Immunotox Flashcards Preview

TOXIC AF 2052 FINAL > Immunotox > Flashcards

Flashcards in Immunotox Deck (64):
1

définition immunotoxicité

modif indésirable de la fct + structure du syst. immuniaitre après expo à une subst. étrangère

2

immunotoxicologie :

4 domaines

1.immunosupression/immunodépression
2.Immunostimulation (anticorps bispécifique)
3.Hypersensibilité (allergie)
4. Auto-immunité (anti-ctla4)

3

Syst. immunitaire pour le toxicologue

-réseau de molécules et ¢ capables de détecter les pathogènes +tumeurs
-réponse innée
-réponse acquise ou adaptative

4

Réponse innée :

-fait appel à des rc capables de reconnaître des motifs propres aux pathogènes ou aux dommages , les PAMPs et DAMPs

- rc sont des PRR (host pattern recognition receptors)

-prend quelques heures

-peut reconnaitre les pathogènes ak un nbr limité de PRRs

5

structure des PAMPs :

-conservées et invariantes chez chaque classe de microorg

6

Réponse adaptative
basée sur 3 types de prots : CAPABLES DE RECONNAÎTRE DES MOLÉCULES SPÉCIFIQUES AUX PATHOGÈNES

1. anticorps exprimés à la surface BCR ou sécrétés par les ¢B

2. récepteurs des ¢T (TCR) exprimés par les ¢T

3. molécules du CMH qui vont présenter les Ag aux ¢T

7

réponse adaptative utilise des rc générés par recombinaison somatique/ hypermutation

réponse adaptative repose sur l'expansion et la différentiation des ¢capables de reconnaître les Ag

8

Réponse adaptative
étapes

Ag => Th et Tc naïf => prolifération + expansion => T effectrices => contraction => T mémoires

9

Teffectrices
T mémoires

-éliminent agent infectieux par cytotox en produisant cytokines + interférons

-Protègent contre new infection => fast + efficace

10

Composants du syst. immunitaire

2

¢immunocompétentes : [c] ds organes lymphoides

-organes lymphoides :
a) primaires ou centraux : maturation des ¢immunocompétentes
b) secondaires ou périphériques : lymphocytes sont en contact ak AG

11

3 types de lymphocytes T

1. ¢ T cytotox/effectrices (CD8) => fct de lyser les ¢ cibles (CMH1)
2.¢T aux (CD4) => fct aider les autres ¢ à monter une réponse immunitaire. SUBDIVISION (en TH1,2etc.) selon le profil de sécrétion des cytokines
3.¢ T régulatrices (Treg) => spécifiques pr Ag du soi => contrôle la rép. immunitaire

12

Lymphocytes B

Maturation : se différencier en plasmocytes => sécrètenet grandes qt d'immunoglobulines

13

¢ NK :(15% des leucocytes)

tuent par sécrétion de granzymes et de perforines les ¢ tumorales

OU
tuent les ¢ infectées qui expriment pas CMH1

ET

¢ nfectées recouvertes d'IgG (ADCC : antibody dependent cellulair cytotoxicity)

14

Phagocyte s:

comprennent les leucocytes polynucléaires (neutrophiles, basophiles,éosinophiles) et les monocytes/macrophages

ingérer les particules

15

Phagocytes :
Basophiles

Expriment le récepteur à haute affinité pour IgE => activés par les allergènes

16

mastocytes

-comme basophiles => expriment le rc à high affinity pour IgE
=>réticulés par des complexes allergènes- antigènes
=> libèrent médiateurs : histamine, protéases.etc
=> synthétisent : médiateurs pro-flame

=>activation => rx hypersensibilité immédiates et retardées => choc anaphylactique

17

Immunosuppression:
causé par ?

utilisation de corticostéroides , immunosuppresseurs, anticancéreux cytotoxiques

18

immunosuppression diminue ?

résistance aux pathogènes:

1. infection du tractus respiratoire
2. tractus digestif
3.risques d'infection du CNS et peau

19

Immunosuppression augmente ?

-risque de cancer (quelque soit le médicament immunosuppressif)

20

Immunostimulation :

on peut distinguer

liée à l'utilisation de mx tels que cytokines

-rx de type grippal (syndrome cytokinique aigu)

-induction D'une hypersensibilité à des allergènes
-inhibition des enzymes impliqués ds mtb des mx

21

Rx d'hypersensibilité :
représentent?

signes cliniques et manif?

effet immunotoxique le plus fréquent des médicaments

-manifestations cutanées (érythème) + photoallergie (exposition au soleil) +


syndromes de Stevens-Johnson et nécrolyse toxique sévère => P-E INDUIT PAR IPILIMUMAB

22

Rx d'hypersensibilité :
manif. hématologiques

anémie hémolytique : métabolites vont se lier à la surface des erythrocytes et vont être reconnus => destruction du G.R

23

Rx d'hypersensibilité :
manif. vasculaires

Choc anaphylactiques :
conjugués mx-prots => accroissement rapide de la perméabilité vasculaire + PERTE du fluide intra-vasculaire ds l'espace extravasculaire

-forte contraction des muscles lisses ds les bronches et autour des artères coronaires

24

auto-immunité :
2 types d'effets

systémiques
spécifiques pr organes

eg: syndrome de lupus : perte de tolérance pr Ag et production d'autoAC ou spécifiques

25

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

on check quoi ?

changement de poids
modifications de l'histologie ou architecture
(thymus, ganglions lymphatiques, rate, moelle osseuse, plaques de peyer)

26

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

moelle osseuse :

effet du mx sur les lignées cellulaires

27

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

thymus :

certains immunotoxiques entraînent une involution aigue du thymus

drogues immunosuppressives => atrophie du thymus

28

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation
rate

insensible à l'immunosuppression

29

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

ganglions lymphatiques

affectés par les immunosuppresseurs (augmenter en taille => 1er truc qu'on check)

30

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

hématologie et chimie clinique

=énumération des ¢ sanguines

=>étude des sous populations de lymphocytes périphériques
1.injection => prélever rate => prélever les splénocytes => inbucation avec anticorps monoclonal spécifiques => analyse par cytométrie en flux p

31

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité humorale (réponse anticorps dépendante des ¢T)

essai PFC : + sensible et prédict d'une immunsuppression
mais difficile à automatiser

1. injections hématies de moutons (épitotes différents des hématies de rongeurs) => laisse réagir => isoler rate + isoler splénocytes

=> on mélange splénocytes ak hématies de moutons et complément de cobaye => check ds microscope les plaques de lyse
=> 1 plaque de lyse = ¢B qui a produit des AC contre hématies de moutons et le complément va être activé au niveau local et va entrainer la lyse des hématies

32

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

Évaluation des effets sur immunité humorale (réponse AC)

ELISA

alternative : mesurer par elisa le niveau des AC apres une immunisation (KLH)
=> mesurer les AC spécifique anti-klh produit par la souris

33

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

Évaluation des effets sur l'immunité cellulaire

prolifération induite par un mitogène

splénocytes en présence de mitogène qui va stimuler la prolifération celluaire => mesurer par incorporation de thymidine et la prolifération

34

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation



évaluation des effets sur l'immunité cellulaire

essai de cytotoxicité

capacité de lyser les ¢ infectées

spléno + lignée qui diffère avec les Ag de surface des ¢ normales de notre rongeur => on laisse 5 jrs pr que splénocytes activées par histoincompatibilité (reconnait que c'est pas nous) prolifèrent
=> incubation =>marque la lignée ¢laire ak Cr51=> isotope qui va entrer ds la ¢ et qui va être relâché si slm la ¢ est lysée

35

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation



évaluation des effets sur l'immunité cellulaire

essai de cytotoxicité (alternative de Cr51)

mesurer l'induction de l'apoptose ds les ¢cibles

36

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité cellulaire

DTH

Sensibilisation avec un antigène (hématie de moutons, KLH) => 7-14 jrs (pour former les ¢ T mémoires) => injection de AG ds pate => mesure de l'enflure (activation de l'immunité cellulaire qui a été conservée)

37

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité innée

phagocytose

injection de listeria mono => rate => titration des L.mono (pr savoir cb de lysteria a été phagocyté = éliminés)

38

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité innée

phagocytose

cytométrie en flux

Splénocytes avec bactéries,levures marqué FITC( fluo) => détection des ¢ contenant des particules phagocytées par cytométrie en flux

39

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité innée


activité NK

Prélève splénocytes ( % de splénocytes) => mélange ak lignée qui est marquée au Cr51 qui n'exprime par CMH1 => reconnu par ¢NKet tuées => Cr51 relarquées => qtification

40

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur l'immunité innée

activité NK : validitié

validité de cet essai est débattue entre els agences réglementaires

41

Évaluation préclinique de l'immunosuppression ou immunostimulation

évaluation des effets sur la résistance de l'hôte

Modèles d'infection expérimentale

Mesure de résistance de l'hote ak infection

traiter avec le composé + injection de lysteria

=> mesure la survie des rongeurs et titration de lysteria (capacité de l'animal à éliminer le pathogène)

42

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

hard à évaluer en toxicologie préclinique :
(3)

-nbreux cas : mécanisme est inconnu
-rx se produit souvent en réponse à un métabolite du composé ou à un complexe métabolite-prot
-concerne une faible fraction des personnes traitées ak le mx (variation inter-individus)
=> difficulté à obtenir des modèles animaux prédictifs

43

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de l'hypersensibilité médiée par l'IgE

modèles anaphylaxie systémique

-sensibilisation par injection du composé couplé à un porteur «carrier» (+ adjuvant) => 7 jours

=> test de provocation IV => désordes respiratoires, convulsion ,mort

44

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de l'hypersensibilité médiée par l'IgE

anaphylaxie passive cutanée

-sensibilisation par injection du composé couplé à un porteur «carrier» (+ adjuvant) => 7 jours

=> transfert de sérum à animal naif

=> injection colorant bleu => provocation à l'aide du composé

(taches dues à choc anaphylactique => ^ perméabilité = bleu Evan sort => mesurer)

45

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de l'hypersensibilité médiée par l'IgE

Induction d'une réponse IgE spécifique

-sensibilisation par injection du composé couplé à un porteur «carrier» (+ adjuvant) => 7 jours

=> mesure du niveau d'IgE spécifique par Elisa

46

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de rx d'hypersensibilité médiées par les ¢T

test de magnusson et kligman

-sensibilisation par injection de 0.1 ml de véhicule, composé ou composé + adjuvant
=> 7 jrs

=> rappel à l'aide d'unpatch pour 48h (patch avec mx)

=> provocation à l'aide d'un patch appliqué pour 24h => mesure de la surface érythème et oedème

47

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de rx d'hypersensibilité médiées par les ¢T


TEST LLNA

3hdt = marqueur de la division cellulaie

Jr1,2,3 => application composé/véhicule sur le dos de chaque oreille

Jr6 : injection iv de 3HdT => 5h later => prélèvement des ganglions lymphatiques auriculaires et mesure de l'incorporation de 3hdt dans les cellules nodales

48

Évaluation préclinique du potentel d'induction de rx d'hypersensibilité :

prédiction de rx d'hypersensibilité médiées par les ¢T


TEST PLNA

Injection du composé/véhicule ds plantes des 2 pattes postérieures
=> 7 jrs

=> prélèvemnt des ganglions lymphatiques drainants

mesure des poids des gang. drainant le comp/véhicule

49

Sclérose en plaques
description

maladie chronique à composante auto-immune du SNC
=>affecte principalement les pts jeunes

50

Sclérose en plaques

2 types de profils d'évolution

80% :
cyclique

10-20% :
progressive primaire

moitié des pts :
cyclique qui évolue vers une forme progressive

rare:
forme progressive ak épisodes aggravations soudains

51

Sclérose en plaques

pathophysiologie

(2)

MRI

-caractéristique pathologie de la sclérose en plaques : présene de plaques démyélinisées résultant de l'infiltration de ¢inflammatoires

-présence de zones périvasculaires inflammées et démyélinisées ak infiltrations par ¢T et macrophages ds matière blanche du cerveau

52

Sclérose en plaques

pathophysiologie

ya quoi ds les lésions de la sclérose

chimiokines chemiotractantes pr lymphocytes et monocytes

-augmentation du niveau de molécules d'Adhésion
-¢T CD8 autoréactives
-¢T CD4

53

Sclérose en plaques

pathophysiologie

modèle activation des ¢T

1. activation des ¢T par Ag drainés du CNs par des Ag de pathogène mimétique
2.régulation à la hausse des molécules d'adhésion (¢ vont adhérer au niveau des vaisseaux sanguins du snc => passer à travers les BHE et migre vers plaques)

3. adhésion sur les ¢ end. des Vaisseaux à proximité des zones d'inflammation

4) réactivation par des ¢PA locales présentant des Ag de myéline

5. cytotox spécifiques et n-spécifiques, cytokines pro inflam, etc.

54

Sclérose en plaques

pathophysiologie

modèles EAE
vaccin contre rage

contamination ak tisseu neutral => encéphalomyélite disséminée aigue post vaccin => base pour modèles EAE de s.e.p

55

Sclérose en plaques


modèles EAE

met adjuvant ds souris,rats singes => démyélinisation inflammatoire du SNC => paralysie,mort

quantifier la paralysie du snc chez l'animal et qtfier l'infiltration et dommages

56

Sclérose en plaques

modèles EAE

induire indirectement des ¢T4 pour la myéline activée

=>démyélinisation => paralysie mort

57

natalizumab: rationnel (zip code)

bloquer l'Adhésion des intégrines vers le cerveau

58

natalizumab : identification :

criblage d'anti-intégrines

=>induction EAE par injections de clones ¢T spécifiques pr la prot. basique de la myéline

ou
=> protection par admin. d'anti intégrine

59

natalizumab :

préclin

2 tests

souris NOD :admin antia4b1 réduit infiltration des lymphocytes ds ilots de langerhans et prévient db de type 1 sans effets sur auto-immunité


pas d'effet sur immunité au CMV
pas d'effet sur la réponse à l'ovalbumine

60

TGN1412

pr qu'une ¢ T soit activée, un AG doit être présentée par un CMH et doit être reconnu par le rc de la ¢T
mais signal pas suffisant pr être activé => faut des cosignaux

si ya pas de cosignaux => mécanisme pr éviter des rx autoimmunes
=> on peut mimer ces cosignaux pr anticd28

permet prolifération, différentiation et fonctions effectrices

61

TGN1412 :

études cliniques

tempête cytokinique => surtout IL6

contrairement aux humains, les rongeurs de labo ont des nbrs limités de Tem. Léquilibre entre les Treg et Tem est donc très différent.

62

BITE :
blinatumomab

ac chimérique lié ak un anticd19

couple les ¢T ak les molécules de lymphomes => les ¢T vont pouvoir lyser les ¢du lymphome => ce qui va amener un relarguage de cytokines

63

auto immunité
eg : lupus :

perte de tolérance pour les Ag du soi qui entraine l'activation des ¢ B et la production d'auto-anticorps antinucléaires pr ADN db ou sb

64

auto immunité

conséquences lupus

myalgies, effusions pleurales
fièvre
perte de poids
faiblesse musculaire