Génétique bactérienne Flashcards Preview

Examen anti infectieux > Génétique bactérienne > Flashcards

Flashcards in Génétique bactérienne Deck (43):
1

Les mutations spontanées peuvent être causées par l'action de..

es radiations naturelles (rayons cosmiques) ou encore être le résultat d'erreurs survenues lors de la réplication.

2

Les mutations induites peuvent survenir à des fréquences beaucoup plus élevées et elles sont causées..

par une variété d'agents physiques, chimiques et biologiques

3

Les altérations de l'ADN causées par les mutations peuvent être de différentes nature:

Délétions ou insertions de nucléotides

- Substitutions de nucléotides
- silencieuses
- mauvais sens - non-sens

4

La mutation est survenue au hasard et elle existait déjà avant que la pression sélective ne s'exerce

vrai, la pression sélective ne crée pas la mutation

5

Bien que certaines mutations puissent procurer à la cellule certains bénéfices, plusieurs mutations vont entraîner des effets néfastes. Les dommages accidentels peuvent être minimisés par l'utilisation de systèmes de réparation efficaces. il existe au moins cinq groupes distincts de systèmes de réparation pour l'ADN bactérien:

La réparation directe de l'ADN
- La réparation par excision
- La réparation par recombinaison
- La réponse SOS (peut stimuler le transfert de gènes)
- La réparation sujette à erreur (peut induire des mutations)

6

elles peuvent échanger de l'information génétique entre les cellules (transfert horizontal) grâce à trois mécanismes distincts:

(1) la transformation : transfert de matiériel cellule morte
(2) la conjugaison : plasmide
(3) la transduction : bacériophage

7

Cette capacité qu'ont certaines cellules d'être transformées par de l'ADN externe est appelée compétence. elle peut être naturelle chez certaine bactérie lesquels :... ou acquis par

Cette compétence peu être acquise par l'exposition à des agents chimiques (CaCl2) ou physiques (décharge électrique) ou chez certaines
espèces, elle est naturelle:
- Bacillus sp.
- Haemophilus influenzae
- Neisseria sp. (gonocoque, méningocoque) - Streptococcus pneumoniae (pneumocoque)

8

Vrai ou faux La transformation est beaucoup plus efficace entre bactéries d’une même espèce qu’entre bactéries d’espèces différentes.

vraii

9

La conjugaison est l'échange de matériel génétique qui ressemble le plus à un échange de type sexuel chez les bactéries. Vrai ou faux

vrai

10

En général, les gènes nécessaires à cet échange sont codés par de gros plasmides appelés plasmides conjugatifs. Le plus connu de ces plasmides est le facteur de fertilité F de E. coli.

oui

11

Les bactéries avec plasmide conjuguait utilise quel mode de rapprochement

a conjugaison chez ces dernières bactéries utilise un mécanisme distinct du pili sexuel afin d’assurer le « rapprochement » entre les cellules bactériennes donatrice et réceptrice.

12

Certains plasmides non conjugatifs peuvent aussi être transférés en même temps que le plasmide conjugatif par un mécanisme appelé mobilisation.

vrai

13

Un phage uniquement capable d'une croissance lytique est appelé

phage virulent.

14

Dans la transduction spécialisée

un génome hybride phage-bactérie est créé quand le génome du prophage (trait plein) est improprement excisé du génome de l’hôte (trait ouvert) puis empaqueté à l’intérieur du phage.C'est un phénomène rare avec une fréquence de 1 x 10-6-10-7. Par contre, ces bactériophages hybrides peuvent se propager.

15

La transduction généralisée

est le résultat de l’empaquetage accidentel de fragments de l’ADN de l’hôte (trait ouvert) à l’intérieur d’une capside de phage.. Ce type de phage ne peut se propager suite à l’infection initiale, car l’information pour synthétiser les nouvelles capsides est absente.

16

Certains bactériophages sont capables de lysogénie, c'est-à-dire entrer dans la cellule sans la détruire et intégrer leur ADN dans le génome bactérien où il sera répliqué comme une partie intégrante du chromosome (cycle lysogénique). Les phages lysogènes sont aussi appelés

phages tempérés

17

Parmi les gènes transférés par transduction, on note:

- la toxine de Corynebacterium diphteriae
- l'entérotoxine de certaines souches de E. coli
- la toxine du streptocoque (S. pyogenes) responsable de la scarlatine
- certaines toxines de Clostridium botulinum
- certains gènes de résistance aux bêta-lactamines chez les Pseudomonas

18

La transposition c'est quoi ... et il en existe 3 classes

implique le mouvement de segments d'ADN à l'intérieur d'une même cellule.

- les séquences d'insertion (IS)
- les transposons complexes (composites avec IS + autres gènes)
- les phages transposables

19

Les transposons complexes ont une importance médicale considérable pourquoi ?

car ils peuvent encoder à l'intérieur de leur région centrale, des gènes de toxines ou de résistance aux antibiotiques.

20

les intégrons

sont des éléments génétiques qui recrutent des gènes de résistance et les intègrent les uns à la suite des autres devant des promoteurs forts assurant l’expression de multiples gènes simultanément. Ces intégrons peuvent se retrouver à l’intérieur de transposons complexes ainsi que sur des plasmides.

21

Le système le mieux connu qui protège les bactéries contre l'invasion d'ADNs étrangers est le système

de restriction-modification de classe II. La première composante du système est une enzyme appelée méthylase qui va modifier l'ADN de l'hôte à certaines séquences spécifiques pour le protéger d'une digestion éventuelle par la seconde composante du système, la nucléase de restriction. Cette dernière détruira l’ADN étranger non méthylé, restreignant ainsi l’entrée de matériel génétique nouveau.

22

Il y a au moins 10 fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps (1014 vs 1013).

vrai

23

Acide aminé

unité de structure dans la synthèse des polypeptides (ou protéines ). Chez tous les organismes vivants les protéines sont constituées de vingt acides aminés différents combinés dans des ordres divers.

24

Enzyme responsable de la réplication. ?

ADN polymérase :

25

vrai ou faux Les bactéries et les cellules germinales eucaryotiques (toutes deux haploïdes) n'ont en général qu'un allèle de chaque gène.

vrai

26

ribonucléotides (abréviées A, G, C et U) et contenant le sucre ribose.

ARN (acide ribonucléique)

27

ADN ?

appelées désoxyribonucléotides (abréviés A, G, C et T)

28

Arnt

etites molécules d'ARN dont chacune peut être jointe à un acide aminé spécifique et possédant, dans sa séquence de nucléotides, trois nucléotides consécutifs (l'anticodon) qui sont complémentaires à ceux du codon qui, dans le code génétique, désigne cet acide aminé.

29

Enzyme responsable de la transcription.

ARN polymérase

30

Paire de bases

A avec T (ou U dans l'ARN) et G avec C. On utilise souvent les termes paires de bases et nucléotides
comme synonymes.

31

Expression génétique

processus par lequel l'information d'un gène est utilisée pour produire un composant de la cellule. L'expression requiert la transcription de la séquence d'ADN d'un gène en ARN et, pour la plupart des gènes, la traduction de cette séquence d'ARN en polypeptide(s) (protéine(s)).

32

Intégron :

élément génétique pourvu d’un système de capture et d'expression de gènes (le plus souvent de résistance) sous forme de cassettes pouvant être concaténées

33

ensemble des génomes des microbes colonisant l’organisme d’un animal ?

Microbiome

34

enzyme scindant les molécules d'ADN à des sites occupés par
des séquences de nucléotides spécifiques ?

Nucléase de restriction

35

séquence d'ADN adjacente à un gène procaryotique et permettant à une
protéine répresseur de contrôler la transcription de ce gène (ou d'un groupe de
gènes consécutifs).

Opérateur

36

synonyme d'acide nucléique.

Polynucléotide

37

Promoteur :

séquence de nucléotides de l'ADN, requise pour amorcer la transcription
de celui-ci par l'ARN polymérase.

38

processus naturel par lequel de nouvelles associations se forment entre
segments de chromosomes (c'est-à-dire d'ADN).

Recombinaison

39

Réplication de l'ADN

synthèse de deux nouvelles doubles hélices d'ADN à partir
d'une seule double hélice. Chaque brin de la double hélice originale sert de
matrice pour la synthèse d'un brin complémentaire.

40

La traduction se déroule sur

La traduction se déroule sur les ribosomes.

41

Transcriptase inverse

: enzyme copiant une séquence ribonucléotidique (ARN) en une séquence déoxynucléotidique (ADN). Présente chez les rétrovirus.

42

Traduction

processus par lequel le code génétique (les codons) d'un ARN messager sont décodés en un polypeptide composé d'une séquence d'acides aminés spécifiques.

43

processus par lequel l'ARN polymérase synthétise un brin d'ARN.

Transcription