La Vérité Flashcards Preview

Philosophie > La Vérité > Flashcards

Flashcards in La Vérité Deck (34):
1

XVII e siècle

Révolution scientifique = mathématisation de la physique
N’était pas une évidence
Dominance de la science et la physique d’aristote au IV siècle (physique plus qualitative)
Cette physique s’essouffle -> contradictions

2

Galilée

Héliocentrique vs géocentrisme
Dialogue sur les deux systèmes du monde, paru en 1632
Propose de mettre face à face les deux thèses
Refuse la frontière lunaire d’Aristote
Apporte les mathématiques dans la partie sublunaire et l’imperfection dans la partie supralunaire (cratères lunaires) -> unification de la physique grâce à la mathématisation

3

Nicolas Copernic

De revolutionibus en 1543
Hypothèse sur l’heliocentrisme

4

Newton

Principia mathematica
1687

5

Astronomie

Mathématisée dès le départ
Échappe à la physique d’aristote

6

Physique sublunaire

Non Mathematisable

7

Physique supralunaire

Mathematisable

8

Ptolémée

Almageste
Description du mouvement des planètes selon le geocentrisme

9

Mathématiques

Certaines :
Résultats solides, fiables
Sur des objets abstraits que l’on ne peut sentir
Idées abstraites, objets purs
La démonstration
Faciles :
Lorsqu’il y a exigence de certitude/vérité
L’erreur vient d’un accident
Autres sciences : mauvaise méthode ?
L’erreur peut subsister en dépit de toute l’attention de celui qui la pratique
Méthode mathématique intrinsèquement bonne
Avoir la même garantie de savoir dans les autres sciences = même démonstration + principes (axiomes )

10

La démonstration

Conduire un raisonnement (opposé à la croyance) ou une opération qui permet de conclure à la vérité d’une proposition à partir de prémices considérées comme certaines. La démonstration est une preuve particulière, mais toute preuve ne constitue pas une démonstration.
Général -> particulier
Logique

11

Proposition apodictique

Universel et présente un caractère nécessaire
Les mathématiques permettent de formuler des propositions apodictiques

12

Possible

Ce qui peut être
Un triangle quelconque qui est aussi rectangle

13

Contingent

Ce qui peut ne pas être
Il fait gris

14

Impossible

Ce qui ne peut pas être
Un cercle carré

15

Nécessaire

Ce qui ne peut pas ne pas être
Ex: théorème de pythagore

16

Langage

Système de signe qui permet la communication, la parole
Faculté qui permet d’utiliser une langue et permet de manifester une pensée

17

Savoir et croire

Deux modalités de « tenir pour vrai »
Savoir
Capable de produire des preuves/ justifications
Cela réclame des garanties de fait/ constatation ou de raison/ théorique / rationnel

18

Descartes

Prend position pour un savoir supporté de garanties issues de la méthode mathématique
Règles pour la direction de l’esprit 1628

19

Déduire

Tirer des conclusions à partir d’un constat ou d’une hypothèse. Tirer une proposition à parution d’une autre proposition en suivant les règles de la logique. Dans la déduction logique on passe du général au particulier

20

Universel

Qualifie ce qui vaut pour une totalité d’être ou d’idées, sans exception.
Ex tous les hommes sont mortels

21

Général

Qualifie ce qui vaut pour une pluralité des etres appartenant à un même genre ou ensemble. Établi par généralisation empirique, il admet des exceptions comme les règles générales de prudence. Le général s’oppose à l’universel en ce qu’il autorise des exceptions

22

Particulier

Sert à désigner quelques éléments d’une classe
Ex certains hommes sont chauves

23

Singulier

Qualifie ce qui appartient en propre à un seul individu, à un sujet unique
« Socrate est fascinant »

24

La conscience

Désigne dans son sens psychologique cette capacité de l’esprit de savoir qu’il pense, parle, ressent ou agit

25

Le bonheur

Se définit comme état de plénitude, de satisfaction totale. Il se distingue ainsi du plaisir, état de satisfaction éphémère. Distinguer de la béatitude ( au sens religieux) comme félicité éternelle que goûte l’homme jouissant de la vision de dieu

26

La matière et lésprit

Dans son sens courant, désigne tout objet extérieur à nous, un perçu par les sens. Dans un sens plus épistémologique, la matière renvoie à l’ensemble des éléments constructifs de la réalité physique ou corporelle. En ce sens, elle s’oppose à l’esprit qui se rapporte à la pensée, ou encore à l’âme.

27

La liberté

On peut donner une définition négative de la liberté comme absence de contrainte, d’obstacle, et une définition positive comme capacité à agir par soi-même

28

Cause/ fin

Les notions de cause et de fin renvoient à deux types d’explication (respectivement de type mécaniste et finaliste), à deux manières de répondre à la question « pourquoi ». La cause indique ce qui en amont a pu produire directement l’effet à expliquer. La fin se rapporte en aval au but ou à la finalité recherchée et qui peut correspondre à une intention, une raison. Ainsi à la question « pourquoi cet enfant est-il puni? », on peut répondre par la cause (suite à une bêtise) ou par la fin (dans un but éducatif )

29

Essentiel

Est essentiel ce qui participe de l’essence d’une chose, ce qui fait ce qu’elle est, ce qui est indispensable à son être et à sa définition.
Homme est un animal rationnel ( définition aristotélicienne)

30

Accidentel

Est accidentel ce qui appartient à une chose mais à titre d’accident, c’est-à-dire en tant que caractéristique qui peut être retranchée sans que la définition de cette chose en soit changée.
Homme chauve ou chevelu

31

Objectif

Un jugement est objectif lorsqu’il restitue fidèlement, avec impartialité, ce qu’est l’objet extérieur au sujet qui le pense.
L’objectivité d’un jugement scientifique sera universellement reconnue

32

Subjectif

Un jugement subjectif s’établit en fonction du point de vue du sujet qui pense ou ressent
La subjectivité d’un jugement reste singulière

33

Principe / conséquence

Le principe désigne une proposition première et fondamentale. La conséquence est la proposition qui en découle nécessairement. Dans le domaine de l’existence, il s’agit de la cause et de son effet; dans celui de la connaissance, il s’agit de la prémisse et de sa déduction; dans celui de l’action, il s’agit de la règle et de son application

34

Ataraxie

Chez les sceptiques, quiétude de l’âme après la suspension du jugement