LA MGO à caractère technologique Flashcards Preview

L'ORGANISATION ET L'EMPLOI DES MOYENS NRBC > LA MGO à caractère technologique > Flashcards

Flashcards in LA MGO à caractère technologique Deck (39)
Loading flashcards...
1

quelles sont les 10 étapes de la MGO à caractère technologique ?

1. Mesures immédiates de sauvegarde.
2. Recherche du renseignement.
3. Protection du personnel.
4. Détection d’alerte.
5. Balisage du périmètre de sécurité.
6. Prélèvements.
7. Réduction ou suppression de la cause.
8. Gestion des déchets.
9. Décontamination / désinfection.
10. Remise en condition du personnel et du matériel.

2

quels sont les 3 points à respecter pour le bon déroulement de la MGO à caractère technologique ?

Ces étapes sont déroulées :
- dans la totalité
- de manière chronologique
- avec discernement et intelligence de situation

3

quels sont les 3 points des mesures immédiates de sauvegarde ?

Mesures immédiates de sauvegarde : elles visent à protéger la population
- Soustraire les victimes du danger immédiat ‘sauvetage’
- Mettre en sécurité et évacuer la population potentiellement soumise aux effets des risques ‘mise en sécurité’ et ‘évacuation’
- Créer un périmètre de sécurité immédiat a priori.

4

quels sont les 7 points de la recherche de renseignements ?

Recherche du renseignement : il s’agit de recueillir un maximum de renseignements sur
- Préciser la nature du ou des produits en cause : caractéristiques, quantité en jeu, dangers.
- Préciser les circonstances de l’événement, qu’il soit incident ou accident (situation initiale).
- S’enquérir d’éventuelles ou de potentielles victimes (si non apparentes d’emblée).
- Se faire communiquer les relevés de mesures effectuées par l’entreprise avant l’arrivée.
- Se faire préciser les mesures déjà prise par l’entreprise.
- Exploiter les mesures définies dans les plans de secours (ex. : ER, POI/PUI, PPI, PSS TMR).
- Demander un point micro-météo du lieu de l’intervention.

5

quels sont les 5 points de la protection du personnel ?

Protection du personnel : il s’agit d’engager le personnel en sécurité :
- Engager les sauveteurs avec un maximum de sécurité, notamment en contrôlant le caractère explosif de l’atmosphère et des espaces clos.
- Engager le minimum de personnel (en binôme, à vue).
- Constituer une équipe de sécurité et une réserve d’air.
- Porter les EPI du personnel non spécialisé : TDF + ARI
- Porter le dosimètre opérationnel en cas de suspicion de présence de matière radioactive.

6

quels sont les 3 points de la détection d'alerte ?

Détection d’alerte : il s’agit de préciser le risque, autant que faire se peut :
- Mettre en œuvre les appareils de détection de substances chimiques dangereuses présents dans les engins du détachement sur les lieux.
- Demander les renforts adaptés, en fonction des résultats et des éléments d’analyse.
- Fixer un point de regroupement des renforts ; veiller à ce que la zone de déploiement initial (ZDI) ne soit pas exposée aux effets d’un nuage toxique.

7

Étapes du ressort des premiers intervenants .
- Ces étapes seront ensuite prolongées par les intervenants spécialisés ; la 4e étape, notamment, est reprise par eux au titre de la confirmation de la détection alerte.
- Les renseignements doivent être partagées avec eux ; il importe donc aux chefs d’agrès ou de garde de ........ les renseignements transmis verbalement par un requérant, .......... le résultat des mesures des appareils.

noter / d’écrire

8

quelle est la tenue à adopter pour les reconnaissances lors d'une intervention à caractère radiologique ?

EPI : tenue de feu & ARI coiffé & Dosiman® allumé et porté (fourni par les spécialistes)

9

Interventions à caractère radiologique.
o Faire rechercher les documents de transport, les plans, les panneaux de signalisation du danger, en cas .......................................................... .

d’accident de transport de matières radioactives (TMR).

10

Interventions à caractère radiologique. Risque d’irradiation :
 Faible irradiation : le périmètre se limite à la ......., à la ........., ou au ..............
 Forte irradiation : mettre en place un périmètre de rayon ..... mètres environ

pièce, à la maison, ou au véhicule / 100 mètres environ

11

Interventions à caractère radiologique. Risque de contamination associé :
 prendre en compte le risque d’irradiation comme précédemment (l'irradiation)
 inclure dans le périmètre de sécurité les zones où les ......................... des victimes et impliqués ont pu étendre la contamination.

allées et venues

12

Interventions à caractère radiologique. Mener les reconnaissances et l’attaque avec un ............... de personnel

minimum

13

Interventions à caractère radiologique.
o Rester le plus ...... possible de la source et utiliser au mieux les écrans qu’offre l’environnement de l’intervention (mur béton, voiture, etc.).
o ................. les locaux ou les véhicules incriminés.
o Éviter d’utiliser de l’eau, autant que faire se peut ; si l’eau doit être employée, contrôler les ..................... le cas échéant
o Mettre à .......... les dispositifs de ventilation rejetant l’air à l’extérieur.

loin / Confiner / écoulements / l’arrêt

14

Interventions à caractère radiologique.
o En cas d’intervention avec présence de matières fissiles, il est absolument, totalement et strictement interdit d’employer de ...... ou toute autre matière ......... .
 L’extinction d’un feu de matières fissiles, qui sont d’abord du ............, se traite comme un feu de ....................., par ..................... avec des matières .............................. .

l’eau / humide / métal / métaux en fusion / étouffement / absolument sèches

15

Interventions à caractère radiologique.
o Le chef de garde ou d’agrès a la responsabilité de ne pas faire ........... le personnel engagé en zone susceptible d’avoir été contaminée en dehors du périmètre de sécurité (limite entre zone rouge et zone orange) tant que le personnel spécialisé n’a pas mis en place un ..... pour le contrôle de contamination.

sortir / sas

16

Interventions à caractère radiologique.
Prise en charge d’une victime en environnement radiologique :
o Dans tous les cas, le risque ............... prime sur le risque radiologique.
o En cas de contamination, protéger immédiatement les voies aériennes de la victime avec un ............................., face à des poussières) ou par ............................ (en cas de détresse ventilatoire, face à un liquide ou un gaz).

médical / masque papier (de type FFP2 / oxygénothérapie

17

Interventions à caractère radiologique.
 Le seul cas où il importe de sortir rapidement une victime (en respectant les règles élémentaires de relevage car ce n’est pas un cas de dégagement d’urgence) est celui où le Dosiman® du porteur, présent près de la victime, sonne de façon ................ .

continue

18

par qui et quand le contrôle de la contamination est obligatoirement fait ?

 par du personnel spécialisé (CRR),
 avant de sortir de la zone chaude,
 avant de pouvoir décoiffer l’ARI,
 avant de boire ou manger (ZRCP).

19

Interventions à caractère radiologique.
quels sont les Moyens au départ ?

DN + VLR OGC + CMIR

20

Interventions à caractère biologique.
quels sont les Moyens au départ ?

DN + VLR + CMIB

21

Interventions à caractère biologique. quelle est la tenue à adopté pour une intervention en présence de poudre ?

o Tenue de protection biologique : combinaison ‘papier’ + gants médicaux + calot + masque de protection respiratoire FFP2 ou FFP3 + sur-bottes)
- Le port de la tenue de feu ARI est à proscrire, sauf en cas d’incendie

22

Interventions à caractère biologique. quelle est la tenue à adopté pour une intervention en présence de liquide ?

o Tenue de protection NRBC complète (TLD + ANP + gants butyles + sur-bottes)
- Le port de la tenue de feu ARI est à proscrire, sauf en cas d’incendie

23

Interventions à caractère biologique.
Conduite à tenir face à la découverte de lettre, enveloppe, pli contenant une poudre suspecte.
- N.B. 1 : La BSPP n’intervient qu’en présence avérée de ................. ou à la demande expresse de la police ou de la gendarmerie après que ceux-ci aient contacté les autorités compétentes.
- N.B. 2 : Tout appel pour découverte de pli, enveloppe ou colis susceptible de contenir une matière NRBC suspecte reçu au PVO sera systématiquement retransmis au ..... .

victime / CO

24

Conduite à tenir face à la découverte de lettre, enveloppe, pli contenant une poudre suspecte.
- Mettre le poste radiophonique portatif, préalablement ouvert sur le canal 7 avec demande de procédure Romeo Delta) dans un ....................
- Faire arrêter tous les systèmes de ....................... du bâtiment.
- N’engager que le personnel .............................. (un binôme par exemple).
- Ne pas .............. l’objet suspect.
- ........... et ........... l’accès au local où se trouve l’objet suspect (confiner les locaux).
- Placer les éventuelles personnes ayant été en contact avec l’objet dans un local immédiatement attenant au local où a été confiné le colis suspect.
o Ces personnes dites du 1er cercle (ou au contact) sont appelées ‘C 1’ (Charlie Unité).
o Elles sont considérées a priori comme victimes. Il faut donc relever leur identité.
o Sur-habiller ces personnes C1 avec la tenue présente dans le kit idoine de la malle Biotox. - Demander, entre autres renforts, le VSAV dédié ‘Biotox’, pour le transport des C1.
- Mettre en place un périmètre de sécurité (avec sas d’entrée et sortie unique).
- Faire évacuer les C1 par le VSAV dédié.
- Se placer aux ordres du chef de CMIB pour les opérations de désinfection de la tenue, déshabillage, recueil des EPI, etc.
- Laisser les locaux concernés condamnés sous la responsabilité du .............................. .

sac étanche / ventilation / strictement nécessaire / toucher / Isoler et condamner / chef d’établissement.

25

Intervention dans un laboratoire biologique confiné :
o En cas d’accident de personnes ou de malaise :
 Ne pas .......... les victimes immédiatement de la zone confinée sans garantie de non- propagation de contamination/infection,
- sauf en cas de ...................... pour la victime (menace directe par un animal de laboratoire dangereux, par exemple).
- Pré-médicaliser la victime à ...................., en attendant la CMIB et l’AR

sortir / risque avéré / l’endroit où elle se trouve

26

Intervention dans un laboratoire biologique confiné :En cas de feu dans une zone confinée avec présence d’agents biologiques pathogènes :
 Empêcher, limiter tout risque de transfert de contamination en dehors de la partie classée au NSB maximal.
 Ne pas ordonner intempestivement et systématiquement la ...................................., car le maintien du confinement est assuré par des dispositifs asservis à l’énergie électrique,
- sauf en cas d’absolue nécessité à cause d’un ................... d’atteinte aux personnes.

coupure des fluides (électricité notamment) / risque avéré

27

Interventions à caractère chimique.
quels sont les Moyens au départ ?

DN + VLR + CMIC

28

quels EPI les premiers intervenants doivent adoptés pour une intervention à caractère chimique ?

o Tenue de feu + ARI coiffé.
o En l’absence de risque de feu ou d’explosion, privilégier l’utilisation de gants butyles.

29

intervention à caractère chimique -
Établir un .............................. comprenant un seul point d’entrée et de sortie, en prêtant une attention au ......................, notamment si le phénomène se manifeste à l’air libre.
- Utiliser systématiquement ....................... et faire des relevés fréquents.

périmètre de sécurité / sens du vent / l’explosimètre

30

intervention à caractère chimique
- Préparer un dispositif de ..................... en espace clos.
o Ne le mettre en œuvre qu’après un ............................ .

ventilation / avis technique (chef de CMIC, responsable, etc.).