plan
B. Aphthaea
C. Ulcérations
D. Toutes ces réponses

D

41

Les effets indésirables du Losartan sont :
A. Lichen plan
B. L’aphtae
C. Les ulcérations
D. L’oedème

d

42

Les effets indésirables du Méthyldopa (Aldomet) sont :
A. Lichen Plan
B. L’aphtae
C. Les ulcérations
Compilation des passes de Pharmaco David D.O.
D. L’oedeme

a

43

La demi-vie de l’amiodarone est une caractéristique indésirable puisque :
A. Celle-ci est très longue
B. Celle-ci est courte
C. Celle-ci est de 24h

a

44

La nitroglycérine a comme effets :
A. Hypertenseur
B. Hypotenseur
C. Anti-angineux

bc

45

Parmi les énoncés suivants, lesquels sont vrais ?
A. La nitroglycérine et autres nitrates organiques constituent des agents efficaces dans le traitement d’angine de
poitrine.
B. Les timbres cutanés de nitroglycérine doivent être administrés de façon intermittente afin d’éviter le phénomène
de tolérance aux nitrates.
C. Les timbres cutanés de nitroglycérine sont indiqués dans le traitement aigu de l'angine de poitrine en raison de
leur début d'action très rapide (2-5 min.)
D. Les alpha-bloquants et les bloqueurs des canaux calciques sont souvent associés dans le traitement de l'angine de
poitrine.

ab

46

Associez un médicament avec la réaction secondaire la plus approprié
1. Bloqueur calcique
2. IECA
3. Thiazide
a. Oedème facial
b. Sécheresse de la bouche
c. Hyperplasie gingivale

1c
2a
3b

47

Les anti-arythmiques fonctionnent selon les modes d’actions suivants :
A. Blocage des canaux sodiques
B. Bêtabloquants
C. Prolongation de la période réfractaire
D. Bloqueur de canaux calciques

A, B, C, D

48

. Une extrasystole est :
A. Charge prématurés auriculaires
B. Plusieurs foyers ectopiques

A

49

Les anti-arythmiques de types 1A, B et C :
A. Bloquent tous des canaux calciques
B. Ne bloquent pas tous des canaux calciques
C. Ont comme seul représentant la lidocaïne

A

50

Les arythmies cardiaques sont causées par une perturbation au niveau de :
A. Formation de l’influx nerveux
B. Propagation de l’influx nerveux
C. Formation et propagation de l’influx nerveux

ABC

51

. Les effets indésirables de la Quinidine sont :
A. Syncope
B. Nausée, vomissement, diarrhée, thrombocytopénie
C. Sensation auditive anormale (acouphène)
D. Étourdissement

A, B, C, D

52

Parmi les énoncés suivants, lesquels sont vrais ?
A. Les antiarythmiques peuvent non seulement prévenir ou corriger des arythmies, mais ils peuvent également en
causer.
B. La quinidine est utilisée dans le traitement des arythmies cardiaques car elle peut déprimer le courant rapide
sodique et ralentir la conduction cardiaque.
C. Toutes conditions pouvant modifier le débit sanguin hépatique sont susceptibles de perturber la
pharmacocinétique de la lidocaïne.
D. L’amiodarone est un antiarythmique qui agit en bloquant les canaux calciques voltage dépendant.

ABC

53

Le risque de rhabdomyolyse peut être dû à l’interaction médicamenteuse suivante :
A. Résine et Niacine
B. Statine et Fibrate
C. Statine et Niacine
D. Niacine et Fibrate

B

54

Parmi les énoncés suivants, lesquels sont vrais ?
A. Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine sont utiles dans le traitement de l'insuffisance
cardiaque en raison d'une réduction de la précharge et de la postcharge.
B. L’érythromycine et la tétracycline peuvent causer une augmentation de la concentration de digoxine chez certains
patients.
C. La digoxine augmente la force et la vitesse de contraction du myocarde (effet inotrope positif).
D. Les bêta-bloquants ne devraient jamais être utilisés dans le traitement de l'insuffisance. cardiaque.

ABC

55

. Furosémide (Lasix) est un :
A. Thiazide
B. Diurétique de l’anse de Henlé
C. Diurétique qui épargne le potassium

B

56

Parmi les énoncés suivants, lesquels sont vrais ?
A. Les bloqueurs des canaux calciques peuvent causer une hyperplasie gingivale.
B. Une défaillance cardiaque du ventricule gauche peut causer de la toux et un oedème pulmonaire.
C. Les bêtabloquants abaissent la pression artérielle principalement en inhibant la production d’aldostérone au
niveau du cortex surrénalien.
D. La vérapamil est un bloqueur des canaux calciques indiqués dans le traitement de l’insuffisance cardiaque.

AB

57

7. Quelles sont les indications thérapeutiques de la phénylephrine
A. Décongestionnant nasal (Internet)
B. Bronchodilatateur
C. Hypertenseur
D. Anti-arythmique
E. Myotique

AC

58

Les thiazides ont des interactions avec les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
A. Vrai
B. Faux

VRÉ

59

Les bêta-bloquants ont des interactions avec les AINS.
A. Les AINS peuvent diminuer l'effet antihypertenseurs de bêta-bloqueurs
B. Il ne peuvent pas être co-prescrits
C. Ils peuvent être co-préscrits (si nécessaires) pour 4 jours ou moins, sans aucune surveillance particulière
D. Ils peuvent être co-préscrits (si nécessaires) pour 4 jours ou moins, sous surveillance de la tension artérielle

AD

60

Qu'est ce qui produit une rhabdomyolyse:
A. résine et statines
B. resine et acide nicotinique
C. satines et acide nicotinique

C

61

Les AINS peuvent être co-prescrits avec le Thiazide si nécessaire pour 4 jours et moins ?
A. Vrai
B. Faux

A

62

L’érythromycine est aussi efficace que la clindamycine pour les anaérobies stricts.
A. Vrai
B. Faux

A

63

Quel est le mécanisme des anti-arythmiques ?
A. Bloque les canaux sodiques
B. Bloque le système sympathique
C. Prolonge la repolarisation
D. Bloque les canaux calciques

ABCD

64

Concernant les Béta-bloquants et AINS;
A. Ils ne peuvent pas être prescrits ensemble
B. Peuvent être prescrits ensemble durant 4 jours ou moins sans aucune surveillance
C. Peuvent être prescrits ensemble durant 4 jours ou moins avec un suivi étroit de tension
D. Toutes les réponses

C

65

Insuffisance rénale, on doit lui prescrire AINS:
A. Ne pas lui prescrire
B. Diminuer la posologie
C. Posologie habituelle

A

66

. Insuffisance rénale, on doit lui prescrire Paracétamol:
A. Ne pas lui prescrire
B. Diminuer la posologie
C. Posologie habituelle

B

67

L’azithromycine et le ciprofloxacine sont respectivement le macrolide et la quinolone les moins à risque de causer un
allongement de l’intervalle QT.
A. Vrai
B. Faux

A

68

Deux médicaments X et Y (hypolipidémiants) ont des interactions avec quoi?
A. Antibiotiques et analgésiques
B. Antiarythmiques

AB

69

. Les simvastine et Atorvastatine interagissent avec :
A. Antibactérienne + Antifongique
B. Anti-arythmique

AB

70

. Parmi les énoncés suivants, lesquels sont vrais ?
A. Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine entrainent une diminution de la production de
l'angiotensine II et une diminution de la dégradation de la bradykinine.
B. Le Captopril et le Lisinopril ne sont pas des bio-précurseurs.
C. Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine n'entrainent pas d'effets indésirables sur le profil
sanguin des lipides ou la tolérance du glucose.
D. Le losartan est un antagoniste des récepteurs de l'angiotensine II de type 1

ABCD

71

Corticoïdes sont sécrétés par les surrénales. L’aldostérone est un exemple de glucocorticoïde et le cortisol est un exemple
de minéralocorticoïde.
A. Vrai
B. Faux

FAUX

72

Les glucocorticoïdes se fixent sur l’albumine et sur la dopamine.
A. Vrai
B. Faux

FAUX

73

Quel(s) énoncés sont vrai(s) ?
A. L’héparine est sécrétée par les mastocytes.
B. Dipyridamole est un antiplaquettaire très efficace
C. Une dose supérieure à 320 mg de AAS à une efficacité appréciable.
D. La dose antiplaquettaire est plus forte que la dose analgésique
E. Le mécanisme des Ticloproline est différent des AAS.

AE

74

Quel est le meilleur traitement lors d’une chirurgie dentaire d’un hémophile ou un anti coagulé?
A. T-Pa (Fibrinolytique)
B. Streptokinase (Fibrinolytique)
C. Amicar / Acide tranexamique (Cyklokapron) (ANTI-fibrinolytique)
D. Acide Folique (B9)

C

75

5. Lesquels sont vrais concernant Clopidogrel
A. Comme avec l’ASS et la Ticlopidine, il faut 7-10 jours pour que la fonction plaquettaire se normalise.
B. Neutropénie grave

AB

76

AAS, lesquels sont vrais :
A. Attendre 7-10 jours post-traitement avec de retrouver l’effet plaquettaire initial. (vie plaquette)
B. Doses répétées à un effet cumulatif sur la fonction plaquettaire

AB

77

Quelle vitamine participe au phénomène de la coagulation ?
A. Vitamine A
B. Vitamine B
C. Vitamine C
D. Vitamine E
E. Vitamine K

E

78

Un de vos patients s’est fait enlever l’iléon, quel problème risque-t-elle d’avoir ?
A. Une diminution de l’absorption vitamine C
B. Une diminution de l’absorption de la vitamine B12
C. Des ulcères si elle prend des anti-inflammatoires

A

79

Lequel de ces médicaments cause des hémorragies intracrâniennes dans 0.4% des cas ?
A. Plavix (Clopidogrel)
B. Ayri
C. Hamami
D. Hassiki

A

80

Combien de temps dure l’action du Plavix?
A. 7-10 jours
B. 2-3 jours
C. 14 jours

A

81

La warfarine (ou coumadin) est un anticoagulant de premier choix pour les femmes enceinte.
A. Vrai
B. Faux

FAUX

82

82. L’amicar est un médicament anti-fibrinolytique pour quelles maladies ?
A. ACV
B. Hémophilie
C. Anévrisme cérébral

BC

83

Lesquels sont des médicaments antiplaquettaires ?
A. AAS
B. Dipyridamole
C. Ticlid
D. Streptokinase

ABC

84

Choisir la réponse fausse.
A. La ticlopidine agit exactement selon le même mécanisme d’action que l’AAS
B. La ticlopidine peut provoquer la diarrhée chez 10% des patients, environ
C. Des doses supérieures à 320 mg par jour d’AAS n’apportent rien de plus à son effet anti-thrombotique
D. L’efficacité clinique du dipyridamole reste à démontrer.

A

85

. Pour rétablir le temps de saignement, il faut arrêter la prise d’ASS pendant 3-5 jours
A. Vrai
B. Faux

FAUX (7-10 jours)

86

Les hydrocortisones locales peuvent être absorbées
A. Vrai
B. Faux

VRAI

87

La dipyridamole est un antiplaquettaire très efficace.
A. Vrai
B. Faux

B

88

. Sachant que l’aspirine est un acide faible, à quel niveau gastro intestinal sera-t-elle le moins absorbée ?
A. Jéjunum
B. Estomac
C. Iléon
D. Colon
E. Duodénum

D

89

L’acide acétyl salicylique (AAS) ou Aspirine est un agent anti-thrombotique qui agit sur l’agrégation plaquettaire et ce
durant toutes la vie des plaquettes, soit de 14-21 jours.
A. Vrai
B. Faux

FAUX

90

La dose maximale efficace antithrombotique de l’AAS se situe entre :
A. 50 mg et 75 mg
B. 110 mg et 150 mg
C. 160 mg et 320 mg
D. 325 mg et 650 mg

C

91

Quel médicament administré par voie orale a des effets indésirables qui s’apparentent à ceux de l’AAS tel que les
hémorragies intracrâniennes (dans 0.4% des cas) et les saignements gastro-intestinaux (dans 2% des cas)?
A. Dipuridamole (persantin)
B. Ticlopidine (ticlid)
C. Clopidogrel (plavix)
D. tirofiban (aggrastat)

C

92

Acide tranexamique (cyklopron)
A. Bien agité
B. Ne pas avaler
C. Est stables pour 7 jours
D. Rincer la bouche et avaler pour assurer une meilleure absorption

ABC

93

M. Schilder, un patient de 47 ans, relativement en bonne santé se présente à votre bureau avec une infection aigue à la
dent de sagesse inférieure droite qui requiert une extraction éventuelle. Après une anamnèse détaillée, il vous indique
avoir déjà eu un infarctus il y a 3 ans mais n’a pas eu d’épisode coronarienne depuis que son cardiologue lui a prescrit de
l’AAS et du clopidogrel (plavis). Après avoir appelé son médecin, ce dernier vous demande d’arrêter le Plavix mais de
garder l’AAS pour éviter des risques de thrombose. Vous lui prescrivez des antibiotiques pour l’infection et lui donnez un
rendez-vous pour la chirurgie mineure. Quand est-ce que ce rendez-vous doit être fixé, après l’arrêt du Plavix, pour avoir
une coagulation post-opératoire adéquate?

7-10 JOURS

94

Le médicament anti-plaquettaire le plus efficace à ce jour est le dipyridamole (persantin,) car il diminue la concentration
d’AMP intraplaquettaire, un agrégateur puissant.
A. Vrai
B. Faux

FAUX

95

. Le Warfarine est un médicament qui ne peut pas être administré aux femmes enceintes car il traverse la barrière
placentaire.
A. Vrai
B. Faux

VRAI

96

La vitamine K est la vitamine impliquée directement dans le mécanisme de la coagulation,
A. Vrai
B. Faux

VRAI

97

Facteurs qui causent une carence en vitamine B12
A. Manque de facteur intrinsèque
B. Apport nutritionnel inadéquat
C. Diarrhée
D. Gastrectomie
E. Résection iléale

ABCDE

98

La déficience en vitamine B12 peut être causée par :
A. Défaut d’hydrolyse par le foie des acides ptéroylpolyglutamiques de l’alimentation
B. Manque de facteur B12
C. Excrétion augmentée
D. Apport inadéquat

D

99

Les corticostéroides synthétisés artificiellement possèdent une structure chimique ressemblant à celle des hormones
naturelles et peuvent être séparées en deux groupes, les glucocorticosteroide et les minéralocorticostéroides
A. Vrai
B. Faux

VRAI

100

Le dabigatran ;
A. Une dose par jour comme les autres classe
B. Inhibe le fibrinogène
C. Demi-vie de 12 a 17h
D. Pas besoin de précautions pour un RIN élevé

C

101

Quels sont les produits avec des propriétés anticoagulantes ?
A. Achillée millefeuille
B. Réglisse
C. Hydraste
D. Camomille

BD

102

Faites le bon choix parmi les énoncés suivantes
A. Absorption du fer est maximale dans le colon.
B. Les sels ferreux sont plus efficaces que les sels férriques.
C. Le fer se donne toujours avec le calcium pour augmenter l'absorption.
D. Dans la déficience en fer, la voie orale est le premier choix

BD

103

Parmi les produits suivants, quels sont les médicaments antiplaquettaires? Quels sont vrais ?
A. Clopigrel
B. Ticagrelor
C. Ticlopidine
D. Nicoumalone

ABC

104

Nous sommes chanceux car le sulfate de protamine sert d’antidote à la fois à l’héparine et au pradaxa (dabigatran).
A. Vrai
B. Faux

FAUX

105

Quels sont vrais ?
A. L'AAS inhibe la synthèse de thromboxane A2 par une acétylation irréversible de l'enzyme cyclooxygénase.
B. Le plavix est un dérivé des thiénopyridines apparenté à la ticlopidine.
C. Le plasugrel est 100 fois plus puissante que la ticlide.
D. Les antagonistes des récepteurs plaquettaires glycoprotéiniques IIB et IIIA sont des antiplaquettaires très
puissants

ABCD

106

L’absorption de la vitamine B12 se fait au niveau de l’iléon
A. Vrai
B. Faux

VRAI

107

Les agents anti-fibrinolytique sont ;
A. Streptokinase (fibrinolytique)
B. Urokinase (fibrinolytique)
C. T-Pa (fibrinolytique)
D. Amicar

D

108

Les agents antiplaquettaires sont ;
A. Effient
B. Plavix
C. AAS
D. Nicoumalone

ABC

109

Carence en B9 cause :
A. troubles de la croissance
B. des modifications sanguines représentées par une anémie macrocytaire
C. maladies cardiaques surtout l’athérosclérose
D. faiblesse généralisée

ABC

110

Laquelle est fausse ;
A. Sulfate de protamine est l’antagoniste de l’héparine
B. Warfarine active pour 7 à 10 jours
C. Anti-coagulant oraux ont le même mécanisme que l’héparine
D. Le problème majeur de l’anticoagulant oral est les saignements

C

111

Le fer est absorbé au niveau du colon
A. Vrai
B. Faux

FAUX, DANS LE DUODÉNUM

112

Concernant le pradax, qu’est-ce qui est vrai?
A. Inhibiteur compétitif, réversible et direct de la thrombine.
B. Pris une fois par jour.
C. Demi-vie de 12-17 heures.
D. Ce n’est pas grave si RIN anormal

AC

113

On traite les thromboses artérielles majoritairement par anti-thrombolytique.
A. Vrai
B. Faux

FAUX, ANTIPLAQUETTAIRE

114

Savoir ce qui peut causer une carence en acide folique (B9)
 Trouble de croissance, anémie macrocytaire, athérosclérose, etc.)
Consommation inadéquate, Ex: alcoolique
Absorption inadéquate, Ex: prise de phénytoïne, contraceptifs oraux.
Utilisation inadéquate, Ex: prise d’un antagoniste de l’acide folique
Demande augmentée, Ex: grossesse
Excrétion augmentée, Ex: dialyse
Défaut d’hydrolyse (donc d’utilisation) par le foie des acides ptéroylpolyglutamiques de l’alimentation.

A

115

Le dabigatran ;
A) Une dose par jour comme les autres classes
B) Inhibe le fibrinogène (thrombine IIa)
C) Demi-vie de 12 à 17h
D) Pas besoin de précautions pour un RIN élevé
E) inhibiteur réversible compétitif de la thrombine IIa.

CE

116

Quelles protéines dépendent de la vitamine K ?
A.Protrombine
B.Facteur XII
C.Facteur VII
D.Facteur XI

AC

117

e Rivarozaban (À savoir -> EXAMEN)
A. Inhibiteur direct, sélectif et réversible du facteur Xa.
B. Action indépendante de l’antihtrombine III. (Facteur de l’héparine)
C. Antidote VIIa a été étudié, mais pas encore prouvé.
D. Contre-indication : insuffisance rénale, hépatique et le port d’une prothèse valvulaire.
E. Pas d’influence sur le RIN.
F. Aucun antidote complet, mais charbon diminue son absorption

TOUS

118

Sur l'héparine choisir la vrai:
A)X
B) On administre habituellement l'heparine en I-M
C)Est-ce que l'héparine est grandement produite(ou stockée) au niveau de la rate
D)X

D

119

Estrogène comme thérapie de remplacement chez les femmes peut réduire la perte des dents ?
A. Vrai
B. Faux

VRAI

120

Les recommandations pour les patients sous Bisphosphonates
A. Éviter les approches chirurgicales
B. Lavage quotidien avec un agent microbien
C. Évaluation clinique aux trois mois

ABC

121

Quels moyens thérapeutiques agissent sur les ostéoclastes
A. Calcitonine
B. Forteo
C. Raloxifene
D. Fluorure

AC

bisphosphonate tue les ostéoclastes

122

Lesquels parmi les suivants peut-on utiliser pour traiter l’ostéoporose ?
A. Bisphosphanates
B. Calcitonine
C. Fluorure
D. Bicarbonate
E. Diurétique de type Thiazide

ABE

123

Patiente a ostéoporose, que faire ?
A. Éviter les approches chirurgicales
B. Lavage quotidien avec un agent antimicrobien
C. Évaluations aux 3 mois
D. Toute procédure chirurgicale doit être faite avant la thérapie aux bisphosphanate
E. Arrêter bisphosphanate pour 6 mois et prendre fluor à la place

ABCD

124

La pénicilline V n’est pas utilisée en antibiothérapie pour prévenir l’ostéoradionécrose
A. Vrai
B. Faux

FAUX

125

Lesquels affectent les ostéoclastes ?
A. Calcitonine
B. Bisphosphanate
C. Fluorure
D. Raloxifène
E. Forteo (OstéoBlaste)

AB

126

Si on utilise bisphosphanates, quels sont les problèmes ?
A. Ostéogénèse imparfaite
B. Mauvaise haleine
C. Ostéonécrose de la mâchoire
D. Résistance aux maladies parodontales
E. Maladie mentale

C

127

Jusqu’à ce jour, il n’y a pas d’interactions documentées en dentisterie à propos de possibles interactions entre le
bisphosphonate et d’autres médicaments.
A. Vrai
B. Faux

VRAI

128

8. Dans quelle circonstance survient une ostéonécrose de la mâchoire:
A. Chez les patients qui subissent une extraction avec bisphosphate (0,8%)
B. Chez tous les patients.
C. Chez tous les patientes ménopausées.
D. Chez les patients qui subissent une extraction avec calcitonine.

A

129

Quel organe est uniquement innervé par le système sympathique ?
A. Glande sudoripare
B. Vessie
C. Coeur
D. Oeil
E. Aucune de ses réponses

A

130

Qu'est-ce qui distingue le système nerveux autonome du système nerveux central?
A. Le système nerveux autonome a des synapses hors de l'encéphale et de la moelle épinière
B. Le SNA ne contient pas de nerfs rachidiens
C. A, B
D. Aucune de ses réponses

A

131

Le(s) quel(s) sont vrais concernant le système nerveux autonome sympathique ?
A. Le neurotransmetteur pré-ganglionnaire et post-ganglionnaire est l’acétylcholine
B. L’épinéphrine (adrénaline) est un agent sympathomimétique
C. Exprime des récepteurs opioïdes
D. Neurones d’origine de la moelle épinière dans la région dorso-lombaire

BD

132

La vasoconstricteurs dans les anesthésiques sont les même que dans le système sympathomimétique, l’adrénaline et
la noradrénaline
A. Vrai
B. Faux

BD

133

L’épinéphrine ;
A. Dilatation des vaisseaux des muqueuses et de la peau par récepteur A
B. Dilatation des vaisseaux des muscles squelettiques par récepteur B2
C. Dilatation des vaisseaux des muscles squelettiques par récepteurs A
D. Dilatation des bronches par récepteur B2

BD

134

Midazolam (= benzodiazépines = anxiolytiques et sédatifs)
A. Fait recapture sérotonine
B. Temps de demi-vie très court
C. Pour la douleur bucco-faciale chronique
D. Peut servir de prémédication pour certaines procédures et intervention

BD

135

Les benzodiazépines, alprazolam, diazépam, midazolam, sont utilisés en médecine dentaire à titre d’anxiolytique par
voie orale ou injectable. Ces médicaments sont des substances des systèmes enzymatiques CYP450. Lorsqu’administré par
voie orale, ils peuvent interagir avec les inducteurs ou inhibiteurs du système CYP450. Que va-t-il se passer chez un
patient traiter par de l’amiodarone, un inhibiteur de la CYP450.
A. L’effet des benzodiazépines sera prolongé à cause de l’accumulation du benzodiazépine, la sédation sera excessive
et prolongée.
B. L’effet des benzodiazépines sera raccourcit et la sédation sera moins efficace.

A

136

Laquelle est fausse, les benzodiapéines sont :
A. Anxiolytique et Antidépresseur
B. Hypnotique.
C. Ont un métabolisme associé à CYP.
D. Midazolam demi-vie très courte et diazépam ou clonezepam demi vie très longue

A

137

Dyskinésie
A. Chez une minorité seulement des patients.
B. Se fait rapidement après le début de prise des médicaments.
C. Se traite en enlevant la L-Dopa
D. Se traite en Co-thérapie avec amantadine.

D

138

Le lithium est un médicament à marge thérapeutique étroite, principalement éliminé par le rein. En cas d'addition
d'un AINS chez un patient sous carbolith (lithium), l'élimination du carbolith peut être compromise. Cela va entrainer une
augmentation de la concentration plasmatique jusqu'à des niveaux toxique, il s'agit d'une;
A. Interaction pharmacocinétique
B. Intéraction phamacodynamique

A

139

Les antipsychotiques de première génération bloque tous ces récepteurs, laquelle est fausse
A. Histaminique H1
B. Dopaminergiques D2
C. Acétylcholine M1
D. Adrénergiques A1
E. Sérotonine 5HT 2A

E

140

La dyskinésie tardive, lesquels sont vrais :
A. Est pratiquement disparue depuis l’arrivée des agents antipsychotiques atypiques.
B. Surviennent chez tous les patients souffrant de schizophrénie traités de façon chronique avec des
antipsychotiques conventionnels.
C. Régresse rapidement à l’arrêt de la médication offensante.
D. Entrainer des troubles bucco-dentaire

D

141

Le diazépam (Valium) possède des propriétés :
A. Sédatives
B. Hypnotiques
C. Relaxants musculaires
D. Anticonvulsivantes
E. Peut soigner les symptômes qui accompagnent le sevrage alcoolique

TOUTE

142

Le prototype des médicaments antipsychotiques est :
A. L’amitriptyline (ELAVIL)
B. Le diazépam (VALIUM)
C. La chlorpromazine
D. Le méprobamate (EQUANIL)
E. Le méthylphénidate (RITALIN)

C

143

Les effets buccodentaire des antipsychotiques et des antidépresseurs
A. Dyskinésie tardive
B. Bruxisme
C. Xérostomie
D. Hyperplasie gingivale

ABC

144

. Dans quelles situations les benzodiazépines doivent être utilisées avec précautions ou évitées ?
A. Grossesse
B. Accouchement
C. Lactation
D. Myasthénie cardiaque
E. Insuffisance cardiaque

ABCD

145

Carbamazépine
A. Utilisée dans tics nerveux
B. Est un inducteur enzymatique
C. Bloc Canaux Na+

ABC

146

Les antiépileptiques peuvent aussi soulager
A. Myalgie
B. Dépression majeure
C. Migraine
D. Neuropathologi

CD

147

Les mécanismes d’action des antiépileptiques
A. Augmente transmission inhibitrice de gaba
B. Inhibe canaux sodiques
C. Inhibe canaux calciques
D. Inhibe la recapture du glutamate
E. Favorise libération du glutamate
F. Récupération de glutamate

ABC

148

Les antiépileptiques sont utilisés en clinique contre :
A. Les douleurs myofaciales
B. Migraine aigue
C. Stabilisateur de l’humeur (Valporate)
D. Crise «comitiale» (épileptique) focale ou généralisée

CD

149

Chez le parkinsonien, l’action pharmaco-thérapeutique est orientée vers la dégénérescence des centres :
A. Serotoninergiques du tronc central
B. Noradrenergiques du tronc central
C. Dopaminergiques du tronc central
D. GABA-ergiques du globe pallidal

ABC

150

La maladie d’Alzheimer, lequel est faux :
A. Déficit en acétylcholine
B. Cause une accumulation diffuse de plaques amyloïdes
C. Implique une réduction de certains neurotransmetteurs
D. Répond bien aux anticholinergiques
E. Peut diminuer l’efficacité de certains médicaments administrés chez le patient atteint

D (Alzhimer implqiue Ach)

151

Lequel est faux, le L-Dopa :
A. Faible biodisponibilité
B. A une courte demi-vie
C. Grandement transforme par décarboxylase en dopamine avant d’atteindre le cerveau (VRAI, attention pour ça
qu’on l’administre avec carbidopa)
D. Atteint le cerveau via transport passif
E. A peu d’interactions médicamenteuses

D

152

Les antidépresseurs :
A. Ont une demi-vie longue et s’accumulent donc dans le sang
B. Ont un effet rapide et direct sur les récepteurs mono-aminergiques liés à un canal ionique
C. Ont un métabolisme associé au cytochrome P450
D. Sont tous associés à des canaux sodiques
E. Ont comme mécanisme le bloc des canaux Ca2+
F. Prennent un certain temps avant de faire action.

ACF

153

Un des énoncés suivants est faux ? Lequel ?
A. L’effet antidépresseur des médicaments tricycliques se manifeste au bout de 2 à 3 jours de traitement
B. Il ne faut pas arrêter brusquement le traitement aux antidépresseurs
C. Les antidépresseurs agissent en améliorant l’humeur, en stimulant la vigilance et en provoquant une sédation de
l’anxiété et angoisse
D. La caféine a des propriétés diurétiques et stimule le centre respiratoire et la fonction cardiovasculaire
E. Certains antidépresseurs ont aussi des propriétés analgésiques et sédatives.

A

154

Une femme de 37 ans est amenée à l'urgence après avoir subi une perte de conscience brève accompagnée de
désordres moteurs mineurs. L'examen neurologique complet permet de diagnostiquer une crise d'épilepsie de type petit
mal. Quel est le traitement te plus approprié? (choisir les bonnes)
A. Ethosuximide (ZARONTIN).
B. Phénobarbital (BARBILiXIR).
C. Phénytoïne (DILANTIN).
D. Carbamazépine (TEGRETOL).
E. Primidone (MYSOLINE).
F. Bromocriptine (PARLODEL).
G. Acide valproïque (DEPAKENE). (Valproate et lamotrigine sont les seuls abordés en classe pour traiter le petit mal)
H. Lévodopa + carbidopa (SINEMET).
I. Amantadine (SYMMETREL).
J. Pergolide (PERMAX).

AG

155

Concernant les antiparkinsoniens, on peut affirmer qu’ils ont tous comme impact :
A. Dyskinésie
B. Stomatodynie
C. Xérostomie
D. Plusieurs interactions médicamenteuses surtout lorsque la monoamine oxygénase

D

156

141. Les sites d’action des médicaments psychotropes sont nombreux. Placez dans l’ordre théorique les différentes étapes
que suit le neuromédiateur pour induire des effets au niveau du système nerveux central.
A. Libération
B. Liaison avec le récepteur
C. Synthèse
D. Dégradation
E. Stockage
F. Recapture

(C, E, A, B, F, D)

157

Quels types de médicaments peuvent empirer ou causer le bruxisme?
A. ISRS
B. Antipsychotique
C. Amphétamine
D. Anti-épileptique

ABC

158

Un patient prend du cylclosporine (métabolisé au foie par cytochrome P 450 et aussi par CYP3A4) suite à une greffe
de rein. Le dentiste lui prescrit de l’iconazole? (inhibiteur du CYP3A4) pour raisons antifongique. Que risque d’arriver?
A. Le patient sera atteint de plus de somnolence
B. Le patient subira une toxicité au iconazole
C. Le patient subira une toxicité à la cyclosporine
D. La concentration du cycloporine en circulation diminuera et le patient risque de perdre le rein

C

159

Parmi les médicaments suivants, quel est celui qui diminue les tremblements et la rigidité des parkinsoniens et ne
provoque pas de dyskinésies?
A. Bromocriptine (PARLODEL).
B. Acide valproïque (DEPAKENE).
C. Lévodopa + carbidopa (SINEMET).
D. Amantadine (SYMMETREL).
E. Pergolide (PERMAX).

D

160

Les antidépresseurs
A. ont une demi-vie longue
B. Ont comme mécanisme le bloc des canaux calcium
C. Prennent un certain temps avant de faire action
D. inhibe le CYP 450 d’où leurs nombreux effets secondaires

AC

161

Toutes les propositions sont vraies sauf une. Indiquez laquelle est fausse
Les médications antidépressives:
a. sont aussi utilisées dans le traitement des troubles anxieux.
b. bloquent divers récepteurs sérotoninergiques post-synaptiques pour produire leur effet thérapeutique
c. agissent lentement en quelques semaines.
d. peuvent aussi affecter la neurotransmission noradrénergique.
e. désensibilisent les autres récepteurs HTA15

A

162

Les antidépresseurs utiles dans la gestion de la douleur bucco faciale persistante :
A. montrent des effets analgésiques indépendants de l'effet produit sur l'humeur.
B. sont ceux ayant des propriétés de blocage de la recapture sélective pour la sérotonine. (Sérotonine et NA)
C. peuvent induire du bruxisme.
D. appartiennent essentiellement à classe des agents tricycliqye

AC

163

Les ISRS ont remplacé les ATC comme antidépresseurs en raison de :
A. leur grande efficacité clinique
B. leur temps de demi-vie plus courte (Faux, sensiblement les mêmes)
C. leur action préférentielle sur les récepteurs 5ht1a
D. leur toxicité moindre et moins d’effets secondaires.
E. toutes ces réponses

d

164

Les amphétamines
A. Suppriment la sensation de fatigue
B. Stimulent le centre respiratoire
C. Ont comme indications thérapeutiques la narcolepsie et le syndrome parkinsonien
D. Augmente l’anxiété chez les sujets prédisposés
E. Sont des substances puissantes car leur absorption est rapide et leurs effets sont prolongés

TOUTE

165

La déxamphétamine (DEXEDRINE)
A. Est utile pour traiter la narcolepsie et le syndrome parkinsonien
B. Ne provoque pas de dépendance psychique
C. Conduit à la dépression respiratoire
D. Potentialise les effets des neuroleptiques
E. N’a pas d’effet sur le système nerveux autonome

C

166

Quel est l’effet du parasympathique ?
A. Contracte la pupille (miosis) par le nerf occulomoteur-commun
B. Excrétion de salive claire par le nerf crânien 7
C. Stimulation du visage par le nerf facial (somatique, pas para)
a. A
b. A, B
c. A, C
d. A, B, C

AB

167

Quels énoncés sont vrais.
A. Les neuromédiateurs postganglionnaires du système sympathique sont exclusivement l'adrénaline et la
noradrénaline
B. Le seul neurotransmetteur du parasympathique est l'acétylcholine
C. A, B
D. Aucune de ses réponses

B

168

L’atropine (Trouver le faux);
A. Antagoniste de récepteur muscarinique
B. N’a pas d’effets sur tous les récepteurs cholinergiques
C. Empêche la libération de l’acétylcholine
D. Fait la mydriase
E. Cause la sècheresse buccale

C

169

Pilocarpine :
A. Propriétés essentiellement muscariniques (VRAI, car ressemble (mime) l’ACh… récepteur muscarinique)
B. Pas sensible aux cholinestérases (VRAI, ils sont cholinomimétiques (mime l’ACh) sans être affecté par l’enzyme)
C. Utilisé pour augmenter certaines sécrétions (VRAI, salivaire)
D. Pourrait avoir un intérêt spécial en thérapeutique dentaire (Vrai, pour stimuler les sécrétions salivaires chez ceux
souffrant de xérophtalm

E

170

. Lequel est un effet d’un médicament parasympatholytique (qui empêche le fonctionnement du parasympathique)
A. Broncho constricteur
B. Augmentation des sécrétions
C. Myosis
D. Hypertension
E. Bradycardie

D

171

La noradrénaline
A. Provoque une hypertension plus forte qu’avec l’adrénaline
B. Est un faible bronchodilatateur
C. N’a pas d’effets sur le métabolisme et la glycémie
D. Induit une stimulation cardiaque plus faible qu’avec l’adrénaline
E. Est moins toxique que l’adrénaline

DE

172

72. Quelles sont les indications thérapeutiques de la néostigmine (PROSTIGMINE)
A. Atonie intestinale post-opératoire
B. Rétention urinaire post-opératoire
C. Myasthénie grave
D. Antidote des curarisants
E. Glaucome

ABCD

173

L’adrénaline est utilisée :. Pour diminuer les hémorragies dentaires.
B. En usage pour diminuer la durée d’action des anesthésiques locaux
C. Dans le traitement de l’asthme (VRAI, traitement de crise d’asthme pour dilater les bronches)
D. Pour traiter une intoxication à nicotine
E. Dans les états de choc accompagnés d’effondrement cardiaque

ACE

174

Une activation des récepteurs nicotiniques par l’adrénaline entraine :
A. Augmentation du péristaltisme
B. Une bronchodilatation
C. myosis
D. Vasodilatation
E. Bradycardie

B

175

Les parasympatholytiques causent :
A. Pâleur du visage
B. Bronchoconstriction
C. Augmentation des sécrétions
D. Miosis
E. Bradychardie

A

176

L’atropine est un bloqueur muscarinique
A. Vrai
B. Faux

VRAI

177

L’acétylcholine n’a pas de recaptation par le bouton terminal et l’inactivation se fait par l’enzyme acétylcholinestérase.
A. Vrai
B. Faux

VRAI

178

Concernant les fibres parasympathiques :
A. Lorsque stimulé, le nerf ciliaire produit le relâchement du constricteur pupillaire pour une vue éloignée
B. La partie parasympathique du nerf moteur oculaire commun est responsable de la mydriase
C. Les parasympathiques du 7eme nerf stimulent la sécrétion salivaire épaisse
D. Les fibres parasympathiques du nerf facial modulent l'expression faciale
E. Tous les énoncés sont vrai

F

179

Laquelle est fausse ; L’acétylcholine ;
A. N’est pas recapté par la terminaison synaptique
B. Est synthétisé par la choline acétylase
C. Est dégradée par la choline acétylase.
D. N’est pas recaptée par le bouton synaptique

C
acétylcholinestérase

180

Au sujet des nerfs sacrés, lesquels sont vrais:
A. Correspondent aux vertèbres L2-L3-L4. (S2-S3-S4)
B. Leur stimulation peut entrainer la défécation.
C. Peuvent entrainer la contraction de la vessie et la relâche des sphincters.
D. Peuvent provoquer l'érection. (Para -> Point)

BCD

181

Un homme obèse entre dans votre cabinet. Il a amené avec lui de la bouffe qu'il mange régulièrement. Il parait
agressif. Supposons qu'il a une lésion à l'hypothalamus, quel noyau serait endommagé?
A. Supraoptique
B. Préoptique
C. Ventromédian
D. Latéral

C

182

La néostigmine :
A. Est un parasympathique direct
B. Est un anticholénestérasique irréversible
C. Provoque une accumulation d’acétylcholine endogène
D. Entraine de fortes doses une intoxication de type muscarinique
E. N’a pas d‘indications thérapeutiques
F. À comme indications thérapeutiques la myasthénie grave

CDF

183

Le rôle des glucocorticoïdes est :
A. Anti-inflammatoire
B. Immuno-suppresseur
C. Anti-inflammatoire et Immuno-suppresseur

C

184

Le syndrome de sevrage :
A. Résulte de l'arrêt brusque de la consommation d'un médicament.
B. A pour origine la réadaptation du système nerveux à l'absence ou à la réduction du médicament.
C. Entraine des modifications du comportement et des réactions particulières d'ordre physique.
D. Est aussi appelé syndrome d'abstinence ou de retrait.
E. S’accompagne toujours de tolérance.

ABCD

185

Pourquoi ne faut-il pas arrêter de façon brusque les glucocorticoïdes administrés à un patient lorsqu’elles sont
administrées sur une longue période de temps ?
A. À cause de son influence sur les cellules immunitaire blanches.
B. À cause du risque de suppression de l’axe hypothalamo-hypophysaire.

B

186

Un patient diabétique (DNID) prend du glucophage. Il prend également des AINS. Quelles complications peuvent en
résulter ?
A. Hypoglycémie par intéraction protéique
B. Hyperglycémie

A

187

L’acarbose est un médicament destiné à traiter le diabète de type II, agit en diminuant le passage du glucose vers le
sang. Lorsqu’il est utilisé seul, il y a toujours un risque qu’il puisse engendrer une hypoglycémie
A. Vrai
B. Faux

FAUX

188

Accidents de «sevrage» et hypo cortisolisme endogène à l’arrêt brutal.
A. Insuffisance surrénale aigue
B. Reprise évolutive de l’affection initiale
C. Hypertension intracrânienne bénigne de l’enfant

ABC

189

. L’on doit prescrire des minéralocorticoïde lors de :
A. Maladie d’Addison
B. Insuffisance surrénalienne
C. Surrénalectomie
D. Hypophysectomie
E. Maladie de Cushing

ABCD

190

Le fludrocortisone
A. Glucocorticoide
B. Minéralocorticoide

B

191

Quel glucocorticoïde est efficace le plus longtemps (durée d’action plus longue), efficacité maximale comme antiinflammatoire et ayant la puissance minéral corticoïde relative la plus faible
A. Dexaméthasone
B. Cortisone
C. Prednisone

A

192

Quels sont les effets secondaires des glucocorticoïdes :
A. Obésité
B. Syndrome de Cushing
C. Hyper catabolisme des protéines :

ABC

193

Le diamicron stimule la production d'insuline endogène par le pancréas :
A. Vrai
B. Faux

VRAI

194

Le Sitaglipitine (Januvia) stimule le pancréas à sécréter l'insuline en présence d'une hyperglycémie
A. Vrai
B. Faux

VRA

195

une insulino-résistance et n'est pas atteinte d'insuffisance rénale.
A. Diamicron (les sulfonylurées)
B. Glucophage (les biguanides)
C. Prandaz (l'acarbose)V

B

196

Le patient de 56 ans atteint de diabète non-insulino dépendant (DIND) consulte pour une candidose buccale. Il est
traité par du glucophage. Pour la candidose buccale, il lui est prescrit du micadizole (anti-fongique). La glycémie du
patient devrait être surveillée puisque le glucophage en association avec le peut causer un problème de :
A. Hypoglycémie
B. Hyperglycémie

A

197

Quand un patient prend 8 médicaments et plus en même temps, les risques d'interactions médicamenteuses sont de :
A. 20%
B. 50%
C. 60%
D. 100%

D