La schizophrénie et les troubles psychotiques Flashcards Preview

Difficultés d'adaptation associées aux troubles mentaux EXAMEN 2 > La schizophrénie et les troubles psychotiques > Flashcards

Flashcards in La schizophrénie et les troubles psychotiques Deck (64):
1

Quelles sont les principales caractéristiques qui définissent les troubles psychotiques ?

Idées délirantes
Hallucinations
Discours désorganisé
Comportement moteur désorganisé ou grossier Symptômes négatifs

2

Nommes les 2 facteurs de risques qui favorisent l'apparition d'une schizophrénie?

Facteurs de vulnérabilité génétique et environnementale.

3

Expliqué ce qu'est l'hypothèse globale dite de stress-vulnérabilité.

Elle montre que le risque de développer une schizophrénie est plus important lorsque la personne a une FRAGILITÉ neuropsychologique d'origine génétique.

4

L'individu schizophrénique présente des modes de fonctionnement psychique pathologiques.
(LES PERTURBATIONS) Nommer en 3.

1- Une DIFFICULTÉ à fixer son attention
2- Une altération de certains mécanismes de mémoire. (difficulté de retention d'information)
3- Une incapacité à se projeter dans l'avenir ou à percevoir les intentions de l'autre (incapable de faire la différence entre la joie, la colère, la tristesse, etc chez l'autre personne devant lui) 97% des gens n'ont pas de capacité d'insight.

5

Qu'est-ce le mode et la transmission de la schizophrénie?

Il demeure inconnu. Toutefois, les études familiales montrent l’existence d’une concentration familiale de la schizophrénie dans laquelle la génétique intervient entre 50 % et 80 %, le risque global d’occurrence de cette maladie dans la fratrie étant de 10 % (contre 1 % dans la population générale).

6

Nommes les facteur de risque de la schizophrénie

facteurs biologiques, Anomalies cérébrales, facteurs environnementaux,
autres stress psychosociaux.

7

Parmi les facteurs de risques biologiques, nommes en 3 et donnes des exemples.

AGENTS INFECTIEUX : herpès, complications du sida, syphilis.

AGENTS TOXIQUES : la prise de drogues (amphétamines, cannabis, alcool par exemple) chez les sujets fragiles, adolescents ou jeunes adultes, pourrait favoriser la survenue de la maladie.

AGENTS TRAUMATIQUES : quelques pathologies cérébrales reproduisent en partie certains des symptômes typiques de la schizophrénie (Tumeurs cérébrales : méningiomes, gliomes, métastases ou des traumas crâniens : hématomes sous-duraux) .

8

Nommes les 2 catégories de facteurs de risque lié aux anomalies cérébrales.

Anomalies cérébrales neurochimiques et Structurales.

9

Dans les facteurs de risque en lien avec les anomalies cérébrales neurochimique, explique l'hypothèse dopaminergique.

hypothèse dopaminergique : une suractivation de la transmission de la dopamine dans le cerveau.
Les neuroleptiques (phénothiazines) bloquent les récepteurs de la dopamine et atténuent ainsi l’activité dopaminergique
Les amphétamines augmentent la concentration de la dopamine dans la fente synaptique : symptômes de la schizophrénie

10

Dans les anomalies cérébrales structurales, expliqué ce que sont les changements structuraux.

CHANGEMENTS STRUCTURAUX (perte de tissu cérébral): une perte de 5 % de la substance grise (élargissement des ventricules cérébraux), près de 3⁄4 des personnes atteintes de schizophrénie sont touchées par cette perte de tissus.

11

Dans les anomalies cérébrales structurales, expliqué ce que sont les troubles fonctionnels.

Les troubles fonctionnels: le cortex préfontal (centre cérébral de l’organisation et de la pensée) montre des signes de dysfonctionnement : on y retrouve une diminution de l’activité neuronale. Le système limbique est différent également (hypocampe est atrophié) Ce système participe à la régulation des émotions, de l’attention et de la mémoire.

12

Nommes les 2 facteurs de risque environnementaux et des exemples pour le premier.

Facteurs OBSTÉTRICAUX: un contexte de carences alimentaires, que la mère ait contracté une infection susceptible d'avoir atteint le fœtus (rubéole, grippe, herpès), que l'accouchement ait été traumatique (anoxie, hémorragie cérébrale, incompatibilité rhésus, éclampsie, etc.), bref que la gestation ou la naissance se soient déroulées dans des conditions défavorables pour la croissance cérébrale multiplie les risques que l'enfant développe une schizophrénie à son entrée dans l'âge adulte. Facteurs FAMILIAUX

13

Nommes les 2 catégories de facteurs de risque environnementaux familiaux et quelques exemples.

on ne parle plus de « mère schizophrénisante»
Communication divergente: communication obscure, vague, ambigüe, éclatée et illogique. Les parents auraient du mal à interpréter ce que leurs enfants leurs disent, font des attaques verbales, remarques agressives, perturbatrices ou négatives.
L’émotion exprimée: communications familiales qui se manifestent par des réactions hostiles, destructrices etdémotivantes ; EE faible ou EE élevée

14

Nommes quelques exemples d'autres stress psychosociaux qui font partie des facteurs de risque.

Consommation de drogues, problèmes relationnels, pression de la performance, etc.

15

Que sont les idées délirantes?

Elles sont des croyances erronées qui impliquent généralement une interprétation de perceptions ou d’expériences. Leur contenu peut inclure des thèmes variés (par ex. : de persécution, de référence, somatiques, religieux ou mégalomaniaques). Les idées délirantes de persécution sont les plus répandues : le sujet croit qu’il ou qu’elle est harcelé (e) , poursuivi (e), victime d’une mystification, espionné (e) ou tourné (e) au ridicule. Les idées délirantes de référence sont également courantes : le sujet croit que certains gestes, commentaires, passages d’un livre, journaux, chants lyriques ou autres signaux de l’environnement s’adressent spécifiquement à lui ou à elle. Il est parfois difficile de faire la distinction entre une idée délirante et une idée affirmée avec force, elle dépend du degré de conviction avec lequel la croyance est soutenue en dépit de preuves contraires évidentes. (DSM-IV)

16

Que sont des hallucinations?

Une hallucination est une perception sensorielle qui procure la même sensation immédiate de réalité qu’une perception réelle, mais en l’absence de stimulation externe de l’organe sensoriel intéressé. Il est à noter que la personne peut ou non être consciente du fait qu’elle a une hallucination.

17

Qu'est-ce qu'un discours désorganisé?

La désorganisation de la pensée est généralement déduite du discours de la personne, elle peut passer d'un sujet à l'autre et ne pas répondre aux questions posées ou répondre quelque chose de complètement incohérent avec la question.

18

Donne un exemple d'un comportement moteur désorganisé ou grossier.

S'habiller de manière inappropriée parler fréquemment ou les comportements catatonique.

19

Par quoi sont dominés les symptômes négatifs lié à la schizophrénie.

Ils sont dominés par des «déficits» de la communication : RETRAIT ou diminution DES CAPACITÉS à ENTRER EN COMMUNICATION AVEC AUTRUI et à PARTAGER LE MEME REFERENTIEL RATIONNEL, MANQUE DE MOTIVATION.

Par exemple, difficulté à terminer une tâche ou à planifier à long terme, dysharmonie affective et motrice conduisant à une perturbation du fonctionnement social pouvant aller jusqu’à l’isolement total,perte d'intérêt envers les sentiments et la vie des autres et apparence physique négligée.

20

Qu'est-ce que l'aboulie? Donnes un exemple.

Diminution de la motivation pour des activités.
Exemples: Charles n,a plus d'intéret pour le soccer, alors qu'il y a peu de temps il adorait le sport.

21

Qu'est-ce que l'anhédonie? Donnes un exemple.

absence de plaisir, détérioration de l'attention
Exemple: Josée n'éprouve plus plaisir à partager un bon repas de famille.

22

Qu'est-ce que l'alogie? Donnes un exemple.

Incapacité à utiliser la parole pour s'exprimer, pauvreté du langage.
Exemple: répondre OK a une question comme comment as-tu trouvé l'intrigue du film.

23

Qu'est-ce que l'apathie? Donnes un exemple.

Absence de volonté et d'énergie: absence de réaction.
Exemple: Roger passe de longues heures à dormir.

24

Qu'est-ce que l'apragmatisme? Donnes un exemple.

Incapacité à agir.
Exemple: Paul ne peut plus suivre ses études, il a de la difficulté à s'orienter dans le temps et à respecter un horaire.

25

Qu'est-ce que l'émoussement affectif?
Donnes un exemple.

Atténuation de l'expression faciale, langagière et vocale des émotions.
Exemple: Serge parle toujours sur le même ton, sans intonation. De plus, il sourit très peu, comme si son visage était figé.

26

Nommes les 3 phases de la schizophrénie.

Prodromique (au début de la maladie)
Aigue
Résiduelle

27

De quelle manière se succèdent les phases de la schizophrénie?

Ces phases se succèdent souvent dans l'ordre et par cycles durant toute la durée de la maladie.

28

Les personnes atteintes de schizophrénie vivent combien d'épisodes aigus au cours de leur vie?

1, 2 ou de nombreux épisodes, donc variable.

29

Nomme les caractéristiques définissant la période prodromique de la schizophrénie.

Démarre lentement avec très peu de signes spécifiques Lors de l’adolescence, c’est un changement
Retrait social progressif, réduction des performances scolaires ou professionnelles, comportements d’oppositions envers les parents et des bizarreries comportementales
Difficulté à vivre avec les autres
Les émotions deviennent inadaptées
Manque de motivation
Difficulté de concentration
Des questions religieuses ou philosophiques peuvent aussi devenir de grandes préoccupations
Peut durer des semaines ou des mois

30

Nomme les caractéristiques définissant la phase aigue de la schizophrénie.

Cette étape est caractérisée par des idées délirantes, des hallucinations, ainsi qu'une perturbation marquée des pensées, du comportement et des sensations.
Cette phase est une période qui effraie le plus la personne atteinte de schizophrénie et son entourage.

31

Nomme les caractéristiques définissant la phase résiduelle de la schizophrénie.

Après la phase aiguë, la personne peut se sentir abattue, avoir du mal à se concentrer et se replier sur elle-même.
Les symptômes de cette phase ressemblent à ceux de la phase prodromique.

32

Comment appelle-t-on également les symptômes positifs de la schizophrénie?

symptômes psychotiques

33

Qu'est-ce que les symptômes positifs de la schizophrénie?

ils <> ou sont des idées délirantes, des hallucinations, des troubles du cours de la pensée, des comportements incompréhensibles.

34

Par quoi se traduisent les délires dans les symptomes positifs de la schizophrénie?

Les délires se traduisent par des idées fausses, notamment de persécution (espionnage, vol de la pensée, idées imposées...), qui sont une interprétation ou une reconstruction de la réalité.

35

Par quoi se traduisent les hallucinations dans les symptomes positifs de la schizophrénie?

Les hallucinations prennent souvent la forme de voix commentant les comportements du sujet, l’insultant ou lui donnant des ordres. Les troubles de la pensée peuvent provoquer une grande confusion dans le discours et l’action

36

Les 2 types de symptômes négatifs et positifs constituent quoi et seraient reliés à quoi.

Ils constituent le noyau clinique des patients les plus chroniques. Ils seraient reliés à une détérioration des capacités cognitives.

37

Quelles sont les critères diagnostiques selon le DSM5 du trouble délirant?

Critères diagnostiques selon le DSM5
A. Présence d’un ou plusieurs délires pendant un mois
B. Les hallucinations ne sont pas au premier plan et sont en rapport avec le thème délirant (par ex. Avoir la sensation d’être infesté par des insectes associés à un délire de contamination)
C. Pas d’altération marquée du fonctionnement ni de singularités ou de bizarreries manifestes du comportement
D. Épisodes thymiques ont été brèves si elles ont été présentes
E. Perturbation n’est pas due aux effets physiologiques d’une substance

38

Quelles sont les critères diagnostiques selon le DSM5 du trouble psychotique BREF?

A. Présence d’un ou plus des symptômes suivants:
Idées délirantes
Hallucinations
Discours désorganisé
Comportement grossièrement désorganisé ou catatonique
B. Persiste au moins un jour mais moins d’un mois, retour complet du fonctionnement prémorbide
C. Pas mieux expliqué par trouble de l’humeur, un trouble bipolaire avec caractéristiques psychotiques ou un autre trouble psychotique telle qu’une schizophrénie et n’est pas due aux effets physiologiques directs d’une substance.

39

Quelles sont les critères diagnostiques selon le DSM5 du trouble schysophréniforme?

A. deux ou plusieurs des éléments suivants, sont présents pendant une bonne partie du temps au courant d'un 1 mois (ou moins si elle est traitée avec succès). Et au moins un de ces symptômes doit être présents (1), (2) ou (3)
1. Idées délirantes
2. Hallucinations
3. Discours désorganisé
4. Comportements grossiers ou catatoniques 5. Symptômesnégatifs
B. L’épisode pathologique ( englobant les phases prodromique active et résiduelle) dure un mois mais moins de 6 mois
C. Le trouble schizo-affectif et le le trouble dépressif ou le trouble bipolaire avec des caractéristiques psychotiques ont été écarté en raison de pas de dépression majeure ou épisodes maniaques ont eu lieu en même temps que les symptômes de la phase active, ou si les épisodes d'humeur ont eu lieu au cours des symptômes de la phase active, l'ont été présents pour une minorité de la durée totale de l'actif et périodes résiduelles de la maladie
D. La perturbation n’est pas due aux effets physiologiques d’une substance ou une autre condition médicale

40

Quelles sont les critères diagnostiques selon le DSM5 de la schizophrénie?

A. Symptômes caractéristiques: deux ou plus, pendant un mois
- Idées délirantes
- Hallucinations
- Discours désorganisé
- Comportement grossièrement désorganisé ou catatonique
- Symptômes négatifs: émoussement affectif, alogie ou perte de volonté
B. Dysfonctionnement social/des activités: niveau fonctionnel inférieur dans des domaines tels que le travail, les relations interpersonnelles ou les soins personnels
C. Durée: les signes persistent depuis 6 mois, dont un mois où il y a présence des symptômes du critère A.
D. Exclusion d’in trouble schizo-affectif et d’un trouble de l’humeur avec caractéristiques psychotiques
E. Exclusion d’une affection médicale générale / due à une substance
F. Relation avec un trouble envahissant du développement // le diagnostic supplémentaire de schizophrénie est posé uniquement si des idées délirantes ou des hallucinations prononcées, en plus des autres symptômes requis de la schizophrénie, sont également présentes pendant au moins 1 mois

41

Quelles sont les différences entre le trouble schizophréniforme et la schizophrénie?

À vous de l'écrire ahahah.

42

Quelles sont les 8 dimensions évaluées pour déterminé la sévérité de la schizoprhénie?

Hallucinations
Délire
Langage désorganisé
Comportements désorganisés
Symptômes négatifs
Cognition altérée
Dépression
Manie

43

La catatonie est associée et définie par quoi?

La stupeur, la catalepsie, la flexibilité cireuse, le mutisme, le négativisme, le maintien de la pose, le maniérisme, la stéréotypie, l'agitation, l'écholalie et l'échopraxie.

44

Qu'est-ce que la stupeur ?

Pas d'activité motrice, pas en contact avec l'environnement

45

Qu'est-ce que la catalepsie?

Maintien des postures induites inconfortables

46

Qu'est-ce que la flexibilité cireuse ?

Légère résistance à un changement de position

47

Qu'est-ce que le mutisme ?

peu ou pas de réponse verbale

48

Qu'est-ce que le négativisme?

opposition ou pas de réaction à des directives ou des stimuli

49

Qu'est-ce que le maintien de la pose?

prend spontanément des postures contre la gravité.

50

Qu'est-ce que le maniérisme?

caricatures bizarres d'actions normales

51

Qu'est-ce que la stéréotypie?

fréquents mouvements répétitifs, sans but

52

Qu'est-ce que l'agitation?

non provoqué par des stimuli externes, Grimaces

53

Qu'est-ce que l'écholalie et l'échopraxie?

imite, répète les paroles d'un autre et répète les gestes d'un autre.

54

Quelles sont les critères diagnostiques selon le DSM5 du trouble schizo-affectif?

A. Période ininterrompue de la maladie caractérisée par la présence simultanée, à un moment donné, soit d’un épisode dépressif majeur ou soit d’un épisode maniaque et des symptômes répondant aux critères A de la schizophrénie
B. Au cours de la même période de la maladie, des idées délirantes ou des hallucinations ont été présentes pendant au moins 2 semaines, en l’absence de symptômes thymiques marqués
C. Les symptômes qui répondent aux critères d’un épisode thymique sont présents pendant une partie conséquente de la durée totale des périodes actives et résiduelles de la maladie
D. La perturbation n’est pas due aux effets physiologiques directs d’une substance.

55

Dans l'APPROCHE PHARMACOLOGIQUE quel sont les antipsychotiques de première génération?

Antipsychotiques de première génération: Halopéridol et Chlorpromazine

56

Dans l'APPROCHE PHARMACOLOGIQUE quel sont les antipsychotiques de 2e et 3e génération?

Antipsychotiques de 2ième et 3ième génération:
Rispéridone, Palipéridone, Olanzapine, Quétiapine, Ziprasidone, Clozapine et Aripiprazole

57

APPROCHE PHARMACO
Quelles sont les effets indésirables extrapyramidaux?

• Ralentissement psychomoteur
• Impatience motrice
• Crampes
• Tremblements
• Raideurs
• Mouvements anormaux du visage
• Difficultés d’attention-concentration

58

APPROCHE PHARMACO
Quelles sont les difficultés sexuelles?

• Diminution de la libido
• Trouble érection et éjaculation
• Anorgasmie
• Sécheresse vaginale, aménorrhée, galactorrhée

59

APPROCHE PHARMACO
Nomme d'autres effets indésirables courants.

constipation, bouche sèche, énurésie et étourdissement-tachycardie

60

Quelle instruments de mesure est utilisé et quelle est le type d'évaluation

Échelle de MRSS ( morning rehabilitation status scale)
Évaluation fonctionnelle

61

La dimension psychologique (BIO-PSYCHO-SOCIALE) observent trois sphères, lesquelles?

Vulnérabilité biologique
Facteurs personnels et psychologiques
Stresseurs environnementaux

62

Dans la dimension psychologique, quelles sont les vulnérabilité biologique ?

- facteurs génétiques
- dysfonctions neurodéveloppementales
- déficits neuropsychologiques

63

Dans la dimension psychologique, quelles sont les facteurs personnels et psychologiques.

- stress sociaux
- urbanicité
- migration
- drogues

64

Dans la dimension psychologique, quelles sont les stresseurs environnementaux.

- stress sociaux - urbanicité
- migration
- drogues